Auparfum

Hibiscus Mahajad

Maison Crivelli

Opération Découverte
Flacon de Hibiscus Mahajad - Maison Crivelli
Note des visiteurs : (7 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Infusion précieuse

par Anne-Sophie Hojlo, le 29 avril 2022

La dégustation d’une boisson à l’hibiscus dans un marché de pierres précieuses inspire à Quentin Bisch une composition opulente à l’exubérance assumée.

Depuis la création de sa marque en 2018, Thibaud Crivelli a pour objectif de s’inspirer d’expériences vécues et d’ambiances pour les retranscrire en odeurs.
Pour son premier extrait de parfum, Hibiscus Mahajad, il a chargé Quentin Bisch de restituer les sensations procurées par la dégustation d’une infusion à l’hibiscus dans un marché de pierres précieuses.
C’est d’abord une rose charnue, veloutée, agrémentée de facettes acidulées et vertes de cassis, qui illustre la boisson rafraîchissante. Des tonalités plus fraîches et fruitées, évoquant un litchi juteux, s’épanouissent ensuite sur un lit de vanille moelleuse, figurant sans doute les pâtisseries et autres douceurs qui accompagnent l’infusion. Cette rondeur crémeuse, lactonique et réconfortante contraste avec un fond boisé ambré plus sec, nerveux, et s’étire pendant de longues heures sur la peau. L’opulence et l’exubérance des matières premières employées semblent répondre en écho au chatoiement des pierres précieuses ayant inspiré la composition.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Marieflower, le 8 août 2022 à 20:34

C’est un parfum que j’ai pu tester et que j’ai immédiatement adopté ! Il est pourtant assez opulent et gourmand mais contrebalancé par une fraîcheur qui lui donne toute sa complexité ! Ce parfum a une tenue exceptionnelle et sur ma peau, est un vrai régal !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jean-Minou

par Jean-Minou, le 18 mai 2022 à 15:11

Bonjour à tous,

C’est avec un grand retard que je poste ce premier commentaire sur le précieux que m’a envoyé AUPARFUM (Un grand merci !)

L’Ouverture un peu fraîche me fait penser à un souvenir de Malabar Bi-Gout pour l’enfance, à un Saint-Germain Spritz pour l’âge adulte. Ce bref passage étonnant se fait vite engloutir par une opulence démesurée de fleurs et de fruits, tous ensemble confits dans une grande marmelade explosive pleine de (Grosses) paillettes (Les pierres précieuses). La vanille vient se combiner au tout pour une touche encore + gourmande

Cela fait 3 jours que j’ai aspergé des vêtements et une mouillette de cet Hibiscus MAHAJAD, La tenue est effectivement de l’ordre de l’éternel.

Les notes principales sont malheureusement assez éloignées de mon MOI-Olfactif.

Hibiscus MAHAJAD est d’une luminosité un peu trop éclatante, trop éblouissante, trop enveloppante pour moi. Je rêve de son hypothétique antagoniste chez CRIVELLI : une Grosse Bombe Noire goudronneuse un peu sale dégoulinante de sève de boulot et irradiant de ténèbres.

Bien à vous

Jean-Minou

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par alizarine, le 16 mai 2022 à 14:35

Merci merci merci, un grand merci à Auparfum et à Maison Crivelli pour ce somptueux essai, cette belle découverte !
J’ai d’abord été séduite au tout premier pschitt par son côté acide et fusant, un peu vert, étonnant d’audace.
Quelques secondes passées, cet extraordinaire feu de Bengale s’est posé,assagi, révélant un nouvel aspect à la fois fruité ( une corbeille de fruits exotiques indéterminés où je crois distinguer un litchi )et fleuri. Un nuage de rose finement élaboré. Une rose paradoxale, twistée pour en exacerber à la fois une légèreté douce, un fruité lumineux et at last un shoot de folie un peu stridente tout-à-fait inclassable.
La dernière métamorphose d’Hibiscus Mahajàd est aussi surprenante. Là pas de pirouette, de fantaisie, non le parfum nous laisse sur une sublime révérence. Son côté juicy disparu, il s’étale dans des nappes douces, subtilement cuirées où percent iris rares et tendres vanilles .

