Auparfum

Panorama

26 juin 2015, 23:42, par Belle du seigneur

Senti aujourd’hui, essayé dans le creux du coude par une belle chaleur. Je m’attendais à un vert de type Corsica Furiosa, qui est pour moi un peu comme l’archétype actuel du parfum vert.
Le départ est pétillant, foisonnant, on a à la fois un piquant et du juteux et j’ai senti très vite cette fameuse mangue. Verte au départ en effet... Mais tournant, au bout d’une quinzaine de minutes, au fruit mûrissant. Alors, en plus de la mangue, j’y sentais une sorte de papaye (sans l’effet vomi !) et en effet un agrume type kumquat. Mais peu après un effet légèrement poudreux, très doux, comme peut l’être le wasabi à la réflexion, faussement doux sous sa gifle mordante... A la fois crémeux, doux, un peu "poudré" mais bizarrement pas à la manière des poudrés habituels ; et une balade dans des tropiques aux fruits mûrissants sur leur branches. Il y a là un bel équilibre. Le vert est confortable, parfaitement portable, un peu jaune aussi, mais ces fruits exotiques ne me gênent pas (et je crois n’avoir jamais senti de parfum traitant ces notes avec élégance).

Mais au bout de deux heures environ, les fruits ont un peu trop mûri, leur sucre prend de plus en plus de place, même si parfois revient le bel équilibre.

Je le réessaierai par temps plus frais, je pense qu’il se fera moins doux. Mais je rejoins Jicky sans être connaisseuse : Belle prouesse que ce joli travail autour d’un vert qui, sans tomber dans la facilité, est parfaitement portable.

Par contre de mon côté, nulle savonnette et encore moins pour homme. J’évite de classifier les parfums, mais je me suis fait la réflexion à un moment donné : J’ai rarement trouvé un vert aussi "féminin" (certainement vis-à-vis du côté sucré, même si ce n’est pas une barbapapa non plus !) : Mais je trouve ça intéressant justement, presque comme s’il y avait là un jeu sur les codes de la parfumerie ! (vert/fruité, homme/femme, piquant/sucré)...

Panorama : Lumière, lumière !

Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

à la une

Avec Orphéon, Diptyque nous invite à fêter ses 60 ans dans un bar du Quartier latin

Avec Orphéon, Diptyque nous invite à fêter ses 60 ans dans un bar du Quartier latin

La maison parisienne célèbre son anniversaire en recréant l’atmosphère de l’Orphéon, club voisin de la boutique ouverte en 1961 par Desmond Knox-Leet, Christiane Gautrot et Yves Coueslant.

en ce moment

Prune a commenté L’Heure Bleue

il y a 23 heures

Porter l’Heure Bleue à vingt ans, c’était m’affirmer. Avec un sillage inoubliable, oriental, osé,(…)

hier

Je conseille vivement d’aller sentir « Belle de Grasse » de Fragonard, quelle belle surprise. Un(…)

hier

Si personnellement le nom ne me dérange pas (le flacon de 24, Faubourg me saute à la mémoire(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires