Auparfum

Note di Colonia I

2 janvier 2017, 11:19, par Gabuzomeu

Tout d’abord, merci à l’équipe d’Auparfum et à Acqua di Parma (qui est à l’origine de tant d’émerveillements olfactifs chez moi !) pour nous avoir permis, à moi et à d’autres, de découvrir ce parfum.
Je l’ai porté pendant cinq jours pour être sûr de me faire une idée à peu près précise de mon ressenti.
Et, malheureusement, au bout de cinq jours, je ne suis pas vraiment plus avancé... Je ne sais pas trop quoi penser de ce parfum, je n’arrive pas à me faire une idée précise. Il ne déclenche chez moi ni enthousiasme ni rejet, je l’oublie vite et dois constamment le re-sentir pour me re-faire mon idée.
Si je devais m’en tenir aux réactions les plus basiques, je dirais : "il sent bon". C’est le principal, me direz-vous. De ce côté-là, c’est plutôt positif.
Maintenant, si on veut creuser un peu plus, je pourrais reprendre quasiment mot pour mot les impressions laissées plus bas par Santo Baumo :
De beaux agrumes (surtout de la bergamote) fusant en tête, tout de suite (mais vraiment tout de suite, pas plus de 3-4 secondes après vaporisation) rattrapés par une lavande entêtante mais discrète, très jolie. Je ne sens pas de rose ni de violette, mais je pense qu’elles sont bien là quand même, adoucissant la lavande et amenant un léger côté poudré. Au bout d’un moment je vois poindre une vague évocation de cèdre, vraiment très minime. Et pas du tout de patchouli non plus en ce qui me concerne.
Et voilà, c’est à peu près tout (mais c’est déjà pas mal).
Le parfum reste ensuite dans les parages, se faisant oublier rapidement. Le sillage n’est pas très important, mais la tenue est bonne, il tient sans problème la journée sur mes poignets.

Au final, c’est un parfum qui n’est pas désagréable du tout, qui est très facile à porter, très sage, très tranquille, mais justement trop sage et trop tranquille. J’aurais aimé un peu plus de peps, un peu plus de je-ne-sais-quoi qui fait qu’on a envie d’y retourner encore et encore. Là, clairement, je ne le re-porterai sûrement que très rarement. Il n’est pas dénué d’originalité (oubliez les colognes classiques d’Acqua di Parma, ce n’est pas du tout le propos, ici, comme le dit Jeanne Doré dans sa critique, on sent qu’on est en 2016), mais une originalité pas forcément toujours bien placée.

Concrètement, à un prix décent (on n’est pas du tout dans un parfum luxueux, contrairement à ce que son prix pourrait laisser penser), je l’aurais sûrement recommandé. Mais à ce prix démentiel et complètement contraire à l’ambition du jus, je ne peux qu’exprimer mon regret... Même si, encore une fois, il "sent bon".

Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

à la une

Poire & Santal Blanc

Poire & Santal Blanc - Carlotha Ray

Une poire croquante et réaliste, comme une bulle de douceur et d’innocence, signée Jean-Michel Duriez.

en ce moment

cloclo47 a commenté Chanel N°19

il y a 1 minute

Merci Bella R, je vais tenir compte de votre avis pertinent, j’attends aussi ceux des autres(…)

Bella R a commenté Chanel N°19

il y a 20 minutes

Bonsoir cloclo47, Je pense qu’il aura la différence car les parfums des année 80, sans spray,(…)

cloclo47 a commenté Chanel N°19

il y a 47 minutes

Bonjour tout le monde ! Pensez-vous qu’il existe une différence de parfum entre le chanel 19 (en(…)

Dernières critiques

Adhara Oud - Cherigan

Oud de Russie

Slogan - Courrèges

Boisés jumeaux

Trouver Nez

C Desbrosses Institut

C Desbrosses Institut

Linselles (59)

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

Avec le soutien de nos grands partenaires