Auparfum

Diptyque souffle ses 50 bougies avec Tempo et Fleur de peau

par Jeanne Doré, le 30 janvier 2018

Printemps 1968, alors que certains balancent des pavés et élèvent des barricades, trois amis artistes, qui ont ouvert boutique quelques années plus tôt Boulevard Saint-Germain, lancent leur premier parfum.

L’Eau de Diptyque était née, imaginée par le peintre anglais de la bande, Desmond Knox-Leet, et qui constituait alors, par son nom, son absence de genre et sa composition, un cas unique sur la marché.

Suivront une trentaine de créations, chacune inspirée directement d’un dessin tracé par Desmond, ou son associé Yves Coueslant, puis d’autres artistes, et qui comporteront toutes dans leur nom la sonorité “o”.
Les compositions olfactives de Diptyque sont également définies comme contenant toutes un « accident olfactif », qui peut prendre la forme d’une rupture, d’un accord particulier, d’un dosage élevé, et qui constitue à chaque fois une identité bien définie.

Au printemps 2018, la maison célébrera ses 50 ans et lancera à cette occasion deux nouvelles eaux de parfum signées Olivier Pescheux, chacune accompagnée d’illustrations imaginées par deux artistes, Dimitri Rybaltchenko et Safia Ouares.

Tempo est décrit comme un hommage à l’icône olfactive des années 1960 qu’est le patchouli, construit autour de trois variétés d’Indonésie. Pour habiller ses notes de terre humide, de mousse et de moisi : de la feuille de violette, de l’absolue de maté, des baies roses, de la bergamote et de la sauge sclarée.

Fleur de peau convoque la dimension spirituelle et la vague d’empathie qui caractérisèrent les années 1960, avec une composition construite autour de l’autre ingrédient emblématique de l’époque : le musc.
Parmi les différents muscs sélectionnés par le parfumeur, l’Ambrettolide, molécule de synthèse qui tire son nom de la graine d’ambrette, également présente, sert de lien entre l’iris, la rose, l’ambre gris, quelques aldéhydes et des baies roses.

Tempo, Fleur de Peau, Eaux de parfum, 125 euros/75ml
Lancement en mars 2018

Premières impressions

Deux très jolies créations, à la fois complémentaires avec le portfolio de la marque, mais cohérentes avec l’esprit maison, et surtout avec cette idée d’hommage à la décennie qui l’a vue naître. Patchouli et musc, brandis comme les vestiges olfactifs d’un autre (demi-)siècle… et pourtant toujours d’actualité !
Tempo place le patchouli, terreux et sec, au centre de la composition, avec des notes épicées, vertes et de violette. Il m’évoque un peu Comme une fleur de Dear Rose, en moins agrume, et avec un beau fond chypré moussu, classique et feutré.
Fleur de peau est tout l’inverse, blanc, lumineux et poudré, il se balade avec tendresse entre iris, ambrette, rose et un nuage de musc vaporeux, un peu dans le même esprit que l’Eau blanche de Iunx, mais plus texturé, davantage centré sur l’iris et avec une pointe épicée.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Duolog

par Duolog, le 15 mars 2019 à 17:21

Assez peu amateur de muscs j’ai quand même passé une journée avec Fleur de peau, "pour voir". C’est blanc, c’est poudré, s’est sec, c’est irisé. Cela m’a fait l’impression d’un parfum très contemporain dans sa "propreté’, qui s’autorise un clin d’œil aux fleurs du passé. Et puis au bout de quelques temps, un souvenir : celui de Belles Rives, de la Parfumerie Moderne, dont la proposition n’est pas éloignée, mais qui est un tout petit peu moins sec, et plus "tourbillonnant" avec son côté encens et myrrhe. C’est beau, mais je crois que c’est un univers auquel je reste extérieur...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Cerbere364, le 16 août 2018 à 19:00

Bonsoir,
J’ai commandé à l’aveugle Fleur de peau, persuadée à travers vos descriptions ainsi que les avis trouvés à droite et à gauche qu’il allait me plaire. Paquet reçu ce matin et impatience à le découvrir, voire fébrilité....
Premières notes je me dis qu’il ressemble à un parfum disparu Fleur d’eau de Rochas... Que j’avais adoré.
Et puis disparition de cette note de fond...Plus rien...
Il fait chaud aujourd’hui, exprès je n’ai mis aucune crème rien pour ne pas le dénaturer...
Quelle déception...Je m’en veux d’avoir commandé à l’arrache, pourtant j’étais persuadée qu’il me plairait.
Fâchée pour fâchée je m’en asperge abondamment, poignets, creux des coudes, nuque et 3 pulvérisation sur mon haut... Au pire il sera vite fini me dis-je.
Et pourtant je l’ai senti tout l’après midi,très doux, enveloppant mais pas écoeurant du tout.
Un peu à la manière de l’eau des sens qui même avec quelques gouttes nous suit toute la journée....
Je dirais que Fleur de peau est une aquarelle subtile et tout en délicatesse, je crois y retrouver quelques notes de mon iris de prada mais en beaucoup plus épuré, et également des notes de fond poudrées qui évoquent "Aimez moi de Chantal Thomass"... Mais toujours en plus doux.
A mon nez point de notes lessivielles pourtant...
Certes il n envahira pas l espace comme La Vie est belle, mais j’aime son petit côté duveteux.
Je ne sais pas encore si je vais tomber amoureuse ou pas... Je vais lui laisser du temps.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jasminora

par Jasminora, le 22 mai 2018 à 07:20

J’ai testé les deux à leur sortie. Effectivement Tempo est un beau patchouli mais pas pour moi. Je le trouve trop terreux trop sombre. Par contre gros coup de cœur pour Fleur de peau un beau poudré qui a tendance sur ma peau à devenir cuir : L’iris ? Sur le poignet il m’a enchanté les narines littéralement il a ce côté désuet et très moderne. Depuis quelques années les nouveautés Diptyque étaient jolies sans plus mais Fleur de peau m’a réconcilié avec cette marque que j’avais délaissée depuis quelques années.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par christine., le 22 mai 2018 à 11:46

Oui je l’ai acheté. le souci est qu’il ne tient pas.... Cher pour une senteur d’un instant....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Corto_Maltese, le 7 mars 2018 à 12:12

Tempo est un patchouli terreux, mais avec une ouverture aromatique et son coté foin, "paille" bien marqué ; intriguant et inusuel.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Babette, le 2 mars 2018 à 19:50

Bonsoir, pour les amoureux de diptyque , je vends mon benjoin bohème emballage compris et petite bougie etc ! Pour le prix de 120 euros ( deux pschitts ) au lieu de 180 euros !! à saisir très beau packaging !! me contacter ! Merci !!!!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Babette, le 2 mars 2018 à 19:36

Bonsoir, pour les personnes qui sont tellement pressées de connaître les nouveautés de diptyque ! Prudence ! surtout si vous prenez Profumum Roma (excellent produit) !!! et tous les italiens ! Pour moi ! je suis très déçue de leur fameux Benjoin Bohème !! aucune senteur donc aucune tenue !!! rien de rien ! quelle déception de diptyque ! À part Eau Lente que j’aime l’ete , pour le reste , je passe mon chemin ! via la concurrence Énorme !!! Prudence « diptyque » benjoin bohème pourrait porter le nom de Rien de Rien !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

poivre rose

par poivre rose, le 5 février 2018 à 12:02

Fleur de peau, le même esprit que l’eau blanche d’IUNX, en plus texturé et plus centré sur l’iris ???? et avec de l’ambrette ? mais je ne pourrai jamais attendre jusqu’à Mars !!!!!!!!!!!!!!! C’est la description du parfum rêvé...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par makhila92 , le 4 février 2018 à 11:21

J’ai hâte d’essayer ce Tempo... je porte Thundra de Profumum Roma qui me ravit chaque jour mais n’est pas toujours pas mon patchouli " rêvé " malgré tous les compliments que je reçois chaque jour !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par narcissenoirendeuillée, le 30 janvier 2018 à 10:47

Nous avions absolument besoin d’un autre patchouli et d’un autre musc d’une maison qui a composé tant de jus originaux en dehors des tendances et des modes ! Excusez-moi, mais ça vient du coeur.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Lecture et cigarette en terrasse, par Æther et LGN

Lecture et cigarette en terrasse, par Æther et LGN

Le designer Louis-Gabriel Nouchi et le fondateur de la maison de parfum, Nicolas Chabot, nous invitent en terrasse, entre effluves de papier, de tabac et de briquet.

en ce moment

il y a 14 heures

Bonjour astrée, Je connais 2 endroits où vous pouvez trouver des décants : lukyscent et beauté(…)

il y a 17 heures

Bien reçu, merci. À très bientôt et bon dimanche !

il y a 17 heures

Mail envoyé mais j’ai quelques soucis avec ma boîte, j’espère que vous l’avez reçu

Dernières critiques

Office for Men - Fragrance One

Bureau, fais ton office

Mon nom est rouge - Majda Bekkali

Le ballet de la rose

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Sens Unique - Paris

Sens Unique - Paris

Paris (75)

Le Parfum en herbe

Le Parfum en herbe

St Germain en Laye (78)

Avec le soutien de nos grands partenaires