Auparfum

Rose de mai, osmanthus et encens : Diptyque renouvelle son bazar

par Estelle Michel, le 1er septembre 2016

Diptyque propose chaque année une collection composée d’objets et de parfums en séries limitées : La Collection 34 et Le Bazar du 34. Pour sa nouvelle édition, la marque présente deux parfums : Essences insensées 2016 et Kimonanthe et deux bougies.

Essences insensées 2016 appartient à la nouvelle édition de la Collection 34 qui « chaque année s’inspire d’une récolte d’exception à laquelle elle dédie un parfum ». Après une première édition autour du mimosa, puis une seconde centrée sur le jasmin, Fabrice Pellegrin a cette année travaillé autour des champs de roses de mai de Grasse (la fleur dont on n’aura jamais autant parlé que cette année !).
Cette édition habille la rose Centifolia de fruits rouges, de miel et de notes baumées. Le parfumeur aurait également utilisé une infusion de rose, ainsi qu’un « captage de la fleur vivante, qui restitue la fraicheur des pétales », que l’on imagine être un head-space, technique qui consiste à capter, puis recréer l’odeur de la plante in situ.
Le flacon noir, orné d’une poire et de forme géométrique facettée évoque une pierre taillée. Les emballages de papier qui le protège ont été imprimés de motifs signés Jeanne Detallante, jeune illustratrice française à l’univers fantastique et féérique.

Après Benjoin Bohème, Eau mage et Ôponé dans Le Bazar du 34, Kimonanthe réunit l’osmanthus et la poudre d’encens. Également signé par Fabrice Pellegrin, le parfum s’inspire du zukoh, une boîte en bois japonais où l’on conserve de l’encens réduit en poudre, qui sert « à se purifier et à communiquer avec le divin ».
Le parfum est décrit comme camphré, giroflé, santalé, épicé, cuiré, avec des facettes « d’abricot confit et de fumée sacrée ». Comme les autres parfums du Bazar, la Maison Waltesperger a réalisé le flacon en verre craquelé, avec un bouchon en résine inspirée des colliers de Christiane Gautrot, cofondatrice de la maison Diptyque.

La Collection 34 s’enrichit également d’un bougie, La Madeleine, inspirée de celle, célèbre, d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Pour se rapprocher au plus près de la pâtisserie, un captage des molécules a été réalisé, comme un « polaroïd olfactif ».

Enfin un nouveau cierge, qui reprend l’odeur de la bougie Feu de Bois, vient compléter la série du Bazar du 34, qui comprend déjà Le Redouté et La Prouveresse.

La Collection 34, disponible dès octobre :
Essences Insensées 2016, édition limitée
Eau de parfum 135 euros/120ml
Parfum solide 50 euros/3,6g
Bougie La Madeleine, 65 euros/220g

Le Bazar du 34, en exclusivité dans les boutiques Diptyque :
Kimonanthe, Eau de Parfum 150 euros/100ml
Cierge Feu de bois 55 euros/450g

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Lecture et cigarette en terrasse, par Æther et LGN

Lecture et cigarette en terrasse, par Æther et LGN

Le designer Louis-Gabriel Nouchi et le fondateur de la maison de parfum, Nicolas Chabot, nous invitent en terrasse, entre effluves de papier, de tabac et de briquet.

en ce moment

Adina76 a commenté Samsara

il y a 13 heures

C’est certain... ça roule :-)))

il y a 15 heures

Bonjour Emma, je tombe sur ce file quelques années après, parce que je suis moi aussi à la(…)

DOMfromBE a commenté Samsara

il y a 15 heures

Dacia, je trouve que ça ne lui rend pas hommage, lol.

Dernières critiques

Office for Men - Fragrance One

Bureau, fais ton office

Mon nom est rouge - Majda Bekkali

Le ballet de la rose

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires