Auparfum

F by Ferragamo

Salvatore Ferragamo

Flacon de F by Ferragamo - Salvatore Ferragamo
Note des visiteurs : (0 vote)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

F comme...

par Jeanne Doré, le 6 juillet 2007

Francis Kurkdjian aime décidément bien la fleur d’oranger, et il ne se prive pas de le montrer. Après l’avoir masculinisée dans Gaultier2, et en avoir aspergé la parc du château de Versailles, il la revisite ici sous forme d’un remake de Giorgio, modernisé, et quelque peu “désaméricanisé”. Jusqu’à présent, il fallait aller chercher du côté des marques niche (Artisan Parfumeur, Serge Lutens) pour trouver une fleur d’oranger opulente, directe mais tenace. F by Ferragamo parvient à peu près à nous donner l’équivalent, tout en restant chez Sephora. L’accord floral est également habillé de rose, de violette, et de jasmin, assez présent, et qui tend à renforcer cet effet “malabar”, sucré et moelleux, accentué par une note fruitée verte, cassis. Le fond est très doux, chaud, épicé et sensuel, mais propre, avec un effet cuiré chypré peut être un peu déjà-vu, mais agréable à porter. Le flacon est sensé reproduire les célèbres sandales “Wedge Heel” qui ont fait le succès du créateur, mais quand on ne le sait pas, on le trouve juste étrange et un peu cheap. Le F en rouge se décline selon les affiches en F comme Fétiche, Fabuleux, Fascinant… et F comme fleur d’oranger bien sûr.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Auteur non enregistré, le 28 juillet 2007 à 19:42

je viens de l’acheter, j’aime beaucoup son côté sucré et distingué à la fois mais j’ai l’impression que l’odeur ne tiens pas, peut être juste une impression ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Uncut Gem, la masculinité musclée vue par Frédéric Malle

Uncut Gem, la masculinité musclée vue par Frédéric Malle

À l’occasion de cette nouvelle création, l’éditeur de parfums retrouve Maurice Roucel, qui avait déjà signé Musc ravageur et Dans tes bras pour la maison.

en ce moment

il y a 21 heures

J’ai beau avoir une collection tout à fait déraisonnable de parfums, j’ai toujours dans ma salle de(…)

hier

Merci Jeanne ! Il ne me reste plus qu’à faire le deuil de Derby (ou du moins ce qu’il en(…)

Jean-Martin a commenté Shalimar

hier

Quelle merveille ce parfum… j’adore le porter !!

Avec le soutien de nos grands partenaires