Auparfum

Miu Miu

Miu Miu

Flacon de Miu Miu - Miu Miu
Note des visiteurs : (10 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Clochette au poivre

par Jeanne Doré, le 10 septembre 2015

L’attente avant de pouvoir sentir le premier parfum Miu Miu était teintée d’impatience et d’espoir. Le verdict est… mitigé.

Forcément, quand on annonce une nouvelle création signé Daniela Andrier pour illustrer olfactivement la petite soeur de Prada, le buzz monte, et les kilo-likes fusent sur Facebook. Comment la gardienne des parfums Prada allait-elle mettre en flacon la petite sœur née dans les années 90, à l’esthétique si moderne, décalée, colorée, un brin excentrique ?

Tout d’abord, il faut signaler que l’esprit de la marque se retrouve parfaitement dans le flacon et la communication.
Une video à l’esthétique sixties, dévoile la jolie Stacey Martin jouant avec un petit chaton, sur le sublime You Don’t Own Me de Leslie Gore...
Et depuis Loulou, on avait rarement vu un flacon aux couleurs aussi affirmées et tranchées, entre le matelassé bleu porcelaine évoquant les sacs de la marque, et le bouchon en forme de disque bordeaux aux allures rétro, la nouveau Miu Miu ne passe pas inaperçu dans les étagères du Sephora.

Le choix olfactif s’est quant à lui porté sur un muguet boisé, qui démarre en trombe sur les notes florales de la petite clochette, avec des tonalités vertes d’herbe coupée et (un peu trop ?) fruitées, de poire croquante, sucrée et un poil chimique.
Ne vous amusez pas à sentir Diorissimo à côté, ou vous constateriez que toute l’aura éthérée, aérienne et poudrée qui fait le charme du Dior est totalement absente du Miu Miu, en comparaison, il ne reste que la poire synthétique et l’herbe verte, un peu grasse.

Puis le parfum a la bonne idée d’évoluer sur un fond boisé épicé, où le poivre noir et un effet gaïac sec et fumé dominent, sans doute grâce à la présence du fameux Akigalawood, molécule revendiquée, issue d’un processus de fractionnement du patchouli, et qui semble jouir d’une longévité record. En effet le fond boisé épicé de Miu Miu s’accroche sur la peau et les vêtements de façon linéaire et spectaculaire, avec une dimension presque masculine.
Si j’apprécie cette évolution, je suis plus sceptique sur les notes de départ, que j’aurais aimé moins fruitées, plus subtiles, naturelles, délicates, même si elles évitent bien sûr la dégoulinade sucrée, elles lorgnent tout de même sur le fruit un peu commercial et ennuyeux.

Miu Miu au final est au muguet ce que Chloé est à la rose : une fleur moderne et girly mais borderline, à mi-chemin entre parfumerie pop rigolote et floral fruité générique des années 90.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

BleuIrisé

par BleuIrisé, le 15 mars 2016 à 14:23

Bonjour à tous,

Je ne suis pas une amoureuse des floraux sauf lorsqu’ils sont délicats et doux ; infusion d’iris et eau du ciel par exemple. J’ai aussi beaucoup de plaisir à sentir l’Ombre dans l’Eau.
J’avoue la seule chose qui m’a tenté pour ce parfum MiuMiuc’est le flacon. J’ai adoré le côté vintage, les couleurs...
Le muguet est une fleur dont j’aime l’odeur à l’état brut mais en parfumerie, je trouve que c’est vite incommodant.
J’ai testé et ... malheureusement je crois que c’est vraiment le style de parfum qui m’intoxique, me rend malade.
C’est bizarre, j’adore l’odeur des fleurs fraiches mais les parfums de ce type me donne la nausée, ...
Je ne dis pas que c’est un mauvais parfum, mais il m’est impossible de le mettre. Le parfum Chloé me fait la même chose, trop puissant, trop de sillage, je ne le supporte pas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par TITUS58, le 16 septembre 2015 à 15:47

J’adore ce parfum acheté à Milan ce mois, top fleuri comme j’aime.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Patrice

par Patrice, le 13 septembre 2015 à 13:19

Oh merci Jeanne, pour cet article. Je me sens moins seul.
Face à tous mes amis qui trouvaient que ce parfum était l’un des plus beaux lancements de l’année, je me sentais un peu seul et bête. Bien sûr, on ne peut pas tout aimer, mais au delà de ça, je ne n’arrivait même pas à le comprendre et à lui trouver objectivement des qualités intrinsèques.
Quand je le sens, je suis face à un truc mignonnet, éthéré, mais fade au possible... je comprends mieux, puisque tu parles de "note shampoing". C’est un peu ce que je retrouvais. Mais alors du coup je suis complètement passé à coté du fond aussi. Je ne sais même plus si je l’ai testé sur peau. Je l’ai trouvé si insipide que je n’ai jamais gardé une mouillette.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 11 septembre 2015 à 10:38

Pour info, j’ai remplacé le "teaser" par le spot de pub complet, qui n’était pas encore disponible hier lors de la publication...
Très réussi, ce petit côté pop-art à la James Bond ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thelittlebox

par Thelittlebox, le 10 septembre 2015 à 23:50

Senti rapidement, je n’y ai pas vraiment prêté attention, il ne m’a pas parus particulier. Mais vos commentaires me donnent envie de m’y attarder d’avantage, d’y replonger le nez et de le comparer avec Chloé.

Le flacon envoie du steak <3

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 11 septembre 2015 à 00:01

Merci Thelittlebox, j’ai hâte d’avoir votre avis "approfondi" !
Je ne sais pas s’il faut le comparer côte à côte avec Chloé, car on est sur des notes assez différentes, mais pourquoi pas, ça révèlera peut-être des choses ?...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Thelittlebox, le 4 octobre 2015 à 02:21

Re-testé sur peau et sur touche, je reste perplexe.

La poire nous offre un aspect shampooinesque qui m’ennuie, le parfum mériterait une poire plus discrète et plus fine, ici elle est trop franche. Cette poire là a le mérite d’adoucir le muguet fleurit, j’imagine qu’une poire verte croquante et à peine mûre aurait porté le muguet déjà très très vert de Miu Miu dans l’excès de verdeur et de fraicheur.
La bonne idée, comme Jeanne et Jicky l’ont souligné, est de jouer sur le bois et le poivre, le parfum vert et blanc gagne en profondeur et en texture. C’est d’ailleurs là l’intérêt du parfum à mon avis

Verdure, fleurs, fruit et bois, Miu Miu n’en est pas moins une sortie sympathique dans le climat actuel, plus agréable à sentir sur autrui qu’a porter sur soit pour ma part, il à le mérite d’avoir une évolution sympatoche et stratifiée. La tête ne me plait pas du tout, la suite est plus agréable.
Idéal pour les jeunes femmes, c’est le public visé si j’ai bien compris, Miu Miu répond parfaitement à la marque. Le parfum est mignon, poli, propre, girly et donc chiant, bien qu’un brin (d’herbe) impertinent, il est reconnaisable en étant original dans son propos.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

billieH

par billieH, le 10 septembre 2015 à 21:17

Un muguet, c’est déjà audacieux ! Et le flacon est très beau. J’irai sentir cela très vite, merci Jeanne pour votre critique malicieusement contrebalancée par Jicky.
Bonne soirée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 10 septembre 2015 à 23:39

Bonsoir BillieH, rien de tel que d’avoir lu deux avis un peu différents avant d’aller sentir une nouveauté ! :)
Miu Miu doit se trouver dans toutes les parfumeries depuis aujourd’hui, après avoir été en exclu chez Sephora.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 10 septembre 2015 à 19:37

Le problème quand Jeanne écrit un article c’est que je n’ai rien à dire puisque j’aurais pu écrire chaque ligne. C’est amusant parce que j’étais même parti pour le faire et j’allais conclure avec exactement la même ouverture sur un Chloé muguet...

Sauf que je suis personnellement beaucoup beaucoup beaucoup plus emballé.
C’est sûr que quand on compare à Diorissimo, c’est moins bien. Mais TOUS les muguets sont moins biens que Diorissimo. Absolument tous. Du coup je ne vais pas dire que l’argument est moisi (parce que c’est Jeanne et que j’aime Jeanne, mais disons que je pourrais le penser si j’étais un garnement). Surtout qu’il y a une donnée à prendre en compte à mon avis : c’est que des muguets mis en avant comme ça en parfumerie grand public, il y en a peu. Et que le dernier en date, c’est... Pleasures.

Et si on compare Miu Miu avec Pleasures, alors là la donne change pas mal beaucoup ;) (en faveur du Miu Miu bien évidemment). Je trouve le traitement particulièrement joli et intéressant car neuf dans le traitement du muguet (le muguet le plus boisé que je connaisse était le Penhaligon’s qui n’est franchement pas un très beau muguet). Ici, il y a une luminosité assez flash et velouté, une texture aérienne mais bien assise. Les clochettes tendent vers l’abstraction en piochant dans plein de facettes (vertes, fruitées, épicées, boisées, etc). Et l’évolution boisée est très intéressante, c’est pas du tout un bois unilatéral, massif. C’est plein de petites couches, avec différentes strates de chaleur où vient couler les restes fleuris blancs. Tantôt une note cédrée fantomatique, tantôt le réchauffement d’un aspect cashméran...

Dernier point : Daniela Andrier se renouvelle entièrement enfin, sans jamais contredire son olfactographie. Et c’était pas gagné parce que ces derniers temps, entre les Prada et les Bulgari, elle nageait un peu dans les mêmes accords. Là c’est un travail très intéressant chez elle, chez Miu Miu et dans la parfumerie 2015.

Grande réussite de mon côté =)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 10 septembre 2015 à 23:36

Jicky, comme tu es mignon... tu as vu comme j’ai été rapide sur ce coup là ? :)

C’est marrant pour le côté Chloé, ça m’a vraiment frappée en le portant, non pas que ça ressemble, mais c’est bâti un peu pareil, avec cette efficacité et une signature inratable. L’ironie du truc est que tu n’aimes pas Chloé, si je me souviens bien (alors que moi je le défend plutôt, même s’il m’enerve un peu parfois, à être porté toujours par les mêmes filles...) mais que tu défends Miu Miu !

Ceci dit, je suis d’accord que le style Andrier prend une tangeante avec ce parfum, elle sort de son territoire "infusé" et prend des risques, c’est sûr.

Concernant les autres muguets en parfumerie depuis Pleasures, il y en a un autre que tout le monde a oublié, mais qui était joli : L.I.L.Y de Stella McCartney, lui aussi construit sur un muguet boisé et épicé...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 12 septembre 2015 à 00:37

LILY a été disponible seulement 2 semaines dans un obscur rayon du printemps Haussman. J’exagère à peine mais je suis loin de considérer ça comme un grand lancement tel que Miu Miu !

Sinon, je déteste le Chloé de manière assez forte, mais je trouve que c’est un parfum très respectable et qui, avec le recul, a marqué la manière d’envisager le floral rose frais. Et le rapprochement dans ce traitement du muguet est très pertinent selon moi et je suis content de voir que selon toi aussi ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Matcha Meditation

Matcha Meditation - Maison Margiela

Matcha Meditation propose un souvenir olfactif tokyoïte frais et gourmand, à la fois vivifiant et apaisant.

en ce moment

il y a 14 heures

Quelle déception que la lady soit devenue si volage.

hier

Dans la fraîcheur d’un après-midi pluvieux, je portais The Scent For Her Absolute d’Hugo Boss, un(…)

hier

Ce parfum léger (mais à la tenue tout à fait honorable) m’évoque une gourmandise, une glace thé(…)

Dernières critiques

Patchouli Tentation - Bulgari

Élégante réhabilitation

Plume blanche 1901 - Lalique

Panache caressant

Mal aimé - Parfum d’empire

L’herbe est plus verte

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Paris (75)

Avec le soutien de nos grands partenaires