Auparfum

Rêve de la Reine

24 octobre 2015, 16:47, par lorelei

Bonjour,
J’étais fébrile de découvrir cette création si évocatrice ! La rose est de plus ma fleur préférée en parfumerie avec le jasmin.
Les notes de têtes du Rêve de la reine sont fusantes et vertes dominées il me semble par le galbanum. Un vent de liberté s’ exhale alors de mes poignets. Cette liberté qui faisait si cruellement défaut à Marie Antoinette oppressée par le faste de Versailles ! Très vite la violette entre en scène et la fragrance se pare de reflets surannés de bon aloi. Quelques minutes après, la rose devient opulente, légèrement poudrée par l’iris. Le sillage va crescendo et me revient alors en mémoire Paris en version eau de toilette avec laquelle il existe une brève filiation évidente. Le rêve est très réussi. Printanier, gracieux, évocateur de bonheur, de jeunesse et d’une certaine malice mâtinée de grâce. S’ impose alors à mon esprit Kirsten Dunst, la Marie Antoinette de Sofia Coppola. Le parfum est à son apogée.
Hélas, après cette petite heure si prometteuse, il va devenir linéaire, timide, de plus en plus doux. La fragrance est jolie certes à défaut d’être belle, charmante mais pas charmeuse, fraîche et lumineuse mais banale. Aucune sensualité, aucune signature olfactive ce qui est pire.
Honnêtement, j’imagine difficilement Marie Antoinette porter un parfum si léger, ayant si peu de personnalité !
Le rêve de la reine va s’ éteindre comme tous les rêves. Dans un interminable et lassant soupir. Le bougre a une tenue excellente. Et moi, je reste songeuse et frustrée car j’en attendais beaucoup plus. Peut être trop ? Où est l’âme de Marie Antoinette dans ce parfum qui ne m’émeut pas ?
Pourquoi un flacon si précieux, presque bling bling à l’opposé de la fragrance si simple qu’il contient ?
Le rêve d’une reine qui aurait préféré être une bergère ? Possible. ..!

Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

à la une

Chapitre 6 - Le nez dans la formule : sculpter le cœur floral

Chapitre 6 - Le nez dans la formule : sculpter le cœur floral

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Ce chapitre dissèque toutes les facettes qui ont permis de sculpter le cœur floral blanc.

en ce moment

il y a 7 heures

« Bois charnel » est assez joli, vraiment. Dans mon esprit le mot charnel mêle charme, chair et(…)

il y a 8 heures

Je n’ai encore jamais senti les parfums d’Olfactive Studio mais je préfères effectivement les noms(…)

il y a 12 heures

Cela fait un moment que je souhaite découvrir Les parfums de Rosine et ces deux dernières(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Paris

Divine Paris

Paris (75)

Passage 31 - Nantes

Passage 31 - Nantes

Nantes (44)

Jovoy - Le Mans

Jovoy - Le Mans

Le Mans (72)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019