Auparfum

Un santal épicé et intense

Vous cherchez désespérément votre parfum idéal, pour vous ou pour un être cher ? Vous ne vous retrouvez pas dans les conseils donnés en magasins ou les articles dans la presse ?

Pour qui : pour moi

Âge : 37 ans

Sexe : une femme

Budget : 200 euros

Villes : Reims, Paris ou Internet

par boutas, le 4 décembre 2020

Bonjour à toutes et à tous,

Après avoir lu vos critiques pertinentes et inspirées, je me décide à poster ici ma quête de parfum, qui dure depuis quelque temps, sans avoir trouvé jusque-là le Graal.
Je suis à la recherche d’un parfum avec une base de santal, j’en ai testé quelques-uns depuis que ma quête a commencé, j’espère ne pas poursuivre une chimère…
Je suis très fidèle à mon parfum, j’aime bien l’idée de pouvoir me l’approprier et d’avoir une « signature olfactive » avec un sillage reconnaissable. J’ai porté mes derniers parfums pendant des années (avec une saisonnalité malgré tout, un parfum pour l’automne-hiver et un pour les jours plus chauds de l’été). Celui que je recherche est pour l’automne-hiver, que je porte plus longtemps dans l’année.

Pour vous donner des pistes, voici les parfums que j’ai portés ou testés dernièrement et mon impression :

Tam Dao Eau de parfum de Diptyque : j’ai eu un vrai coup de foudre, je pensais que ma quête s’arrêterait avec lui, je le porte depuis quelques mois maintenant, mais malheureusement sur moi il a une tenue très faible tant sur ma peau que sur mes vêtements et cela me frustre beaucoup, au bout de quelques heures je ne le sens plus du tout.
Je sais que beaucoup d’entre vous lui préfèrent la version EDT, mais pour moi cette version est juste parfaite (le santal mêlé au cèdre, avec son attaque un peu « piquante » de gingembre et le côté épicé et juste ce qu’il faut de vanille pour le côté plus rond, tout cela sans sucre)

Sacred Wood de Kilian : sur moi le santal ne ressort pas du tout et je lui trouve un côté un peu trop « vert », je ne retrouve pas vraiment l’odeur de santal de Mysore pur que je porte en roll-on en huile parfumée.

Indian Study de Miller et Bertaux : j’ai beaucoup aimé ce parfum, le santal est bien là dans son côté un peu crémeux, les épices néanmoins sont un peu trop présentes et lui donnent un côté un peu trop « curry indien » pour moi.

Radio Bombay de D.S. & Durga : celui-ci paraissait alléchant sur le papier, cependant je n’ai eu que la noix de coco et … encore la noix de coco.

Cadjmere de Pierre Guillaume, ce parfum m’a rappelé Dior Addict que j’ai porté quelques années quand j’étais plus jeune (et qui m’a lassé depuis, trop sucré), j’en ai testé plusieurs de Pierre Guillaume (Myrrhiad et Indochine entre autres), et à chaque fois je leur ai trouvé un côté trop sucré qui ne marche pas.

Sound of a Ricochet de Floraïku, c’est un très beau parfum pour les amateurs de tonka, ce qui n’est pas forcément mon cas, je lui trouve un côté un peu trop gourmand.

Wonderwood de Comme des garçons : je n’ai pas eu le santal mais surtout le cyprès et le vétiver qui n’ont pas du tout fonctionné pour moi. J’aime beaucoup Incense Ouarzazate de la même marque, mais il marche mieux sur mon conjoint que sur moi.

Je m’arrête là dans mes tests et impressions.
Donc en résumé, je cherche un santal plutôt sec (donc pas sucré) et racé, avec une bonne tenue et un sillage, qui soit plutôt sur un côté crémeux et rond, réchauffé par des notes d’épices et un côté un peu poivré (baies roses, gingembre…), et éventuellement un léger fond vanillé (sans tomber dans le parfum gourmand).
Si je devais le décrire je dirais mystique et sensuel, chaud et envoûtant (donc pas Santal 33 !).

Merci d’avance pour vos propositions.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

poivre rose

par poivre rose, le 5 décembre 2020 à 17:32

Bonjour,
On vous a déjà conseillé Santal Blush de Tom Ford, c’est un beau santal épicé que j’adore moi aussi.
Sinon, mon santal coup de coeur, C’est bois de Santal de Keiko Mecheri , un santal-rose plutôt sec mais sensuel, addictif !! Je crois qu’il a changé de nom et s’appelle Makassar maintenant . On le trouvait chez Nose mais j’ai l’impression qu’ils ne font plus cette marque ; ils ont peut-être encore des échantillons en stock si vous voulez aller le sentir, ensuite il est commandable en ligne.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

jovi

par jovi, le 5 décembre 2020 à 11:31

Bonjour Boutas,
ça fait plaisir de rencontrer un autre rémois !
Un santal épicé et intense je pense que TRAYEE de NEELA VERMEIRE par Bertrand Duchaufour devrait vous aller comme un gant ! Ce blogger en parle très bien :
https://kafkaesqueblog.com/2013/02/09/perfume-review-trayee-by-neela-vermeire-creations-a-vibrant-kaleidoscope/
Mais tester si vous le pouvez aussi SANTAL NABATAEA de MONA DI ORIO et SANTAL NOBLE du MAITRE PARFUMEUR ET GANTIER :
http://takeonethingoff.com/blog/2018/08/11/santal-nabataea-by-fredrik-dalman-for-mona-di-orio-2
Bonne recherche à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par boutas, le 7 décembre 2020 à 16:56

Bonjour Jovi, merci pour ces pistes.
Est-ce que vous savez où on peut trouver les parfums de Neela Vermeire à Paris ? Ce Trayee a l’air inspirant, surtout à la lecture de Kafkaesque.
Je vais aller à Paris, si c’est possible, juste avant les fêtes, j’irai tester vos 3 suggestions.
En tant que rémois et en parlant de Bertrand Duchaufour, avez-vous eu l’occasion de tester ses créations pour la marque Reims Parfums ? Leur "Eau gothique" m’intrigue beaucoup mais je n’ai pas pu le sentir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par jovi, le 10 décembre 2020 à 10:42

Bonjour Boutas,
vous pouvez commander un set d’échantillon sur son site internet. Je pense que TRAYEE correspond parfaitement à ce que vous rechercher ; un santal (avec du vrai santal de Mysore), épicé (safran, cardamome, gingembre,...etc) et intense (tenue et sillage environ 7h).
Je n’ai pas eu l’occasion de tester REIMS PARFUMS mais je crois qu’il se trouve à l’Office du tourisme à ce que j’avais lu dans L’Union lors du lancement de la marque. Je ne me suis pas empressé pour les tester quand j’y penserais peut-être mais je lis une quarantaine de blogs de parfum et à ce que j’ai lu ce sont des créations toutes très bien faites mais qui n’ont pas impressionnées les perfumistas. L’EAU GOTHIQUE tourne autour de l’encens d’église, clin d’œil à la cathédrale mais il ne parvient pas à détrôner sa sainteté : AVIGNON que Duchaufour a composé pour COMME DES GARCONS.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par boutas, le 10 décembre 2020 à 12:55

Bonjour Jovi,
Effectivement je n’ai pas vu beaucoup de critiques élogieuses sur les parfums Reims parfums, j’irai néanmoins sentir l’Eau des Sacres à l’occasion.
J’ai commandé un échantillon de Trayee sur un site neerlandais, je vous ferai un retour dès que je l’aurai reçu, j’ai hâte de le sentir !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 4 décembre 2020 à 20:51

Bonjour Boutas,

Votre recherche me fait penser l’Arbre de Iunx qui possède une boutique en ligne et une très belle et sobre boutique physique à Paris. Ce parfum qui n’est pas sucré pour un sou est entièrement construit autour du santal et une note d’encens lui donne ce côté mystique que vous attendez aussi.

Sinon, comme vous semblez être en quête d’un parfum rémanent et à sillage, je vous conseille d’aller tester les parfums Profumum Roma, qui, bien qu’un peu chers, ont une diffusion et une tenue nucléaires avec des concentrations de parfum à 43% (ce qui rend leur rapport qualité prix avantageux, qqs gouttes suffisent à embaumer la journée entière !). Ils ont un Santalum qui, en plus du santal, comprend des notes épicées ou aromatiques telles que muscade , coriandre, bergamote, myrrhe. Et aussi du baume de tolu qui apportera la note légèrement vanillée que vous souhaitez ! Vous trouvez cette marque à Paris chez Jovoy par exemple, ou en ligne.

Bonne quête et heureux essais à vous ! :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aberystwyth, le 5 décembre 2020 à 00:14

Bonjour,

La boutique Iunx existe-t-elle toujours ? J’avais entendu qu’elle avait fermé. Si la marque survit, je ne pourrais en être plus heureux. C’est peut-être ma marque favorite, et j’ai le projet, quand mes finances me le permettront de collectionner chaque formule, pour pouvoir aligner ces majestueux flacons verticaux en une rangée sacrée...

Je regrette de ne pas pouvoir être plus utile dans votre quête, malheureusement un malentendu m’a fait fuir les parfums au santal pendant trop longtemps... Quand je me suis rendu compte de mon erreur, de nombreux parfums (ne) m’étaient (pas) passés sous le nez.

Je ne peux qu’approuver de L’Arbre, vous l’aurez compris, mais votre quête me dirige curieusement vers un parfum qui a priori ne contient pas de santal. Un chai sans lait, c’est le White de Comme des Garçons (si je ne me trompe pas... Je m’y perds dans tous ces flacons - qu’est-ce que je vends bien mon opinion dites-donc). Il est épicé et chaleureux, sans être gourmand, il pourrait être une bonne surprise inattendue.

Je m’arrête là, je n’arrive pas à trouver une bonne proposition ce soir... D’autres plus érudits dans l’essence sauront mieux vous guider. Je m’en vais dormir dans les bras de Bois Farine.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 5 décembre 2020 à 08:10

Bonjour Aberystwyth,

Effectivement, je viens de vérifier sur le site en ligne et la belle boutique dont figurent plusieurs photos est mentionnée comme "actuellement fermée". J’espère simplement qu’actuellement signifie davantage "temporairement" que "définitivement" ! ;) Heureusement que la boutique en ligne existe toujours !

Personnellement, je suis une fan inconditionnelle de cette parfumeuse qu’est Olivia GIACOBETTI. Que ce soit au sein de sa propre maison Iunx -dont je vénère par exemple le shot énergisant et pêchu des agrumes dans l’Eau frappée- ou ses créations pour d’autres marques : le divin et racé Idole de Lubin, le délicatissime Été en douce , l’audacieux et animal Dzing ! ou le sensuel Safran Troublant de l’Artisan Parfumeur,la note figuier qu’elle a introduite en parfum française avec mon préféré Philosykos de chez Diptyque après Premier figuier pour l’AP... J’en oublie, des iconiques comme l’Ether mais il y a chez cette créatrice une capacité à aller dans tous les recoins et facettes de la parfumosphère qqchose qui me fascine !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Loblue, le 5 décembre 2020 à 09:54

Bonjour Solance,

L’aventure IUNX est hélas définitivement terminée ... Mais Olivia GIACOBETTI continue de créer et son dernier bébé Audacious de Nars est très beau : un encens aérien (on pense alors à l’Ether) qui se fond dans un santal et un ylang ylang pour le rendre doux et confortable comme une crème pour le corps. C’est un parfum de peau.

@boutas,

Dans la gamme des Santal de Lutens, je vous incite également à mettre votre nez sur Santal de Mysore qui est épicé et crémeux. Un très beau santal, à tomber, intense, mais clivant ! On aime ou on fuit ^^ ...
Chez Mona Di Orio, vous avez également Santal Nabatéa qui a un départ aromatique épicé (j’aimerais même qu’il dure plus longtemps ce départ ... ) , puis il s’ouvre sur un très beau santal, presque minéral, poivré avec une petite note de café. Pas de vanille en revanche. Mais pour qui aime le santal, il est à sentir.
L’Arbre de IUNX va être difficile à trouver avec la fermeture de la maison, mais je vous l’aurais également conseillé.
Bonne découverte parfumée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 5 décembre 2020 à 10:29

Bonjour Loblue,

Eh bien décidément, les mauvaises nouvelles olfactives tombent ? Après la désertion de mon SALA adoré de l’AP, voilà Iunx qui disparaît ?

Je vois effectivement que même la boutique en ligne ne fonctionne plus. Si j’avais su, je me serais réapprovisionnée tant qu’il était encore temps ! J’avais failli le faire en mars dernier et puis avait différé ! En mars, ça marchait encore, j’avais eu un échange avec le service commercial....

J’espère que ce n’est pas cette fichue pandémie qui a mis par terre la maison de cette parfumeuse de talent ! ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Loblue, le 5 décembre 2020 à 16:55

Solance,
Oui, c’est un peu la catastrophe en ce moment ... De ce que j’ai compris pour IUNX, la situation actuelle a été la goutte d’eau. La difficulté aussi d’être confronté à un marché qui nécessite de faire le choix entre une expansion et une augmentation du volume, pas nécessairement souhaitée ni conforme à l’esprit et aux approvisionnements de la marque, et la volonté de rester plus confidentiel, dans une démarche de bouche à oreille, mais qui nécessite alors un soutien constant des amoureux de la marque. La question se serait également posée du contenant et le souhait d’une démarche peut être plus écologique sur ce point. Une page se tourne, mais Olivia Giacobetti est, je crois, propriétaire de ses formules, alors un jour peut être ! On trouve encore quelques parfums IUNX chez Nose et Senteurs d’Ailleurs ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par boutas, le 5 décembre 2020 à 11:21

Bonjour Loblue,
Décidément encore un santal à tester chez Serge Lutens, qui n’est encore malheureusement pas distribué où j’habite. Je vais renvoyer une demande sur le site de la marque, j’espère pouvoir trouver un moyen de les sentir, sinon j’attendrai de pouvoir aller à Paris à nouveau, pas simple en ce moment...
Je note aussi Santal Nabatéa de Mona di Orio, la vanille n’est pas obligatoire dans ce que je recherche donc pourquoi pas ? Je vois que sur le site de la marque il est possible de commander un set de 5 échantillons, si jamais vous avez d’autres recommandations chez eux, des parfums à sentir absolument ?
Merci à vous !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Loblue, le 5 décembre 2020 à 16:20

Boutas,
Si vous souhaitez tester d’autres parfums chez Mona Di Orio, je vous conseille vivement Vanille, épicée boisée fumée, et Oudh Osmanthus qui est un oud sans effet biquette et parfaitement féminin. Vétiver est également très beau, entre fraîcheur et chaleur, et injustement méconnu à mon sens. Vous avez également Nuit Noire et Lux qui se font un peu écho l’un à l’autre. dans un cheminement oriental chatoyant. Eau absolue est quant à lui un grog chaud antillais et Violette Fumée est le parfum bohème nostalgique ultime. Sachez néanmoins que le départ des parfums de la marque est souvent fort et peut être déstabilisant la première fois ^^. Si jamais vous allez à Paris, vous pouvez les sentir chez Marie Antoinette (sauf pour Lux et Nuit Noire). Bonne soirée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par poivre rose, le 5 décembre 2020 à 17:45

Chère Solance comme je vous comprends, moi aussi fan inconditionnelle d’Olivia Giacobetti, j’ai porté Hiris, Costes (2 je crois, la bouteille noire), l’eau d’aztèque, l’Ether, et mon graal à moi, l’Eau Blanche (hélas sa tenue est déplorable), et comme vous j’aime énormément Safran Troublant, l’été en douce, l’eau baptiste, l’eau d’argentine, l’arbre....Il y a trois notes (entre autres) que j’aime particulièrement : l’iris, l’encens et le musc, et Olivia les traite admirablement. Je suis si déçue qu’IUNX ait fermé ses portes, vivement de nouvelles surprises Giacobettiennes !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aberystwyth, le 5 décembre 2020 à 18:46

Oui, Olivia Giacobetti est aussi ce qui m’a attiré chez Iunx... Son Passage d’Enfer est peut-être le parfum qui me convient le mieux ? En tout cas, je poursuis inlassablement chacune de ses créations. J’espère pouvoir trouver certains des rescapés de l’aventure Iunx sur le marché seconde main... Je pourrais parler d’elle pendant des heures, mais je crois que vous n’avez pas besoin de l’entendre :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par boutas, le 5 décembre 2020 à 11:12

Bonjour Solance,
Effectivement je suis souvent tombée sur l’Arbre de Iunx dans mes recherches sur les articles ou forums, j’aurais tellement aimé pouvoir le sentir au moins une fois, tout le monde a l’air unanime sur ce parfum, ce qui est assez rare. Dommage que cette maison n’existe plus...
Je note en première position de ma liste à tester ce Santalum de Profumum Roma, je vais m’empresser d’aller chez Jovoy à Paris le sentir quand je pourrai (donc attendre le déconfinement, étant de Reims), dommage que Jovoy ne propose pas la commande d’échantillons comme le site de Nose Paris...
Merci à vous, je suis heureuse de lire tous vos conseils, cela a éveillé ma curiosité olfactive, quelle frustration de ne pas pouvoir les sentir dans l’instant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 5 décembre 2020 à 12:33

Je vous en prie, avec plaisir, c’est toujours un bonheur que de cheminer olfactivement avec un "quêteur" (H/F) de parfum ;)

Il y a souvent possibilité de trouver des parfums discontinués sur les sites comme Beauté Test, les bourses de parfum, et même sur la "baie", suffit d’être patient !

Je ne connais pas personnellement ce Santalum de PR, mais j’ai trouvé sur Auparfum une internaute qui en parlait ainsi, il y a qqs années :

"j’aime aussi beaucoup Santalum, un très beau santal, très brut, presque poivré les premières minutes et qui se fait ensuite lacté et enveloppant.
Ils [les parfums Profumum Roma] ont tous une longévité et un sillage hors norme"

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Shandrill, le 4 décembre 2020 à 17:25

Bonjour,

Je plussoie Walkyrie pour les Santal de Serge Lutens : Santal Majuscule correspond à ce que vous recherchez, tandis que le Santal Blanc est étonnamment frais au départ, et plus doux, mais très changeant au fur et à mesure des heures, donc peut-être à tester quand même ?

Vous avez aussi l’Ether de Iunx, très beau, avec des notes de myrrhe et d’encens, mais aussi de rose qui qui ne rentrent pas dans vos critères. Il est plutôt mystique comme une fumée, "étheré", et moins envoûtant.

Vous avez aussi Santal Austral de Matière Première, testé récemment, qui porte haut et fort les notes de santal, avec un fond fumé, qui reste onctueux et crémeux, et une très bonne tenue. Il y a un soupçon de fond vanillé, qui doit être dû au benjoin utilisé, mais sans tomber dans le sucré.

On m’a aussi parlé du Santal Volcanique de la Maison Crivelli, mais n’ayant pas pu le tester, je ne pourrai vous en dire plus.

Bonnes recherches !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par boutas, le 5 décembre 2020 à 11:06

Bonjour Shandrill,
J’ai envoyé une demande sur le site de Serge Lutens pour voir s’ils avaient un échantillon à m’envoyer de Santal Majuscule et Santal Blanc car ils ne sont malheureusement pas distribués dans la ville où je suis (Reims).
J’ai testé Santal Austral de Matière Première (échantillon commandé sur Nose), je n’ai pas aimé pour moi, il est trop rond et trop gourmand, je pense que c’est la tonka qui me gêne. J’ai testé dans le même temps l’Ether de Iunx, je l’ai trouvé très beau mais fort à propos trop éthéré, pas assez chaud, peut-être est-ce la rose qui m’a dérangée ?
Je note Santal Volcanique de Crivelli dans ma liste "à tester", merci pour ces pistes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Walkyrie, le 4 décembre 2020 à 12:11

Bonjour
Tout comme vous j’adore le santal et en ai plusieurs parfums.
Une évidence pour un Santal mystique : Fortis de Liquides imaginaires. Un santal qui tourne à l’encens, puissant, divin et sans sucre ! Une très forte personnalité, mais au sillage restreint pour le confort de tous...
Sinon il y a un grand absent dans vos tests ? : Serge Lutens. Il a beaucoup travaillé le santal, et celui qui me paraît correspondre le plus, c’est Santal Majuscule. Un santal liquoreux presque brûlé. Il en a plusieurs autres à découvrir comme Santal blanc, Jeux de peaux.
Chez Guerlain, il faut tester Santal royal (peut-être un peu trop doux) et Samsara - sur un accord jasmin magistral.
Mais si vous cherchez un boisé mystique, je ne peux m’empêcher de vous suggérer de promener vos narines du côté de Black Afghano chez Nasomatt : un encens spirituel et narcotic, proche de Fortis en plus sec à mon nez.
Belles découvertes !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par boutas, le 4 décembre 2020 à 16:16

Bonjour Walkyrie, merci pour toutes vos suggestions. Effectivement je n’ai pas encore eu l’occasion de tester les Santal de Serge Lutens, Santal Majuscule figure en tête de liste des parfums que j’avais notés à tester. Pour Samsara de Guerlain malheureusement le côté floral jasmin ne me plaît pas trop (même si je reconnais que c’est un très beau classique).
J’ai eu l’occasion de sentir Fortis de Liquides l’an dernier dans la boutique Jovoy à Paris, mais c’était au milieu de trop nombreux parfums, il faudrait que je le teste à nouveau.
Je ne connaissais pas Black Afghano de Nasomatt, je vais m’empresser d’y remédier. J’ai hâte de découvrir tout cela !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance, le 4 décembre 2020 à 18:02

Avez-vous essayé Santal Blush de Tom Ford ? Il est magnifique, très bien équilibré, avec un beau sillage. Vous retrouverez l’aspect épicé que vous cherchez. Et en dépit du nom, ce n’est pas un parfum que je qualifierais de cosmétique.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Un patchouli

Un patchouli - Obvious

Un patchouli sec et tabacé signé Obvious, nouvelle marque de David Frossard décrite comme « le tee-shirt blanc de la parfumerie » : simplicité, élégance et respect.

en ce moment

il y a 13 heures

Il semblerait que la gamme se soit encore rétrécie ...disparition de l’eau de parfum(…)

il y a 15 heures

Bonjour, En lisant votre recherche mais aussi les parfums que vous avez déjà portés, j’ai pensé(…)

hier

Devant les difficultés grandissantes pour trouver ce parfum en stock sur la toile, je me suis(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Philippe K.

Philippe K.

Lausanne (01)

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

Avec le soutien de nos grands partenaires