Auparfum

Poudre Désir

Lady Siegfried

par Lady Siegfried, le 21 juin 2017

Bonjour à tous !
Merci à Auparfum de m’avoir permis de tester ce joli parfum !
Ayant tendance à avoir la peau qui "boit" les parfums (peau très sèche, au point que même Habanita ne rayonne pas !), j’ai essayé deux états :
- Peau fraîchement lavée, sans produit hydratant/nourrissant : la première chose qu’il m’évoque est la couleur rose pâle (je pense que j’ai été influencée par l’emballage de l’échantillon...) et jaune poussin. La gaieté de la mandarine pourrait devenir un rire euphorique et incontrôlable mais les notes poudrées viennent la poser en un sourire sincère et serein très rapidement. Sa rondeur sa douceur et sa lumière font apparaître à mon esprit un cygne qui sortirait d’un brouillard lumineux pour se lover dans le cou d’une jeune femme blonde à la peau nue sentant la poudre de riz ou le talc pour bébé.
Dans cet essai, le sillage est quasi nul (sans doute dû à ma peau comme dit plus haut) : je ne sens le parfum qu’en collant mon nez sur mon poignet. C’est ce qui, pour moi, explique le "désir" de son nom : il invite à se rapprocher de près, très près pour se dévoiler. Mais ce n’est pas un désir "bestial", de l’ordre du pulsionnel. Je ne sais pas pourquoi, les mots de description de Grand Amour me sont directement venus pour parler de ce désir là : "la passion sereine".
Étrangement les dernières notes sont quasiment imperceptibles, et le parfum disparaît au bout d’une heure et demie. À l’issue de ce premier essai, je suis un peu déçue, j’aurais voulu le garder un peu plus longtemps, sans pour autant lui donner un blâme puisque le problème vient définitivement de moi.

- Je l’essaie donc une deuxième fois, sur peau "sale" et huilée avec une huile neutre, aux environs de 22h45 hier. 22h51 : Le sillage est un peu plus présent, on arrive à le percevoir quand je bouge les poignets. Le départ est toujours très gai, légèrement voilé par une note piquante (le poivre, je suppose). Il se poudre beaucoup moins vite qu’à l’essai précédent, les notes de fond apparaissent déjà en lui donnant un côté plus "incisif" et plus "âgé", dans le sens où il faisait très "jeune fille" voire "bébé" au premier essai. Je ne sais pas pourquoi il me rappelle encore Grand Amour.
23h12 : il reprend sa rondeur et sa douceur. Sur ma peau je sens surtout le gardénia, poudré juste ce qu’il faut par l’iris qui lui donne une certaine retenue.
23h19 : en fond je sens surtout le cèdre, je crois que c’est cette note qui donne le côte "incisif" dont je parlais plus haut. Ce bois a tendance à me causer des maux de tête, là on est pas loin mais heureusement, le sillage est très moyen, ce qui m’empêche de l’avoir constamment sous le nez.
Chose très curieuse, le jasmin apparaît furtivement quand je bouge les poignets mais pas quand je sens directement là où je l’ai appliqué.
Le lendemain il est encore là, très ténu mais il est là (je le sens encore à l’heure où j’écris).

Pour conclure, c’est un très joli parfum ! Il n’est pas forcément hyper original (sauf la mandarine poudrée que je trouve très bien maîtrisée et que je n’ai pas eu l’occasion de sentir ailleurs.), mais on ne peut pas lui enlever sa beauté et son équilibre, les notes se soulignant entre elles, se laissant leur juste place sans vouloir se dominer les unes les autres. Il en ressort donc un ressenti de grande douceur, et indéniablement de lumière.
C’est un parfum que j’ai particulièrement aimé porter juste avant de me coucher : sa douceur et sa sérénité ont su apaiser les angoisses qui me prennent à ces heures-là. Et je l’ai d’autant plus aimé car, petite confidence : la nuit du premier test, j’ai rêvé que je retrouvais un homme pour un rendez-vous secret dans un grenier meublé seulement d’une coiffeuse ancienne. Sans un mot, il a porté mon poignet à son nez, a souri et m’a attirée à lui pour déposer sur mes lèvres un baiser doux et léger... Comme une plume de cygne.

Votre réponse

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Shalimar Philtre de parfum

Shalimar Philtre de parfum - Guerlain

Il est de ces parfums à ce point inscrits dans notre patrimoine sensoriel que, même décalée, leur forme olfactive reste parfaitement reconnaissable et nous ressaisit par sa beauté.

en ce moment

il y a 2 heures

Coucou Pétrichor et a big merci... j’ai fait ainsi j’ai acheté OPIUM en eau de toilette je suis(…)

il y a 5 heures

Opium extrait ancien : En terme de risque, je conseille plutôt l’EDT. Les EDT ancienne que(…)

bh59 a commenté Myths Woman

il y a 17 heures

Totalement conquis par cette expérience parfumée . Le mot qui, selon moi résume le mieux cette(…)

Dernières critiques

Myths Woman - Amouage

Foison d’or

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires