Auparfum

Note de Yuzu, la collaboration acide Maison Kitsuné x Heeley

par Léonore Fernandez - Jeanne Doré, le 25 octobre 2017

Alors que James Heeley avait déjà conçu pour la maison une ligne de bougies parfumées (Mint, Moss et Sésame Noir), il lui prête une nouvelle fois son nez pour l’élaboration d’un premier parfum, Note de Yuzu.

Cette nouvelle création témoigne de l’envie de Maison Kitsuné d’étendre encore plus loin son « art de vivre » : d’abord dans le prêt-à-porter et la musique en 2002 avec leurs propres boutiques et label, la marque se lance en 2013 dans un nouveau concept, celui de Café Kitsuné, lieux à la fois design, cosmopolites et chaleureux, où l’on peut déguster du café de qualité.

Note de Yuzu incarne avant tout « la dynamique lumineuse et colorée propre à la Maison Kitsuné » grâce à ce petit agrume japonais jaune, frais, fruité et très acide, à « l’énergie pétillante ».
Après un départ de mandarine et pamplemousse (les notes qui caractérisent l’arôme du yuzu), se révèle un cœur aquatique avec des notes d’algue et de sel marin, exprimant « la sensualité du sel sur la peau », puis un fond de musc blanc et vetiver d’Haïti. Le parfum est décrit comme « une réminiscence de la tradition japonaise des bains de Yuzu », car au solstice d’hiver, dit Toji en japonais, les zestes de yuzu sont plongés dans des bains chauds pour y diffuser leurs propriétés relaxantes et bénéfiques au corps et à l’esprit. Cette collaboration entre les deux marques promet « un mix éclectique pop electro sur un rythme de notes multiculturelles ».

Eau de parfum, 90euros/50ml, 130euros/100ml, disponible dans les boutiques Maison Kitsuné et revendeurs agréées Heeley

Note de Yuzu fait partie de la sélection de la Box#6 Auparfum, datée nov./déc. 2017

Premières impressions

Le yuzu, agrume méconnu dans nos contrées mais adulé des japonais, est, malgré ses qualités aromatiques, sous-exploité en parfumerie (Yuzu fou de Parfums d’empire, Yuzu Man de Caron…).
Son arôme hybride entre pamplemousse, citron vert et mandarine, puissant, tenace et salivant, est plutôt bien interprété ici dans l’ouverture de cette composition hautement pétillante, acidulée, vibrante. On y retrouve la subtilité du zeste qui parfume si bien les plats nippons salés comme sucrés, avec cette amertume astringente qui ferait presque grincer les dents, compensée par une douceur juteuse parfaitement équilibrée.
Si la fraicheur zestée perdure assez longtemps, elle laisse peu à peu la place à un accord boisé aquatique musqué un peu plus convenu. Notes de Yuzu est un parfum qui se savoure frais !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Adina76

par Adina76, le 4 juillet 2018 à 14:10

J’avais gardé cette Note de yuzu pour les jours de grosse chaleur. Un jus agréable et légèrement "dissonnant" comme bon nombre de créations de la maison Heeley qui réussit à renouveler des genres convenus, telles les eaux fraîches estivales. St Clement’s reste ma préférée avec ce twist qui évoque curieusement pour moi Giorgio de Beverly Hills, mais Note de Yuzu mérite d’être découverte : l’amertume prononcée des notes de tête peut certes rebuter certains, mais elle fait très vite place à une fraîcheur hespéridée boisée assez élégante avec beaucoup de présence.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aberystwyth, le 7 juillet 2018 à 09:47

Bonne idée de le garder pour l’été ! Un vrai splash de fraîcheur. Personnellement, par contre, comme les agrumes ont une tendance à mal tourner sur moi par grosse chaleur, je le porte l’année durant. J’aime beaucoup son côté punchy et sans gêne, ce qui pourrait déranger avec d’autres parfums, mais comme c’est un agrume, ça passe, tout le monde aime les agrumes... au moins sur les autres.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

simba

par simba, le 30 décembre 2017 à 19:23

Les notes d’agrumes ne sont pas mon truc. Mais je dois dire, ma foi, que ce parfum est bien fichu. Il reste frais assez longtemps, mais il prend, par la suite, un côté sombre, vert fumé. Sans doute le vetyver indiqué dans la description.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par justina, le 8 novembre 2017 à 20:46

Je l’ai essayé mais je peux dire que la qualité vaut bien le prix. Une vraie réussite.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Chanel de Lanvin

par Chanel de Lanvin, le 25 octobre 2017 à 15:56

Yuzu fou de Parfums d’empire est une réussite,avec cette version de Heeley les notes marines n’étant pas pour moi,à laisser aux amateurs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

La grande histoire des aldéhydes : du N°5 de Chanel à la parfumerie contemporaine

La grande histoire des aldéhydes : du N°5 de Chanel à la parfumerie contemporaine

Histoire et utilisations d’une famille de composés qui soufflent le chaud et le froid dans les formules depuis la naissance d’un certain N°5, il y a tout juste 100 ans.

en ce moment

il y a 7 heures

Dans le thé chaï, j’ajouterai White de Comme des Garçons. Mais attention, c’est un chaï sans le(…)

Tamango a commenté Fidji

il y a 11 heures

Ce parfum a mon âge et je me plais à penser que, tout comme lui, je n’ai pas pris une(…)

Adina76 a commenté Chanel N°5

il y a 17 heures

Avis aux esprits curieux : Jicky a publié sur Tweeter un fabuleux article consacré aux 100 ans du(…)

Dernières critiques

Antares, Bételgeuse et Mismar - In Astra

Les trois étoiles d’In Astra

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Theodora - Genève

Theodora - Genève

Genève (01)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Avec le soutien de nos grands partenaires