Auparfum

Parfum & confinement : racontez votre quotidien

7 novembre, 00:07, par Aberystwyth

Étant en Angleterre pour quelques mois, je vis le confinement quelques jours après vous.

Vendredi dernier : l’annonce tombe, l’Angleterre sera confinée dès le jeudi suivant. Après la France, c’est sa sœur d’outre-manche qui succombe à l’assaut...

Mercredi : profitant d’un jour de congé, je pars pour Londres, Capitale, pour effectuer une récolte de parfums de la dernière chance...

Quelques arrêts mémorables : Jovoy Londres, très serviables, particulièrement généreux en échantillons, peut-être moins snob que leur racine parisienne ? Toujours est-il que j’aurais tout le loisir de tester la majorité de la gamme Jovoy pendant le lockdown ! Elie Saab, la collection des parfums Couture constitue une bonne occasion de rendre visite à la boutique, et d’admirer le travail sans pareil du couturier libanais en matière de robes... Les parfums valent peut-être moins le détour. Dover Street Market, l’indéfinissable espace Comme des Garçons (comment voulez-vous définir la créativité ?), sa population ultra edgy, l’odeur 53, ou Standard, Rouge, chocs olfactifs ou visuels bienvenus. Céline, où les parfums sont exposés au premier plan, Audrey, la vendeuse est française et charmante.

Si Londres est toujours semblable à elle-même, "the impending lockdown" lui donne un air de fin du monde. Le soir, les boutiques se vident de tout leur contenu, les étagères sont tristement vides, les vendeurs et vendeuses vous enjoignent de "stay safe". À la Cathédrale Saint-Paul, le traditionnel Evensong de 17h, ce service religieux chanté a un goût particulier, légèrement amer, surtout un poids différent, plus perceptible. Mais Saint-Paul ne tombera pas, pas plus qu’en 1941, l’édifice restera ouvert pour la prière individuelle en journée : la nation anglaise est sauve. Pour accompagner cette magnifique et solennelle cérémonie chantée par une sublime chorale anglaise, Ænotus de Puredistance, parfum de décadence par sa luxuriance et sa concentration inouïe. Il ne convient pas bien à la retenue et la sobriété anglicane, mais plus à la population qui se masse pour une dernière soirée dans les bars et restaurants avant d’être renvoyée chez elle trop tôt, après tout, le confinement prend effet à minuit.

Le premier confinement est venu sans crier gare, le monde s’est arrêté, soudainement. Vivant simplement, en famille, je n’ai porté que des parfums éprouvés, que je sais me convenir, non par besoin de réconfort, seulement par confort, une routine qui ronronne gentiment et qui endort. Le second, s’il est peut-être tombé plus rapidement encore n’a pas pu surprendre. De nombreux parfums à découvrir, je vaincrai la monotonie par la curiosité, la rage de plus, la créativité d’autres que je ferai mienne.

Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

à la une

Camille Goutal et Isabelle Doyen nous entraînent dans leurs Voyages imaginaires

Camille Goutal et Isabelle Doyen nous entraînent dans leurs Voyages imaginaires

Après avoir collaboré de nombreuses années avec Goutal Paris, signant à quatre mains Songes, Ninfeo Mio ou Duel, les deux créatrices lancent aujourd'hui leur propre maison.

en ce moment

il y a 4 heures

Fausse alerte, j’ai eu Guerlain c’est juste une réelle rupture de stock, Jardins de Bagatelle eau(…)

ana a commenté Perles

il y a 6 heures

Porter Perles est une experience délicieuse. J’aurais du le faire plus tot. Mais plusieurs(…)

il y a 7 heures

Voilà une excellente nouvelle ! Et de superbes flacons dont l’étiquette rappelle le graphisme et(…)

Dernières critiques

Myths Woman - Amouage

Foison d’or

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires