Auparfum

Une Rose

Nymphomaniac

par Nymphomaniac, le 25 janvier 2014

Je l’ignore, car je n’ai vidé qu’un seul échantillon de 2 ml. cet automne, et je ne connaissais pas avant. J’ai des problèmes avec "Une Rose" car le supposé côté terreux/truffé/vineux relève davantage du vinaigre à mes narines. Un peu comme si je mélangeais de l’essence de rose avec du vinaigre blanc pour détartrer la machine expresso. C’est dommage, car j’aime bien l’aspect gravement végétal de cette rose, non sucrée. Est-ce le "karanal" ?! Je l’ignore... Le parfum n’en demeure pas moins bien plus intéressant que tant d’autres autour de la rose ; de plus, s’il est (je trouve, plutôt) désagréable à sentir à même la peau, il dégage au delà d’un mètre des effluves moins vinaigrées, qui laissent davantage transparaître la rose, ses racines, ses feuilles...

Votre réponse

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Histoire de parfumeurs : Sophia Grojsman, virtuose de la rose

Histoire de parfumeurs : Sophia Grojsman, virtuose de la rose

Dans les pas de son mentor Joséphine Catapano, Sophia Grojsman a signé près d’une centaine de parfums au cours d’une carrière de cinquante ans chez IFF New York.

en ce moment

il y a 6 heures

Spellbound, Beautiful, Eternity, Paris, Yvresse, Tentations de Paloma Picasso et le trop méconnu(…)

il y a 11 heures

Le 19 évidemment suivi de près par Cristalle. Nostagie oblige, cet article remet en lumière(…)

il y a 11 heures

À la lecture de la parfumographie de Sophie Grojsman, me revient le souvenir de Magic de Céline(…)

Dernières critiques

Marseille - Comme des garçons

C’est du propre

Beau de jour - Tom Ford

Daddy nostalgie

Enlightenment - Christèle Jacquemin

Sous les glaciers, la peau

Avec le soutien de nos grands partenaires