Auparfum

Serge Noire

Serge Lutens

Flacon de Serge Noire - Serge Lutens
Note des visiteurs : (45 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Encensé

par Jeanne Doré, le 9 août 2008

Après quelques dernières tentatives qui avaient déçu les fidèles (Five O’Clock au Gingembre, Louve), sans pour autant attirer des foules de nouvelles adeptes, Serge Lutens fait à nouveau du Lutens.

Serge Noire, fusion linguistique évocatrice du créateur lui-même et de l’univers haute couture de ses débuts, condense à peu près tout ce que l’on pouvait attendre d’un bon millésime. Sombre, fumé, épicé, liquoreux, sulfureux, Serge Noire semble emprunter à tout le catalogue de la marque ses facettes complexes et singulières, pour en faire une nouveauté à part entière, qui, sans pour autant ressembler à aucun autre, semble pourtant nous être déjà connue.

Le départ est, disons, polarisant. Des notes camphrées et médicinales, contrastent avec un effet chaud, minéral, humide et terreux, qui semble sortir de sous la terre. Une impression de fourrure épaisse, imprégnée de cendres froides, de fumée d’encens, de poivre, de cannelle et de girofle, avec une note d’encre.

Mais derrière cet assemblage brut, sauvage et primal, viennent peu à peu se blottir quelques fruits confits épicés semblant être échappés de Féminité du Bois. Cette touche de douceur veloutée s’amplifie avec l’onctuosité de notes vanillées, cuirées et résineuses, qui se superposent comme de riches étoffes moelleuses et satinées. On part d’une crypte obscure et inquiétante, on arrive dans un boudoir intime, douillet et luxuriant.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

laprincesseaupetitpoids

par laprincesseaupetitpoids, le 9 novembre 2020 à 18:40

Bonsoir ...je cherche un équivalent à Serge Noire que
me recommandez-vous ?
J’aime beaucoup le patchouli je choisis Tom Ford ou Molinard (je connais celui de Réminiscence ) ? ou ...

J’hésite à commander Azurée (ressemble-t-il à Aromatics Elixir que j’adore ?) et/ou Must ou Habanita la cologne . ...ou Dolce Vita (mais je n’ai constaté que c’est uniquement en eau de toilette ) je lis beaucoup les commentaires déposés sur ce site cela m’étourdit et me laisse songeuse sans m’aider à prendre une décision

Je n’aime pas les parfums sucrés j’aime un côté fumé un peu âcre et l’encens
j’ai porté Cinnabar mais il parait qu’il ne vaut plus grand chose...c’est compliqué Merci de votre aide

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Passacaille, le 9 novembre 2020 à 19:54

Bonsoir laprincesseaupetitpoids
UN jour en essayant les nombreuses nouveautés du Couvent des Minimes, un de leur parfum m’a fortement évoqué Serge Noire, je mélange un peu mais vous pourrez tester dès que le confinement permettra d’aller dans un Marionnaud, c’est soit AQUA PARADISI, soit Porto Bello, en tous cas la description du parfumeur ne correspondait pas, mais alors pas du tout avec ce que j’ai senti, au point que j’ai testé les mêmes parfums dans un autre magasin, et ça sentait bien comme un Serge Noire (avec un peu moins d’encens à mon nez).

Azurée ne ressemble plus du tout à ce qu’il était à l’origine, Aromatics Elixir après avoir longtemps résisté à sombré aussi comme Cinnabar avant lui :(
Pour ceux là il faut trouver un vieux flacon, ils se conservent pas mal du tout d’ailleurs.
Habanita Cologne est magnifique (mille fois mieux que Habanita edp à mon gout)
Et la dernière fois que j’ai senti Dolce Vita edt cela était assez fidèle, joli et équilibré, moins puissant il est vrai.

Pour le patchouli, il faut découvrir Tempo chez Diptyque , un patchouli/tabac, ou dans un tout autre genre, L’Envol de Cartier (edp) est un patchouli miellé

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 9 novembre 2020 à 20:01

Merci Passacaille c’est très gentil de me répondre si vite ...connaissez-vous les parfums Montale ? D’après de nombreux avis glanés un peu partout ils sont divins

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 10 novembre 2020 à 12:52

Hello Pascaille je suis allée faire un tour sur le couvent des minimes ce serait PortoBello( benjoin encens...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 10 novembre 2020 à 00:53

Coucou LaPrincesseaupetitpoids,

Serge noire : il y a un flacon de 50ml pour 75€ tout compris sur ebay.
Avec les Lutens, l’offre d’occasion revient à la normale. Dieu merci :)
(On sort d’une période de jachère, où la hausse des prix en magasin avait complètement assécher la quantité d’offres d’occasion.)

C’est là :
https://www.ebay.fr/itm/353235521219
(J’ai vérifié les avis du vendeur) (Avec le reconfinement, vérifier que vous avez un point mondial relay qui reste ouvert. (ex : s’il fait de l’alimentaire, durant le reconfinement).)

Il est aussi intéressant de surveiller Vinted.
(Par exemple, ils ont le flacon gratte-ciel de 100ml à 200€ au lieu de 290€.)
(Leur site officiel a fait aussi du -20% à la rentrée de septembre, donc ils vont peut-être faire une offre pour le 11 novembre (Single day), le black friday, etc.)
https://www.vinted.fr/femmes/parfums/677243336-original-serge-lutens-new-collection-gratte-ciel-serge-noire
.
.
Pour les autres parfums, répétons les précautions d’usage : on ne retrouve jamais tout à fait pareil, et il faut éviter d’acheter à l’aveugle.

Mon goût personnel m’écarte de "Serge noir", pour préférer "Bois d’encens" de la ligne Armani privé (cher). Heeley propose "Eau sacrée", qui est très approchant, 50ml/150€ 100ml/175€. C’est un rapport qualité prix excellent pour de l’extrait.
Serge noir sent l’encens blanc et la boîte d’épice de clou de girofle. (Par opposition, l’huile essentielle de clou de girofle est plus florale... et réglementée)
Bois d’encens, Eau sacrée ont beaucoup d’encens blanc. En tête, ils font semblant de brûler le nez avec beaucoup de poivre, mais ça passe vite. Le parfum est aussi structuré par des notes d’herbe aromatiques (type romarin) et un vétiver-encens assez suave.
Il y a d’autre parfum dans cette catégorie, comme "Avignon" de comme des garçons, jenesaisplusquoi dans les "Liquides imaginaires", ... et jusqu’à Grimoire d’Anatole Lebreton que je rêve d’essayer correctement. (le testeur était vide mais sentait rûdement bon.)

Dolce vita est resté mignon. Vraiment. C’est un "féminité du bois" tiré vers la prune, et la cannelle sucrée. L’ancien avait plus de magnolia, je crois.
((Même redécouverte avec Hypnotic poison EDT, qui est plus proche de l’original que l’EDP. L’EDP ressemble aux reformulation plus amande amère et sirop. L’EDT actuel demande quand même d’en mettre quatre fois plus, donc je teste encore.))

À Azurée vintage, je propose d’essayer "Vie de château intense" chez Parfum de nicolaï. (attention, c’est masculin)
Je leur trouve en point commun une odeur douillette d’un vieux fauteuil en cuir, sur une base fougère (donc un peu mousse à raser), et un sommet citronné un peu à la eau sauvage. J’ai lu que la version actuelle d’azurée essayait de combler les trous en rajoutant des notes poudrées sèche et des notes de fleurs tropicales.

Must contient une dissonance au début entre le galbanum et le patchouli, et le patchouli peut écœurer, car il vise un effet chocolat
Il faut avoir testé avant. J’ai chiné la version extrait actuelle, et j’aime vraiment Must, même si je ne l’ai pas encore porter sérieusement.

Les Montale ont tendance à tous se ressembler. Ils ont été des précurseurs sur le oud de synthèse.
(Les premiers étant YSL, qui ont fait un flop avec M7. Ca vaut toujours le coup de sentir M7 oud absolu, même si à mi-vie le parfum a perdu tout son budget et devient monotone)
Si ma mémoire est bonne, leurs parfums présentent souvent un fond vert moussu et oudé, qui sert de contraste à une rose rouge, elle aussi amplifiée par la synthèse.

Je préfère Cinnabar à l’Opium actuel. Mais comme le dis Pascaille, il faut vérifier régulièrement ce qu’on achète, parce que c’est une famille olfactive qui est en train de disparaître sous les reformulations.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 10 novembre 2020 à 12:45

Merci de me donner une réponse aussi touffue dirais-je ...intéressante mais me plonge davantage dans l’indécision enfin pas tout à fait je suis prête à commander Avignon mais voilà qu’un autre commentaire m’attire vers Anatole Lebreton ....comme dit DombeFrom on n’en finit plus de chercher et d’essayer et le prix d’un parfum est-il proportionnel à sa qualité ? Snobisme aussi dans ce domaine...

Peu importe vous m’avez bien tentée avec votre Avignon c’est sûr il est bien mixte ? Est-ce qu’il tient ?
J’étais prête à commander chez Montale fort heureusement vous m’en avez dissuadée...par contre Armani non j’élimine trop cher
Vous avez testé Habanita la cologne ?
DombeFree me suggère le patchouli d’Honoré Payan vous connaissez la marque ? Je suis fort tentée le prix est correct et ce sont des parfums de Grasse
Belle journée lumineuse et odorante

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 10 novembre 2020 à 20:35

Vous êtes épatant Petrichor je suis subjuguée par vos connaissances vous êtes sans doute tombée dans la marmite dès la naissance ou/et vous avez une thèse sur les parfums depuis le Moyen Age

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 12 novembre 2020 à 16:43

Merci pour le compliment :). C’est une passion tardive. Je tiens mes connaissances des blogs du tournant des années 2010, de luca turin, et des forum comme ici ou basenotes (anglais).
Quand j’écris c’est 30% de mémoire, 30% par ricochet *, et 30% je vais vérifier les informations (date, nez, orthographe).
* (les parfums et la mémoire fonctionne par association du type "marabout, bout de ficelle, selle de cheval")
.
Avant les années 1970, il y avait très peu de sorties de parfum, donc c’est plus facile de connaître les classiques. Et depuis 10 ans, il y a une explosion de nouvelles marques de niche, et je crois que tout le monde est largué. (C’est difficile de d’intéresser pour le énième oud, ou le énième fruitchouli, quand on a déjà son podium mental de parfums préférés)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aberystwyth, le 11 novembre 2020 à 16:58

Je confirme que Dolce Vita est une petite perle méconnue. Sans prétention, il se révèle affectueux, c’est toujours une bonne surprise de le retrouver !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 11 novembre 2020 à 17:59

Bonsoir
J’ai toujours trouvé qu’il n’avait pas eu le succès mérité. Et un gros élan de nostalgie pour la publicité d’époque. C’était Gianfranco Ferre qui signait la Haute couture. Ça avait vraiment de la gueule.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 12 novembre 2020 à 12:52

Bonjour DOMfromeBE I hope you are fine... J’ai commandé le patchouli élixir de Réminiscence ...et le "Réminiscence" vous en pensez quoi ? Je lis sur ce site qu’il va disparaitre...
Je vais commander le pach échantillon chez Honoré Payan (connaissez-vous leurs bougies ?)

J’espère pouvoir me rendre chez NezZen en début d’année prochaine la ville de Namur me semble très intéressante ( j’ai vécu les 20 premières années de ma vie à proximité de la frontière belge mais il ne me semble pas avoir visité cette ville)
Have a nice day

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 12 novembre 2020 à 15:26

Hello,
Namur peut avoir l’avantage de voir offrir NeZ ZeN, Liquides Confidentiels, le parfumeur Guy Delforge, en plus des grands classiques de la chocolaterie et autres, comme les cafés Delahaut, la Maison des desserts et le chocolatier Dehucorne.....
Je ne suis pas grand fan de bougies malgré mes tentatives et jusqu’à Trudon...
Quant au Patchouli de réminiscence, je porte encore la version Élixir, qui est mieux qu’il y a deux-trois ans. Mais je ne suis pas un pro du reste de leur assortiment.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 16 novembre 2020 à 10:19

Coucou DOMfromBE je voudrais commander un pack d’échantillons chez NezZen à par la Bibliothèque que me recommandez-vous ?
J’ai remarqué que vous avez (ou portez toujours un Yves Rocher c’était simplement pour essayer ou vous poursuivez ?)
Merci bis bald

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 16 novembre 2020 à 10:32

Bonjour,
Laissez-vous tenter par les descriptifs des parfums de NeZ ZeN. Vous orienter relève de mes propres partis pris.
Voile d’ambre n’est plus commercialisé, hélas. Je ne l’ai plus et je ne suis pas un traqueur de vintage. Il reste les bons souvenirs.
Excellente journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 16 novembre 2020 à 20:22

Youpiiii DOMfromBE J’ai acheté un Voile d’ambre sur Vinted à prix correct on en trouve aussi sur ebay plus cher aux environs de 55 euros
Je vous sollicite à nouveau DOMfromBE j’entends beaucoup parler sur ce site de reformulations de parfums est-ce à cause de matières devenues interdites ou introuvables ? une réglementation qui évolue ? Il semblerait que tous les ont subies avec plus ou moins de bonheur
Je voudrais retrouver Obsession celui que j’ai connu à ses débuts (je lui avais préféré Cinnabar car je trouvais obsession beaucoup porté ) vers quelle date a-t-il été reformulé le savez-vous ? Un flacon des années 2000 sera-t-il correct ?
Mille mercis

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 17 novembre 2020 à 05:32

Bonjour,
Bel achat.
S’agissant des reformulations, et les auparfumistes plus pointus me corrigeront, il y a diverses raisons : bannissement d’une matière première, modification de la réglementation sur l’usage et le dosage, ajustement annuel lié à la qualité d’une matière première naturelle et volonté de rentabilité accrue. A la très grosse louche et sans théorie du complot.
Quant à Obsession, il a définitivement sombré entre 2010 et 2015. Un bon indicateur est le bouchon. S’il est opaque et un filet doré à la base, c’est une bombe atomique. S’il est translucide, c’est la version allégée, diluée, atténuée et frustrante.
Désolé de faire court, je n’ai pas encore bu mon café matinal.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 17 novembre 2020 à 09:44

Merci DOMfromBe c’est super gentil à vous de me répondre si vite et de façon précise ...vous avez de solides connaissances et je reconnais que j’en abuse si si ...je me suis prise d’un intérêt tardif pour le parfum j’ai toujours aimé certes mais sans en manifester un intérêt autre que j’aime ou je n’aime pas ce site est une mine d’or passez-loi l’expression très cliché
Il faudrait pouvoir suivre un stage de formation comme on apprend à goûter les vins
Merci beaucoup pour Obsession je vais être vigilante sur l’aspect extérieur j’attends mes huiles Youth Dew et la crème corps ahahah certains vont suffoquer
Belle journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 18 novembre 2020 à 09:15

Bonjour DOmfromBE dites-moi vous vous souvenez de Magie Noire ? Une de mes amies le portait j’aimais beaucoup lui aussi a subi un lifting j’imagine
Les flacons sont-ils systématiquement modifiés en cas de reformulation qui j’ai cru comprendre était inévitable pour tous les parfums depuis 2015.... si je trouve un Cinnabar au flacon identique à celui que j’achetais capuchon rouge est-ce l’ancienne version ?
Les versions vintage sont hors de prix (enfin c’est mon avis) sur Etsy ... quid des échantillons qu’on peut glaner par-ci par là ?
Je vous remercie et vous souhaite a nice day

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 18 novembre 2020 à 10:28

Bonjour
Pour moi,il n’y a aucun lien entre un changement de flacon et une reformulation.
Prenez Chanel,ils ne changent jamais leurs flacons, à part la proportion du bouchon des extraits, tous les dix ans.
Vous devez allez creuser du côté des pros du parfum visé. Et je passe mon tour. Pour moi, c’est Migraine Noire. Lol.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 18 novembre 2020 à 11:56

Migraine noire ... très drôle !
De quel parfum est-il proche ce Magie pour me donner une idée afin que je puisse sentir à la prochaine occasion
J’ai remarqué que vous portiez Soir de Lune j’ai porté Eau du soir ils ont un air de ressemblance il me semble
Je reviens à Serge Noir Passacaille me suggère PortoBello du Couvent....vous connaissez ?
MERCI

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 19 novembre 2020 à 12:50

Magie noire version ancienne, je ne l’ai jamais senti.

C’est un des parfums préférés de quelqu’un, ici. ("Opium" ?, je crois) Il pourra peut-être nous éclairé.

Le moins risqué serait de racheté une miniature qui a encore sa boîte, pour environ 10€. Si c’est un parfum capiteux, il aura bien vieilli.
Si je dois l’imaginer, ça donne ça :
- beaucoup de fleurs et d’épices, sans le sirop des parfums actuels,
- et avec plus d’aldéhyde façon rose chyprée des années 80
- du clou de girofle, de la muscade, et un accord oeillet au milieu
- un fond résolument sec, pour les ambres et les baumes, c’est-à-dire qui refuse la surdose de vanille
- et un bonus de notes animales entre le miel et le fauve

Bref j’imagine quelque chose entre "tabac blond" de Caron, et "7ème sens" de Rykiel.
Actuellement, en fond ambré sec, c’est toujours agréable de sentir "ambre sultan" et "cuir mauresque" chez Lutens, ou "Dune" pour femme de Dior. ..
Comme rose des année 80 pas trop détruite : "Nahema" de Guerlain, voire "Knowing" de Lauder...
Pour le miel et le fauve : "musc koublaï khan" de Lutens, "musc tonkin" de Parfums d’empire...

Et je prie pour que les parfums de Vero Kern soit réédités (paix à son âme), car tout ça me donne très faim de "Onda".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 19 novembre 2020 à 13:43

Hi Petrichor c’était mon intention acheter une miniature de Magie Noire.. vous précisez avec la boite pour quelle raison ? Souci de lumière et risque de parfum altéré ?
Si je fais le bilan en lisant les commentaires de personnes comme vous ou d’autres pointus dans le domaine il ne faut plus acheter de parfums actuels car tous reformulés plutôt vilainement ! Pas tous tout de même c’est monstrueux !
Idem pour les habits (et là c’est davantage ma partie que le parfum) j’ai des difficultés à acheter autre chose que du beau vintage (matières, style, qualité de finitions ...les boutons ah les boutons ceux de la maison Chanel sont des trésors !)

Bref je m’envole et je suis hors sujet une question concernant les flacons et le code barre comment le lire ce code à quoi correspond-il ?
Je vais vérifier si Opium porte Magie Noire Merci de m’avoir éclairée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 19 novembre 2020 à 15:52

Magie noire, miniature avec boîte : Oui, c’est à cause de l’exposition à la lumière.

Plus exactement, la présence de la boîte aide à deviner le profil des propriétaires précédents, en regardant l’ensemble de son offre. (Les collectionneurs de miniatures, qui aiment exposer leur flacon, jette la boîte et aime regarder leur butin. Qu’importe ce qui arrive au parfum sur une décennie. Même si les parfums sont résiliants, ils ne résistent pas à certaines agressions répétées.)
L’autre facteur important est votre patience. Genre, il vaut mieux acheter une miniature à 2€ très moche (pour les bonnes surprises) et une à 10€ parfaite (pleine, boîte, intact), que deux fois un truc douteux à 6€.

Je suis comme vous pour les habits, car la bonne qualité moyenne a presque disparu, donc c’est plus amusant d’acheter de la vraie mode de seconde main.

Le code barre ne sert pas, à ce que je sache. C’est a liste d’ingrédients qui est aide le mieux (courte "eau alcool parfum" ou longue "+ allergènes"). Après, c’est le "code de production" ("batch code", c’est-à-dire code de lot) qui peut donner l’année quand on connait le codage de la marque, ou un site internet qui sait le retraduire en année.
Le code barre sert juste à coder un nom de produit, et son prix en caisse, donc je pense qu’il ne reflète pas les changements.
Au pifomètre, il apparaît dans les année 1990, et le symbole "recyclable" dans les années 1993. Donc ça peut servir pour les parfums Yves-Saint-Laurent, voire des Chanel, car il y avait du "mieux" dans les années 80. Et le code barre est un des rares détails qui changent sur les boîtes.
Le blog "raider of the lost scent" est très éclairant sur la datation des parfums. (il est en anglais & italien)
http://raidersofthelostscent.blogspot.com/

Les parfums récents sont restés les mêmes, pour le dire vite.
C’est à propos des des classiques, qu’on préfère citer la version ancienne. Rétrospectivement, c’est la compétitivité le nœud du problème. Les règles allergènes, les soucis d’approvisionnements (notes animales, santal), et la concurrence croissante d’autres parfums avec une meilleure marge commerciale, sont les facteurs qui ont rendu le rapport qualité/prix élevé de ces parfum "tradi" obsolète. Reformuler demande aussi un talent rare.

Les passionné.e.s sont certes un peu des puristes, mais c’est aussi parce qu’on ne veut pas qu’un classique abimé soit jugé durement à cause de sa version actuelle. Les règles actuelles empêchent certains parfum d’être "généreux" comme avant. Un profil trop faible ou trop dur peut être hérité de la reformulation. Un amoureux de la version actuelle peut avoir une affection tout à fait sincère. Mais quand on connait la version ancienne, c’est dur de revenir à la vache-qui-rit quand on a goûté au roquefort. (Avantage : à de rares exceptions, les parfums d’occasion anciens sont toujours moins chers que les versions actuelles en magasin.)

Pour la blague, notre discussion découle d’Aromatics elixir. Clinique est une marque suisse à l’esthétique de labo aseptisé, obsédée par la neutralité de ses soins. Et pourtant elle nous a livré ce parfum, qui est un brouet de sorcière, un truc pour hippies qui semble fait par un artiste écorché vif.
Cet univers est donc animé par de fortes contradictions, et les bonnes surprises sont toujours possibles.

Quant à Magie noire, pour verbaliser une évidence, le trouver relève d’un niveau de difficulté élevée. (Si je ne l’ai pas encore senti, c’est qu’il reste soit des miniatures tapées, soit des flacons tout aussi risqués de vendeur qui font de la spéculation ( 150€).)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 19 novembre 2020 à 16:14

Bonsoir
Je viens jeter mon grain de sel, mais Clinique est une marque américaine. C’est une invention d Estee Lauder. C’est vrai que le Made in Switzerland des parfums peut induire en erreur. Et en effet, face à leur image de sobriété et de dépouillement des emballages, AE est très " Prends ça dans ta gueule".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 20 novembre 2020 à 09:08

Merci pour le complément d’information :) Tu me l’apprends.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 20 novembre 2020 à 09:16

C’était les débuts du marketing. C’est aussi pour ça que Lauder a créé la marque Aramis, afin de toucher un public masculin. Et quand on explore les parfums Aramis, on retrouve, renommés, Aromatics Élixir, Youth Dew et Cinnabar.
Bonne journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 20 novembre 2020 à 17:54

Bonsoir DOMfromBE je viens de recevoir Le patchouliElixir je retrouve cette divine odeur de patchouli que j’aime beaucoup est-ce qu’il tient cet élixir ? Je me demande s’il n’est pas plus léger que celui que j’ai connu ....à voir
Je sais que vous portez Soirdelune je viens de redécouvrir Eaudusoir que j’avais porté et il m’a à nouveau enchantée et l’évidence s’est imposée il me le faut il ne ressemble à aucun autre que j’ai connu (certes je n’en connais pas autant que vous)
qu’en est-il des parfums Sisley par rapport aux reformulations ?

Si vous avez un moment pour me répondre (ce n’est pas urgent) je serais ravie de votre avis

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 20 novembre 2020 à 19:39

Bonsoir,
Quand Patchouli Élixir a perdu l adjectif Inoubliable et la bouteille dorée, il a perdu ses plumes. Le flacon translucide avec le bouchon cubique doré était une pâle copie. Et en début d’année, le hasard m’a mis un flacon avec bouchon argenté, qui avait repris du poil de la bête, sans égaler la version d’origine.
Chez Sisley, que je pratique depuis une dizaine d’années, comme partout, il faut reformuler. Mais je n’ai rien constaté de dramatique. Soir de Lune me plait toujours autant. Je ne porte Eau du Soir qu’en plein été.
Peut être que quelqu’un aura un avis complémentaire et différent. Alors, il y aura matière à bavardage.
Bon weekend.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 20 novembre 2020 à 22:33

Je connais peu "eau du soir". Je l’ai essayé plusieurs fois sur papier, et j’ai assez aimé :)
Quand les boutiques reçoivent les coffrets, c’est parfois l’occasion de les avoir à -30%. Pour l’instant j’ai juste racheter 2€ deux flacons vide pour la beauté des bouchons (dois-je avoir honte ? :D )
.
Le critique Luca Turin le descendait en flèche. Il le trouvait excessivement cher pour la qualité de chypre transparent que c’était. Donc je ne sais pas quoi penser.
Peut-être que ça vaut le coup d’essayer d’autres chypres apparentés avant de craquer :
(par ordre de "facile à trouver")
Diorella > Cristalle de Chanel (l’edt normale) > Givenchy III > Private collection de Lauder > (eau capitale de Diptyque / 31 rue cambon de Chanel / Jubilation 25 d’Amouage)
A part pour les derniers, on peut encore en trouver facilement des miniatures à 1€/ml pour se faire une idée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 21 novembre 2020 à 03:48

Pour ce qui est des reformulations chez Sisley je ne peux avoir d’opinion, ne connaissant que les versions contemporaines, mais ces dernières m’impressionnent en masse : Soir de lune, Eau du soir et Eau de campagne en particulier.

Pétrichor, votre indécision m’interloque, vous d’ordinaire si assuré. J’adorais Eau du soir il y a cinq minutes, et maintenant que je sais que Monsignore Lucaturin le méprise, je l’adore pareil, ni plus ni moins. De tous les critiques, celui en parfums est celui qui a le moins de légitimité. L’avis de l’auguste chimiste peut être aussi étoffé, informé et incisif qu’il veut, il ne vaut pas une pésète de plus que le plus anonyme des votes sur un site d’amateurs : j’aime/j’aime pô.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 21 novembre 2020 à 11:21

Intéressant... C’est la problématique de distinguer un avis d’un argument complexe. Dit autrement "les avis n’ont pas tous la mêmes valeur".
.
Évidement les propos de Luca Turin et Tania Sanchez n’engagent qu’eux. (Je ne cherche pas -et ils ne cherchent pas- l’argument d’autorité.)
Par contre, je trouve qu’on a tort de les rabaisser à des avis purement subjectifs. Turin et Sanchez assument leur subjectivité, comme le ferait tout bon journaliste, mais derrière il y a beaucoup d’efforts pour expliquer, recontextualiser, motiver, justifier leur position... et aspirer à une forme d’objectivité. Ce sont des arguments complexes. Courts mais complexes.
Et c’est une nuance très importante. Avant, les seules personnes qui communiquaient sur le parfum étaient des commerciaux. (vendeur.ses / marques / pubards). Leur ligne de conduite était "on ne discute pas des goûts et des couleurs". A les entendre, il n’existerait pas de mauvais parfums, juste des parfum pas fait pour toi. Dans cette façon extrême de tout relativiser, ils intimidaient quiconque au silence. Or les parfums nuls, chers et cyniques existent vraiment.
Essayer de dégager des critères du beau, mettre en avant des accords innovant, aide à faire avancer l’art. C’est une prise de risque, même pour le critique. Les efforts de Turin & Sanchez sont donc à saluer.

Il y a certes une cinquantaines d’avis lapidaires chez eux, pour la blague. (courts, drôles, et méchants) Mais les trois mille autres apportent des arguments. Et les Sisley en font partie :
. Leur création est dirigée par une comtesse, Isabelle d’Ornano, et ils portent le soupçon sur ce fait. (pur marketing ?)
. "Soir de lune" et "Eau du soir" sont présentés comme de vilaines copies, au détriment de l’original, où on aurait remplacé les ingrédients chers de la formule par des substituts.
. "Soir de lune" est dit être une copie de "Parfum de peau" de Montana. C’est-à-dire que c’est une rose rouge des années 80, avec l’effet "néon" apporté par les damascone et damascenones fraîchement découvertes.
. "Eau du soir" serait une imitation de Givenchy III, où on aurait ôté tout ce qui coûterait cher pour ramener genre le coût de la formule à 40$ le kilo de concentré. Il y aurait l’adjonction d’un boisé-ambré surdosé et déplaisant.

