Auparfum

bdk Paris : des parfums entre Orient et Occident

par Estelle Michel, le 1er août 2016

David Benedek, jeune homme aux racines roumaines, algériennes et marocaines, a fondé bdk Paris, une nouvelle marque de parfums de niche indépendante.
Après des études d’économie et de mode, il se forme à la parfumerie chez Givaudan et continue son apprentissage à l’Institut Cinquième Sens. Après ces années passées dans ce milieu, il décide de créer sa propre marque et de se rapprocher de parfumeurs pour créer les compositions de bdk Paris.

La jeune marque se décrit comme « une maison de création qui s’inspire de l’origine de la parfumerie française, ouverte sur le monde qui l’entoure ». L’idée principale est de personnaliser et de retranscrire des caractères « aspirationnels ».

Chaque fragrance revendique une personnalité, une façon d’être, et une fabrication grassoise. La marque insiste sur le savoir-faire artisanal local avec des produits made in France, jusqu’au flacon biseauté, conçu par un maître verrier, et son capot fabriqué par un bijoutier orfèvre traditionnel. Même l’étiquette est apposée à la main.

bdk Paris propose « une bibliothèque olfactive » composées de deux collections :

La collection parisienne pour laquelle David Benedek a voulu « créer des parfums de peau féminins et masculins (...) construits avec des absolus naturels minutieusement choisis ».

Bouquet de Hongrie : Serge Majouillier a composé un bouquet floral de roses et de jasmins frais et lumineux, associé à des facettes vertes et des notes fruitées comme le cassis et la poire. Le tout chaperonné par un fond musqué et ambré.

Pas ce soir : des notes épicées réinterprétées par Violaine Collas sur un fond chypré, associées à des fleurs blanches et un accord de chutney de coing.

La collection orientale quant à elle « s’inspire de contes imaginaires mettant en scène certaines matières premières ». Il s’agit de personnifications de fleurs, de bois au autres matières nobles et rares.

Wood Jasmin : L’idée de départ de Camille Laguay était de « créer un parfum sur des nuances orientales très vanillées », mêlé à des notes fruitées gourmandes comme le Davana, accompagné d’encens, de myrrhe, de jasmin, de rose, de notes de tabac et de liqueur, avec du cypriol nagarmuta, « qui donnent au parfum ce côté “rétro” ».

Tubéreuse impériale, signée Cécile Matton, une tubéreuse associée à des fleurs blanches, de l’iris, du santal, du benjoin, et qui « s’en retrouve magnifiée ».

Oud Abramad : est un bois d’oud avec de nombreuses facettes. Mathilde Bijaoui a voulu créer « la quintessence du oud en parfum », en l’associant à la rose, et à un fond boisé ambré.

Collection parisienne 140 euros/100ml
Collection orientale 160 euros /100ml

Où acheter ?

La marque citée dans l'article (BDK parfums) est disponible dans les boutiques partenaires de notre annuaire des points de vente parfums de niche listées ci-dessous :

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

EleonoreL

par EleonoreL, le 18 février 2017 à 21:38

Petit mot pour clamer mon amour à "Pas ce soir" ! Il m’a été offert pour mon anniversaire (bon, je plaide coupable, j’ai lancé pas mal d’"allusions" afin d’éviter la gêne d’une demande de bon pour échange...). Cette note de coing/ poire compotés, le jasmin et les épices ! Je n’arrête pas de me sentir lorsque je le porte. Il sera peut être un peu trop sucré pour certains, mais je le trouve très sexy, voire même un peu "helloooo boys ;)". Plus "Tout de suite maintenant" que "Pas ce soir" en fait. Et franchement, n’est-ce pas utile de temps à autre, les messages clairs ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Confetti

Confetti - Lush

Avec une certaine irrévérence, Confetti semble poser un regard amusé sur les grands classiques, ici revisités à coup d’aplats généreux.

en ce moment

il y a 8 heures

Malheureusement sel d’argent se vautre dans l’écueil du parfum marin et n’échappe pas aux poncifs(…)

il y a 13 heures

Merci d’avoir cité L’Aimant, sublime aldhéydé créé par Vincent Roubert pour François Coty en 1927(…)

hier

Découverte avant-hier du tout récent Santal Insolent de Molinard. On est ici sur un santal anobli(…)

Dernières critiques

Relique d’amour - Oriza L. Legrand

Le lys dans la forêt

Mon petit - Lolita Lempicka

Le premier parfum

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires