Auparfum

Bana Banana : L’Artisan parfumeur retrouve la banane

par , le 31 janvier 2019

Après avoir célébré les 40 ans de Mûre et musc, la maison continue sa plongée dans son histoire en revisitant sa première création dédiée au fruit exotique.

Selon la légende, c’est d’une boutade que serait né L’Artisan parfumeur en 1976. Mis au défi par un ami, le chimiste Jean Laporte lui imagine un parfum afin de parachever son costume pour un bal aux Folies Bergères. Détail cocasse : le déguisement est celui d’une... banane. Jamais commercialisée, cette création lui aurait néanmoins donné l’idée de fonder sa marque.

Près d’un demi-siècle plus tard, Céline Ellena (Jasmin de nuit et Sel de vétiver chez The Different Company, Mon Lys chez Fragonard entre autres), donne sa propre interprétation de ce parfum fondateur, qu’elle décrit comme « baroque ». Elle s’est inspirée du « mariage d’une guirlande de jasmin et d’un bouquet de bananes confites » - l’acétate de benzyle, qui rappelle l’odeur du fruit, étant utilisé par les parfumeurs entre autres molécules pour évoquer le jasmin. « J’ai imaginé cette composition comme une broderie de petits points magiques et insolites », explique la créatrice.

À la vaporisation, la feuille de violette et la fleur de muscade veulent recréer la légère amertume de la peau de banane. Puis l’onctuosité du fruit se marie à la rondeur crémeuse d’un jasmin « charnel » et « lactescent », tandis que poivre et ambre offrent un contraste « en clair-obscur ». Iris, tonka et musc renforcent l’aspect texturé de la composition pour un « sillage irrésistible et sensible ».

Eau de parfum Bana Banana 125 euros/100ml, disponible le 21 mars

Premières impressions

La pari était osé. Le résultat, étonnant : la petite banane Haribo est bien là pour nous accueillir, avec son arôme régressif et sa texture moelleuse, et on se dit Aïe, que va-t-il se passer ? Le jaune du fruit glisse alors vers celui d’un mimosa poudré, velouté, légèrement vert, et des notes chaudes, ambrées, presque caramélisées, mais étrangement pas sucrées.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Duolog

par Duolog, le 14 juillet 2019 à 21:27

Après avoir eu l’occasion de le porter plusieurs fois, je le trouve très réussi, et pourtant je ne suis pas fanatique de parfums ambrés. Ces derniers jours j’avais échafaudé une théorie : Bana Banana aurait la même structure qu’Insolence de Guerlain, mais la violette aurait été remplacé par une note "banane". Après tout, Insolence c’est aussi un parfum un peu pop qui a un côté friandise... En comparant les deux parfums aujourd’hui, je ne suis pas loin de valider cette idée, même si le fond ambré des deux parfums n’est pas traité de la même manière, et que les personnes qui m’accompagnaient ont finalement trouvé qu’Insolence fait plus "bonbon" au bout de quelques heures. Mais tout le monde l’a trouvé beau.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Carapasson, le 8 juin 2019 à 07:07

J’etais Intrigué par Bana Banana. Un parfum à la banane ? Quelle idée ? Mais aussi quelle audace ! Aussi mon interrogation s’est-elle immédiatement transformée en exaltation. Un parfum à la banane ? Mais c’est génial ! Allons vite découvrir cette nouveauté puisque la vie est pleine de soleil et de surprises !
j’avoue ne pas avoir été déçu et je suis immédiatement tombé amoureux de cette banane verte qui s’evanouit et me laisse, extatique, avec les milles facettes complexes de son sillage.
Bana Banana, pour tous les amoureux de la vie !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

poivre rose

par poivre rose, le 22 mai 2019 à 21:10

Quelle belle surprise !! Vaporisé sur touche il y a plusieurs semaines, il sent toujours ! L’évolution m’a semblé épatante. On sent la banane, certes, mais dans une composition complexe, raffinée et très réussie. On est loin d’une banane provocatrice ou amusante. Céline Ellena n’est pas tombée dans la facilité, bien au contraire, je trouve que c’est un parfum à la fois étonnant et très ’portable’, où la banane apporte une originalité en jouant un rôle pilier qui perdure magistralement à l’évolution, tout en laissant la part belle aux autres matières. J’ai perçu une réminiscence d’Habit rouge une fois l’ensemble reposé, je me demande si certains d’entre vous l’ont sentie aussi ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Harefawn, le 8 mars 2019 à 11:40

Je ne suis pas un très grand connaisseur, mais par contre un jardinier aguerri et semeur régulier de bananier ! Je viens de le découvrir chez l’artisan aujourd’hui... Et je l’ai acheté ! A dire vrai, ce n’est pas tant la banane que cela m’évoque mais plutôt les feuilles et fleurs de bananier ! Logique avec l’utilisation de la fleur du bananier figue. J’avais l’impression d’être au moi d’octobre en train de tailler mes bananiers pour l’hiver. Bref très séduit ! Pas écoeurant et super reussi

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par John Doe, le 13 mars 2019 à 13:33

Bonjour Rémy,
Ce parfum m’intrigue beaucoup, a-t-il des similitudes avec Jungle (éléphant) de Kenzo ?
Merci pour votre réponse.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ghost7sam

par ghost7sam, le 1er février 2019 à 10:10

Pour moi, la banane, c’est Samsara et son jasmin santalé (ou santal jasminé ?). En tout cas c’est la première chose qui m’avait frappé quand je l’avais senti il y a quelques années. Je me demande d’ailleurs si c’est toujours le cas aujourd’hui...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par JimmyFD, le 1er février 2019 à 12:03

Samsara ? La banane ? Ah bon... Il ne m’a jamais évoqué ce fruit.... Pourtant je l’ai souvent porté !
Comme quoi... D’un à l’autre...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Duolog

par Duolog, le 31 janvier 2019 à 17:53

J’ai vraiment hâte de sentir ça ! La banane semble souvent un défi au "bon goût" et ça fait du bien de voir que le futur ne propose pas que le huit-centième ambre et le millionième chypre. Ellena père ayant déjà évoqué le fruit dans sa Vanille Galante, ma curiosité n’en est que plus en éveil...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance, le 31 janvier 2019 à 18:06

Mon unique souvenir de parfum avec une note banane affirmée : Sira des Indes de Patou. Un parfum que j’avais trouvé à la fois confortable et élégant dans sa gourmandise.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 31 janvier 2019 à 19:07

Je ne le connaissais pas, merci pour l’info !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Entrons maintenant dans la facette cuirée du parfum.

en ce moment

Aberystwyth a commenté Ubar

il y a 11 heures

<3 Je dois avouer que je suis pareil, je ne rate pas un article, pas un commentaire(…)

martoo62 a commenté Ubar

il y a 11 heures

Merci beaucoup Farnesiano pour votre réponse hyper rapide ! Je prends note pour le site(…)

Farnesiano a commenté Ubar

il y a 12 heures

Oups ! Correction : Anna.

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Passage 31 - Angers

Passage 31 - Angers

Angers (49)

Divine Lyon

Divine Lyon

Lyon (69)

Parfum d'ambre

Parfum d’ambre

Bruxelles (01)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019