Donc je demande vos avis ? C’est seulement en portant "eau du soir" que vous pourrez détecter s’il devient pénible.
Un souvenir me revient. J’ai une amie qui bavaient pour s’offrir un jour du "eau du soir". Mais je l’aidais à acheter sur internet son "La perla" à 33€ les 100ml d’EDP. Ca recoupe ce que dit Turin : pas besoin de se faire embobiner par le marketing pour trouver de très jolies roses chyprées de même qualité.

Franchement, j’aime Luca Turin et Tania Sanchez. Il y a un réel effort de sincérité, de la culture, une liberté de ton, et il n’a pas été corrompu. (*tousse tousse* on dit "influencé", je crois) Son job ça reste d’être chimiste.
.
Je saisis la teinte ironique de ce que je vais dire, car on est sur le site de Auparfum / LesNez. Mais voilà... le fait qu’il soit très dur de faire carrière en écrivant uniquement sur le parfum, c’est un problème [pas bien]. Par contre, on retrouve une certaine pureté chez ceux qui se collent à l’exercice [bien]. Turin Sanchez & LezNez, même combat.
En face, il n’y a surtout les magasines, qui sont obligés de autocensurer. Ils survivent par les revenus de la pub. (Avec pour effet pervers d’entretenir l’ignorance du public en matière de parfum).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 21 novembre 2020 à 11:53

Parfum de Peau...
Les années 80 dans toute leur splendeur. Montana était un créateur génial, et ce flacon spirale... Qu’est ce que j’aurai aimé le porter...
Et c’est un des parfums qui provoque parmis les pires migraines chez moi, avec les tubéreuses, comme Poison, le mal nommé Fragile, le multi réincarné Mahora et Blonde...
S’il a permis de voir arriver Soir de Lune, vous m’en voyez ravi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 21 novembre 2020 à 12:21

Ces parfums sentent peut-être assez bon... C’est là toute la nuance du propos.

Mais Turin & Sanchez ont critiqué le cynisme et le manque d’éthique supposés de cette marque.
En tant que conseilleurs, ils ne pouvaient pas cautionner une marque qui, d’après eux, aurait copié vilement, en empirant, et en vendant plus cher.
C’est le contraire de l’innovation et de la prise de risque qu’ils souhaitent encourager.

Et mon rôle est de mettre en garde : le parfum le plus cher du Sephora *, cette étoile inatteignable sur laquelle on rêve, n’en vaut peut-être pas la peine. Essayez-le bien avant d’acheter.
* "Eau du soir", 212€ les 100ml, avant réductions
(Pourquoi je n’arrive à faire court que après ?!?)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 21 novembre 2020 à 13:17

Je pense, que depuis EdS et SdL, il y a eu une ribambelle de sorties bien plus chères, moins bien exécutées et qui nivellent toujours vers le bas une parfumerie purement mercantile. La niche a envahi les Sephora et les grands magasins. Le niveau de prix de Sisley est largement dépassé.
Je serais curieux de voir ce que Turin et Sanchez écrivent sur toutes ces lignes Privées, Exclusives et autres. Mais j’ai décroché après Perfume A Z.
Rapport qualité prix, une coffret Sisley avec une bonne ristourne et la crème pour le corps offerte vaut la peine. Et la marque a sa clientèle, un peu rigide. Elle n’a pas, je pense, pour ambition de faire les sorties d’écoles, les réunions de cagoles et j’en passe.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 21 novembre 2020 à 15:42

Oui, il y a pire. Il y a mieux aussi. (C’est mon côté normand qui remonte.)

Dans un premier temps, Turin & Sanchez apprécient le parfum indépendamment du prix. Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse...
Mais il leur arrive d’évoquer le placement d’une marque en terme de prix, au détour d’une remarque. (Par exemple, pour un oud sans oud qui serait hors de prix)

Le choix reste une chance pour le consommateur. C’est autant de variations d’une facette à explorer, à différents prix. L’effet de leur notation est donc, tacitement, une question de probabilité : quand un parfum fait moins bien et plus cher, la chance que vous le choisissiez par rapport à ses cousins devient très faible. Leur but reste de donner envie au lecteur. Sentir plus, comparer plus, et d’acheter le parfum qui VOUS fait le plus plaisir au fil de la journée.

Et c’est ce en quoi leur livre de 2018 était intéressant : ils n’ont couvert que un tiers des nouveauté, grosso modo, mais ils vous disent lesquels valent le déplacement.

(Les "bons élèves" sont les mêmes que sur Auparfum, à 85%. Et si vous préférez garder vos sous, Claire Vukcevic a couvert pas mal de ces marques sur Basenotes et d’autres sites. C’est de l’anglais, mais dans une plume très agréable à lire, l’idéal pour progresser.)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 21 novembre 2020 à 16:24

Mais déjà un tiers des sorties, c’est énorme, lol.
Jusqu’aux années 80, un lancement dans une grande marque était un événement. Poison et D’une ont eu droit à des soirées versaillaise, si ma mémoire ne le fait pas défaut.
A la cadence a laquelle on sort les énièmes sirops, ou tubéreuses ou oud et ainsi de suite, on ne s’en sortirait pas.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par S9, le 21 novembre 2020 à 18:29

...au château de Vaux-le-Vicomte ... (*repart discrètement)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Absinthe, le 21 novembre 2020 à 22:41

Parce que oui, à notre époque le lancement Du Nouveau Parfum était un Événement, et pour cause : il s’agissait alors de créer de l’inédit, du nouveau, quitte à bousculer les habitudes. Et ça fonctionnait : Poison, Opium, Coco, trois grandes maisons qui se renouvellent en créant des bombes olfactives devenues de grands classiques, avec une campagne marketing soignée et la ligne de bain complète dès le lancement.
Pas comme aujourd’hui où te sort un nouveau sent-bon comme on te mets un nouveau yaourt dans le linéaire ; encore un truc qu’on trouvera à moins de 30 euros sur internet dans même pas un an tsss....
(*s’en va aussi en ronchonnant dans sa barbe*).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 22 novembre 2020 à 10:06

Hello à tous et merci pour vos réponses Pretichor, DOMfromBE et Adina76
Je ne pensais pas déclencher une bataille avec cette Eaudusoir ; n’ayant aucune connaissance je me fie à mon ressenti en humant et vous par vos connaissances vous apportez le côté technique qui me fait défaut ....il vaut mieux comme vous le dites Petrichor acquérir des miniatures plus ou moins anciennes (MagieNoire introuvable en miniature )
Je vais tenter Givenchy 3 et d’autres que vous m’avez recommandés
Belle journée fraiche mais ensoleillée ici en Anjou

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 22 novembre 2020 à 10:20

Hello,
Mais ça n’a rien d’une bataille. Ce serait plutôt un échange soutenu, le réveil des dinosaures, lol.
Attention que des miniatures de Magie Noire et Givenchy III risquent d’avoir plus de trente ans... Il faudra une sacrée chance pour tomber sur une formule correctement préservée.
Bon dimanche.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 22 novembre 2020 à 13:29

Le réveil des dinosaures ! Vous m’amusez DOMfromBE (je vous lis aussi sur Fragantica) toujours la formule drôle juste et efficace...je vais éviter dans ce cas pour les miniatures anciennes merci du conseil
Vous achetez donc des parfums récents DOM Petrichor et Adina76 pas des versions anciennes ou trop anciennes ?
Dès que je peux je file tester tout ce que vous suggérez ...Ame Perdue peut-être pas là où j’habite...
Merci à tous vous êtes formidables

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 22 novembre 2020 à 13:33

Je confirme ce qu Adina a écrit. C’est le privilège de l’âge. Je fréquente assidûment les parfumeries depuis les années 80. J’ai accumulé des miniatures pendant 35 ans, au bas mot... Sans être blasé, heureusement, il en faut quand même dans le slip pour m’impressionner.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 22 novembre 2020 à 14:23

Dom un mot pour vous informer vu sur Vinted un SDL plein 100 ml prix très intéressant

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 22 novembre 2020 à 14:30

Toutes mes excuses c’est un 50 ml !!!...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 22 novembre 2020 à 14:38

Merci,
Je me suis désinscrit a force de voir circuler des copies.
Grâce à nos amis hollandais de Superwinkel, SdL ne me coûte pas les deux bras et une jambe. Heureusement.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 22 novembre 2020 à 14:57

Et parfums-zentrum.de est encore plus intéressant que Superwinkel....

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 22 novembre 2020 à 15:02

Je ne manquerai pas d’aller voir. Je ne connaissais pas. J’achetais déjà de la (para) pharmacie en Allemagne. Vive l’Europe !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 22 novembre 2020 à 16:37

Oui :)
C’est comme les démonstrations d’arts martiaux. On fait toutes les prises, mais à la fin personne n’est blessé :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 22 novembre 2020 à 11:05

Bonjour laprincesseaupetitpois, bonjour à tous,
Soyons lucides. Pour ma part, je n’ai aucune approche technique du parfum (je ne suis pas chimiste) mais simplement un ressenti, comme tout le monde je suppose, et le privilège des années : celui de connaître beaucoup de parfums, ayant contracté le virus dans mon adolescence. On peut être passionNez à tout âge sans être le moins du monde expert ! Après, on se lance pour partager ses avis de "nez inexpert" comme dirait l’un d’entre nous, et faire connaître ses coups de cœur, désamour, etc ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 22 novembre 2020 à 16:13

@ La Princesse :
Quand on est passionné.e et qu’on a déjà beaucoup de flacons, 5ml d’une miniature ou 2ml de décant peuvent durer longtemps.
(D’ailleurs, on devrait n’acheter que des flacons dont on a vidé l’échantillon. Mais il y a un plaisir à être déraisonnable.)

Je vante les miniatures, parce que le risque financier est limité. 5-10€, pas de quoi pleurer. Le niveau de difficulté est vraiment trop élevé pour trouver un flacon de magie noire, ancien, à un prix raisonnable.

60% de ma collection, ce sont des flacons entamés achetés d’occasion. Ca me permettait de payer moins cher qu’un flacon plein, avec encore une réduc d’environ 30%, tout en récupérant des version anciennes. (J’ai commencé autour de 2010, c’était plus facile).

Il y a des ratés sur les flacons anciens. Mais c’était mon mode d’exploration.
Quand un parfum est "correct" mais ne vous plait pas, il y a toujours la possibilité de le re-revendre derrière. Mais j’avoue, j’ai souvent la flemme de le faire.

P.S. : Attention à la contrefaçon.
Cette semaine j’ai vu des lutens très bien imité sur ebay (russie). Ca m’a un peu déprimé. (Amouage, Malle, Tom Ford, By Kilian, ..., désormais Lutens : danger)
Et attention aux flacons tubulaires de 33ml, ce sont tous des faux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 22 novembre 2020 à 16:28

Et on les voit vraiment partout, ces fichus 33 ml. Tout comme on voit énormément de testers alors qu’il est soi-disant interdit de les vendre...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 22 novembre 2020 à 18:34

Hello Petrichor je vous remercie concernant les contrefaçons j’ai effectivement vu de nombreuses annonces russes sur ebay j’ai trouvé cela curieux jamais je n’achèterais des produits venant de Russie ..Dom me tient le même discours pour Vinted...
Les flacons entamés certes je n’y suis pas opposée je fouine sur ebay ...les miniatures sur Vinted les prix vont du simple au double (c’est vous qui m’aviez parlé de 1 ou 2 euros/ml ?)
Je suppose que certains parfums vieillissent mieux que d’autres
Belle soirée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DwightKSchrute, le 22 novembre 2020 à 22:44

Contrefaçon des Lutens en général ?
Je viens d’acheter Rahat Loukoum sur Vinted...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 23 novembre 2020 à 16:23

@ DwightKSchrute : Rahat Loukoum sur Vinted c’est du vrai.
Car c’est soit un "vapo tout noir", un flacon "gratte-ciel" ou un flacon cloche, et je n’en ai jamais vu de faux.

Le faux que j’ai vu, c’était un flacon standard 50ml / 100ml, récent, neuf, plein. Mais c’est peut-être le début d’une vague de faux Lutens...

(Ca fait deux sortes de profils à surveiller : les profils qui ne vendent que des faux, neufs ; et les gens en france qui se seront fait avoir et essayeront de refiler le mistigri. Là on peut facilement renvoyer le flacon.)
(Préférez quand le vendeur propose Paypal sur ebay, et payez avec paypal sur vinted. Car, sans frais supplémentaire pour vous, vous gagner un moyen de pression sur le vendeur, ou le site, et le remboursement des frais retour -avec les frais aller- est facilité.)

Et un flacon bien entamé et visible sera toujours beaucoup moins à risque qu’une contrefaçon sous blister. Il n’y a guère que les flacons connu mainstream et la niche chère qui se font copier. Les faux restent l’exception. Déballez pour vérifier à la réception, même si votre projet est d’en faire un cadeau à un proche.

Au final, c’est à vous de doser quand vous acceptez d’avoir foi en l’humanité, de faire confiance à un vendeur, et de courir un aléa. (D’ailleurs tous les flacons dévissables, comme les lutens, vous rendent plus dépendant de la bonne foi du vendeur).
Par exemple, quand je pense qu’un vieux parfum sort d’une armoire, ça ne me gène pas de faire confiance à un débutant et de payer par chèque. Et j’ai toujours reçu l’objet.

Paradoxalement, chez les cabinets de commissaires-priseurs, j’ai vu une proportion nettement plus grande de parfum tapés se faisait passer pour du frais, de défauts cachés, et d’erreurs de description. Pourtant le prix d’adjudication et les frais sont bien plus élevés.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DwightKSchrute, le 23 novembre 2020 à 17:53

@Petrichor Merci pour votre réponse très complète !
Moi je choisis de faire confiance, mais je suis peut-être trop naïve haha. Et pour être honnête avec vous, je n’avais jamais senti ce parfum avant. Aucun moyen de savoir si c’est un vrai ou un faux, donc. Et peut-être que ça me va comme ça !
Merci encore à vous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 25 novembre 2020 à 09:52

Bonjour Petrichor, bonjour everybody

Je recherche frénétiquement Magie Noire en vintage miniature (les flacons sur Etsy sont hors de prix) je vois essentiellement des eaux de toilette sur Ebay ou Vinted dites-moi si je tente ou non ...(je risque d’être déçue il est préférable d’acheter extrait ou eau de parfum en vintage d’après les commentaires que je glane sur auparfum)

Je viens d’acheter Obsession flacon entamé 3/4 plein... 20 ans d’âge...c’est divin je ne le connaissais pas j’étais davantage Opium ou Cinnabar à l’époque
Merci de votre aide précieuse je vous souhaite une belle journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 25 novembre 2020 à 16:27

@ La Princesse,
Dans votre situation, je viserais ce Magie noire en miniature. Je pense que vous pouvez vous en tirer avec ces 7,5ml pour 10-12€ tout compris. (J’ai vérifié le vendeur).
https://www.ebay.fr/itm/383822258844

Je le répète, je ne connais pas Magie noire. Néanmoins, les "eau de parfum" sont une invention récente, dans les années 80. Les EDT du passé étaient assez puissante.

(Essayez de miser dans les 4 dernières secondes. Si vous remportez l’enchère, faudra négocier un envoi par lettre suivie -voire même lettre simple.- )

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 25 novembre 2020 à 21:03

Coucou et merci Petrichor je l’avais repéré il vend d’ailleurs de nombreuses miniatures qui m’intéressent ...vous me perturbez à avoir modifié votre image !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 25 novembre 2020 à 22:03

De rien ;) Pensez "pépé" pour Petrichor.
Le gif animé de pépé le putois est impayable :D
https://redac.petitsfrenchies.com/wp-content/uploads/2016/02/Pepe.gif

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 22 novembre 2020 à 18:57

Est-ce vous Petrichor ou Dom ou ... mon cerveau s’embrouille l’âme perdue rappellerait Opium vintage ? Est-ce possible ? Je suis fort tentée dans ce cas

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 27 novembre 2020 à 05:27

Mon avis sur Eau du soir et Soir de lune : pas de note de fond désagréable, que du bonheur. A présent que j’en sais plus sur les réserves de Lucaturin quant à Sisley, je suis curieux de découvrir les supposés originaux. Toutefois, sait-on quelles versions auraient été plagiées ? Le Parfum de peau 1986 de Guichard ou la reformulation de Fléchier ? Le III 1970 de Latty/Chaillan ou la resucée 2007 ? Déjà que je ne suis pas vraiment un Sherlock Holmes des accords, si en plus je compare les mauvais parfums je ne risque pas de détecter de ressemblance.

En ce qui concerne les prix pratiqués par Sisley, viles matières premières ou pas, je rejoins le pépère Lucaturin : ces forbans abusent de l’effet "comtesse" pour entourlouper les rombières à caniche. Ca ne risque pas de marcher sur moi, jacobin tendance Bakounine, et je n’achèterai pas les deux parfums convoités au prix catalogue. Ou a la rigueur si elle passe duchesse et qu’elle rajoute une particule.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 21 novembre 2020 à 07:30

Luca Turin... Je l’ai découvert au hasard d’un article au début des années 90, ensuite j’ai acheté plusieurs de ses livres... Au fur et à mesure qu’il a gagné en notoriété, on dirait qu’il est parti en vrille et a accordé des étoiles à certains parfums surprenants... Comme partout, il y a à boire et à manger... De toute façon, comme avec tous les critiques, chacun est encore libre d’avoir son appréciation personnelle, et heureusement ! Après tout, la décision finale du consommateur, c’est quand il valide son code.
Je peux comprendre qu’on critique le positionnement prix de Sisley, mais avec une bonne promo et au vu de leur qualité, concentration, finesse de pulvérisation, ils sont très rentables.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 21 novembre 2020 à 09:52

Je partage votre opinion DOMfromBE le consommateur ne se rend pas vraiment compte du pouvoir qu’il détient
Le Réminiscence n’est pas mal je suis légèrement déçue je vais l’associer à PièceUnique qui a peu de tenue (c’est un bouchon argenté que j’ai commandé mais pourquoi y associer une étiquette dorée c’est vilain )

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 21 novembre 2020 à 09:46

Good morning Petrichor et DOMfromBE et NezInexpert (inexpert mon oeil !)
Je suis très étonnée Petrichor, je rejoins NE et Dom, que vous accordiez tant d’importance à ce monsieur Turin ....moi je m’en moque j’aime Eau du Soir voilà...
Je voulais votre avis pour une box ancienne vendue sur ce site :
L’Âme perdue – Le Galion (celui-ci que vous m’avez recommandé d’essayer)
Attaquer le soleil, Marquis de Sade – État libre d’Orange
Fathom IV – Beaufort London
Notes de Yuzu – Heeley/Maison Kitsuné

Attaquer le soleil (bigre c’est dangereux !) est-ce que ces 4 échantillons valent le coup de narine ?
Un grand merci

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 21 novembre 2020 à 10:15

Bonjour laprincesseaupetitpois ! Bonjour à tous,
La Box dont vous parlez est probablement la plus "clivante" qui soit. Pour mes narines, elle contient un absolu chef d’oeuvre : l’Âme perdue, deux jolis parfums Fathom IV et Notes de Yuzu et la pire horreur qualifiée de parfum (exception faite des machins sucrés mainstream) que j’ai sentie de ma vie, à tel point que je l’ai jetée n’osant l’offrir à personne- Attaquer le soleil ... à vous de voir ou plutôt de sentir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aberystwyth, le 24 novembre 2020 à 22:50

Bonjour ! Je n’ai pas reçu la box ni ne connais L’Âme perdue ou Attaquer le Soleil, mais je peux témoigner en mon âme et conscience que Notes de Yuzu et Fathom V en valent la peine.
Notes de Yuzu est le parfum le plus jaune que j’ai jamais senti, une dose d’agrume particulièrement agréable (ce qui est rare pour moi, citrus don’t like me...), tandis que Fathom V est un des parfums les plus uniques et descriptifs que je connaisse. Je l’ai décrit récemment dans un post "Je le porte" (17 nov.) comme l’odeur d’une forêt de kelp sous-marine. On aime ou on déteste, mais il est magique dans sa puissance évocatrice. Il ne sera pas nécessairement remarquable si vous cherchez la maîtrise du trait dans un parfum, si en revanche vous voulez voyager ou découvrir des territoires inconnus, il vous ravira.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 12 novembre 2020 à 15:31

Bonjour.
Élixir de Réminiscence est un bon choix.
Je ne suis pas un pro des bougies.
A Namur, si vous en avez l’occasion, vous pourrez aussi visiter le parfumeur Guy Delforge et la boutique de niche Liquides Confidentiels. Vous aurez de quoi faire !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 10 novembre 2020 à 06:05

Bonjour,
Ça en fait des informations dans un seul message... Et de nombreuses pistes...
Vous aimez le Patchouli et connaissez celui de réminiscence, qui est presque de la flotte. Mais avez-vous testé la version Élixir,plus poudrée, moelleuse ?
Vous citez Molinard, mais ils ont deux Patchouli. L’un associé au géranium, assez vert, que vous retrouverez en flacon et boîte mauve en parfumerie. Et l’autre, qui vient d’être reflaconne en mauve aussi, nommé Patchouli intense, et qui associe le patchouli a des arômes caramélisés, certes moins sucrés que Angel, mais je vous conseillerais de l’essayer avant de l’acheter si le sucre n’est pas votre ami.
Sans être un spécialiste de l’encens, il y a encore Youth Dew de Lauder, qui survit correctement. La version huile de bain peut même être portée comme un extrait. Et il se marie très bien a un patchouli pour un effet personnalisé. Parmi mes derniers achats et découvertes, le Patchouli 1854 de la marque Honoré Payan (4€/10 échantillons + frais de port). C’est le plus puissant de leur assortiment et il a vraiment de la tenue.
Je m’arrête ici. Bonne journée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 10 novembre 2020 à 09:40

Je vous remercie DomfromeBe je connais Youthdew que je porte de temps en temps vous connaissez le patchouli de Lorenzo Villoresi ? Je vais peut-être essayer celui d’Honoré Payan que vous recommandez ...que de choix je pense effectivement m’orienter vers des parfums de niche plus subtils et plus travaillés que ceux de grandes marques connues...mieux vaut peu que trop mais de qualité (ce qui est valable pour tout ) !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 10 novembre 2020 à 10:12

Oui, je connais le Villoresi, que je rapprocherais de celui de Santa Maria Novella. Ils sont, pour moi, proches de l’odeur de l’huile essentielle de patchouli. Ce qui n’est pas du tout une critique de ma part. C’est aussi ce que j’aime.
Par contre, je me suis lassé d’explorer une niche pléthorique et moyennement satisfaisante. Je m’oriente plus vers le jeu des associations.
Je porte très souvent des polos. Et j’ai le parfum du dessus et celui du dessous. Je brouille les cartes et je mélange ce qui me convient.
Les reformulations trop régulières me poussent a ne plus trop m’attacher a ce qui, je vais en faire réagir certains, n’est qu’un produit de consommation. Certes, demeurent des artistes et de vraies démarches, mais pour combien d’opportunistes ?
Avant, on lançait un parfum et on essayait de le réussir. Maintenant on sort une gamme complète établie sur base de quoi ? Et qui n’est même plus de l’ordre du double emploi. Combien de tubéreuses, d’ambre, de cuir..... Sur le marché ?
Bonnes recherches.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 10 novembre 2020 à 12:36

Certes je partage votre avis la recherche peut devenir infinie et pas question d’y passer la fin de mes jours et un gros budget (j’élimine Armaniprivé trop onéreux)
Je vais essayer le patchouli d’Honoré Payan et pourquoi pas c’est une excellente idée d’y associer l’huile bain Youth Dew (cela risque d’être un peu collant non utiliser sur la peau ?) à ce sujet j’ai toujours aimé les crèmes parfumées (la divine aromaticselixir) presque davantage que les parfums ...
Opportunistes c’est fort possible ...
Vous avez testé Avignon ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 10 novembre 2020 à 12:43

Il ne faut pas avoir peur de l’huile. Elle se pose comme un extrait. Et quand vous verrez a quel point elle est foncée, vous éviterez les chemises blanches. Lol.
Je ne connais pas Avignon. Comme des Garçons n’est pas vraiment mon kiff, même si j’ai eu la curiosité de tester Patchouli Luxe et Black. Leur gamme n’est pas si bien distribuée en Belgique et j’aime faire mes repérages sans parasitage sonore. Les vendeuses et autres expertes... Bof. Sauf si j’ai vraiment une question à poser. Pour ça, les grands magasins parisiens sont très pratiques. On a presque tout sous la main.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 10 novembre 2020 à 13:30

Dites DomfromBe je suis allez humer votre Nezzen cette bibliothèque me semble très intéressante elle contient du patchouli alors je fais quoi ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 10 novembre 2020 à 13:38

Cette Bibliothèque... Elle est très belle. Le patchouli n’est pas sale, pas de hippie au cheveux gras. Mais on y trouve un canapé en cuir, de beaux volumes reliés... C’est un joli voyage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par laprincesseaupetitpoids, le 10 novembre 2020 à 19:00

Merci DOMfromBE c’est très gentil à vous mais sincèrement si je commande sans l’avoir essayé vous pensez que je serai déçue il a tout ce que j’aime bois,cuir patchouli (il faut surtout que ce ne soit pas sucré je déteste) ?

Vous connaissez Chamade ? je le déteste vraiment (idem pour Angel) alors que je l’ai porté dans ma jeunesse (senti il y a quelques années dans un musée sur une dame d’un certain âge qui était ravie que je le reconnaisse bien sûr je n’ai pas révélé qu’il m’écœurait

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 11 novembre 2020 à 06:20

Entre des notes, une pyramide, et le rendu réel d’un parfum, il y a toujours un risque. Qui n’a jamais été déçu ? Certainement pas moi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 12 novembre 2020 à 16:30

Concernant Chamade, je suis en attente d’une meilleure formulation de l’EDP, qu’on trouverait en distribution élargie. Mais ça reste mon parfum préféré. (J’ai toujours un vieux flacon d’avance).
.
Depuis 15 ans, on trouve principalement l’EDT, et elle est centrée sur de l’ylang-ylang. Rarement la rose bulgare reprend les rênes 30mn après, comme il le devrait.
.
La dissonance du tout début peut écœurer, avec son galbanum, et odeur d’herbe coupée, en dualité avec les fruits et fleurs rouges, cassis rose etc. (de loin, la parenté avec un dentifrice colgate goût framboise). À l’origine il se greffait à cette note verte une évocation printanière : lilas, jasmin, narcisse. Le fond de Chamade peut aussi devenir une vanille indigeste, puisqu’il faut l’équilibrer avec des notes sèches et salubres. Ce sont des encens, résines, gommes et bois, dont certains on déjà une facette pseudo-vanillée. (benjoin, ambres végétaux, santal, peut-être eau de lentisque). L’extrait actuel est plus que bien, il faut l’essayer chaque fois qu’on le peut.
.
Il y a eu plusieurs versions d’Angel. J’en compte au moins 4 :
Un ambré transparent, pétillant de cannelle, sur fond de patchouli.
Le même avec des notes note de pomme verte posé sur le magma de notes terreuses du patchouli.
Le même avec beaucoup de fève tonka (la coumarine, une odeur de foin et d’amande).
L’actuel qui a remplacé la pomme par de la mangue, et plus de consensualité dans le fond (plus de benjoin et de vanille).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 10 novembre 2020 à 14:50

Si vous avez un profil sur beauté test ou fragrantica, je peux vous proposer de m’envoyer vos coordonnées en message privé et je vous expedierai un échantillon.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aberystwyth, le 11 novembre 2020 à 17:00

Avignon c’est plus de l’encens que du patchouli... Après, ça n’est certainement pas moi qui vais vous dissuader d’aimer de l’encens !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Don SALUSTE, le 2 octobre 2019 à 16:42

Bonsoir...après deux essais à nouveau, ma femme ne supporte pas ce parfum.
J’en avais un échantillon que j’ai utilisé avant l’ouverture du “gratte-ciel“...
Il a un côté “Musc Koublai Khan“ que je n’apprécie pas non plus...
Je préfère les parfums plus gourmands .
Je le vends ou veut bien l’échanger contre un autres Lutens. “Une voix noire“, “fumerie turque“, “cuir mauresque“ ou “Bornéo“.
en flacon de table ou gratte ciel, cela n’a pas d’importance, seul l’ivresse compte... Bien à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lucienne62 , le 2 octobre 2019 à 17:51

Mon mari m’a rendu folle avec mes parfums qu’un jour il ne supportait pas et que six mois après il aimait bien, et vice et versa. Je ne l’écoute plus ! (Rires).
Mettez le côté et reportez le dans quelque temps sans lui dire, je ne serais pas étonnée d’apprendre que le parfum ne la gêne plus.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Don SALUSTE, le 25 septembre 2019 à 09:39

Ayant eu un échantillon de serge noire dont je me suis servi pour en vérifier la compatibilité avec mes proches, quel ne fut pas ma déconvenue. Ma femme déteste tout simplement !!! Bigre, me voilà marron avec mes 100ml que je vais m’empresser de revendre sur le net, même pas déballé !
Au delà de cela, je voulais vous faire part d’une expérience que je qualifierais d’épouvantable du point de vue olfactif : Je suis allé au Printemps à Paris, au premier étage, rayon parfums, afin de sentir certains Lutens que je ne connaissais pas. Et là, abomination des sens :
Les parfums était tous à chauffés à 40° et surexposés à la lumière crue des présentoirs. Choc olfactif garantie et envie de vomir tant les essences avaient tournées pour la plupart ou été transformées par la chaleur. Je n’ai pas reconnu ceux que je mets et certains étaient devenues irrespirables. Ambre Sultan, totalement insipide et désagréable, Bornéo puant le chocolat chaud bon marché à la limite de vomir, alors que je l’adore et j’en passe...
Des flacons vides dans la section d’or (Renard constricteur) des doublons ou des absents dans les flacons de table (Une voix noire, Mandarine Mandarin, boxeuse,etc...que je voulais tester ).
C’est un vrai gâchis pour la marque.
Ils ne doivent pas vendre souvent car les parfums sont dans un tel état qu’ils sont irrespirables et défigurés.
Je doute que la marque fasse des contrôles...À éviter si vous ne souhaitez pas être écoeuré de LUTENS.
Je ne retournerai plus dans cet endroit.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 25 septembre 2019 à 11:02

C’est donc une constante du Printemps ! Je passe mon temps à me plaindre du traitement barbare que le magasin lyonnais fait subir en particulier aux Guerlain. À ceci près, j’imagine, que le débit de cette marque doit être suffisant pour que les jus n’aient pas le temps de tourner, c’est déjà ça... La surchauffe reste impressionnante, certains jus étant drastiquement altérés. Secrètement, je m’en réjouis au sujet de Nahéma, la chaleur et la lumière ayant écrémé les aldéhydes que je ne supporte pas, mais c’est bien le seul.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ana, le 25 septembre 2019 à 14:31

Cher Don Saluste, attendez un peu, ne revendez pas votre flacon trop vite.

Réessayer dans trois mois environs, d’abord parce que vous l’appréciez et parce que les températures et contexte vont être différents.
Serge Noire n’est pas facile et c’est le genre de parfum qui mérite au moins une deuxième chance.
Puis, si rien ne change, vous pouvez toujours la porter loin de votre femme comme au travail, par exemple.
Il m’est arrivé plusieurs fois d’être complimenté par le même personne qui a haï certain parfum dans le passé. Une amie porte aujourd’hui un de ces parfums. C’est une source de joie pour moi ; parce que il lui va bien mieux qu’à moi et j’en profite aussi dans son sillage et parce que il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Don SALUSTE, le 25 septembre 2019 à 17:04

Chère Ana, dans mon métier (comédien) il n’est pas permis de se parfumer pendant les tournages ou sur le plateau, pour ne pas incommoder les autres acteurs... Si je le fais, c’est alors à dose homéopathique, ou seul moi peux le sentir. C’est frustrant, mais je n’ai qu’a imaginer un autre acteur ou actrice s’aspergeant de son eau de toilette préférée dont j’aurais la nausée (BRUT de Fabergé par exemple)et ma frustration disparait instantanément comme par magie...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 25 septembre 2019 à 17:10

La troupe tout entière devrait aller en pèlerinage dans une belle parfumerie et se trouver une senteur commune !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aristide, le 25 septembre 2019 à 20:21

Cela me rappelle une interview de la merveilleuse Juliette Binoche : pour interpréter Anna dans Mauvais sang de Carax, elle avait choisi un parfum qui lui semblait correspondre au personnage. Elle confiait que, les rares fois où elle avait oublié de se parfumer, il lui avait été difficile de jouer devant la caméra ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 25 septembre 2019 à 21:13

J’avais entendu, je ne sais plus bien où, que Sabine Azéma changeait de parfum à chaque film, pour des raisons similaires !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aristide, le 26 septembre 2019 à 15:16

Mmmhhh ... Lors du tournage de "Smoking /No Smoking", sa loge devait être la caverne d’Ali Baba ! Et j’ai toujours rêvé à ce que pouvait être le parfum d’Irène, la pétroleuse d’"Un dimanche à la campagne".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 26 septembre 2019 à 16:51

Binoche et Azéma, les deux actrices que je confonds toujours. Laquelle joua dans Buffet froid ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Aristide, le 26 septembre 2019 à 17:05

La très chanélienne Carole, il me semble ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 25 septembre 2019 à 15:51

C’est dommage en effet, on est souvent bien accueilli au coin Lutens du Printemps beauté mais la présentation est un peu absurde, entre les flacons chauffés par les lampes et les touches préparées sur les (élégants) bâtonnets cartonnés qui imprègnent toutes en même temps leur support capitonné et donc qui ne représentent plus rien de concret...
Pour ce qui est de Serge noire, ce n’est clairement pas un parfum facile, mais il sait parfois réserver de beaux moments à ses porteurs. L’hiver dernier je ne le supportais plus, une note ne me revenait pas. Je le redécouvre en ce moment, après l’avoir senti, avec plaisir, sur d’autres. Evidemment on ne va pas se forcer, mais ça vaut le coup de ne pas arrêter son jugement trop tôt...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Don SALUSTE, le 23 septembre 2019 à 20:10

Je viens d’acquérir “serge Noire“ sur un coup de tête. Malgré un premier contact un peu étrange, voir violent, avec ce parfum, je vais essayer de l’apprivoiser...ou l’inverse...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Sacha_Alexandre

par Sacha_Alexandre, le 12 juillet 2019 à 22:07

Bonsoir,
Comme précédemment cité dans les commentaires, le prix de vente de 290 euros pour 100 ml demeure excessif tout comme la politique commerciale de cette maison.

Habitant en province et désirant redécouvrir Borneo 1834 que j’avais effleuré lorsque j’étais jeune homme, je me décide d’envoyer un e-mail au service commerciale de Serge Lutens afin de trouver une solution pour sentir cette fragrance qui n’est malheureusement pas proposée à la vente dans les parfumeries traditionnelles ...

Quelle ne fut pas ma surprise de lire cette réponse : "nous n’expédions pas d’échantillons seuls - ils sont offerts uniquement lorsque vous commandez sur le site internet", mais on m’indique que je peux le découvrir dans des boutiques parisiennes !!

Je reste sans voix devant une absence complète de solutions et je dois avouer que je m’attendais (au pire), à payer un échantillon ...
D’où ma question, la maison Serge Lutens s’adresse-t-elle uniquement à une clientèle étrangère !?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 12 juillet 2019 à 22:25

Quand un commerçant vous traite comme s’il n’avait pas besoin de votre oseille, la réponse est claire : "♫ Voilà, c’est fini. ♪"

Il existe des milliers de parfums à découvrir, aucune maison n’est indispensable.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Sacha_Alexandre, le 13 juillet 2019 à 15:13

Entièrement d’accord avec vous "Nez inexpert" !
Lorsque des maisons aussi prestigieuses soient-elles , commencent à prendre leur client pour des truffes, il est préférable de changer d’enseignes !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 13 juillet 2019 à 09:12

Bonjour,
Au XXe siècle, au début de l’aventure Lutens au Palais Royal, sur simple demande, il était possible de se faire envoyer gracieusement un petit carnet contenant des alvéoles de cire parfumée. C’est comme ça que plusieurs étudiants ont découvert les parfums aux "flacons cloches" avant de se les offrir.
Quand vous faisiez un achat sur place, avant l’inflation vertigineuse de ces dernières années, vous aviez aussi la chance de recevoir de nombreux échantillons.
Maintenant...
Demeure l’image, le bavardage obscur...
Mais je pense, au moins pour moi, que le rêve est terminé.
Si vraiment je craquais à nouveau, et c’est un conseil que je donne, ce serait uniquement lors du Black Friday. A cette occasion, il n’est pas rare qu’ils offrent un Vaporisateur Tout Noir (j’avais choisi ISM) ou la gravure du prénom entier.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Sacha_Alexandre, le 13 juillet 2019 à 15:28

Bonjour "DOMfromBE",
Effectivement, l’aventure artisanale et poétique de Serge Lutens au Palais Royal semble lointaine et la réalité commerciale qu’offre désormais cette maison est effrayante.

J’ai l’impression que bon nombre de marques de luxe parisiennes ont rompu le dialogue avec leur clientèle française. A mon sens c’est dramatique mais également tristement logique, à une époque où la mondialisation et la rentabilité exponentielle sont les rouages d’une même dynamique ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 13 juillet 2019 à 15:48

C’est un argument dont on a déjà débattu ici, mais que pèse encore à l’échelle mondiale, pour ces marques, la clientèle française ?
Pour ma part, il y a des enseignes où je refuse désormais de faire le moindre achat.
Surtout si une Kardashian-Jenner sert d’"égérie" !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par effluves, le 20 août 2019 à 09:55

Voua avez tout dit Sacha_Alexandre en très peu !
La nouvelle boutique à 700m de celle du Palais Royal rue Saint Honoré en témoigne. La clientèle que vous décrivez est bien la cible car pousser de Place Vendôme au Jardins c’est trop pour cette catégorie fortunée.
C’est ineptie marketing vue d’un parfumista doit être bigrement fondée dans la réalité de la course au profit.
Les maisons comme Malle et Lutens sont devenues des marques institutionnelles et en ce sens ne remplissent plus leurs rôles de marques de niches. Leurs buts sont devenus les mêmes que les grandes marques de coutures et autres.
Désormais c’est la "niche de la niche" qui remplit ce rôle notamment les marques indépendantes et dites d’artisans. Certaines d’entres elles prennent des risques olfactifs et sont dépourvues de logiques commerciales et c’est là qu’on les aime sauf quand celles-ci dépassent les bornes tarifaires dès leur débuts.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 13 juillet 2019 à 21:37

Rien ne sert de courir après les échantillons de 1ml, il faut partir à point.
Je vais défendre Lutens ici.

1° Une autre marque aurait arrêter Bornéo, comme Guerlain a arrêté Iris ganache. Serge Lutens maintient la production de tous ses parfums. On peut lui en être reconnaissant, non ?

2° Vous étiez où quand Bornéo était proposé en 50ml dans toutes les Galeries Lafayettes et Sephora. Ces magasins font du -20% et -30% pour un oui pour un non. Ces flacons ont été SOLDES à la fin. Ils ont aussi traîné chez les discounters. Je l’ai même refusé à 35€ pour prendre d’autres Lutens.

3° Dommage pour vous, Bornéo n’est pas passé en "vapo tout noir", qui ont encore un excellent rapport qualité prix. (60ml d’Iris silver mist pour 120€, 60ml de Ambre sultan pour 90€)

4° Je ne pense pas que le conseiller vous ai snobé. Les boutiques de Paris, et surtout les salons du Palais-Royal, valent vraiment le coup. Le cadre est magnifique. L’air n’est pas surchargé comme au Printemps ou au bon marché. On est bien conseillé, on a tout son temps, on peut demander à ce qu’on vous trempe les touches et qu’on vous les emballe. Vous aurez votre échantillon.
4bis° A Paris, pour le prix d’un gratte-ciel, les assistants offrent quasi-systématiquement des miniatures, des échantillons et/ou un "vapo tout noir" vide dans un écrin.
4ter° Vous pourrez y tester "veilleur de nuit", qui contient aussi de l’absolu cacao (même s’il est encore moins abordable).
4quat° A paris, il y a aussi VI L’heure défendue de Cartier à 265€ les 75ml qui est le parfum absolu cacao que je préfère. Au galerie lafayette, la conseillère vous donnera un échantillon de 4ml s’il lui en reste, en voyant que vous êtes un passionné.
(Je suis provincial aussi. Vous habitez quelle ville, si c’est pas indiscret ? (Je connais pas mal d’astuce avec le train))

5° Honnêtement, j’ai toujours été frustré avec les échantillons de 1ml. Les cires étaient un magnifique cadeau, mais donnait une piètre idée du parfum.

6° La patience est une vertu qui s’acquiert avec de la patience. En bonne tortue, demandez un decant sur auparfum (j’ai pas Bornéo), sur beauté-test, sur facebook sur la bourse des parfums, surveillez ebay. Demandez à votre Sephora s’il leur reste un échantillon de ce parfum qu’ils ne vendent plus (dans leur tiroir du bas). Ou attendez que Lutens baissent ses prix ou fasse de Bornéo un "vapo noir"... qui sait ?

7° Pour une marque, hausser ses prix est parfois une stratégie de survie, et pas un abus de pouvoir. Peut-être que c’est le juste prix en ce moment pour que la marque vive encore demain, et garde son indépendance artistique. Actuellement la marque Vero profumo risque de mourir avec le trépas de Vero Kern. On a peut-être tort de considérer Serge Lutens et sa marque comme éternel.

Bref, ne faites pas que chouiner. C’est pas tout noir ou tout blanc. Les prix ont augmenté mais il y a un énorme effort d’intégrité artistique. J’estime que Lutens n’a pas trahi.

P.S. : Mais où est L’Orpheline / Uella / etc. quand on a besoin d’elle ? :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 23 juillet 2019 à 13:53

Au risque de passer pour une chouineuse à mon tour, charmant commentateur et accessoirement avocat de l’oncle Serge qui n’en demandait pas tant, j’affirme être dépourvue de la moindre reconnaissance à l’égard d’une marque qui, en fait de « sauvegarde » de ses parfums historiques, en a simplement changé le flaconnage pour justifier une multiplication du prix. En fait d’intégrité artistique, un assez grand nombre de marques désormais font des sorties sublimes sans se compromettre pour moitié moins cher que Lutens... Sans compter que les jus historiques ont clairement pris l’eau ces dernières années !
Lutens n’est pas près d’être sur la paille, croyez-m’en. La marque courtise plutôt une clientèle à la bourse tendue de pétrodollars, et se tourne complaisamment vers les circuits de grande distribution pour écouler ce que les classes moyennes françaises peuvent encore acheter. Il s’agit de pur cynisme, et il faut être affligé d’une naïveté confinant à la béatitude pour applaudir à tout rompre. Il faudrait peut-être cesser d’encourager ce type de comportement chez les créateurs de parfum, où l’on finira par voir baisser la qualité des fragrances cependant que les prix monteront en graine.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 23 juillet 2019 à 15:58

#solidaireaveclachouineuse

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 24 juillet 2019 à 05:05

"En fait d’intégrité artistique, un assez grand nombre de marques désormais font des sorties sublimes sans se compromettre pour moitié moins cher que Lutens... "
J’attends les exemples...

Ce que j’observe c’est une hausse des prix généralisée. Ils tutoient les 200€. Et les bons parfums "entrée plat dessert" sont rares parmi les nouveautés.

La vraie différence pour nous, consommateur de "classe moyenne", et Lutens. C’est qu’avant on pouvait acheter un parfum qui ne nous avait pas totalement convaincu. Maintenant il faut vraiment adorer son parfum pour passer à la caisse. (Mon préféré est ISM, il est encore très abordable, et j’en ai du stock.) Avant on en achetait plus, aujourd’hui on en achète beaucoup moins, et je ne suis pas sûr que Lutens est gagnant.

Je plaisante avec moi-même, en me disant que pour pouvoir acheter un nouveau Lutens, il faudra d’abord que je me fasse de l’argent en vendant un ancien flacons sur ebay. Nos flacons ont pris une telle plus-value ! :D

Je m’inquiète pour Lutens, parce que le rapport quantité/prix des flacons gratte-ciel ne fait pas sens. Le prix de la section or, pour des EDP à l’intensité faible, ne fait pas sens non plus.

Car d’ordinaire, quand on achète plus grand, on en a plus pour son argent. Ici les gratte-ciel coûtent plus cher au millilitre que les flacons cloches. Tonton Lutens auraient pu y mettre 125ml. En plus, ce sont les best seller qui, selon moi, ont été arrêté en flacon cloche pour imposer de les acheter en gratte-ciel.

Je vois le flacon gratte-ciel comme un objet de collection, un objet design, (que je n’achèterai pas). J’apprécie que Lutens ajoute des créations design à son univers. Je trouve les flacons gratte-ciel et ceux des eaux de politesse franchement réussi. Néanmoins j’espère secrètement que ce flaconnage est temporaire et qu’on reviendra à des flacons et des prix normaux au ml.

Des reformulations, il y en a toujours eu. Il y a les reformulations historiques, comme "bois de violette" et "fleur d’oranger" qui étaient mieux les premières années. (plus de lilas pour l’un ; plus de fleurs différentes pour l’autre) Il y a les reformulation qui empirent puis s’améliorent d’année en année. Tous les parfums sont concernés, mais je pense particulièrement à Chergui, où la qualité du santal et la quantité d’iris et de rose font des yoyo considérable d’année en année.

J’aime avoir les lutens en diffusion plus large, ils sont souvent mon rayon de soleil dans les rayons de sephorionaud. Je ne vais pas me plaindre.

Ce prix est surtout injuste pour les nouveaux passionnés. C’est l’évidence. Nous, on a quand même connu les flacons cloches à 120€. Concernant les intérêts de Lutens, c’est ça le plus grave : il est en train de perdre la nouvelle génération.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 2 août 2019 à 12:01

Dommage que personne n’ait répondu sur les marques qui font des sorties sublimes sans se compromettre pour moitié moins cher que Lutens... Parfum d’Empire pourrait convenir, L’Artisan parfumeur aussi... Mais bon, il est clair que le prix de tous les parfums a augmenté, peut-être même que le parfum n’a jamais été aussi cher. Par contre, je trouve que le marché de l’occasion n’a jamais été aussi bas ; je ne trouve pas que c’est le bon moment pour revendre ses trésors (comme on est chez Serge noire, on en trouve régulièrement, ici et là, des flacons de 50 ml pour 60 €)...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 2 août 2019 à 17:35

C’est qu’aucune marque ne peut-être objectivement estampillée "sorties sublimes", et que le prix n’entre pas en ligne de compte. Les parfums que vous adorerez peuvent répartir sur toutes les maisons, de Dusita à Bourjois. J’ai reniflé tous les Malle, un seul m’a emballé. Chez Fragonard en revanche, j’en adore déjà deux. Chez Hermès, une ribambelle. Ailleurs : Courrèges, Léonard, Diptyque, Lubin, Sisley , Lalique, Cartier, Comptoir sud, etc. Il n’y a aucune corrélation entre qualité ressentie en essai à l’aveugle et prix, beauté du flacon, créateur, genre de la maison (couturier, niche, etc), prestige de la maison (Chanel), prix des matières premières, ambiance de la boutique, avis de Luca Purin, ni rien. Aucun repère. Vous êtes seul dans l’univers glacial, vide et indifférent.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 2 août 2019 à 21:26

C’est bien ce que je craignais.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 4 août 2019 à 21:51

Je vous en veux un peu d’avoir percé à jour mon lexique bêta et indument commercial (« sorties sublimes », c’était très sot et fort peu inspiré de ma part), mais d’un autre côté, je crois bien que je suis en train développer un petit béguin – je n’ai encore jamais rencontré personne qui me donne envie d’oser dire que les EdPFM me laissent de marbre. Sauf Musc Ravageur. Apparemment, j’ai des goûts communs. Argh ! De Chanel, je n’aime que N°19 poudré. Chez Hermès ? Jamais compris l’intérêt de L’Eau des merveilles. J’aime en revanche l’intégralité du catalogue Parfum d’Empire. Je m’autorise donc à parler génériquement de sublime au sujet de la marque, voilà. Et je guette les occasions sur la Baie.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 5 août 2019 à 18:46

Moi, chez Malle, c’est Une fleur de Cassie, qui n’est d’ailleurs pas un de leurs succès. L’eau des merveilles me laisse froid moi aussi mais j’apprécie l’exercice de style.

Parfum d’empire serait-elle la prochaine maison de niche à se détacher du peloton, duquel on sort généralement par abandon (dernière en date : Delrae, après 19 ans ! Requiescat in pace) ? Corticchiato semble mettre dans le mille à chaque nouvelle sortie. S’il est le nouveau Lutens ou Malle, vous savez ce que cela signifie : direction LVMH ou Lauder, accès au marché du luxe de masse, hausse des prix. Faites des réserves.

Luckyscent, parfumerie de niche phare aux Tasunis, cessa de proposer Malle peu après la reprise par Lauder. Je me demande à l’initiative de qui : la parfumerie, estimant que Malle avait quitté le secteur de la niche, ou la nouvelle maison mère, dédaignant la distribution confidentielle ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 5 août 2019 à 19:22

Très beau, Une Fleur de Cassie, très étrange. À vrai dire, j’ai failli le citer, mais c’eût été un peu hypocrite, parce qu’il me faut encore l’apprivoiser, or je n’ai qu’un minuscule échantillon qui m’empêche de m’en parer toute une journée pour m’expliquer avec ce parfum.

Au sujet du dénichage putatif des Malle, je viens de faire un tour sur LuckyScent et j’y trouve d’autres marques appartenant à Lauder, comme Le Labo et Tom Ford (pas étonnant), au moins. Je ne sais s’il s’agit d’une indication sûre que votre seconde hypothèse était la bonne. En tout cas, je constate que toute la ligne des EdPFM est en vente chez Barney’s à New York, où d’ailleurs je viens d’apercevoir une brume pour cheveux de Carlos Benaïm à 650$. Le rêve américain ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 16 août 2019 à 21:31

650 $, êtes-vous sûre ? C’est incroyable. Cela doit être parce qu’ils sont sur le point de fermer, tout doit disaparaître. Foncez sur l’occasion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 16 août 2019 à 21:53

Oh, je ne sais si j’ose – mon anniversaire est si loin... la Noël n’est pas si près... Ne serait-il pas plus sage que vous me l’offrissiez, très cher ?

Mais au fait, j’y suis retournée (j’en suis toute retournée), et à côté d’une brume parfumée pour les cheveux à 586.88€ je découvre ajoutée l’eau de parfum, d’une valeur (marchande) de 1354.33€...
Vous aviez raison, à propos, le site indique que « This item is final sale ». Dépêchons-nous !
(Dawn. Notes : oud, poivre rose, cèdre, labdanum, oliban, rose de Turquie.)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 16 août 2019 à 22:33

A côté, le Muguet de Guerlain est bon marché. Il faut vraiment que j’achète des actions Lauder ou LVMH. Ainsi, en passant à la caisse j’aurai l’impression de m’enrichir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 5 août 2019 à 19:31

Je serais très étonné de voir Parfum d’Empire se faire racheter, dans l’immédiat, d’une part parce que c’est le "bébé" de Corticchiato (on peut vendre un ado à la limite, mais pas un bébé, je pense qu’il a encore des choses à dire en solo, sans contraintes), d’autre part parce que ce type de parfumerie très "signée" pourrait être plus une gène qu’autre chose dans le catalogue d’une grande maison (dans ce sens, Lubin me paraît plus "facile" à racheter, puisqu’on tire des plans sur la comète capitalistique). Je ne connais pas du tout les volumes des ventes de Parfum d’Empire par rapport à la concurrence, en niche ou en distribution plus large, mais il me semble que ça reste assez confidentiel et certainement pas aux seuils de rentabilité des grandes maisons. Je m’attends à une hausse des prix chez Parfum d’Empire d’ailleurs, vu la dynamique actuelle du marché et le coût des matières premières...
Quant à l’Eau des merveilles... Il faut aimer les gens qui la portent ;) (et je trouve que ça va très bien à quelques personnes de mon entourage).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 5 août 2019 à 21:42

L’Eau des merveilles est typiquement le genre de choses que j’admire chez les autres. Sur moi, je le trouve affreux, et sur touche il me paraît insipide ; et puis, au détour d’une ou d’un autre, d’un seul coup, je me prends à humer en douce. Mais il y a au moins une note indéfinissable dans ce jus qui m’agace suprêmement et qui me donne le plus souvent envie de me griffer le nez.

À ce propos, 3 Fleurs paraît un plus sûr moyen de traumatiser son entourage que l’ivrognerie classieuse d’Ambre Russe. J’ai des preuves. J’ai aussi trouvé plus facilement le premier en occasion que le second : de toute évidence, même un monstre alcoolique tel que le Russe blanc en voie d’éthylisation caractérisée est plus consensuel qu’une gerbe de fleurs opulentes, de nos jours (je prétends qu’il faut du cran pour assumer un parfum-bouquet dépourvu de timidité).

J’espère ardemment que les prix n’augmenteront pas mais comme vous je me prépare au pire, qui serait le voisinage des Lubin – ou des Lutens.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 16 août 2019 à 22:17

Parfum d’empire n’est peut-être pas mûr pour tomber dans l’escarcelle d’un grand groupe, mais les nicheurs parvenus sont déjà pris, à part, grosso modo, Nicolaï, Divine et, en effet, Lubin. Pour celui qui veut poursuivre ses emplettes ou - et je pense à ce brave Pinault - entrer enfin dans le secteur mirobolant de la parfumerie de luxe, il va falloir accepter le risque d’acquérir des étoiles montantes. Si j’étais stratège, je convoiterais les potentielles poules aux œufs d’or telles que d’Empire, voire Dusita dont on parle énormément eu égard à son âge et sa taille (je ne traite pas Mme Umavijani de poule, hein !) Peut-être même Lebreton.

Quant à Corticchiato refuser de vendre car c’est trop tôt... A-t-on vu un Homo sapiens préférer la rame à un pont d’or ?

Toutefois, je n’ai aucun flair en affaires. J’aurais dit à Picasso : "personne n’en voudra".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 16 août 2019 à 22:36

On peut présumer que la plupart des parfumeurs entretiennent une haute image de leur art qui doit se marier assez mal avec le souci d’économie ; je gage que des promesses de trésorerie extensible sont de nature à jeter l’artiste nasal le plus distingué dans les bras avides de la plus rapace des corporations.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Absinthe, le 17 août 2019 à 00:03

- Commentaire totalement inutile dans cet échange de haute volée, pardon - mais vous m’avez régalée. Le coup de la brume pour les cheveux, non franchement : si vous avez d’autres exemples en catalogue, je prends ! Merci pour ce brillant numéro de duettistes (cela dit sans la moindre ironie, parole de fauchée ^^)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 18 août 2019 à 17:56

HA

De fauchée à fauchée, je vous avouerai que les prix pratiqués par la plupart des maisons me font dresser les cheveux sur la tête, qui me tourne à la moindre mention d’Amouage.

Mais vous savez ce qui me sidère ? Les bougies. Les bougies vendues pas loin de cent euros par des parfumeurs parisiens qui vous font payer fort cher le privilège de vous emplir de paraffine. Je me suis toujours demandé si l’on était censé imiter les gens du Moyen Âge qui se servaient de bougies cerclées pour mesurer les heures, et compter les euros qui filent... ?

