Auparfum

Esxence, comme si j’y restais

par Dominique Brunel, le 2 avril 2016

2e journée. "Balade MilaNezse dans les travées d’Esxence". [6] Moins de coïncidences. Toujours autant de rencontres. Et des photos de Nez dans les mains des gens.

Ce matin, c’était le stress, la course, assis dans mon canapé. Je dois finir mon premier compte rendu. Pas inspiré. Pressé. Heureusement, Sarah est là et pourvoit à l’essentiel : café et tartines de Philadelphia.

Nez ne se mange pas. Le Philadelphia ne se lit pas.

Le grand jour aujourd’hui. La table ronde sur "l’avenir de la niche en France". Pascale [7] est sur le pont.

Oh, Vero, bonjour moi c’est Dominique !"
- Oh Dominique ! Super !

Et de m’embrasser.
Les gens sont sympas quand même.
Je tends la joue et le Nez.

Vero Kern regarde Vero Kern

François Duquesne, vous le connaissez bien sûr ? Mais oui. L’homme qui se "cache" derrière Aedes de Venustas. Il pose pour moi, pour Nez et une amie qu’on nomme la postérité, en prononçant cette phrase qui devrait être au fronton de nos institutions républicaines : "Proud supporter of Nez".

François Duquesne "Dominique, je crois que tu trembles..."

Nez ne fait pas que se porter. Contre toute attente, il se lit aussi. Heureusement, Juliette est là pour nous le rappeler.

Juliette Faliu lit Nez précautionneusement

Et puis la conférence commence. La coordinatrice me demande
"Tout le monde va parler en français ?
- Oui, finalement comme ils sont tous français.
- OK, pas de problème, il y a des traducteurs de toute façon.
.

Pascale présente les intervenants et donne la parole à François Duquesne qui, taquin ?, enchaîne "So, my opinion about niche market....". Merci François. Finalement, ce sera en anglais... Je me demande ce qu’ont fait les traducteurs pendant ce temps.

Les intervenants sont passionnés, bouillants parfois. Renata propriétaire de Sens Unique Paris et Caen s’emporte "Les Français aiment leur confort, ils ne veulent pas prendre de risque". François Duquesne, rappelle que les marques achetées récemment comme Malle, Le Labo... offrent toutes des expériences consommateurs en lieu de vente uniques. Johan Vitrey incite justement les marques de niche à créer leur propre lieu de vente "Regardez LVMH. Leur boutique Small is Beautiful avec seulement quatre marques présentées nous apprend ce que devrait être la niche. Pas une avalanche de marques, on vous u offre un café". Et François Hénin de rappeler que Jovoy propose un très bon café. C’est pas faux.

Nez obstruant l’horizon

Fin de la conférence. Le Monsieur Loyal du jour s’appelle Silvio Levi. C’est un honneur pour nous. Cofondateur de Nose et créateur d’Esxence, il fait partie de ces gens dont on dit à juste tire qu’ils sont quand même un peu importants ! Il faut absolument que je le prenne en photo avec Nez !! On verra demain.

La porte d’accès à la salle de conférence est le spot idéal pour photographier les gens. Et puis ça bloque l’entrée. C’est marrant. Voici Fabienne Rossi, accompagnée de Carla, qui représente auprès de la presse, avec brio et pour ainsi dire sans égal, plein de marques dont nous vous parlons souvent ici (Olfactive Studio, Le Galion, Parfum d’empire..). D’où croyez-vous que nous tenons nos informations ?

Tout est plus beau dans les mains de Fabienne Rossi.

La promenade continue, Nez en main. Je croise Sabine Chabbert, directrice déléguée de la Fragrance Foundation. Supportrice de Nez de la première heure, elle mérite bien un peu d’intimité avec ce bel objet. Elle est même dans la page de remerciements et j’ai oublié de lui dire !!!

Sabine Chabbert hume Nez

Carner Barcelona, on ne peut pas s’empêcher d’aimer. Clara d’abord. Sarah maintenant. Marque peu distribuée en France. Pas assez. Nous proposons donc que vous alliez tous manifester devant la parfumerie la plus proche pour réclamer plus de démocratie, et Carner Barcelona dans votre ville !

(de g. à dr.) Costarella, Lina, Nez, Tardes. Beau quatuor.

L’expérience du jour est notre visite chez Fornasetti. Bon, ok, Nez c’est beau. Mais Fornasetti, ça déchire quand même pas mal [8].

Nous nous y rendons avec Anatole Lebreton, qui après une journée éreintante sur son stand à présenter ses créations a dû marcher 25 minutes en m’écoutant parler. Mais je crois qu’il est quand même content.

Chloé est aussi avec nous. L’encore fringuante [9] [10] représentante de Scentys imagine déjà disposer des diffuseurs dans tous les recoins de la boutique pour illustrer l’univers fantastique de Piero Fornasetti. Sarah, qui ne doute de rien, évoque déjà une illustration fornasettienne en couverture de Nez ! Et après tout... pourquoi pas ?

Amusez-vous à "scroller" rapidement, en regardant l’image ci-dessous. Ça peut rendre un peu malade quand même.

Le premier numéro de @nezlarevue chez @fornasetti_milano ❤️

Une photo publiée par Flair (@flairflairblog) le

La journée s’achève ainsi sur ces belles images.

[1Le jeu de mot est emprunté à Sarah Bouasse, qui se fait une spécialité des calembours autour de Nez. Elle peut aussi animer vos soirées, mariages, bar-mitzvah...

[2oui, c’est le même lien qu’hier

[3Voir aussi l’image principale d’illustration de cet article

[4Je ne sais pas trop quoi penser de cet adjectif à vrai dire

[5"Encore" parce qu’un salon c’est fatiguant. Sinon, elle est "encore" dans la force de l’âge.

[6Le jeu de mot est emprunté à Sarah Bouasse, qui se fait une spécialité des calembours autour de Nez. Elle peut aussi animer vos soirées, mariages, bar-mitzvah...

[7oui, c’est le même lien qu’hier

[8Voir aussi l’image principale d’illustration de cet article

[9Je ne sais pas trop quoi penser de cet adjectif à vrai dire

[10"Encore" parce qu’un salon c’est fatiguant. Sinon, elle est "encore" dans la force de l’âge.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par capitainemilou, le 12 avril 2016 à 22:51

ou peut on acheter la revue sur paris svp ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Mal aimé

Mal aimé - Parfum d’empire

Avec ce sixième acte de sa collection « L’Héritage corse », Marc-Antoine Corticchiato rend un hommage émouvant aux mauvaises herbes de l'île de beauté.

en ce moment

DOMfromBE a commenté Le Lion

il y a 12 heures

Hello, J’ai déjà reçu l’huile et la brume cheveux... Je n’ai pas attendu. Dès que j’ai eu la(…)

kismi a commenté Le Lion

il y a 12 heures

Bonjour DOMfromBE, j’aime bien l’idée du poitrail velu ! En revanche, pour ce qui est du parfum(…)

DOMfromBE a commenté Le Lion

il y a 17 heures

Décidément, ce Lion est réussi. J’ai bien reçu mon avis de janvier et la peau moite lui va à(…)

Dernières critiques

Plume blanche 1901 - Lalique

Panache caressant

Girl - Rochas

Sage demoiselle

Varanasi - Meo Fusciuni

Sombres tropiques

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Le Parfum en herbe

Le Parfum en herbe

St Germain en Laye (78)

Avec le soutien de nos grands partenaires