Auparfum

Marie Olivier : “Le parfum est à la fois un art et une expérience”

 Marie Olivier : “Le parfum est à la fois un art et une expérience”

par , le 13 août 2015

La parfumerie dite de niche (ou, si l’on préfère, parfumerie rare, artistique, alternative...) se caractérise notamment par la rareté de sa diffusion. Les quelques lieux spécialisés qui, à Paris et ailleurs, se vouent à sa promotion se font généralement très discrets.

Tout au long de l’été Auparfum vous fera ainsi découvrir le charme discret de marie antoinette, l’ambiance bar de Liquides, la majesté de Jovoy, l’énergie chaleureuse de Sens Unique ou encore le traditionalisme de Arôma Parfums & Soins.

Une fois entré dans l’une de ces boutiques, l’accueil, le décor, tout y évoque un univers singulier où les odeurs ne sont pas répandues dans l’atmosphère en grandes flaques, mais aimablement diffusées par les quelques « visiteurs » ou par les maîtres des lieux.

Chacun de ces lieux a sa personnalité propre, ses parti pris, ses marques (parfois exclusives) et vous accueille comme l’on reçoit un proche. En échange d’un grand sourire, on vous offrira même peut-être un café. L’objectif n’est pas seulement de vous vendre un flacon, mais de vous ouvrir à tout un univers olfactif. Dans ces lieux uniques, le conseil a un nom ou plutôt un prénom : Antonio, Renata, Léa, François, Marie... et les autres.

Nous les avons rencontrés, en attendant que vous fassiez leur connaissance par vous-même. Et promis, dès que possible, nous décollerons de la capitale et vous parlerons… du reste du monde !


La dernière née des boutiques de niche à Paris, Atelier Maître Parfumeur, vous fait découvrir depuis 2013 une parfumerie française historique et traditionnelle. Enthousiaste et dynamique Marie Olivier, responsable du marketing, nous fait découvrir cette bibliothèque de senteurs oubliées.


Comment êtes-vous arrivé dans le monde du parfum ?

J’ai une formation de marketing spécialisé dans le luxe et le parfum. Mais je m’intéresse surtout à l’histoire de la parfumerie et c’est ce qui m’a amenée ici.

Pourquoi avoir nommé la boutique Atelier Maître Parfumeur ?

Nous avons intégré le mot Atelier dans le nom de la boutique pour mettre l’accent sur le fait que le parfum est une véritable création ainsi que pour valoriser le patrimoine français. D’autre part nous organisons aussi ponctuellement des ateliers de créations de parfums.

Comment est née la boutique ?

La boutique a été fondée par Eddie Blanchet, créateur d’une marque franco-maltaise et co-créateur de la marque de Nicolas de Barry. La maison de Barry a d’ailleurs été le point de départ de la boutique. Nicolas de Barry reconstitue des parfums de personnalités historiques selon les recettes retrouvées dans des archives.

Comment définissez-vous votre boutique ?

Nous sommes un concept store spécialisé dans la parfumerie traditionnelle française et historique. C’est-à-dire des marques existant depuis plusieurs décennies ou plusieurs siècles. Nous avons par exemple la cologne de Jean-Marie Farina qui date de 1709.
J’aime dire que nous sommes une bibliothèque où chaque senteur est un livre. Ce n’est pas vraiment une boutique, ni même un musée. On vient ici pour apprendre, on repart avec une expérience vécue. L’expérience sensorielle va jusqu’au massage des mains que l’on offre au moment du règlement de achats.

Comment faites-vous la sélection des marques qui entrent chez vous ?

Il faut que ce soient des marques historiques françaises comme Farina ou Lubin, ou bien alors des marques ayant un lien fort avec l’histoire comme Rancé qui s’inspire de Napoléon ou Arty Fragrance dont les créations évoquent le Versailles de Marie-Antoinette. Enfin nous avons bien sûr un critère de sélection olfactif pour faire notre choix de parfums au sein des marques. En effet, nous n’avons pas tous les parfums de chaque maison.

Avez-vous un type de clientèle particulier ?

Notre clientèle principale est constituée de français et de passionnés. Ils cherchent généralement l’originalité olfactive. Souvent ce sont des artistes dans l’âme. Mais nous avons aussi des touristes car nous sommes présent sur tripadvisor. Cela marche bien avec la clientèle touristique car nous leur proposons des créations réellement typiquement françaises. Les japonais par exemple ont un faible pour les parfums Rancé ayant un rapport avec Napoléon.

Comment conseillez-vous vos clients ?

Les clients viennent pour vivre quelque chose. Si je pose la question « qu’aimez-vous comme parfums ? » très peu savent répondre. Ils savent plus facilement ce qu’ils n’aiment pas. Dès que j’ai cerné leurs besoins je sélectionne un panel et je leur fait des propositions. Je laisse d’abord un temps de silence pour laisser à la personne le temps de sentir et de formuler un avis. Je raconte ensuite l’histoire du parfum et leur parle de la composition. Souvent les gens aiment savoir ce qu’il y a dans les parfums.

Avez-vous défini une typologie de ce qui se vend le mieux ou le moins bien ?

Ça dépend des saisons. Mais il y a des valeurs sûres, aussi bien en terme de familles olfactives que de marques. Les fleuris-frais ou les roses par exemple marchent bien. Pour ce qui est des marques Jean-Marie Farina, Molinard, Rancé, Lubin et Le Galion ont beaucoup de succès.

Quelle différence y a-t-il selon vous entre vendre des parfums de peau et des bougies ?

C‘est un peu différent, mais c’est toujours l’expérience qui compte. Nous présentons aussi les bougies avec leurs histoires.

Un coup de coeur pour un parfum qui n’est pas chez Atelier Maître Parfumeur ?

J’ai longtemps adoré Parisienne de Yves Saint Laurent. Je me suis énormément retrouvée dans ce parfum.

Suivez-vous les blogs ou Auparfum ?

Oui mais c’est surtout une veille. Je me tiens au courant des nouveautés.

Avez-vous un souvenir olfactif particulièrement marquant ?

J’ai toujours marché aux sensations. Un parfum qui m’a beaucoup marquée est l’odeur vanillée des poupées Corolle !

Qu’est-ce que le parfum pour vous ?

Le parfum, pour moi, est à la fois un art et une expérience. C’est l’art de savoir créer une identité à quelqu’un. Chaque parfum à quelque chose à raconter.

Propos recueillis par Clara Muller le 25 juillet 2015.

Dernier rendez-vous parisien la semaine prochaine avec une visite chez Arôma Parfums et Soins !

— 

Atelier Maître Parfumeur www.maitre-parfumeur.com
32 rue de Montmorency
75003 Paris
Du lundi au samedi de 10h00 à 19h00

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Entrons maintenant dans la facette cuirée du parfum.

en ce moment

Aberystwyth a commenté Ubar

il y a 5 heures

<3 Je dois avouer que je suis pareil, je ne rate pas un article, pas un commentaire(…)

martoo62 a commenté Ubar

il y a 6 heures

Merci beaucoup Farnesiano pour votre réponse hyper rapide ! Je prends note pour le site(…)

Farnesiano a commenté Ubar

il y a 7 heures

Oups ! Correction : Anna.

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Marie Jeanne

Marie Jeanne

Paris (75)

Passage 31 - Nantes

Passage 31 - Nantes

Nantes (44)

Santa Rosa

Santa Rosa

Toulouse (31)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019