Auparfum

Eau du 34

6 novembre 2013, 00:37, par ericgmd

Bonjour Opium,
Comme d’habitude, quel plaisir de vous lire et votre avis sur L’Eau du 34 est tres apprecie’.
Je vous raconte (encore une fois et depuis les Etats Unis !) une histoire personnelle liee a ce parfum.
Je ne suis pas tres proche des parfums Dyptique et leur presence en grands magasins aux USA est une peu trop discrete. Par contre leur bougies font un tabac ici dans mon pays.
Alors l’ete dernier et comme je le fais tous les ans vers Juillet Aout pour mes vacances, je me trouvais entre Londres et Paris. Mes deux compagnons de voyage sont assez attires par les parfums mais l’un d’eux est ce qu’on appelle "porteur d’un seul parfum" (Declaration jusqu’en 2006 suivi de Terre d’Hermes et avec une fidelite fascinante !)
Dans le magasin Harvey Nichols a Londres, une personne a passe’ a M. Porteur-d’un-seul-parfum un ruban mouille’ Dyptique. Il a commence’ a le sentir alors que nous venions de quitter le magasin en pleine canicule et il n’en finissait pas de nous dire : "C’est le parfum que je veux porter dorenavent"
Alors en arrivant a Paris, nous sommes alles en mission a la boutique Dyptique du Boulevard Saint Germain afin qu’il l’achete. Nous etions assez contents qu’il change de son Terre d’Hermes enfin, car il nous fatiguait les narines parfois ! L’experience chez Dyptique etait personnelle et sympa, tellement differente de celle des Galeries Lafayette ou du Printemps. Alors il l’a achete’ et adopte’ ! D’ailleurs il le porte depuis.
Il est vrai que c’est un tres beau parfum tres "clean". Pour moi il evoque un peu les fleurs blanches et un peu d’encens comme dans les eglises catholiques de mon enfance surtout au printemps et vers la fete de Pacques ! Cela doit etre la tubereuse comme vous le dites.
En y mettant mon nez de parfumista, je le trouve assez proche de Private Collection d’Estee Lauder. "La verdeur épicée éparse...apportant l’illusion de ces eaux chyprées hespéridées des années 70" comme vous l’avez si bien decrit dans l’article !
Merci a vous Opium d’avoir visite’ l’eau du 34. J’admets que c’est un parfum tres reussi parmi ceux de la marque Dyptique.

Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

à la une

Histoire de parfumeurs : Sophia Grojsman, virtuose de la rose

Histoire de parfumeurs : Sophia Grojsman, virtuose de la rose

Dans les pas de son mentor Joséphine Catapano, Sophia Grojsman a signé près d’une centaine de parfums au cours d’une carrière de cinquante ans chez IFF New York.

en ce moment

il y a 9 heures

Je ne connais pas le parfum d’Elizabeth Taylor, en revanche, pour moi, Trésor est associé à la(…)

hier

Spellbound, Beautiful, Eternity, Paris, Yvresse, Tentations de Paloma Picasso et le trop méconnu(…)

hier

Le 19 évidemment suivi de près par Cristalle. Nostagie oblige, cet article remet en lumière(…)

Dernières critiques

Marseille - Comme des garçons

C’est du propre

Beau de jour - Tom Ford

Daddy nostalgie

Enlightenment - Christèle Jacquemin

Sous les glaciers, la peau

Trouver Nez

Theodora - Genève

Theodora - Genève

Genève (01)

Jovoy Paris

Jovoy Paris

Paris (75)

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Avec le soutien de nos grands partenaires