J’ai trouvé ce parfum extrêmement bien travaillé. C’est un grand et beau parfum sans conteste. Pour autant sa composition n’est pas dans mes cordes et malgré toute mon admiration et mon respect à son égard, je n’envisage pas entre nous une relation plus durable... Non je ne suis pas tentée de l’acquérir. Il est trop loin de moi et je n’éprouve pas non plus le coup de coeur qui abolirait cette distance ! En revanche, ayant parcouru le site de la marque, je pense craquer très prochainement pour un de ses cousins...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Topaze1789

par Topaze1789, le 14 mai 2022 à 19:07

Bonsoir,
Merci à la maison Crivelli et au Parfum pour cette expérience olfactive.
L’Hibiscus est très réaliste, bien acidulée et parfumé comme lorsque que l’on déguste le karkadé en Egypte.
La tenue est excellente tout comme le sillage. Le parfum pas trop sucré est moderne par les bois que je sens ; une fin un peu comme nuit magnétique de The Different Company.
Les matières utilisées sont de qualité et je pense aller tester d’autres parfums de cette belle maison.
Je remercie toutes les "belles plumes "d’Au Parfum pour leurs articles de qualité et les "voyages immobiles " qu’elles m’ont permis.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Volute

par Volute, le 8 mai 2022 à 11:33

Bonjour, Tout d’abord, je tiens à remercier Au parfum et la maison Crivelli pour cette découverte olfactive. L’envoi fut attentionné avec carte personnalisée et papier testeur original. L’échantillon fut généreux en extrait de parfum. J’ai testé ce parfum sur poignet et mouillette. Quelle tenue et quel sillage ! Opulence de fruits et fleurs rouges vanillines. Sur papier testeur, les notes embaument mon salon depuis plus de 6 jours. Malheureusement, je n’apprécie pas cette composition. Je ne le porterai pas car j’ai immédiatement associé ce parfum à LVEB. Je précise que cet hibiscus mahajad ne tombe pas dans la sucrerie ou la fraise Tagada. Mon expérience s’est arrêtée là. Dommage que ce parfum de niche flirte avec un parfum mainstream overdose.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dioptase, le 7 mai 2022 à 05:49

Bonjour à tous, voici mon retour sur Hibiscus Mahajad
Je tiens à remercier Auparfum et Maison Crivelli pour m’avoir permis de découvrir cet extrait de parfum.

Comme toujours avec la plupart des parfums de cette maison, les notes virevoltent, vont et viennent avant de se poser tranquillement sur la peau.
Sur moi, j’ai d’abord perçu une douce note amandée que vient éclaircir une note acidulée. La rose se pose, comme épanouie sous le soleil de midi, légèrement fruitée, tandis qu’un cuir léger danse avec la gousse de vanille avant de disparaître aussi discrètement qu’il n’est apparu.
Tantôt la rose, tantôt le cassis, et puis sans que l’on n’y prête garde, un fond ambré tout en légèreté s’installe progressivement et durablement.
Excellente tenue tout en restant un parfum de peau, cet hibiscus m’a agréablement surprise en ne tombant pas dans un excès de sucre.
Je serais plutôt encline à le porter à l’intersaison, pour se réchauffer quand les journées sont fraîches.
Une très belle découverte pour moi.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par double vanille, le 5 mai 2022 à 11:04

Née en Afrique francophone, la fleur d’hisbiscus est évocatrice de mon enfance et d’odeurs familières, d’un temps à retrouver. C’est donc avec une vive curiosité que j’ai découvert cette nouvelle fragrance de Maison Crivelli.
Démarrage avec une envolée très fruitée voire gourmande mais de bon goût, qui s’installe sur ma peau et aussi dans l’atmosphère. Ce sont les couleurs d’hisbiscus roses et rouges vif et de bougainvillées qui traversent mon imagination. S’ensuivent des notes acidulées et croquantes évoguant pour moi le fruit de la passion avec une facette bonbon.
Les notes florales et fruitées sont prégnantes et entêtantes, s’étirent longuement avant de laisser place aux notes plus sages et douces de la vanille. Je n’ai pas bien détecté la dimension cuirée. Quoiqu’il en soit, au fur et à mesure de mes essais journaliers, la fragrance s’assagissait et la tonalité exubérance signant le premier spray était moins marquée. Riche, rond, cet extrait à sillage de développe longuement pour évoluer vers un parfum de peau avec de la tenue. Un floral fruité et sucré assurément très féminin. Pas de coup de coeur car la rose n’est pas une matière de prédilection pour moi mais la propension à se développer de ce parfum est vraiment étonnante ..
J’aurai grand plaisir à découvrir les images choisies par Maison Crivelli pour étayer visuellement ce test olfactif ..
Merci aux équipes d’Au parfum et Maison Crivelli de m’avoir sélectionnée.
A bientôt

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

iago

par iago, le 3 mai 2022 à 16:53

Bon, comme à l’accoutumée je suis en retard ....merci, déjà à Au Parfum et à la Maison Crivelli de m’avoir permis de tester ce parfum.

Si , généralement , pour moi les parfums n’ont pas de sexe, le premier pschitt sur le bras m’a troublé ..c’est féminin, opulent, oriental et.....pas du tout pour moi ! Que faire ?
Je me suis donc contenter de le tester, discrètement, sur mon unique bras gauche .
Un odeur de fruit un peu blet, de fleurs au parfum lourd m’a rappelé les parfums féminins des années 80 . La note de tête assez fraîche s’efface très vite et son évolution est belle, laissant au bout de quelques heure une vanille rouge qui n’a pas été sans me rappeler Habit Rouge que j’adore mais sur les autres .
La tenue est longue, je le sentais encore sur mon bras 12heures après mais il est tellement éloigné de mes goûts et de mes envies que j’ai eu du mal à l’apprécier . Au fond, je ne l’ai vraiment aimé qu’a La toute fin de son évolution quand la vanille ambrée se fond à la peau.
La maison Crivelli a dans son catalogue des promesses intrigantes telles Papyrus Moléculaire ou Absinthe Boreale que je me suis promis de tester dès que la distribution de cette maison sera étendue en province .
...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par cloclo47, le 3 mai 2022 à 18:49

C’est aussi la réflexion que je me faisais, même si on n’a pas eu spécialement d’atome crochu avec ce parfum là, la maison Crivelli a certainement d’autres surprises olfactives qui mėritent d’être découvertes. A suivre donc !...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

cloclo47

par cloclo47, le 1er mai 2022 à 13:15

Bonjour, et merci de m’avoir permis de découvrir ce nouveau parfum. Dès le premier "jet" sur l’intėrieur des poignets et derrière les oreilles, j’ai senti non pas l’hibiscus (?) dont je ne connais que le goût acidulé de la boisson, mais clairement une odeur fraiche et fruitée de pomme. Ensuite le parfum s’arrondit, devient plus sucré sur ma peau, plus profond, pour exhaler plus tard dans la journėe une senteur de fruits, de vanille et de rose, tout cela en même temps, bref, une impression de "déjà vu" comme dans bien d’autres parfums. Au final, il est très agrėable à porter, doux et plutôt léger pour une eau de parfum qui tient tout juste une journée (du moins sur moi qui ai l’habitude de parfums plus prégnants) . Et tout à fait adapté à la saison. Mais il ne se démarque pas par son originalité, sa présence et sa personnalité, il ressemble à beaucoup d’autres parfums que j’ai connus. ("Des noms, des noms" ? Je ne saurais dire). Ce n’est pas vraiment un parfum qui me correspond, je n’ai pas eu le coup de coeur, il ne me laissera pas un souvenir inoubliable.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Volute, le 8 mai 2022 à 11:36

Il m’a fait penser à ’’la vie est belle’’. Et, vous ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

kismi

par kismi, le 1er mai 2022 à 07:45

Bonjour à tous et merci à Auparfum et Maison Crivelli pour leur généreux envoi : 5ml d’extrait de parfum dont 3 pshitts suffisent pour la journée, j’en ai pour un moment !
Le premier contact avec Hibiscus Mahajad fut catastrophique : en sortant de chez moi en voiture, je m’arrête à la boite aux lettres et récupère l’enveloppe Crivelli, que distraitement j’ouvre en conduisant. La circulation aidant, je lis la petite carte personnalisée et découvre un buvard, sur lequel au premier feu rouge je vaporise le parfum. Et là, comment dire ... Je ne sais pas ce qui m’a le plus surpris ? La couleur du jus sur le buvard qui est devenu presque noir ou bien l’odeur de fruit sucré qui envahissait l’habitacle ? Toujours est il que j’ai ouvert la fenêtre, j’ai souri et me suis dit : "Non, une Smart c’est pas l’idéal pour ça".
Finalement, en prenant le temps, sur peau directement en premier, je parviens à débroussailler le terrain.
Pour moi on est sur un chypre, dont la puissance a été décrite dans les autres commentaires et que j’aime dans la parfumerie française.
Le parfum débute sur une rose piquée de menthe, qui lui donne une fraicheur particulière et fugace, annonçant des éclats acidulés évoquant pour moi des fruits rouges qui fusent dans tous les sens. L’hibiscus, le sujet, se développe et s’étire sur un fond de vanille très présente et ce bois ambré que je trouve utilisé avec maestria (je n’aime pas ça normalement mais là je m’incline) permet que la folie dure des heures et des heures.
Finalement tout se calme et évolue sur un fond poudré scintillant, un peu comme un Chamade de Guerlain (sous anabolisants). J’aime beaucoup ! Quel plaisir ! Des bises !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Entrelacs

a porté Hibiscus Mahajad le 22 mai 2022

à fleur de peau
Sa note :
Jean-Minou

Jean-Minou

a porté Hibiscus Mahajad le 18 mai 2022

Sa note :

alizarine

a porté Hibiscus Mahajad le 16 mai 2022

Sa note :
Topaze1789

Topaze1789

a porté Hibiscus Mahajad le 14 mai 2022

Une envie folle d’aiguiser mon nez et de découvrir un monde de nouvelles odeurs. La pandémie a été une alerte pour mes sens et maintenant je ne veux plus me priver de ce plaisir intense : fermer les (...)
Sa note :
cloclo47

cloclo47

a porté Hibiscus Mahajad le 2 mai 2022

Sa note :
cloclo47

cloclo47

a porté Hibiscus Mahajad le 1er mai 2022

Sa note :

pierrodel

a porté Hibiscus Mahajad le 30 avril 2022

Sa note :
@strée

@strée

a porté Hibiscus Mahajad le 29 avril 2022

Sa note :

à la une

Après l'aurore

Après l’aurore - J’emme

Une évocation poudrée et fraîche d’un matin ensoleillé, simple mais cohérente, tout en délicatesse.

en ce moment

il y a 23 heures

bois dormant est vraiment un très beau jus mais le prix est franchement prohibitif et pause la(…)

hier

Je suis vraiment fascinée par ces parfums ressuscités. Je vais forcément aller les sentir quand(…)

Dernières critiques

Marseille - Comme des garçons

C’est du propre

Beau de jour - Tom Ford

Daddy nostalgie

Enlightenment - Christèle Jacquemin

Sous les glaciers, la peau

Avec le soutien de nos grands partenaires