Auparfum

YSL, Paris, Parisienne

par , le 7 juillet 2009

Le prochain féminin d’Yves Saint Laurent sortira en août et se nommera Parisienne.
Avec un tel nom, un flacon en diamant taillé allongé et Sophia Grojsman comme co-auteur, cette Parisienne est bel et bien un flanker du célèbre Paris, qui semble avoir été “modernisé”, voire “rajeuni”, et ce n’est pas la description olfactive qui démentira : « accord vinyl, vernis métalisé, rose de Damas, violette, pivoine, vétiver, patchouli » (n’y aurait-il pas un peu de Elle là dedans également ?...)

L’égérie choisie pour la campagne est une valeur plus que sûre en parfumerie : Kate Moss, filmée à Paris sur fond de tour Eiffel.
Source : Nowsmellthis

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Chanel_5

par , le 8 novembre 2018 à 19:13

Un parfum que j’ai porté au Lycée, ressenti cette semaine, il m’a paru bien ennuyeux. Maintenant que j’ai appris à connaître et apprivoiser certains classiques ou d’autres parfums plus confidentiels, il ne m’attire plus. J’ai compris qu’on pouvait faire plus sophistiqué, un côté crémeux avec une note de framboise proéminente, des notes de cuir et de vinyle qui selon moi ne réussissent pas à donner à ce parfum quelque chose de sulfureux. Je le trouve très doux (trop et pas d’une bonne manière je pense), sucré, très juvénile, il m’évoque un carambar acidulé, je trouve qu’il manque de profondeur même si on ne peut pas dire qu’il ne sent pas bon.
Je lui préfère Paris que je trouve plus élégant et émouvant aussi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Vivi Snow

par , le 28 mars 2011 à 17:22

C’est bien la première fois que j’ai ressenti un tel rejet pour un parfum.
Toujours à la recherche de multiples parfums à la violette, une vendeuse m’a fait tester celui-là directement sur peau. Je l’ai amèrement regretté, il m’a poursuivi toute l’après-midi.
Je ne supportais plus le sirop de framboise qui envahissait tout sur moi, cette rose qui pour ma part faisait bien trop rose en plastique (la rose de Damas sent si bon habituellement ?!?), et puis la violette, je l’ai bien cherchée mais pas trouvée telle que je l’aime avec cette petite odeur de sous-bois si caractéristique.
D’ailleurs, c’est avec allégresse que j’ai découvert ces timides fleurs violettes à l’ombre de mon cotoneaster ce matin ! Elles sont magiques ^_^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 28 mars 2011 à 17:41

Dans la pelouse il y en a plein, mais elles ne sentent pas. Et hier... surprise j’en ai trouvée une qui avait un parfum divin !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par , le 28 mars 2011 à 16:56

Et qu’en est-il du flanker "Parisienne à l’Extrême" ? Quelqu’un l’aurait-il testé ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ChrisB

par , le 17 novembre 2009 à 19:36

Il semble que toute l’originalité, la créativité, l’audace de la maison St-Laurent se soit éteintes avec le célèbre et génial fondateur. Dommage qu’avec une marque aussi prestigieuse les repreneurs ne prennent exemple sur la maison Dior.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par , le 14 septembre 2009 à 18:02

Je ne sais pas encore si j’écrirai la critique de cette Parisienne, mais pour l’avoir senti rapidement, on est en effet assez éloigné de la rose raffinée et délicatement savonneuse de Paris, c’est une rose très fruitée avec une bonne rasade de sirop de framboise au départ, et puis tout retombe dans une soupe boisée musquée sans grand intérêt. Modernisé, peut-être, mais innovant, certainement pas !

Effectivement, Kate Moss, comme Parisienne authentique, on a fait mieux...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

parfumdecharme

par , le 10 septembre 2009 à 19:26

PARISIENNE de YSL

je suis déçue de ce parfum qui, pour moi, ne correspond pas à la femme parisienne qui pour moi est bien plus sophistiquée, mode, spirituelle, que ce parfum fleuri et doux. ceci dit il est agréable.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

SIKIM

par , le 30 août 2009 à 20:26

Surprenante parisienne : a la vue du spot publicitaire on aurait put s’attendre a un jus très présent voir violent comme un opium.

En fait j ai senti Parisienne 4 fois avant d’en arriver a me décider : tout est là : les fleurs de paris , la peau de Kate exprimée par une quantité folle de muscs blancs ,mais cela decolle pas : peu de diffusion .....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 août 2009 à 19:35

On fait souvent des erreurs de jugement...
J’ai en effet bien mal jugé PARIS, il faut dire que je n’avais que de lointoin souvenirs, des années 80, où pas mal de femmes s’aspergaient en grandes quantités de ce parfum !

Je reviens sur mon précédent avis de PARIS : quelle classe ! quelle fraîcheur ! quelle féminité se reflète dans cette composition florale de si bon goût !

C’est en découvrant PARISIENNE que je me suis de nouveau rendue compte que les copies n’égalent jamais (ou si peu !) l’original, mais, PARISIENNE n’est pas une mauvaise version pour autant...

Il est indéniable que PARISIENNE plaira aux jeunes femmes.
Autant la rose prédomine dans PARIS, autant la violette prédomine PARISIENNE. On dirait que le courant des fruits rouges et de la violette n’est pas prêt de s’éteindre !

Une différence de taille néanmoins entre ces 2 parfums : quand on porte PARIS, on a l’impression d’être unique, de porter un "grand" parfum classique et dont le nom continuera de s’inscrire dans la durée ... tandis que si l’on porte PARISIENNE, ce parfum n’est en rien différent des dernières sorties ... on ne se sent pas unique et "femme"... mais tout cela est très certainement voulu aussi ! les femmes continueront à acheter PARIS et leurs filles ... PARISIENNE !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 15 août 2009 à 16:05

Quelle bonne idée de revisiter un classique ... tout comme CHANEL et son EAU PREMIERE et GUERLAIN et son EAU DE SHALIMAR en somme... mais c’est un exercice périlleurx qu’ont réussi CHANEL & GUERLAIN... pas sûr qu’il en soit de même pour PARISIENNE... on a pourtant tous les ingrédients pour plaire à une clientèle plus jeune : Kate MOSS (oui mais là franchement, pour une parisienne c’est pas top !), la violette, cet aspect "fruits rouges" tant visité ces dernières années... et ce flacon... mais quelle horreur !!!
Il va falloir que je ressente PARISIENNE car je ne peux pas croire qu’YSL va continuer à nous décevoir (CINEMA, ELLE ...) ... après tout je ne l’ai senti que brièvement... la suite au prochain épisode !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 22 juillet 2009 à 11:25

Je n’ai pas encore senti le parfum mais le visuel publicitaire avec Kate Moss est visible à cette adresse : http://www.moodiereport.com/document.php?c_id=29&doc_id=21291

Même si le choix du mannequin n’est pas particulièrement original, je trouve Kate Moss vraiment craquante sur cette photo.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Chapitre 6 - Le nez dans la formule : sculpter le cœur floral

Chapitre 6 - Le nez dans la formule : sculpter le cœur floral

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Ce chapitre dissèque toutes les facettes qui ont permis de sculpter le cœur floral blanc.

en ce moment

il y a 1 heure

Je me suis régalée de les entendre parler. Ca aurait pu durer encore et encore(…)

il y a 13 heures

Merci Merci Merci pour cette échange rarissime ! Monsieur Bourdon : il faut absolument écrire(…)

il y a 2 jours

J’ai eu envie de re-sentir Nuit de bakélite grâce au dossier en cours et j’ai maintenant envie de(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019