Auparfum

Bienaimé, le poudré réincarné

par Anne-Sophie Hojlo, le 30 décembre 2021

Après Houbigant, Le Galion, Violet, et plus récemment Cherigan, une autre maison de parfumerie parisienne renaît de ses cendres.

Initié à l’art du parfum au début du XXe siècle par Paul Parquet, à la tête de la maison Houbigant, Robert Bienaimé signe pour la marque Quelques Fleurs, présenté comme « le premier véritable bouquet multi-floral jamais créé ». À la disparition de son mentor en 1916, il reprend les rênes de la création chez Houbigant, avant de créer sa propre société en 1935. Il lance cinq parfums dès la première année, dont Éveil, Fleurs d’Été, La Vie en Fleurs et Vermeil. Décrit comme un « parfumeur visionnaire », Robert Bienaimé est aussi expert en cosmétologie et met au point des formules de crème « très prometteuses ».

Publicité pour Jours heureux, années 1950

Quand il meurt en 1960, la marque Bienaimé est mise en sommeil durant plusieurs décennies, avant sa renaissance en 2021 sous l’impulsion de Cécilia Mergui, qui a « à cœur de perpétuer l’élégance et le savoir-faire de la parfumerie française ».

La marque propose aujourd’hui trois nouvelles créations, dont deux reprennent les noms d’anciens parfums.

La Vie en Fleurs, signé Marie Schnirer, est « un véritable bouquet printanier qui embaume tout en délicatesse et vous fait voir la vie en rose », grâce à des notes de framboise, mandarine, pivoine, violette, rose, musc blanc, iris, héliotrope.

Vermeil, composé par Patrice Revillard (rédacteur pour Auparfum et Nez) propose « un sillage comme un trait de rouge, une onde poétique qui évoque la poudre de riz », mariant graines de carotte, aldéhyde, iris, violette, rose, framboise, musc blanc, baume de Tolu, santal, héliotrope.

« Floriental poudré à porter comme une maille moelleuse », Jours heureux, créé par Marie Schnirer, nous offre une « caresse olfactive » associant amande, œillet, violette, géranium, rose, vanille, musc blanc, fève tonka.

Chaque composition est déclinée en eau de parfum, savon solide, savon liquide et baume pour le corps.

Disponibles sur le site de la marque
Eaux de parfum 145 euros/75 ml, recharge 95 euros/100ml, kit d’échantillon 20 euros/3 x 3ml

Premières impressions

Trois jolies compositions au profil véritablement rétro, qui nous offrent un voyage dans un passé glamour et sophistiqué, entre poudre de riz, houppette géante et lèvres rouge baiser.
Vermeil est celui qui a l’inspiration cosmétique la plus directe : on y retrouve l’accord rose-violette traditionnel des bâtons de rouge, gras et cireux, marié à un iris altier.
La Vie en fleurs habille quant à lui ses facettes de violette poudrée d’une framboise printanière et juvénile, tandis que Jours heureux nous plonge dans une ambiance florale, poudrée et crémeuse, évocatrice de talc.
À vaporiser avant d’enfiler ses mules en plumes de cygne...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Bella R

par Bella R, le 6 janvier 2022 à 10:37

Bonjour,

J’ai testé le "Jours heureux", hier sur le poignet et aujourd’hui en vaporisant sur le cou.
Le parfum est resté 5-6h hier sur mon poignet, même si j’ai fait plein de choses durant ma journée, il était là. La tenue donc semble bien.
C’est un parfum qui change, évolue et j’aime les parfums qui vivent avec notre peau, qui ne sont pas trop linéaires.

Je sens bien l’amande poudrée et végétale presque tout au long d’évolution.
Le coeur est floral, poudré avec un peut de verdeur du géranium.

Malgré le mélange rose/violette/vanille/tonka, le parfum ne fait pas gourmand mais plutôt crémeux. L’oeillet crée l’aura rétro mais pas too much, juste ce qu’il faut, selon mes gouts en tout cas.

Le musc du fond est là et il reste longtemps soutenu par la tonka et la vanille légère. L’oeillet se fait apercevoir encore même là ce qui donne un certain charme.

J’ai l’impression de trouver les notes de benjoin à la fin d’évolution.
On en parle pas dans la pyramide officielle mais j’ai l’impression qu’il y en a un peu. Ou peut être c’est un mélange de musc/tonka/vanille/oeillet me fait penser au benjoin, je ne sais pas.

C’est un parfum doux mais l’oeillet lui donne du caractère et de l’élégance. Selon moi ça va plus loin que "la maille moelleuse" :-)

J’aime beaucoup le flacon et le packaging aussi, le bouchon est très beau, de plus le flacon est rechargeable, ce que j’apprécie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Rimbaud, la jeunesse éternelle vue par Celine

Rimbaud, la jeunesse éternelle vue par Celine

Cette nouvelle composition vient compléter la collection de neuf parfums lancés en 2019, sous la direction d’Hedi Slimane.

en ce moment

Bella R a commenté Chanel N°19

il y a 56 minutes

Pardon pour l’erreur, Cristalle (pas Christalle )))

il y a 1 heure

Je surveille le site de Kruidvat et leur offre de parfums parce que elle diffère et est plupart(…)

il y a 2 heures

En effet, le Flora nerolia à un jus beaucoup plus foncé, presque orange. Il doit dont y avoir(…)

Dernières critiques

Adhara Oud - Cherigan

Oud de Russie

Slogan - Courrèges

Boisés jumeaux

Avec le soutien de nos grands partenaires