Auparfum

Quel parfum portez-vous ?

par Dominique Brunel, le 18 juillet 2014

Petite mise à jour

Apparemment, ma prose a pu vous induire en légère erreur... Beaucoup parmi vous indiquent sous cet article quel parfum ils portent.... mais cet article ne visait initialement qu’à présenter la nouvelle fonctionnalité qui vous permet, sur chaque fiche parfum, d’indiquer que vous le portez. Evidemment, nous n’avons pas tous les parfums en "boutique". Mais pour ceux qui sont critiqués ici, n’hésitez pas à cliquer sur le petit flacon sous le visuel :)

— -

Vous le savez, auparfum ne rêve que d’une chose : chaque jour, vous éblouir un peu plus. Hier nous lancions sur notre site une fonctionnalité d’alerte contenu que des millions de sites nous envient à travers le monde.

Aujourd’hui, nous réalisons ce rêve inouï : il vous est désormais possible de clamer au monde entier ce simple cri du coeur "Je le porte" ! Mais attention, après 24 heures, pffuittt... plus rien... ils vous faut vous re-parfumer !

Vous retrouvez en bas de la fiche, la liste des auparfumistas qui portent/ont porté ce parfum (Onglet : Qui le porte)

Et bien sûr, vous retrouvez sur le profil de tous les membres la liste de leurs parfums portés.

Pour voir, jour par jour, toute l’activité liée à cette nouvelle fonctionnalité, il suffit de se rendre sur la page Parfums Portés, dans le menu Communauté.

Voilà.... à vos sprays !

Thème

auparfum
Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Duolog

par Duolog, le 16 octobre 2020 à 00:52

Porter sa peau de Roberto Greco et Rodrigo Flores-Roux. Des aldéhydes délicieusement rétros, des fleurs et une touche ambrée avec un soupçon d’héliotropine... Un parfum de belle soirée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Aberystwyth

par Aberystwyth, le 15 octobre 2020 à 20:54

Iris des champs, Houbigant.
Si l’iris devenait une peau de pomme, avant de se poudrer légèrement, et de devenir tendre, régressif, suranné. Un parfum facile à porter, mais une élégance qui ne se dément pas dans l’évolution. Là où il y aurait pu avoir une contradiction entre un port noble et un propos agreste, la personnalité du jus les réconcilie dans la douceur et la bonté.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 15 octobre 2020 à 18:11

Parco Palladiano VIII de Bottega Veneta. Voilà un très beau parfum où la fleur d’oranger règne en maître, couchée sur un fond légèrement boisé. Joyeux, d’une bonne tenue, ce jus élégant et raffiné est proche du très réussi Oranzo de Sylvaine Delacourte. Pour rappeler l’insouciance de jours d’été lumineux ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aberystwyth, le 15 octobre 2020 à 20:55

Excellent choix : un très beau rayon de soleil, qui réchauffe... si toutefois on se l’est fait offrir !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aberystwyth, le 15 octobre 2020 à 20:56

Excellent choix : un rayon de soleil lumineux qui réchauffe... si toutefois on se l’est fait offrir !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 16 octobre 2020 à 05:40

Bonjour Aberystwyth,
C’est tout à fait cela et je remercie l’ami qui m’a offert un tube. J’en viens à un point important : Oranzo est beaucoup plus abordable que Parco palladiano VIII ... ce qui lui donne un avantage certain !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 13 octobre 2020 à 19:35

Myths woman Amouage. Potion magique fleurie, verte, terreuse où des fleurs peu communes dans les parfums d’aujourd’hui tels que l’œillet, le narcisse, le chrysanthème se marient à l’ambre gris, au patchouli et au cuir pour composer un jus automnal, vert de gris, évocateur de Toussaint... je lui trouve tout à la fois un côté chypre vert vintage et une bizarrerie qui pourrait en faire le parfum de Morticia Addams ... parfum gothique, parfum rétro. Il réussit à allier les contraires et est vraiment unique. Il paraît qu’une note de jacinthe fraîche le traverse. Pour ma part, je ne l’ai pas sentie. Parfum fascinant que je ne sais si j’aime ou pas dans les premières heures et qui comme de nombreux parfums verts chyprés déroule ses sortilèges tout au long de la journée. Et l’on finit par se sentir totalement captive et captivée le soir venu ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 7 octobre 2020 à 21:01

L’eau scandaleuse d’Anatole Lebreton : une tubéreuse légèrement fruitée et cuirée, magnifique, originale en diable. Relaxant et rassurant tout à la fois. Un très grand parfum !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Tamango

par Tamango, le 3 octobre 2020 à 15:16

Pièce Unique de Grès, une très belle surprise, découverte dans un solderie, à un prix riquiqui, après lecture du post élogieux d’Adina76, que je salue au passage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 3 octobre 2020 à 16:12

* « une solderie » et non « un »

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 3 octobre 2020 à 16:14

* « une solderie » et non pas « un solderie »

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 14 octobre 2020 à 16:45

Bonjour Tamango,
Je suis ravie que Pièce unique vous ait plu. En effet, il est des bijoux d’autant plus précieux et appréciables que leur prix est inversement proportionnel à leur beauté. Dans l’univers de la parfumerie où la hausse des prix a été aussi spectaculaire que décomplexée, c’est presque miraculeux de trouver une telle pépite sans ruiner son budget. Quel dommage que dans le flot énorme des nouveautés, elle n’ait pas été davantage remarquée. Je déplore également la disparition bien réelle de l’Eau de velours de Bottega Veneta. Elle était superbe ! Bon, évidemment côté prix, ce n’était pas aussi intéressant. Mais quelle merveille que cette eau rosée délicatement veloutée, nimbée de violette, de prune confite et de patchouli. Un vrai régal raffiné et très élégant. Je n’ai pas lu grand chose à son sujet et c’est assez incompréhensible. Espérons qu’elle soit un jour rééditée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

S9

par S9, le 3 octobre 2020 à 08:49

Byzance de Rochas version 2017.
Je n’ai pas résisté à acheter un flacon (bradé dans une parfumerie indépendante aux petits soins, service irréprochable) avant que cette version ne soit introuvable. Cela faisait trente ans que je ne l’avais pas senti, et je le retrouve quasiment inchangé. Vraiment pas mal fichu, je le trouve agréable à porter à la mi-saison. La tenue est moyenne, pas de projection cependant (dommage...) .
L’emballage est superbe avec un bleu majorelle (ou qui y ressemble) ; en revanche le flacon est bien pâle et simplissime à côté, petite déception à ce niveau là... car il se doit d’être à la hauteur d’un tel nom !
Reste maintenant à découvrir le tout nouveau Byzance qui est radicalement différent...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 2 octobre 2020 à 22:05

Parfum d’habit de Maître parfumeur et gantier. Un ambré magnifique, cuiré, légèrement poudré qui n’est pas sans rappeler Cuir velours de Naomi Goodsir. Mais contrairement à ce dernier, il garde sa tenue, son maintien élégant et son raffinement tout au long de la journée. Une superbe découverte pour laquelle je remercie l’ami qui me l’a offerte.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 3 octobre 2020 à 09:20

Chère Adina, vous portez là un bien beau parfum que cet opus de la collection Les Caprices du Dandy de Maître parfumeur et gantier. Ce patchouli cuiré, très géranium au départ, plonge assez vite dans une douceur que pour ma part je trouve plus vanillée qu’ambrée. Sans doute ma peau développe-t-elle plus le côté gousse que le côté résine. L’aspect poudré que vous évoquez féminise subtilement ce grand masculin. Je n’ai pas établi de rapprochement avec Cuir Velours qui lui me rappelle plutôt Daim Blond. On est de toute façon dans une gamme magnifique, idéale pour la saison.
Passez un bon week-end !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Don SALUSTE, le 2 octobre 2020 à 10:22

VITRIOL D’OEILLET de Serge Lutens ( première version)
Je dois reconnaître que j’y allais plutôt à reculons, mais que l’accord est plutôt réussi et l’interaction avec l’humidité automnale parfaite. Un achat “pour voir“ d’un ancien flacon de 50ml qui m’amuse, même si ce n’est pas mon préféré. À porter de temps en temps.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 30 septembre 2020 à 18:15

Eau suave de Parfums d’Empire. Des roses à foison, chyprées, légèrement fruitées. Pour illuminer une grise journée d’automne...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Chapitre 8 - Le nez dans la formule : cuir ajusté comme un gant

Chapitre 8 - Le nez dans la formule : cuir ajusté comme un gant

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Nous terminons aujourd'hui sur l'assouplissement de l'accord cuiré.

en ce moment

héspéridés a commenté Joy

il y a 11 heures

Bonjour Pétrichor, Je cherche à découvrir l’ancien, donc le "vrai", Joy... Ces flacons-ci(…)

il y a 15 heures

Bonjour Héliconia, Je vous recommande le lumineux White linen, si raffiné et aérien, très(…)

il y a 16 heures

Bonjour, Au printemps/été, j’ai remis "Herba fresca" de Guerlain (laissé de côté pendant(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019