Auparfum

Womanity

par Neo_Frite, le 15 juillet 2016

J’ai vécu une expérience assez troublante avec ce parfum, lequel a vraiment une propension à susciter des réactions contradictoires. La première fois que je l’ai senti sur la mouillette, je ne vais pas mentir, je l’ai trouvé purement immonde. Trop décalé, trop bizarre, trop fort, avec une note de départ vraiment dérangeante. Cela dit je le trouvais vraiment différent des autres parfums : qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas il a quand même le mérite de ne ressembler à aucun autre parfum. Et rien que pour cela il vaut le détour ;-)

En fait cette expérience olfactive m’a quelque peu troublée. Ce parfum me rebutait autant qu’il me fascinait si bien que je suis retournée le tester mais cette fois-ci sur ma peau et honnêtement quelle différence et puis j’adore le côté salé/sucré (il fallait oser même si certains n’adhèrent pas forcément lol) ! Et puis j’ai fini par apprivoiser son odeur et je suis passée de "mais c’est quoi cette odeur immonde ??!!!" à "j’adore cette note salée insolente !!!!". Morale de l’histoire il en est des parfums comme de l’amour : tout n’est pas histoire de coup de foudre. On a parfois besoin de temps avant de tomber sur le charme d’un parfum. Ce parfum est tellement novateur et dans la démesure qu’il peut en effet rebuter au premier abord mais on peut arriver à apprivoiser une odeur et à lui trouver finalement un certain charme (comme pour un homme ou une femme ;-)

Votre réponse

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Avec Orphéon, Diptyque nous invite à fêter ses 60 ans dans un bar du Quartier latin

Avec Orphéon, Diptyque nous invite à fêter ses 60 ans dans un bar du Quartier latin

La maison parisienne célèbre son anniversaire en recréant l’atmosphère de l’Orphéon, club voisin de la boutique ouverte en 1961 par Desmond Knox-Leet, Christiane Gautrot et Yves Coueslant.

en ce moment

Prune a commenté L’Heure Bleue

il y a 22 heures

Porter l’Heure Bleue à vingt ans, c’était m’affirmer. Avec un sillage inoubliable, oriental, osé,(…)

hier

Je conseille vivement d’aller sentir « Belle de Grasse » de Fragonard, quelle belle surprise. Un(…)

hier

Si personnellement le nom ne me dérange pas (le flacon de 24, Faubourg me saute à la mémoire(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Philippe K.

Philippe K.

Lausanne (01)

Jovoy Paris

Jovoy Paris

Paris (75)

Avec le soutien de nos grands partenaires