Auparfum

Palissandre d’Or

8 juin 2015, 08:45, par ghost7sam

Voici ,un peu tard il est vrai , mes impressions sur ce parfum (d’ailleurs je remercie l’équipe pour l’initiative et l’envoi d’échantillons ).
Premières gouttes déposées sur la peau : c’est un temple exotique , tantôt Sud américain , tantôt sud est asiatique , qui m’apparaît . Des volutes d’encens et de bois malaxés et concassés puis enfin brûlés envoient de fins panaches colorant l’atmosphère d’une teinte "or et Bordeaux ". Le Bordeaux est vraiment la couleur qui m’est revenu inlassablement en sentant ce parfum , quelque chose de puissant et d’envoûtant qui semble tout de même garder une certaine finesse .
Le parfum me semble tellement abstrait , l’accord boisé me semble très harmonieux et raffiné au point qu’aucune matière ne semble dépasser .
A la suite de cette introduction ésotérique , je me retrouve dans une atmosphère d’appartement ancien , très chargé en décoration "années 20", un peu baroque en somme . Non par le côté "j’y fous tout " et le surplus d’objets et de meubles , mais encore une fois par la couleur , ce Bordeaux , qui m’évoque tour à tour des fauteuils , des guéridons, l’ambiance feutrée et un peu sombre de cette curieuse habitation où donc se côtoient influences bien européennes avec des décors (pour boucler la boucle ) incas et mayas.
J’avoue être un peu perdu dans le côté purement technique où j’ai du mal à reconnaître les matières de ce parfum - mis à part des bois secs et scintillants à la fois - j’ai juste l’impression que la tenue n’est pas vraiment au rendez vous Après la première heure. Les notes de tête et de cœur diffusent un merveilleux sillage, le fond quant à lui est plus modeste et surtout plus commun avec ces notes boisées -cèdre que j’ai senti dans au moins 5 ou 6 autres parfums (cèdre de lutens, ou les notes tout à la fin de musc tonkin ).
Un joli opus , qui montre encore une fois que aedes propose de très jolies choses , même si ma préférence va encore et toujours à Iris Nazarena.


Peace.

Signaler un abus

Vous devez être connecté pour signaler un abus.

à la une

Histoire de parfumeurs : Sophia Grojsman, virtuose de la rose

Histoire de parfumeurs : Sophia Grojsman, virtuose de la rose

Dans les pas de son mentor Joséphine Catapano, Sophia Grojsman a signé près d’une centaine de parfums au cours d’une carrière de cinquante ans chez IFF New York.

en ce moment

hier

Spellbound, Beautiful, Eternity, Paris, Yvresse, Tentations de Paloma Picasso et le trop méconnu(…)

hier

Le 19 évidemment suivi de près par Cristalle. Nostagie oblige, cet article remet en lumière(…)

hier

À la lecture de la parfumographie de Sophie Grojsman, me revient le souvenir de Magic de Céline(…)

Dernières critiques

Marseille - Comme des garçons

C’est du propre

Beau de jour - Tom Ford

Daddy nostalgie

Enlightenment - Christèle Jacquemin

Sous les glaciers, la peau

Trouver Nez

Philippe K.

Philippe K.

Lausanne (01)

Jovoy Paris

Jovoy Paris

Paris (75)

C Desbrosses Institut

C Desbrosses Institut

Linselles (59)

Avec le soutien de nos grands partenaires