Auparfum

Attaquer le Soleil, Marquis de Sade

État libre d’Orange

Flacon de Attaquer le Soleil, Marquis de Sade - État libre d'Orange
Note des visiteurs : (1 vote)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Cinquante nuances de ciste

par Clara Muller, le 21 octobre 2021

C’est un défi, non pas sadique mais masochiste, que s’est imposé Quentin Bisch pour cette création : travailler une matière qu’il n’aime pas, le ciste.
De cette fleur étonnante il exploite deux facettes en oxymore, l’effet encens d’église et l’animalité. Éclatant, Sade, Attaquer le Soleil semble d’abord un monobloc doré d’essence de ciste, montant comme une fumée sacrée, clinquant comme un encensoir. Mais taillées dans le bloc on distingue bientôt de petites facettes qui assombrissent son éclat : on est surpris de découvrir dans cette illusion de solinote des nuances cireuses de replis corporels. Alors on cherche à percer encore des secrets qui semblent nous échapper chez ce Sade destiné au corps à corps.
Chauffé par les frottements de peau, il suggère une sexualité purement humaine, celle d’un épiderme dénué de fourrure…

Ce parfum fait partie de la sélection la Box Auparfum #06 - novembre/décembre 2017

Achat en boutique

La marque État libre d’Orange est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire de points de vente de parfums de niche listées ci-dessous :

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Adina76

par Adina76, le 21 octobre 2021 à 10:26

Bonjour à tous,
Voilà le seul parfum (heureusement le petit format de la box) que j’ai jamais jeté. J’ai beau aimé faire des découvertes et expériences olfactives, cette composition là me dépasse et m’horripile au plus haut point. La poubelle fut son destin car je ne suis pas assez cruelle pour l’offrir à qui que ce soit et excluais de me fâcher avec ceux que j’apprécie...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 21 octobre 2021 à 10:53

Pardon : j’ai beau aimeR faire ... cela dit, je reconnais que Quentin Bisch a fait là une vraie création qui confirme son désamour pour le ciste et un réel masochisme !
De de point de vue, c’est une réussite. Mais y en a-t-il vraiment parmi vous qui aiment véritablement cette chose ? Ou le profil de ceux qui le portent est il un peu particulier, du genre à aimer la provocation et se réjouir de disposer ainsi d’une arme pour choquer autrui ??? Je n’imagine en effet qu’une personne plutôt sadique pour infliger une telle odeur à son entourage. Certainement pas un séducteur... parce que pour pécho qui que ce soit avec un truc pareil, il faut se lever matin ... ou plutôt non : se lever et trainer tard dans des lieux interlopes ....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 21 octobre 2021 à 12:35

J’avoue que je ne le déteste pas (même si je lui préfère Serge noire qui est dans une veine parallèle), et pire : je crois que je connais quelqu’un qui a pécho avec, et même pas dans un lieu interlope. Il est vrai que cette interprétation du ciste peut avoir un côté brutal et animal, surtout au départ, mais en n’abusant pas sur les quantités et en laissant le temps faire son œuvre, il s’adoucit un peu et reste tout à fait accommodant à mon goût !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jean-Minou, le 21 octobre 2021 à 13:46

Bonjour Adina,

Personnellement j’aime beaucoup l’odeur de Ciste pur (que j’ai pu découvrir lors d’une conférence olfactive en Zoom avec l’Osmothèque de Paris d’ailleurs). Elle est parfaitement exprimée dans ce Marquis de Sade (et je la reconnais maintenant aussi dans LE LION de Chanel)

Cette odeur d’encensoir d’Eglise me plait, mais effectivement, je ne m’en mettrai peut-être pas dans les cheveux, dans le cou, juste une touche sur un vêtement pour éviter un effet trop étouffant (car c’est vrai que c’est très intense !)

Vous n’auriez pas du le jeter, mais vous en servir comme d’un substitut de Bombe au Poivre...^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 21 octobre 2021 à 19:45

Bonsoir Duolog et Jean-Minou, et bien j’aime beaucoup l’encens et Serge noire en particulier, je trouve le Lion somptueux, mais je ne vois pas le point commun avec Attaquer le soleil. Là est le problème : je ne connais pas l’odeur du ciste en tant que tel. En fait, cela serait bien si l’Osmothèque proposait des kits de matières premières, histoire de permettre aux néophytes dont je suis de cerner les composants que je qualifierais de "rares" dans la vie quotidienne. Mais vraiment aucun regret d’avoir balancé Attaquer le soleil !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 21 octobre 2021 à 23:28

La vie est trop courte pour se parfumer avec des choses qui ne nous plaisent pas, alors vraiment je vous comprend ! En ce qui concerne l’Osmothèque, elle propose des kits de matières premières, mais si je me souviens bien pas de ciste là-dedans. Il est toutefois assez facile de trouver en ligne, dans des boutiques bien connues, des petites fioles d’absolue de Labdanum pour moins de 5 euros. C’est un bon moyen de tirer le fin mot de sa propre histoire avec cette matière !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 24 octobre 2021 à 15:26

Bonjour Duolog, bonjour à tous,
Et bien honte à moi : je viens de remettre la main sur l’ensemble des petites fioles que m’avait envoyées l’Osmothèque à l’occasion de leur conférence en ligne les notes tabacées et le premier flacon sur lequel je mets la main, c’est précisément celui d’absolu de ciste ! Voilà ce que c’est que de tourner mauvaise élève et de ne pas relire ni sentir ses notes. Cela m’était complètement sorti de l’esprit. Et bien on peut dire que Quentin Bisch a en effet réussi à souligner tout le potentiel déplaisant de cette matière qu’il n’aime pas. Car l’extrait de ciste sent moins mauvais qu’Attraper le soleil qui est au parfum ce que la caricature est au portrait : on souligne, on hypertrophie les défauts du sujet traité. Bon, je vais relire mes notes de cette passionnante conférence qu’avait animée Marc-Antoine Corticchiato et renifler mes mouillettes. Cela dit, à l’exception dudit Attaquer le soleil, j’aime énormément les créations de Quentin Bisch, en particulier ces chefs-d’œuvre que sont B683 et Ganymède. Sans rancune ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Poivre impérial et Poivre sacré, la traînée de poudre de Caron

Poivre impérial et Poivre sacré, la traînée de poudre de Caron

Ces deux nouveautés, créées en hommage au parfum historique de la marque, viennent rejoindre la « Collection merveilleuse » de la maison parisienne.

en ce moment

il y a 17 heures

Bien sûr, beaucoup d’entre vous le saviez sûrement, mais je me suis dit, au cas où certains(…)

il y a 17 heures

Bonjour à tous, À moins d’une intox, il semblerait que l’AP ait déjà décidé de discontinuer Nuit de(…)

il y a 23 heures

Bonjour à tous ! Comme beaucoup d’entre vous, l’approche de Noël me pousse à me faire un petit(…)

Avec le soutien de nos grands partenaires