Auparfum

De la Scandinavie au Japon, Suède de Suède et Dojima, par Mona di Orio

par Pauline Jubet, le 26 juillet 2017

A la rentrée, Mona di Orio, nous propose de partir en voyage avec sa nouvelle collection « Monogram ». Direction la Scandinavie et le Japon avec Suède de Suède et Dõjima, des parfums qui, comme le désirait la créatrice de la marque, « font que les gens ressentent, rêvent, voyagent, se souviennent ».

Cette collection a été conçue comme une introduction aux créations précédentes, avec des parfums qui forment un pont avec les autres, considérés plus complexes. S’ils sont plus faciles d’accès que le reste de la gamme Mona di Orio, Suède de Suède et Dõjima, tous deux créés par Fredrik Dalman, ne dérogent pas aux fondements de la maison, à savoir la nature, la lumière et l’art.

Pour Suède de Suède, le parfumeur s’est inspiré des souvenirs de son enfance. Originaire de Suède, il a voulu retranscrire la douceur des gants de cuir suédois. « C’est une ode aux souvenirs qui rappelle à chacun que regarder dans le passé peut tout aussi être important que de regarder devant soi ». Le parfum se compose de framboise, de poivre, de bois de cèdre, d’osmanthus et de patchouli, ainsi qu’un accord daim accompagné de muscs et de castoreum qui adoucissent la composition.

Dõjima tient son nom de la Bourse de Riz Dõjima, fondée en 1697 à Osaka, qui rassemblait tous les courtiers en riz. Le parfumeur a souhaité recréer « la vraie texture olfactive de la poudre ». C’est en cuisinant qu’il s’est rendu compte que l’odeur du riz retranscrivait ce volume. On peut y sentir « un nuage de poudre de riz », rehaussé de jasmin et d’iris. De l’ambre, des épices, des notes boisées et des muscs complètent la composition. Fredrik Dalman s’est inspiré des échanges de riz de Dõjima car il était fasciné par « le fait que quelque chose aussi innocent qu’un grain de riz » puisse créer un tel chaos sur les marchés. En effet, à partir des années 1730, de mauvaises récoltes ont entraîné famines et émeutes, créant un bouleversement de ce système économique.

Suède de Suède et Dõjima, eaux de parfums, 180 euros/75ml
Disponible en septembre 2017

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Je ne sais quoi

Je ne sais quoi - Teo Cabanel

Un parfum qui réussit le défi de retranscrire de façon délicate et sans lourdeur la saveur singulière du thé genmaicha.

en ce moment

Adina76 a commenté Close up

il y a 9 heures

Bonjour à tous, Les notes ne sont certes pas les mêmes mais Close up ressemble vraiment(…)

il y a 15 heures

Je me suis fait la même réflexion que vous... Amoureux de l’Ether, je me le suis directement(…)

germanomio a commenté Samsara

hier

J’ai voulu donner une seconde chance à ce Samsara en eau de toilette dans sa formulation actuelle(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires