Auparfum

Chanel fait rugir les Exclusifs avec Le Lion

Petrichor

par Petrichor, le 5 juin 2020

Chanel nous a habitué à réinventer l’eau tiède.

J’ai -on ?- a peur d’un Chanel trop effacé. Ce parfum me fait envie, par son nom et ses notes, mais j’ai peur d’être déçu.

Sous couvert de rester raffinés, les exclusifs de ces dernières années (et mainstream) (après sycomore) étaient passablement policés, voire lissés. Bref, ça manquait d’audace et de générosité. De plus, les reformulations -pour les nouvelles règles d’allergènes- et les problèmes de sourçage érodent le catalogue classique et néoclassique.

Le temps avance, et nous avec. Chanel parfum devient une faible torche, qui n’éclaire plus très fort devant dans la nuit. Et derrière, le rideau des ténèbres se referme vite à notre passage. J’ai peur.

Je ne m’inquiète pas du labdanum, plus précisément l’essence de ciste, j’ai plutôt peur qu’il y en ai pas assez. Je préfère être optimiste, et me dire que ce sera bien un oriental audacieux, et qu’il a été repoussé pour être "de saison", en automne/hiver.

J’ai déterré sur un archiveur du web ce que Juliette (NezBavard) disait de l’essence de ciste dans ses billets Labdanumania. "L’essence de ciste a une empreinte très aromatique, camphrée et est particulièrement percutante en tête dans une composition. Son évolution rappellera ensuite le caractère de la résine, avec un aspect balsamique, caramélisé, boisé, mais dans une teinte qui restera montante et plutôt “fraîche”, en comparaison."
Bref, je pense que c’est la signature du "Ambre sultan" d’avant, dans ses notes de tête. J’ai hâte.

Votre réponse

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Entrons maintenant dans la facette cuirée du parfum.

en ce moment

il y a 1 heure

Bonjour PwZz Merci à vous, on ne peut rêver plus beau compliment, celui qui nous conforte dans(…)

il y a 5 heures

Quel excellent dossier, intéressant, fourni, qui nous permet de plonger dans les entrailles de(…)

il y a 21 heures

Bonjour à tous, Je plussoie : un échange passionnant. Merci à l’équipe d’Auparfum de nous(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019