Auparfum

Le Jardin retrouvé, précurseur de la parfumerie indépendante

20 novembre 2019, 21:25, par Emma Bovary

J’ai pris le temps de me perdre dans les massifs et bosquets du Jardin Retrouvé et cette maison de parfum m’a offert un magnifique voyage dès le portillon franchi : la Verveine d’Été m’a séduite et rafraîchie par sa touche citronnée... L’odeur sans fioritures, directe, vous va droit au coeur. C’est pour moi le parfum idéal des chaudes journées d’été. J’ai continué la découverte de ce beau jardin avec l’Eau des Délices, hepéridée et citronnée mais plus complexe que la première, qui en m’évoquant à la fois l’Eau de Cologne 4711 et l’Eau d’Hadrien de Goutal dont elle m’apparaît comme un beau compromis, m’a transportée en Italie pour un voyage imaginaire entre les jardins de Boboli et la villa d’Hadrien, au bruit enchanteur des fontaines de la villa d’Este. Un parfum magnifique ! La fleur sur laquelle je me suis ensuite penchée est la Tubéreuse Trianon qui m’a tout de suite plongée dans les mystères de la nuit par son odeur capiteuse. Si le nom de ce parfum évoque Versailles,c’est non seulement vers la Tunisie et ses bouquets de jasmin que mon esprit s’est évadé mais aussi vers des îles plus lointaines et plus exotiques : sans doute la petite touche de coco, discrète et raffinée que l’on perçoit en arrière plan. J’ai continué mon voyage vers l’Inde cette fois-ci : Sandalwood sacré vous enivre de prime abord avec son odeur de patchouli, très franche, directe, qui évoque le propre et la savonnette, mais ce sentiment n’est absolument pas péjoratif, d’autant plus qu’une fois la fraîcheur du premier pschitt estompée, on se trouve entouré d’une douce odeur vanillée des plus agréables. Je suis complètement séduite et je ne peux que continuer à avancer pour découvrir les subtiles senteurs que recèle ce jardin. C’est l’Ylang-ylang que je remarque tout de suite mais c’est la violette que je devine derrière Cuir de Russie : c’est très raffiné et cela me plaît énormément d’autant plus qu’elle se confond avec une fragrance boisée. Je termine mon voyage et j’atteins le cœur de ce jardin avec Oriental Sans Souci. J’aime déjà bien le nom qui semble nous confirmer que ce parfum est un oriental sans l’ombre d’un doute... Je trouve cela drôle avant de découvrir que c’est une allusion au Palais Sans Souci de Postam... Là, je suis complètement subjuguée. C’est un véritable oriental, comme je les aime avec une accroche assez brutale de patchouli qui s’adoucit ensuite pour laisser sur ma peau une douce odeur ambrée. C’est de loin mon préféré : au fil du temps, il révèle toutes ses subtilités dont j’ai encore bien du mal à démêler l’écheveau... Il me faut à regret quitter ce jardin que je retrouverai probablement bientôt.
Je suis ravie d’avoir fait ce voyage et découvert toutes ces fragrances qui tiennent bien sur la peau, évoquant toutes la propreté en même temps que la pureté, avec une fraîcheur qui se mue, à des degrés différents suivant les parfums, en douceur. C’est vraiment très agréable et je pense que tout un chacun devrait être séduit par ces parfums.

Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

à la une

Immortelle corse

Immortelle corse - Parfum d’empire

Autour de ce cœur doré aux nuances intensément liquoreuses, juteuses et veloutées, la fleur jaune révèle en contraste ses atours les plus épicés, secs et ardents.

en ce moment

héspéridés a commenté Chêne

il y a 2 jours

Bonjour, est ce que vous avez un avis sur l’actuelle version de Chêne dans la collection gratte(…)

héspéridés a commenté Chêne

il y a 2 jours

Je l’essaye ce soir sur peau avec MKK à gauche pour comparer. MKK m’a bousculé, j’ai aimé puis(…)

il y a 2 jours

Bonjour Comme vous dites « au galop ». Amoureux d’Habit rouge depuis le lycée et cavalier, cette(…)

Dernières critiques

La Belle Saison - Houbigant

De poudre et de miel

Trouver Nez

Fragrances & cie

Fragrances & cie

Lagny-sur-Marne (77)

Marie Jeanne

Marie Jeanne

Paris (75)

Avec le soutien de nos grands partenaires