Auparfum

Baccarat Rouge 540 s’invite chez Maison Francis Kurkdjian

par Lauren Zaccaï, le 16 novembre 2015

La Maison Francis Kurkdjian lance, en collaboration avec la maison de cristallerie Baccarat, un nouveau parfum mixte, Baccarat Rouge 540. L’eau de parfum, décrite comme « lumineuse et intense, aux tonalités fleuries ambrées et boisées », se compose principalement de jasmin, safran, ambre gris et cèdre.

C’est en 2014 que Francis Kurkdjian crée cette composition olfactive en édition limitée dans un flacon en cristal, pour célébrer le 250ème anniversaire de la maison Baccarat. Le nom de la création, Rouge 540, fait référence à la température (540 degrés) requise pour obtenir la couleur rouge du cristal Baccarat.

Aujourd’hui, Rouge 540 s’offre un nouvel écrin, celui de la Maison Francis Kurkdjian, et devient Baccarat Rouge 540. Même si la composition du parfum reste identique à celle de 2014, le prix devient plus accessible, passant ainsi de 3000€ les 100ml à 195€ les 70ml.

— 
Disponible dès mi-janvier 2016
195 euros / 70 ml

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Santo Baumo

par Santo Baumo, le 23 novembre 2015 à 14:09

Bonjour,
je partage l’avis de Vesper sur les compositions de F.K car j’ai moi aussi eu très peu de ressenti sur certaines de ces créations : les "OUD" sont trop "OUD" les floraux trop floraux, et idem de certaines créations pour d’autres maisons comme Elie SAAB L’Eau couture (en EDP que j’ai pu tester sur peau) dont je ne garde comme souvenir que son évanescence. Je n’ai pas testé ce "Rouge 540" et il faut toujours garder espoir dit-on, alors je souhaite bonne chance au créateur et à ce jus une longue vie... sur peau !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Zazinka

par Zazinka, le 18 novembre 2015 à 19:17

Bonsoir,

je suis néophyte ici - et dans le monde du parfum - et je ne peux qu’être consterné par l’artificialité des prix : diviser par dix le prix du jour au lendemain laisse songeur sur des marges manifestement astronomiques.

Sinon, une question tendancieuse : pour ceux qui l’ont humé, ce jus valait-il ces 3000 € ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 18 novembre 2015 à 21:40

Bonsoir Zazinka, d’après ce que j’ai compris, le prix de la version Baccarat était surtout relatif à son contenant, c’est à dire un flacon en cristal en édition limitée, et non pas uniquement au contenu...
Ce qui explique la différence avec cette nouvelle version !
Après, les marges en parfumerie c’est un autre vaste débat... :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Vesper, le 21 novembre 2015 à 15:12

Le flacon qui contenait le jus de Kukdjian était effectivement très limité et assez remarquable. Dans la gamme de prix classique des productions Baccarat.

Quant au jus, iles, pour moi, déjà très surévalué à 195€. Je l’ai trouvé brouillon, à la fois trop fruité et lourd. Mais je dois avouer que d’une façon générale, je suis très peu réceptif au style de Francis Kurkdjian.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Doblis, le 21 novembre 2015 à 19:30

Bonsoir Zazinka.

Oui, comme vous l’ont déjà expliqué Jeanne Doré et Vesper, le flacon de Rouge 50 chez Baccarat était en cristal taillé à la main et en édition limitée.
Le coffret était magnifique comprenant également un "stilligoutte" en cristal rouge.
Chose que j’ai trouvé très regrettable pour cette création, c’est justement qu’il n’y ait pas une partie de cristal rouge dans ce flacon. Souvent le cristal rouge est plus cher, d’ailleurs, parce qu’il faut des particules d’or pour que le cristal prenne sa couleur rouge à 540 degrés.
Du coup, je trouvais ce flacon sans aucun intérêt, assez vilain et vieillot.

Quant au jus, idem. Francis Kurkdjian a eu l’idée de ce parfum en allant visiter les usines de Baccarat. C’est, en quelque sorte, le coté "mécanique" de l’usine qu’il a voulu recréer notamment la chaleur qui se dégage des fours.
Francis Kurkdjian aime bien l’odeur de la fleur d’oranger et je crois qu’il y en a à l’intérieur. L’impression de chaleur diffuse est finalement bien retranscrite mais, tout comme Vesper, je suis assez peu sensible aux créations de Francis Kurkdjian, mis à part Cologne Blanche discontinuée chez Dior ou Oud Satin Mood de sa propre Maison.

Donc les 3000€ étaient très exagérés d’autant plus qu’il ne s’agit que de 100ml d’Eau de Parfum et non d’Extrait.
A 195€ les 70ml, c’est toujours plus abordable, mais, à mon avis, ça reste toujours exagéré. Mais c’est la politique des prix chez Francis Kurkdjian : mettre un prix élever pour faire croire qu’on a fait un parfum d’exception. Cela n’engage que moi.

Beaucoup de maisons, avec le passage à l’euro, on gardé le même prix et on juste changé la devise. Ils ont oublié de faire la conversion...
Guerlain, qui vend aussi des flacons Baccarat, adopte la même politique... en pire !
Le petit flacon Tortue, qui sort pour les fêtes, en 47 exemplaires de 60ml d’extrait (version Extrait du Parfum du Parfum du 68) est à 9500€. Oups ! et ce n’est pas le plus cher...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Zazinka, le 22 novembre 2015 à 21:46

Si je compte bien, à 9500 € les 60 ml, ça nous fait le pschitt (avec une moyenne peut-être trop basse de 75 µl) à 12 €.
Hmm, en imaginant que j’ai les moyens de mettre autant dans un parfum, je crois que je suis trop pragmatique pour attacher une telle importance à la marque - plus qu’au contenant, sans même parler du contenu, à ce niveau de prix - et être touché par le storytelling "émotion nostalgique" & "objet de collection inestimable".
Depuis que la tortue a battu le lièvre, elle a vraiment pris la grosse tête.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nymphomaniac, le 22 novembre 2015 à 22:25

pour ces pièces – comme récemment celle de 1,5 litre de shalimar éditée à 17 exemplaires, et d’autres –, le prix au ml ne fait pas sens

il faut comparer avec des choses comparables, par exemple une nuit passée dans la suite royale de l’hôtel Plaza Athénée (25 K€) ; le prix du flacon baccarat constitue alors une broutille ici, que le vieux mari fortuné offre à sa compagne de plusieurs générations plus jeune que lui, pour lui faire plaisir

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Doblis, le 24 novembre 2015 à 00:12

MDR Nymphomaniac !
C’est tout à fait ça !
La clientèle de ces flacons se moque éperdument du parfum que renferme le flacon, du moment que c’est hors de prix.
N’oubliez pas que les géants Shalimar se vendent pour parfumer les piscines au Moyen Orient.
Pour les collectionneurs, inutile de vous saigner pour acheter ces flacons à 9500€ ou plus en espérant faire une belle culbute lors d’une revente en enchère : jamais votre flacon n’atteindra ces prix.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Un patchouli

Un patchouli - Obvious

Un patchouli sec et tabacé signé Obvious, nouvelle marque de David Frossard décrite comme « le tee-shirt blanc de la parfumerie » : simplicité, élégance et respect.

en ce moment

il y a 13 heures

Il semblerait que la gamme se soit encore rétrécie ...disparition de l’eau de parfum(…)

il y a 16 heures

Bonjour, En lisant votre recherche mais aussi les parfums que vous avez déjà portés, j’ai pensé(…)

hier

Devant les difficultés grandissantes pour trouver ce parfum en stock sur la toile, je me suis(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires