Auparfum

Diorissimo

Brassées de muguet

par Yohan Cervi, le 1er mai 2023

Pour fêter ce premier mai, Yohan Cervi, rédacteur pour Auparfum et auteur du livre Une histoire de parfums, partage avec nous sa rencontre avec Diorissimo.

En 2001, alors que je sortais de l’enfance et que je commençais à m’intéresser au monde des odeurs, mes grands-parents m’ont offert Le Guide du parfum (D. Veuillet- Gallot, Presses de la Cité, 1996).
C’est à travers ce livre que j’ai découvert Diorissimo, sa description flatteuse et poétique m’enchantait. J’ai alors décidé que nous devions nous rencontrer. Et quelle découverte, le coup de cœur fut immédiat et absolu !
C’est un grand soliflore muguet, la fleur fétiche de Christian Dior, et le dernier parfum lancé du vivant de ce couturier de génie, en 1956, un an avant sa disparition. Pour moi, c’est toute l’atmosphère du printemps capturée en flacon.
En 2002, j’ai insisté auprès de mon père pour qu’il l’offre à ma mère. Diorissimo la ravissait, et j’avoue sans honte avoir eu cette idée de cadeau dans l’espoir de pouvoir lui en piquer quelques gouttes. Je n’y suis pas allé de main morte, vidant le précieux flacon à grande vitesse, tant j’aimais le respirer sur mon poignet, notamment le soir avant le coucher. C’est depuis cette époque que je dors chaque jour parfumé.
Devenu adulte, j’ai fait mienne cette fragrance. Plus que ma mère, Diorissimo m’évoque surtout les brassées de muguet que je cueillais avec mon grand-père dans les forêts d’Auvergne à chaque printemps. Un enchantement. J’ai beau le connaître par cœur, je le redécouvre sans cesse. C’est, je pense, l’apanage des grands parfums.

Ce texte a initialement été écrit, mais non publié, dans le cadre du Hors série n°1 « Ultra Parfum » du magazine Silhouette, disponible en kiosques et sur leur site.

Une critique détaillée de Diorissimo est disponible sur Auparfum, ainsi qu’une interview de Michel Roudnitska à propos de ce parfum sur le site de Nez.

Vous pouvez enfin retrouver cette histoire, ainsi que beaucoup d’autres, dans l’épisode de Podcast by Nez consacré à Yohan Cervi au sujet de son livre Une histoire de parfums.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Smell Talks : Quand le sillage monte en grade

Smell Talks : Quand le sillage monte en grade

Jeanne Bichet, évaluatrice, Mark Buxton et Sidonie Grandperret, parfumeurs chez Luzi, expliquent l'accompagnement des marques vers un segment plus « niche ».

en ce moment

il y a 2 jours

Bonjour Farnesiano et merci de votre réponse. Je vais tâcher de mettre le nez sur Shéliane.(…)

il y a 3 jours

Bonsoir Lia Marsh, Je ne connais pas la version actuelle de Scherrer 2. L’ancienne me rappelle(…)

il y a 3 jours

Bonsoir, Je ne sais où poser ma question. Quelqu’un d’autre que moi voit-il une parenté entre(…)

Avec le soutien de nos grands partenaires