Auparfum

Mon Paris, les amants terribles par Yves Saint Laurent

par Jeanne Doré, le 8 juin 2016

En 1983, Yves Saint Laurent proposait avec Paris une véritable déclaration d’amour à sa ville bien-aimée.
Trente-six ans après, avec entre-temps une certaine Parisienne plus jeune et plus fruitée venue lui tenir compagnie, les équipes YSL Beauté réinventent une nouvelle « histoire d’amour intense qui a le courage de ses convictions et se vit dans l’euphorie de l’instant » : Mon Paris.

S’inspirant de « la façon dont l’amour se vit actuellement », et « de la ville des amants », Mon Paris est décrit comme une « réinterprétation subversive » du chypre traditionnel, qui inverserait la structure classique pour créer un « chypre blanc hypnotique et audacieux, symbole de l’amour d’aujourd’hui. »

Composé par Olivier Cresp, Dora Baghriche et Harry Fremont, Mon Paris est volontairement « transparent, propre et frais contrairement au cœur typiquement intense et concentré de la plupart des chypres », et il s’articulerait principalement autour de deux notes principales : un accord datura, obtenu par headspace, et deux variétés de patchouli, du Guatemala (plus ambré boisé) et indonésien (plus épicé).

Cet accord central est accompagné de bergamote, framboise, fraise, poire juteuse et croquante, pivoine, absolue de Jasmin Sambac d’Inde et infusion de Jasmin du Yunnan, trois types de muscs blancs et ambrox “minéral”.

Crista Cober, par Billy Kidd
— -
Mon Paris Eau de Parfum, disponible le 20 juin
58 euros/30 ml, 84 euros/50 ml, et 110 euros/100ml

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

DOMfromBE

par DOMfromBE, le 28 juin 2016 à 14:53

Bonjour,
J’ai récemment voulu me faire peur et j’ai tenté l’aventure...
C’est juste insignifiant, dans l’air du temps...
Les gouvernements européens ne planchent-ils pas sur des taxes appliquées aux sucreries coupables de rendre les enfants obèses ?
Quand est-ce qu’on va protéger nos narines ?
J’ai déjà peur de l’automne et des invasions de robes noires qui sont bleues, des poisonnettes girly et j’en passe...
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Salammbô

par Salammbô, le 28 juin 2016 à 10:44

Une salade de fruits estivale avec trop de sucre. Voilà ce que m’a évoqué ce parfum, tristement Mon Paris. Avec une touche de glucose sur le top, cette framboise bien sucrée, bien chimique des sirops de mon enfance. Je ne pouvais rien distinguer d’autre. Bergamote, pivoine, jasmin ? Où ça ?!
Pourtant, je n’avais pas d’apriori particulier lorsque notre conseillère Sepho nous a proposé de le découvrir.
Même une amie qui m’avait accompagné ce jour-là, pourtant habituée à porter ce genre de jus très commercial, a fait la moue, et jeté son échantillon le lendemain.

M’enfin, ce ne fut pas une journée perdue. J’ai réussi à lui faire lâcher La Vie est Belle pour Baiser Volé... x)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Babouboba

par Babouboba, le 23 juin 2016 à 12:49

Je suis assez nulle en description de notes, mais bon, en gros, musc blanc, sucre, fruits rouges, touche de patchoul...
J’ai jeté l’échantillon, je ne suis pas convaincue... Un enième flanker trop sucré et sans trop de personnalité, voila mon ressenti "à chaud".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par angelsdontcry, le 23 juin 2016 à 13:16

Quel dommage ! Je rêve d’un beau parfum qui sublime notre capitale.
Merci en tout cas de nous avoir livré vos premières impressions.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

DOMfromBE

par DOMfromBE, le 9 juin 2016 à 14:56

Bonjour,
Alors ont peut ouvrir les paris...
Qu’est-ce qui sera le moins loupé : la nouvelle dilution du N°5, la nouvelle robe noire "je m’ai taché à la myrtille" ou ce Paris ? Oups... Et si Givenchy sortait aussi et encore un flanker ?... LOL
Complètement hors sujet, mais Molinard a sorti une Cologne Habanita qui vaut vraiment le détour. Précédemment, c’était Cuir. Et ils ne se vautrent pas dans la médiocrité.
Oui... Un peu cynique...
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

angelsdontcry

par angelsdontcry, le 9 juin 2016 à 10:22

Tout le monde critique, mais on ne sait jamais , espérons une bonne surprise....
Ce serait bien d’avoir l’avis de quelqu’un qui aurait déjà eu la chance de le decouvrir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par bendhi, le 9 juin 2016 à 09:15

Après avoir fais un opium sucré, nous voila un paris sucré
Décidément , cette mode ne va jamais s’arrête.
Le flacon me fait penser à " Noir Tease de victoria secret "

Et le prochain parfum de YSL sera rive de l’amour ou cinéma girl

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Styrax, le 8 juin 2016 à 19:05

C’est la caverne d’Ali Baba ce parfum .... Ce trop plein de notes me fait un peu peur !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par domik, le 8 juin 2016 à 23:34

Rassurez-vous. Pire que la description. Il y a l’odeur...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Montri, l'hommage de la créatrice de Dusita à son père

Montri, l’hommage de la créatrice de Dusita à son père

Cette treizième création, qui porte le nom du poète thaïlandais Montri Umavijani, est un hommage de la créatrice de Dusita à son père.

en ce moment

il y a 4 heures

Merci pour ce retour d’expérience et ce test produit. Je trouve que les parfum ont quelque(…)

Kouros a commenté Jicky

il y a 10 heures

J’ai enfin pu le tester ce fameux Jicky (l’EDP actuelle avec une etiquette ronde et jaune). Je ne(…)

Farnesiano a commenté Sauvage

hier

Testé cet élixir cet après-midi. Les notes annoncées, les comparaisons établies sur Fragrantica, le(…)

Trouver Nez

Marie Jeanne

Marie Jeanne

Paris (75)

Le Parfum en herbe

Le Parfum en herbe

St Germain en Laye (78)

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Avec le soutien de nos grands partenaires