Auparfum

Rêve de la Reine

doudou

par doudou, le 2 novembre 2015

Bonjour double vanille et merci de votre retour !
Thelittlebox vous a déjà répondu en partie sur le critère de tenue. Tenue et qualité sont pour moi deux choses bien distinctes, distinction à laquelle j’ajouterais celle entre tenue et sillage. Par exemple, je n’ai pas un sillage imposant avec Cuir d’ange pour reprendre l’exemple des créations de Monsieur Ellena, mais il tient jusqu’au lendemain.
C’est à chacun de choisir ce qui lui convient le mieux, certaines personnes souhaitent être enveloppées de leur senteur, d’autres craignent par dessus tout d’être importunées à la longue.
A cela s’ajoute le fait que parfois, apporter à une formule les notes qui en prolongeraient la tenue ou en augmenteraient la présence reviendrait à la dénaturer, à en transformer radicalement le propos.
C’est aussi une question d’habitude : le curseur de chacun est placé à une hauteur différente sur l’échelle de l’intensité : ce qui peut vous paraître trop léger si vous avez l’habitude de parfums imposants semblera peut-être tonitruant à quelqu’un qui se contente d’un pschitt de cologne le matin !
Un dernier élément enfin, avez-vous demandé si les gens autour de vous sentaient le Rêve de la reine quand vous l’avez testé ? Sur moi il est très présent, sillage doux mais tenue irréprochable. Parfois, notre nez s’accoutume extrêmement vite à certaines notes et ne les détecte plus alors qu’elles sont toujours là et que l’entourage lui les ressent. Cela arrive très souvent avec les notes musquées par exemple. Dans ce cas, on peut retrouver une meilleure perception en faisant une pause, ou en dosant le parfum en question de manière beaucoup plus parcimonieuse, contrairement au premier réflexe qui serait d’augmenter les vaporisations.
Je vous souhaite une belle journée !
Cécile

Votre réponse

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

à la une

Chapitre 6 - Le nez dans la formule : sculpter le cœur floral

Chapitre 6 - Le nez dans la formule : sculpter le cœur floral

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Ce chapitre dissèque toutes les facettes qui ont permis de sculpter le cœur floral blanc.

en ce moment

il y a 9 heures

« Bois charnel » est assez joli, vraiment. Dans mon esprit le mot charnel mêle charme, chair et(…)

il y a 10 heures

Je n’ai encore jamais senti les parfums d’Olfactive Studio mais je préfères effectivement les noms(…)

il y a 13 heures

Cela fait un moment que je souhaite découvrir Les parfums de Rosine et ces deux dernières(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Caen

Divine Caen

Caen (14)

Le boudoir de Jeanne

Le boudoir de Jeanne

Liège (04)

Divine Paris

Divine Paris

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019