Dans l’ensemble, le monde merveilleux du parfum ces temps-ci me donne l’impression de vivre dans cette publicité Renault de mon enfance où un émir riche à millions interdisait à son fils prodigue d’acheter une Clio parce que « pas assez chère, mon fils »...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 19 août 2019 à 12:17

Apparemment il est plus difficile de faire de "bonnes" marges sur les bougies que sur la parfumerie alcoolique, ce qui peut expliquer certains prix, et aussi que des marques finissent par arrêter ce type de produits (ceci dit, tout en n’étant pas spécialiste de bougies, quand je compare la qualité de celles de certains "grands" parfumeurs avec des bougies moins chères de marques spécialisées dans ce type de produits, il y a de quoi pouffer de rire).
Pour le reste, nous vivons tout à fait dans la pub décrite. J’ai eu l’occasion de voir dans certaines boutiques des clients ne pas acheter des parfums magnifiques parce qu’ils n’étaient pas assez chers. Dans un tel monde, il faut avouer que ça n’est pas insensé de monter ses prix (quand on a accès à cette clientèle). C’est détestable bien sûr, mais d’un autre côté la parfumerie n’est pas responsable du creusement des inégalités, elle ne fait que le refléter, à ma grande tristesse.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 19 août 2019 à 20:46

C’est on ne peut plus vrai. Il n’existe des t-shirts à plusieurs centaines d’euros que parce que certaines personnes ne supportent clairement pas de se vêtir comme le tout-venant. La qualité n’est pas nécessairement meilleure que chez des marques qu’on eût dites naguère moyen-de-gamme, surtout parce que le coton, c’est du coton... mais la question est qu’il faut constituer une bulle autour de son milieu social, à laquelle les inférieurs n’aient tout simplement pas accès.

Je sais que c’est un sujet maintes fois remanié sur AuParfum et je vous prie d’avance d’excuser ma redondante lourdeur, mais cette question me turlupine perpétuellement : trouve-t-on vraiment meilleur, passé un certain seuil, et quel est ce seuil, exactement ? Je ne m’offrirai jamais (et l’on ne m’offrira jamais non plus !) de parfum Roja, par exemple, pas plus que je ne ferai mes délices d’une bouteille de Romanée-Conti. Dans le cas des parfums, je puis au moins humer librement en boutique, grâce à des commerçants qui n’en sont pas moins aimables et passionnés, si je ne peux me vêtir de tels parfums... C’est une consolation. En revanche, je ne militerai pas pour que la Section d’Or de Lutens se démocratise mais je regrette que depuis quelques temps tous les prix montent en flèche – triste indication, au demeurant, de ce que le prix et la qualité d’un produit n’ont que ponctuellement à voir ensemble.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 19 août 2019 à 23:14

Ce seuil est à chercher en bas de l’échelle plutôt qu’en haut. Les parfums vraiment très bon marché, qu’on trouve à la fête foraine par exemple ou à une braderie, des bidules pour enfant sans véritable marque, sont peut-être identifiables au nez comme étant objectivement inférieurs, en tout cas par un nez professionnel. Peut-être sentent-ils l’alcool dénaturé, ou une autre molécule utilitaire qui ne devrait pas être décelable. Par-delà ce niveau, je mettrais ma main au feu qu’il n’existe aucune corrélation entre prix et qualité, pour la bonne raison que la qualité d’un parfum n’est quantifiable par aucune grandeur objective, à l’inverse de la quasi-totalité des objets. Exemples : pour un portefeuille, la résistance des coutures. Pour un biclou, la masse du cadre. Pour un pneu, la durée moyenne avant délamination (de grands transporteurs se fournissent exclusivement en Michelin). Pour un bouquin, la force de la reliure. Pour un diamant, la pureté. Pour un appartement, l’absorption acoustique des murs, surtout si les voisins sont italiens. Mais pour un parfum : la sentbonnerie ? L’agréabilitude ? Le nombre de compliments ? Le sillage ou la ténacité ? Les notes attribuées par les internautes ? Aucune variable mesurable et objective, c’est-à-dire ne dépendant pas du ressenti de l’utilisateur.

Joy, qui fut le parfum le plus cher au monde ? Ouais, pas mal mais je lui préfère de loin le vétyver de Rocher.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 20 août 2019 à 11:43

Qu’achète l’argent ? Oui, c’est une vieille question. La réponse dépend effectivement des domaines. J’ai eu la chance de ne pas avoir à me préoccuper de questions pécuniaires, et maintenant c’est l’inverse - c’est pour ça que je m’intéresse encore au parfum, c’est un des domaines où les prix sont rarement le reflet de la qualité (même si définir ce qu’est un "bon" parfum est assez compliqué). Au mieux, le prix reflète la rareté : l’Iris de Fath (sans doute très beau) ne pourrait vraisemblablement pas être produit dans des quantités permettant une large distribution. Si c’est le plus cher, est-ce le plus beau des parfums ? Il est plus facile de classer les prix que les odeurs. On peut prendre le problème à l’envers : au début du siècle précédent, les parfums qui contenaient de la vanilline étaient chers car la matière était difficile à produire. Et c’était prestigieux (car rare). Et les parfums étaient beaux - mais ce n’était pas uniquement grâce à la vanilline, loin de là. Aujourd’hui la vanilline est plutôt connotée bon marché... Shalimar n’est pas moins beau.

Si demain on arrivait à faire baisser drastiquement les coûts du beurre d’iris ou de l’essence de oud, le marché mettrait en avant d’autres raretés, sans doute belles, mais Iris silver mist et consorts ne seraient pas moins beaux. Si tous les parfums étaient vendus au même prix dans des flacons blancs, que porterait-on ? En ce qui me concerne, la même chose que je porte actuellement. Et je ne porte pas de parfums de la section d’or de Lutens (qui sont beaux mais leur conception ne bénéficie pas de plus d’attention que les autres parfums, et le résultat n’est pas qualitativement différent). Si tout était blanc et au même prix, il est probable que l’on soit même surpris par ce que l’on porterait, car "la niche" emploie un certain nombre de mauvais amateurs dont les formules sont mal finies et qui jouent sur le prestige de certaines matières de manière inintéressante (un parfum au plutonium serait cher, mais serait-il beau ?).

On peut goûter de grands crus et avoir accès à un certain luxe ; l’expérience est parfois grisante, mais elle dépend surtout de la rareté et de la conscience de la rareté. Et à l’inverse j’ai vu de grands chefs et des esthètes s’extasier sur des parfums et des mets qui paraîtraient triviaux à beaucoup... mais c’est eux qui avaient raison.
En fait, le discours le plus limpide sur la question, c’est pour moi Proust qui l’a tenu, dans La Prisonnière :
"Jadis, un directeur de théâtre dépensait des centaines de mille francs pour consteller de vraies émeraudes le trône où la diva jouait un rôle d’impératrice. Les ballets russes nous ont appris que de simples jeux de lumières prodiguent, dirigés là où il faut, des joyaux aussi somptueux et plus variés. Cette décoration, déjà plus immatérielle, n’est pas si gracieuse pourtant que celle par quoi, à huit heures du matin, le soleil remplace celle que nous avions l’habitude d’y voir quand nous ne nous levions qu’à midi".

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 4 août 2019 à 21:41

Ah, c’est ma faute, j’avais étourdiment omis de cocher la case « S’abonner à ce fil de discussion » et j’étais benoîtement partie bouder devant mon porte-monnaie vide.

Je pensais effectivement à Parfum d’Empire, et quand je parlais de moitié prix, je pensais à des flacons de 100ml vendus à 130€ au lieu des quasi-300 que coûte les flacons Gratte-Ciel... Je précise que je trouve déjà les 130€ en question bien assez chers – c’est ma « clause Parfum d’Empire ». Je verrai si je la viole pour Akkad à Noël, mais je suis généralement écœurée par la flambée des prix tous azimuts, même pour les parfums que j’aime intensément.

Cela dit, effectivement, les Lutens sont faciles à trouver d’occasion, sur EBay, sur Vinted (ainsi que neufs mais à prix réduit sur un certain nombre de sites). En revanche, il est très rare d’y trouver les titres qui ont migré vers les flacons cloches (190€, exclusivité Palais Royal...) ou la collection Gratte-Ciel (290€), et si d’aventure quelqu’un les met en ligne, les enchères montent si vite que le flacon de troisième main se vend aussi cher qu’un neuf.

(Au sujet des occasions, il y a bien des marques que je ne trouve pas. Je présume que les riches qui achètent des choses au prix indécent ne se préoccupent pas d’en revendre la moitié ou le tiers d’un flacon pour se payer des vacances...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par nezquick, le 16 novembre 2020 à 17:49

Bonjour, je me permet de vous informer que Serge Lutens est totalement inconnu ou presque au moyen orient ( comme plein de niche Française) la seul parfumerie francaise qui est connue là bas ce sont les grosses marques comme dior armanie etc que ça soit Lutens ou dyptique ou autre la bas personne n’en entend parler .
Lutens plait en revanche beaucoup en Asie de l’est qui est devenue tres fortuné la clientelle à seduire ce sont eux . Shiseido est Japonais . Meme Tom Ford avec un nom tres nom tres evocateur "Plum Japonais" s’y met .
Au moyen orient ce qui intéresse c’est les marques de prestige pour avoir Dior ou Guerlain dans leur Salle Bain. La niche francaise ne les a jamais vraiment interessé pour ce qu’elle est ( esseyez de leur faire porter le numero 22 ... )

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Fleur de Pixel

par Fleur de Pixel, le 17 juillet 2018 à 12:11

Bonjour...
En passant de la tristesse à une colère épicée-froide : "Serge Noire" atteint les sommets en rejoignant la collection "Gratte-ciel", passant donc à 290€ les 100ml. Le racket opportuniste met à l’index des passionnés qui doivent renoncer faute de moyens. Je suis las...
Pensées estivales à toutes et à tous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 2 août 2018 à 22:19

Bien d’accord. Serge Noire était mon premier Lutens et un choc olfactif quand je l’ai découvert. C’est encore un des plus beaux parfums que je possède, je le porte comme une armure de bois et d’épices sombres, qui, en fin de journée, se fanent en une tunique vanillée improbable (l’imaginaire de mon entourage, différent, répond plutôt "ça te va bien ces odeurs de presbytère" - les goujats). Hélas aucun parfum ne mérite que l’on paye 300 € pour lui. Je suis content d’en avoir encore une bouteille pleine (qui me durera d’ailleurs des années, car la concentration de ce parfum rend le format 50 ml particulièrement appréciable et suffisant) mais je me passerai du gratte-ciel de Serge Noire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Beer luc, le 3 août 2018 à 07:58

Bonjour,partageant les mêmes impressions que vous,j’ajouterai Santal Blanc qui est fabuleux et m’a scotché à l’univers Lutens,j’ai également un second flacon acheté à la même époque,histoire qu’il ne soit pas jeté aux oubliettes de la reformulation.
Que dire de Borneo 1834,d’Ambre Sultan,Serge Noir,Santal Majuscule..satisfaction,je n’ai que ceux-là mais depuis longtemps j’ai arrêté mes achats avec cette maison.
J’ai l’impression que la marque Lutens est tombée dans le domaine public.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 24 juillet 2019 à 06:59

"Hélas aucun parfum ne mérite que l’on paye 300 € "
SACRILÈGE :D

Peut-être que tu trouves qu’aucun Lutens ne vaut ce prix-là. C’est subjectif. Ca je peux comprendre.
Perso, certains Guerlain valent leur 300€ les 30ml. (extrait de Chamade, Vol de nuit, Jicky...). J’aime cette idée que le parfum est une des plus belle chose que l’argent puisse acheter.

Quand on a connu une marque au prix d’avant, c’est vrai qu’on a un gros frein psychologique. Je crois que je n’ai pas racheté de l’artisan parfumeur en boutique depuis le rachat par Puig en 2015. On est conditionné.

Mais en bon rad- économe, je crois que 250€ a été mon maximum pour UN flacon.
Ironiquement, à force de ne plus acheter, je finis par accumuler 300€ de côté, et avoir les yeux de Chimène pour des trucs dont je n’aurais pas voulu avant.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 24 juillet 2019 à 12:54

Oh, quand un même produit voit son prix multiplié par deux en quelques années, ce n’est même pas une affaire de "frein psychologique", c’est qu’il y a comme une légère impression de se faire enfler !
Je n’ai pas de problème avec le fait qu’il y ait des parfums chers, et d’autres pas cher. Ce qui est chiffonnant c’est "le repositionnement de produits", comme me l’a glissé de manière sibylline une vendeuse chez Guerlain. Face à ce genre de pratiques (qui n’est pas celle de l’épicier du coin qui cherche à survivre, on est d’accord, on parle d’une industrie de luxe), je "repositionne" aussi mes investissements ;)
Pour le reste, je ne pourrais pas dire ce que tel ou tel parfum "vaut", il y a une approche objective (qui réserve bien des surprises) et une approche subjective de la question. J’ai fait pire, encore moins poétique, j’ai parlé de "mérite". Et je le pense en plus. J’ai des choses magnifiques que j’ai payé moins de 100 €. Je ne vais pas acheter des jus moins beaux pour le triple ! Alors certes, la chair est faible... mais en général croiser leur route au détour d’un rayon ou d’une bonne occasion me suffit.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Noctys, le 5 avril 2018 à 11:32

Je ne l’aime pas du tout. Chez moi, il rend terriblement synthétique, avec un fond de bois qui pique qui m’est insupportable.
Je préfère de loin Vierge de Fer, très joli parfum qui m’évoque d’abord l’odeur de l’eau, celle d’un ruisseau souterrain ou d’une source. Puis il évolue vers un lys glacé qui se réchauffe ensuite vers la poire. Oui, le parcours d’une eau souterraine qui jaillit d’une source dans un jardin.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Armand H, le 16 décembre 2015 à 22:58

Un bois vanille de Serge Lutens et tout mon monde se met en route.
Je ne connais rien à ce monde, je vais de découverte en découverte, que de belles lectures enivrantes.
_
A l’âge de 57 ans je décide de m’y intéresser et c’est par pur hasard que je tombe tout d’abord sur un article d’un parfum de Serge Lutens "Un bois Vanille" car j’aime la Vanille et puis de lecture en lecture je me rappelle d’une odeur que j’avais senti en 1979, un parfum fort à l’encens...
J’avais mis cela de côté dans ma mémoire.
Je n’ai jamais été attiré par les parfums, une petite eau de toilette pas trop onéreuse faisait l’affaire jusqu’il y a quelques années où j’ai tout arrêté, depuis 4 ans plus rien, pas de déo, rien !

Et voilà qu’après avoir commandé via internet sans l’avoir senti "Un bois vanille" je viens de commander après lecture de vos merveilleuses déclarations d’amour à ce parfum "Serge Noire" de Serge Lutens.

Me voilà donc avec 1 parfum déjà arrivé mais emballé sous le sapin, ;o)) et l’autre en route depuis ce soir qui lui aussi sera à temps pour les cadeaux de Noel.

J’aime me faire des cadeaux...
Donc je voulais vous remercier de m’avoir donné l’envie de m’intéresser au monde du parfum et surtout Serge Lutens, pourquoi ?

J’avoue ne pas savoir, j’ai encore rien senti et voilà déjà 2 parfums d’achetés et à mon avis, cela ne va pas s’arrêter, j’ai déjà lu quelques autres belles déclarations sur le site concernant d"autres Serge Lutens.
Pourquoi Serge Lutens me fait cette impression ? Je ne sais pas, c’est étonnant, comme si ses parfums vont m’éclairer, ouvrir ma mémoire mais pour y découvrir quoi ? Une odeur suspecte ou brumeuse ? Allez savoir.

Merci beaucoup. C’est vraiment une joie pour moi de vous lire.
Au plaisir de vous donner mon humble partage de sensations quand j’aurai senti pour la première fois Serge Noire ou un Bois Vanille....

A bientôt...

Armand H

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 29 mai 2015 à 08:44

Je ne le porte pas très souvent, ce Serge Noire, mais à chaque fois que je me lance, je me dis que j’ai bien tort, qu’il est l’un de mes bijoux olfactifs et décidemment mon Lutens favori, parmi ceux que j’ai la chance de posséder !

Mais attention, à compter du début de semaine prochaine, suite à des enchères particulièrement alléchantes remportées sur ebay de flacons entamés, ma nursery Lutens va s’agrandir et j’aurai désormais 7 jus du grand Maître sur mon étagère et notamment le superbe Tubéreuse Criminelle ;)
On verra dès lors qui resortira chouchou de cette éclosion olfactive !

Je viens aussi de recevoir le bel estival Fleurs de Citronnier mais ce matin, la grisaille parisienne a eu raison de mes envies de légèreté jaune pâle !

Alors j’ai regardé Serge Noire dans les yeux et lui ai déclaré solennellement :
"tu seras mien aujourd’hui, toi l’encens flamboyant !" ;) ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 29 mai 2015 à 10:31

Solance, c’est donc toi qui fait monter les enchères sur les Lutens ^^
Ce qui me fait penser que je n’ai plus de Serge Noire depuis un moment mais dans une semaine j’aurai Une Voix Noire !!! Ou POAL de Malle, ma maman me fera la surprise, les deux me font envie ! Finalement c’est le seul intérêt de prendre une année de plus !
Je suis en Carnal Flower ce matin, j’ai déjà eu de nombreux compliments dont un collègue qui m’a suivi dans les escaliers !! Plus je le porte plus je l’aime...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 30 mai 2015 à 16:37

lol billie... parfois, on trouve aussi de superbes aubaines en achat immédiat sur ebay mais il faut faire vite ;)

L’1 ou l’autre sont de magnifiques parfums et cadeaux, enjoy ;)

Et ça ne m’étonne pas que Carnal te vaille d’être poursuivie ;) bon we !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Solance

par Solance, le 29 avril 2015 à 09:43

Cela faisait longtemps que je n’avais pas porté ce parfum... je le redécouvre ce matin avec délices et je crois que je vais corriger mon erreur dans les jours/semaines qui viennent ;)

Sur ma peau, Serge Noire est une merveille de douceur et d’explosivité mêlés, de sensualité et de mysticisme confondus ;)

Et bonne nouvelle, mon mari commence à l’apprécier aussi sur moi :)

Que je me sens inspirée lovée dans cette fragrance là et bienheureuse d’en avoir encore les 2/3 d’un flacon ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Mister_K

a porté Serge Noire le 12 décembre 2019

Sa note :
Chanel de Lanvin

Chanel de Lanvin

a porté Serge Noire le 23 juillet 2019

Très tôt j’ai découvert l’attraction du parfum et la magie de son univers imprégnant mon esprit. Par la suite,son art en passant par les nez qui les composent,la recherche de belles matières,la façon (...)
Didiegodelavega

Didiegodelavega

a porté Serge Noire le 19 avril 2019

Psychopatepanzaniste aldant’gerous crazyzypanpancucunologue sniiiffeur diplômé d’état second...
Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 7 juillet 2018

Sa note :
Val68

Val68

a porté Serge Noire le 27 avril 2018

Sa note :
Val68

Val68

a porté Serge Noire le 24 avril 2018

Sa note :

Aesh

a porté Serge Noire le 14 février 2018

Aesh

a porté Serge Noire le 26 janvier 2018

ana

ana

a porté Serge Noire le 26 juin 2017

Sa note :
Chanel de Lanvin

Chanel de Lanvin

a porté Serge Noire le 3 juin 2017

Très tôt j’ai découvert l’attraction du parfum et la magie de son univers imprégnant mon esprit. Par la suite,son art en passant par les nez qui les composent,la recherche de belles matières,la façon (...)
Demian

Demian

a porté Serge Noire le 28 avril 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Serge Noire le 22 avril 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 17 avril 2017

Sa note :
Demian

Demian

a porté Serge Noire le 29 mars 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Serge Noire le 27 mars 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 5 mars 2017

Sa note :
Demian

Demian

a porté Serge Noire le 9 janvier 2017

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Didiegodelavega

Didiegodelavega

a porté Serge Noire le 9 janvier 2017

Psychopatepanzaniste aldant’gerous crazyzypanpancucunologue sniiiffeur diplômé d’état second...
Sa note :
Demian

Demian

a porté Serge Noire le 19 décembre 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 26 novembre 2016

Sa note :
Demian

Demian

a porté Serge Noire le 21 novembre 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Serge Noire le 10 novembre 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Serge Noire le 28 octobre 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Serge Noire le 5 septembre 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Joseph Hamilton-Adamowicz

Joseph Hamilton-Adamowicz

a porté Serge Noire le 4 septembre 2016

Ma signature : Serge Noire de Serge Lutens.
ana

ana

a porté Serge Noire le 11 mai 2016

Sa note :
Thibaut-Shalimar

Thibaut-Shalimar

a porté Serge Noire le 21 avril 2016

Solance

Solance

a porté Serge Noire le 8 avril 2016

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 4 février 2016

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 20 janvier 2016

Sa note :
Marco

Marco

a porté Serge Noire le 8 janvier 2016

Sa note :
Tango

Tango

a porté Serge Noire le 5 janvier 2016

Sa note :
Tango

Tango

a porté Serge Noire le 30 décembre 2015

Sa note :
Tango

Tango

a porté Serge Noire le 29 décembre 2015

Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 18 novembre 2015

Sa note :
NighttimeBird

NighttimeBird

a porté Serge Noire le 19 octobre 2015

Vesper

Vesper

a porté Serge Noire le 11 octobre 2015

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
NighttimeBird

NighttimeBird

a porté Serge Noire le 26 août 2015

ana

ana

a porté Serge Noire le 24 août 2015

Sa note :

Agathe

a porté Serge Noire le 19 août 2015

Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 30 juillet 2015

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 7 juillet 2015

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :

atlas

a porté Serge Noire le 25 juin 2015

apetitdeux-

apetitdeux-

a porté Serge Noire le 13 juin 2015

hangten

hangten

a porté Serge Noire le 31 mai 2015

Amateur de sports, de livres, de parfums... Et de beaucoup d’autres choses. Je ne maîtrise ni le langage, ni le savoir lié aux fragrances, mais cet univers me parle. Alors, tant bien que mal, je (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 29 mai 2015

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Clara Muller

Clara Muller

a porté Serge Noire le 11 mai 2015

Historienne de l’art, critique et commissaire d’exposition, Clara Muller (*1993) mène des recherches sur les enjeux de la respiration comme modalité de perception dans l’art contemporain ainsi que sur (...)

Ludovic Bonneton

a porté Serge Noire le 8 mai 2015

Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 5 mai 2015

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Calygo

Calygo

a porté Serge Noire le 3 mai 2015

Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 30 avril 2015

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 29 avril 2015

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 19 mars 2015

Sa note :
Tom Ouest

Tom Ouest

a porté Serge Noire le 23 février 2015

Chanel de Lanvin

Chanel de Lanvin

a porté Serge Noire le 28 janvier 2015

Très tôt j’ai découvert l’attraction du parfum et la magie de son univers imprégnant mon esprit. Par la suite,son art en passant par les nez qui les composent,la recherche de belles matières,la façon (...)
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 27 janvier 2015

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 26 janvier 2015

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Youggo

Youggo

a porté Serge Noire le 11 janvier 2015

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
Jean-David

Jean-David

a porté Serge Noire le 6 janvier 2015

ana

ana

a porté Serge Noire le 6 janvier 2015

Sa note :
Jeanne Doré

Jeanne Doré

a porté Serge Noire le 24 décembre 2014

J’ai co-fondé auparfum.bynez.com en 2007, et j’en suis aujourd’hui rédactrice en chef à temps partiel, et rédactrice... un peu de temps en temps !
habanita

habanita

a porté Serge Noire le 23 décembre 2014

Sa note :
Youggo

Youggo

a porté Serge Noire le 19 décembre 2014

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 3 décembre 2014

Sa note :
schlimmelmann

schlimmelmann

a porté Serge Noire le 25 novembre 2014

"pas une note des valses ou des scottishes ne se perdait dans toute la maison, si bien que le malade eut sa part de la fête et put rêver sur son grabat aux bonnes années de sa (...)
Jeanne Doré

Jeanne Doré

a porté Serge Noire le 16 novembre 2014

J’ai co-fondé auparfum.bynez.com en 2007, et j’en suis aujourd’hui rédactrice en chef à temps partiel, et rédactrice... un peu de temps en temps !
ajaremilie

ajaremilie

a porté Serge Noire le 15 novembre 2014

Paradox

Paradox

a porté Serge Noire le 14 novembre 2014

Né à peu près avec Grey Flanel, fils, petit-fils, et grand-petit-neuveux de tenancières de parfumeries, j’ai grandi dans les effluves de Givenchi, Guerlain, et quelques autres. C’est peut-être de là (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 2 novembre 2014

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 30 octobre 2014

Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 15 octobre 2014

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 5 octobre 2014

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 3 octobre 2014

Sa note :
Grenouille

Grenouille

a porté Serge Noire le 3 octobre 2014

Youggo

Youggo

a porté Serge Noire le 2 octobre 2014

Passionné de musique, de photographie, d’art, et récemment tombé amoureux du monde la parfumerie. Mon parfum signature : Eau Sento de IUNX. Mes autres petits plaisirs : Fille en Aiguilles, Serge (...)
Sa note :
lrisfleur

lrisfleur

a porté Serge Noire le 30 septembre 2014

24 ans, passionnée d’écriture, de cinéma (Almodovar, Kubrick, Tim Burton...) et de parfums ! Toujours à la recherche de nouvelles merveilles, j’ai du mal à rester fidèle à une seule fragrance, préférant (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 22 septembre 2014

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Jeanne Doré

Jeanne Doré

a porté Serge Noire le 21 septembre 2014

J’ai co-fondé auparfum.bynez.com en 2007, et j’en suis aujourd’hui rédactrice en chef à temps partiel, et rédactrice... un peu de temps en temps !
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 8 septembre 2014

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Solance

Solance

a porté Serge Noire le 6 septembre 2014

A la recherche d’un remplacant pour mon disparu et regretté Fragile de JP Gaultier fin 2013, ma quete m’a fait tomber dans le chaudron magique du monde de la parfumerie... et j’ai découvert avec (...)
Sa note :
Patrice

Patrice

a porté Serge Noire le 30 août 2014

Le nez aux aguets, toujours ! Passionné d’odeurs et de botanique. En grandissant à la campagne, j’ai développé depuis tout jeune une certaine sensibilité aux odeurs évoquant la nature et les fleurs. (...)
Sa note :
Emeline

Emeline

a porté Serge Noire le 27 août 2014

Sa note :
hangten

hangten

a porté Serge Noire le 11 août 2014

Amateur de sports, de livres, de parfums... Et de beaucoup d’autres choses. Je ne maîtrise ni le langage, ni le savoir lié aux fragrances, mais cet univers me parle. Alors, tant bien que mal, je (...)
Sa note :
Vesper

Vesper

a porté Serge Noire le 31 juillet 2014

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Grenouille

Grenouille

a porté Serge Noire le 22 juillet 2014

ana

ana

a porté Serge Noire le 12 juillet 2014

Sa note :
ana

ana

a porté Serge Noire le 11 juillet 2014

Sa note :
Emeline

Emeline

a porté Serge Noire le 1er juillet 2014

Sa note :

à la une

Camille Goutal et Isabelle Doyen nous entraînent dans leurs Voyages imaginaires

Camille Goutal et Isabelle Doyen nous entraînent dans leurs Voyages imaginaires

Après avoir collaboré de nombreuses années avec Goutal Paris, signant à quatre mains Songes, Ninfeo Mio ou Duel, les deux créatrices lancent aujourd'hui leur propre maison.

en ce moment

il y a 44 minutes

Et Nahéma ! On dirait bien qu’il va disparaître aussi !

il y a 13 heures

En parlant de Guerlain supprimé... Quelqu’un sait si c’est le cas pour Lys Soleia ? Je voulais le(…)

hier

Fausse alerte, j’ai eu Guerlain c’est juste une réelle rupture de stock, Jardins de Bagatelle eau(…)

Dernières critiques

Myths Woman - Amouage

Foison d’or

L’Ouïe - Pentalogies

Tendre l’oreille

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Le Paravent

Le Paravent

Lyon (69)

Le Nez Insurgé

Le Nez Insurgé

Bordeaux (33)

Passage 31 - Nantes

Passage 31 - Nantes

Nantes (44)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019

Avec le soutien de nos grands partenaires