Auparfum

The Smell Test de WWD : vers un nouveau moyen de tester les parfums ?

par Jeanne Doré, le 6 mai 2015

Une nouvelle (et plutôt bonne) initiative a été lancée aux Etas-Unis sous l’impulsion du magazine WWD : le Smell Test. Cette méthode a pour but d’évaluer les nouveaux parfums selon des critères uniquement olfactifs, et non pas marketing.

Un jury d’experts internationaux a été rassemblé autour de Michael Edwards, qui le préside, pour évaluer en aveugle les nouveaux parfums et leur attribuer une note de 1 à 10. Chaque membre du jury formule également ses commentaires personnels sous la forme de critique, qui reste anonyme, et qui au final, permet de fournir une sorte de "typologie olfactive" du parfum.

Les flacons de parfums sont achetés, et non offerts par les marques.

Le premier parfum à avoir été évalué ainsi est Misia, le dernier-né des Exclusifs de Chanel, qui a obtenu une note globale de 7,2/10. Il a été décrit comme « élégant, sophistiqué, bien fait, avec un aspect vintage », quelques panélistes l’ayant trouvé cependant « un peu ennuyeux et manquant d’émotion... »

Le parfum Extraordinary d’Oscar de la Renta est le deuxième à avoir été évalué, publié aujourd’hui sur le site WWD.

L’article ne précise pas si ce type d’initiative restera anecdotique, ou bien si elle est amenée à devenir le « nouveau standard » de reconnaissance d’un parfum, un peu à la manière des vins, évalués chaque année par des jurys d’œnologues reconnus ? Elle pourrait ainsi se substituer à des célébrations devenues un peu vides de sens telle que les Fifi Awards de la Fragrance Foundation, qui récompensent aujourd’hui davantage les succès commerciaux que les parfums d’un point de vue artistique...

Cette nouvelle vision qui remet l’olfactif au centre du produit rejoint tout à fait celle, en France, de l’Olfactorama, né il y a 3 ans sous l’impulsion de blogueurs passionnés et défenseurs du parfum en tant qu’art.

Ce genre de test pourrait-il, au sein des marques, aller jusqu’à se substituer un jour aux tests consommateurs en amont d’un lancement, impliquant ainsi un choix de parfum basé sur l’avis d’une poignée d’experts, plutôt qu’un grand nombre de consommateurs novices ?

Nous ne savons pas encore comment cette initiative évoluera mais cette nouvelle façon de procéder et d’aborder l’évaluation des parfums est plutôt de bonne augure, et ne peut que réjouir tous les passionnés de parfums !

Composition du jury : Jean-Claude Delville (Drom), Karen Dubin (Sniffapalooza), Victoria
Frolova (Bois de Jasmin), Christophe Laudamiel (DreamAir), Luca Turin, Kevin Verspoor (PerfumeKev LLC), Paul Austin (Austin Advisory group) Chantal Roos (Roos & Roos co) and Nathalie Pichard (toPNotes).

Source : wwd.com, via Web Fragrant Newsletter par Nathalie Pichard.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Sarah13

par Sarah13, le 16 mai 2015 à 14:29

Je trouve l’initiative vraiment bonne. Lorsque nous regardons certains résultats des Fifi Awards il y de quoi se poser des questions... Black Opium meilleur parfum féminin ? C’est une des pires fragrances sorties ces dernières années. Les succès commerciaux des parfums ne doivent pas influencer le choix des jurys selon moi. L’évaluation d’un parfum à l’aveugle est une idée intéressante qui permet de juger une fragrance indépendamment de sa publicité, son égérie, son packaging et surtout son prix !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

euskalpyth

par euskalpyth, le 7 mai 2015 à 15:08

Effectivement, je crois que c’est le genre d’initiative qui va dans la bonne direction,

et je pense que nos petits camarades de l’Olfactorama peuvent tirer une gloire éternelle (et légitime) de voir leur idée universalisée de la sorte !

Je suis curieux de voir les résultats, car nous avons fait circuler sur BT, il y a quelques mois, des échantillons et des décants anonymisés (le príncipe était le suivant : la boîte d’une cinquantaine d’échantillons arrivait chez chaque participant, qui découvrait les parfums à l’aveugle, en prenait autant qu’il voulait, selon ce qui lui plaisait, et en remettait autant avant d’envoyer la boite au participant suivant) et c’était très curieux !!! Sans nom de marque ni de parfum, le ressenti est très différent !!! Quand ç’a été mon tour d’avoir les échantillons anonymes, j’ai laissé passer un parfum que j’aime pourtant bien, et je n’ai pas reconnu un autre parfum, que j’ai pourtant longtemps porté...

Bref, quand on enlève l’impact visual, le cerveau est tout chamboulé !!! Mais de fait, on se rapproche peut-être de la vraie sensation olfactive, indépendamment de toute influence marketing...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par , le 7 mai 2015 à 12:46

Ce genre de technique me semble intéressant et prometteur.Et, effectivement, cela rejoint (d’après ce que j’avais entendu) l’orientation des membres du jury de l’Olfactorama.Vive l’appréciation sur la senteur elle-même avant tout.

Je vois que la note donnée à Misia rejoint mon appréciation personnelle sur ce parfum auquel j’avais attribué 3 étoiles.La nouvelle méthode portée sur les qualités et les défauts d’un parfum et uniquement de lui est (à mon avis) beaucoup plus juste.

Et (petit plaisir personnel) quel plaisir de voir dans le jury Victoria Frolova et Luca Turin, 2 critiques anglo-saxons que j’apprécie beaucoup.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par invité, le 6 mai 2015 à 21:41

Cette initiative est judicieuse dans la mesure où elle permet de ne pas être influencé par la marque et de laisser place à plus d’impartialité.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Mumbai Noise, le périple d'un nez dans la capitale indienne, par Byredo

Mumbai Noise, le périple d’un nez dans la capitale indienne, par Byredo

La marque suédoise nous invite à poser un regard moderne sur Bombay, à travers une création olfactive tout en contrastes et une série photographique capturant sa jeune génération.

en ce moment

jovi a commenté Naja

il y a 40 minutes

Les parfums Vero profumo sont à nouveau disponible chez ce revendeur shop.campomarzio70.it ! Mon(…)

kismi a commenté Vent Vert

il y a 3 heures

Bonjour Nez inexpert, merci pour votre commentaire sur ce cher Vent Vert. Je vous trouve juste(…)

Nez inexpert a commenté Vent Vert

hier

Il sied à cette mixture si amère, rébarbative au premier abord, que sa créatrice ait une réputation(…)

Dernières critiques

Compliment - Maison Violet

Cinquante nuances de blanc

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires