Auparfum

Habanita de Molinard fête (aussi) ses cent ans

par Jessica Mignot, le 18 mai 2021

Pour célébrer le centenaire de sa création emblématique, Molinard lui offre un flacon rouge en édition limitée, et la décline en trois nouveaux produits parfumés : une huile pour le corps, une brume pour les cheveux et un rouge à lèvres.

1921, c’est le début des Années Folles : dans une volonté d’émancipation, la femme coupe ses cheveux et « s’inspire du vestiaire masculin », en s’enveloppant d’effluves de tabac, dont la fumée était jusqu’alors réservée à ces messieurs. Molinard, maison de parfums installée à Grasse depuis 1849, propose alors une essence pour cigarettes, « joliment présentée dans un flacon Baccarat muni d’une tigette en verre » que l’on appliquait sur le papier roulé.

Le parfumeur Henri Bénard a construit ce « véritable kaléidoscope olfactif » à partir de 680 essences, ouvrant la voie à une nouvelle famille, celle des orientaux. Le vétiver, dont l’essence est alors utilisée discrètement par les parfumeurs pour apporter de la tenue à leurs compositions, joue ici un rôle essentiel. Habanita développe des facettes tour à tour cuirées, fumées, florales, épicée, poudrées et musquées, qui en font « le parfum le plus tenace du monde » selon la publicité de l’époque. Destiné alors aux femmes, la marque rappelle cependant que « bon nombre d’hommes ont su se l’approprier ».

Forte de son succès, la gamme s’enrichit au fil des années : un extrait en 1924 ; une « concreta », premier parfum solide - toujours disponible - en 1925 ; eau de Cologne, eau de toilette, brillantine, lotion et poudre de riz en 1929. Mais c’est également son flacon qui fait l’histoire d’Habanita : il sera successivement travaillé par Baccarat, J. Viard et enfin René Lalique, dont la frise de femmes nues « bouleverse les mœurs et tempère la rigueur Art Déco du verre noir ».

Pour fêter cet anniversaire historique, la directrice générale de la marque, Célia Lerouge-Bénard, a souhaité rendre hommage au parfum composé par son grand-père, sans en proposer une réinterprétation, mais en conservant la formule actuelle. Le flacon se pare pour l’année 2021 d’une robe rouge, « pour, encore une fois, marquer les esprits et remuer les sentiments ». Le logo dessine une bouche « à la moue typique des années 20 », rappelant à la fois son origine et sa vocation, celle de l’émancipation par la prise de parole.

Trois nouveautés l’accompagnent, en clin d’œil à la gamme des produits dérivés qui ont fait son histoire : une huile pour le corps, qui s’ouvre par un accord floral d’abord solaire, puis presque cosmétique, avant de ronronner sur la peau de ses notes musquées et cuirées caractéristiques ; une brume pour les cheveux « aux propriétés protectrices et nourrissantes » ; et un rouge à lèvres parfumé, « intense et électrique », en partenariat avec Le Rouge Français, « composé à 81.5% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique », et proposé dans un écrin rechargeable.

Habanita Eau de Parfum édition anniversaire, 94 euros/75 ml, rouge à lèvres 45 euros, brume cheveux 49 euros/100ml, huile parfumée pour le corps 39 euros/100ml.
Déjà disponibles.

Où acheter ?

La marque citée dans l'article (Molinard) est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire des points de vente parfums de niche listées ci-dessous :

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

DOMfromBE

par DOMfromBE, le 21 mai 2021 à 16:50

Et bien ça y est, le colis est arrivé...
Je trouve ces deux produits ludiques et réussis. La brume cheveux me servira pour la barbe... Et l’huile sera certainement combinée avec d’autres parfums afin d’en renforcer la tenue ou leur apporter une note ronde.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

DOMfromBE

par DOMfromBE, le 18 mai 2021 à 16:02

Bonjour,
Habanita tient très bien selon les normes actuelles. J’ai une EDT d’avant 2912, un fond d’extrait et des eaux de parfum (2017, l’édition limitée de 2018 et celle en rouge).
Je le préfère quand la peau à l’occasion de s’échauffer... Été ou sous la couette.
Par contre il est capricieux. La météo où la façon de le vaporiser feront éclore une note plutôt qu’une autre.
Il réserve des surprises.
Mais il a le mérite d’être toujours là.
J’attends mon huile pour le corps et la brume avec impatience. Le colis est expédié.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par gladys39, le 18 mai 2021 à 14:18

Habanita tient il bien. Je lai senti et j’ai trouvé qu’il était bon. Mais je ne connais pas la tenue

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Girl

Girl - Rochas

Écoconception et naturalité autour de la fleur d'oranger : Girl tient-elle olfactivement ses promesses ?

en ce moment

héspéridés a commenté Sables

il y a 23 heures

Bonsoir Farnesiano, je n’ai pas encore pris le temps d’aller découvrir les créations de Naomi(…)

Duolog a commenté Vivacious

il y a 2 jours

Comme je vous comprends ! Ce parfum est une merveille, d’un éclat que l’on ne croise que très(…)

il y a 4 jours

Bonjour, J’ai toujours mon flacon d’Acide d’il y a quelques années que je garde précieusement(…)

Dernières critiques

Varanasi - Meo Fusciuni

Sombres tropiques

Tonka Lavande - Marie Jeanne

Fougère douillette

Colonia Futura - Acqua di Parma

L’avenir dans le rétro

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires