Auparfum

Nuit et confidences

Goutal Paris

Flacon de Nuit et confidences - Goutal Paris
Note des visiteurs : (8 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Oiseau d’ennui

par Jeanne Doré, le 2 octobre 2017

Après avoir éjecté Isabelle Doyen (qui, dieu merci, a trouvé mieux à faire depuis chez Naomi Goodsir), les dirigeants de la maison Goutal sont tout simplement en train de la démolir de l’intérieur.

En venant rejoindre le banal Tenue de soirée, ce deuxième « oiseau d’ennui » confirme le naufrage : un caricatural fourre-tout opportuniste sexy-girly-chic, aux antipodes des valeurs qui ont fait le renom de la marque depuis sa création en 1980 lorsqu’elle proposait un univers olfactif riche, signé, raffiné, artistique, empreint d’émotions.

On peine à déceler ces valeurs dans cette grosse vanille sucrée, musquée et pataude, sans âme, ni charme, qui semble vaguement s’inspirer de L’Eau duelle de Diptyque, mais sans la finesse, juste arrosée d’une sauce fruitée acidulée « pour faire jeune », sans doute.

Le prix du 50ml, et son pompon bleu ridiculement disproportionné dans ce format, nous invitent déjà à aller voir ailleurs, où l’on trouvera facilement mieux et pour le même tarif.

Mais venant d’Annick Goutal, marque qui a conquis son public par des créations belles et sincères, authentiques et personnelles, il devient urgent de manifester une certaine colère, de la tristesse et une grande inquiétude.

Nuit et confidences, Eau de parfum, 135€/100ml, 96€/50ml, 65€/30ml

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Brigitte BRUYERES, le 27 août 2019 à 09:19

Une grosse déception que ce jus écoeurant. Annick GOUTAL où es-tu ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Bluebell, le 14 juin 2018 à 13:49

Bonjour,
J’ai une petite question à poser car j’ai cherché sur le site Annick Goutal "Ce soir ou jamais" (un délice de roses) et il est introuvable. Je crains qu’il ne l’ai supprimé de leur catalogue !! Est-ce que quelqu’un à une info ? Si c’est bien ce que je crains c’est vraiment le début de la fin de cette maison qui n’est plus que l’ombre d’elle-même...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 15 juin 2018 à 09:51

Bonjour Bluebell !
Allez faire un tour sur le net. Il y a encore un ou deux sites qui le proposent, qui plus est à prix cassé . Hélas, je crains en effet qu’il ne soit discontinué.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 15 juin 2018 à 09:56

Bonjour Bluebell,
Allez faire un tour sur le net. Un ou deux sites le proposent, qui plus est à prix cassé. Je crains en effet qu’il ne soit discontinué.
Bravo pour votre pseudo, nom d’une fort jolie eau de toilette de Penhaligon’s, hélas elle aussi disparue...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Bluebell, le 15 juin 2018 à 16:40

Merci beaucoup !! je vais aller voir et j’ai eu confirmation qu’il était arrêté...Merci oui Bluebell est bien en référence à ce parfum délicieux de Penhaligon’s ;) par contre il existe toujours mais peut-être plus pour très longtemps...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Folle de Roses, le 16 juin 2018 à 18:00

Bonne nouvelle... Ou pas. Ce soir ou jamais a lui aussi son nouveau flacon moche... Ce qui indiquerait sa survie.
Cf le site d’un certain grand magasin. https://www.galerieslafayette.com/p/ce+soir+ou+jamais+-+eau+de+parfug-goutal/52988502/378?ectrans=1&gclid=Cj0KCQjw6pLZBRCxARIsALaaY9Zj5CJ7DGw0zBDgh2zy8Wny96N7n0dSuqDJN2ji54O2SLntwhK508EaApUaEALw_wcB&gclsrc=aw.ds

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tibird, le 13 avril 2018 à 23:13

Bonsoir !
Ce parfum ne me touche pas, mais l’homme que je fréquente l’adore. J’ai compris qu’il aimait les parfums sucrés, et je cherche moi même depuis peu une senteur dans cette veine mais je suis très vite indisposée par le "trop plein" de sucre. Auriez-vous un parfum sucré à me conseiller mais plus fin, subtil et plus doux ? Merci pour votre aide et pour tout ce que vous faites sur ce site !!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par magie_nocturne, le 14 avril 2018 à 11:50

Bonjour !
Chez Farmacia SS. Annunziata il y a des sucrés délicats,Cara,Chia et Talc gourmand,Vanille de Madagascar.
Chez Kilian il y a Love par exemple.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 14 avril 2018 à 17:44

Apparemment monsieur aime des orientaux, une belle vanille élégante qui ne colle pas sera parfaite. Commencez par Shalimar edp, edt, il a des flankers assez réussis aussi. Un Bois Vanille de Serge Lutens est gourmande et sensuelle, Jeux de Peau aussi, Ambre Sultan racé et parfois animal, mais toujours de bon gout. Tonka et Vanille chez Réminiscence sont étonnamment chic pour des orientaux, Amber de Prada aussi.
Si vous n’avez pas peur de casser la tirelire Angélique Noire, Spiritueuse Double Vanille et Tonka Impériale de Guerlain sont très belles, mais honnêtement, je préfère Réminiscence et pas à cause de leur prix, leur développement et tenue sont tout simplement supérieures.
L’Instant en edp de Guerlain, voila un parfum plus surprenant qu’il en a pas l’air, sur la bonne personne à se rouler parterre, complimenté par tous les hommes de mon entourage le seule fois que je l’ai porté. Personne fait des vanilles comme Guerlain...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Emma33, le 29 mars 2019 à 20:50

En lisant votre commentaire, je pense à "Virgile" de Sylviane Delacourte. Une vanille délicieuse twistée de plantes aromatiques.
Cordialement :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Noenrys

par Noenrys, le 24 décembre 2017 à 08:41

Dans la même veine que Tenue de Soirée : un flacon moche aux antipodes des godrons caractéristiques, une fragrance moderne et sans subtilité.
Aucun intérêt.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par kevline, le 1er novembre 2017 à 12:55

Hello, je suis nouveau ici mais j’ai déjà lu pas mal d’avis de temps à autre sur votre site :)
Du coup je me suis inscrit en voyant les personnes qui parlent des parfums de niche vs grand commerce.
J’ai découvert L’Artisan Parfumeur en achetant simplement par le net. Car là où j’habite (la réunion) il n’y avait rien à l’époque concernant les parfums de ’niche’. La même année c’est-à-dire il y a 3 ans de ça, j’ai découvert qu’une personne passionnée avait une boutique où plusieurs marques y étaient (goutal, ap, rancé, Fragonard, rosine etc).
Depuis j’ai acheté pas mal là-bas surtout pour des cadeaux, et quelques pour moi mais il faut que je vide les miens avant tout :)
La semaine dernière j’ai acheté Eau du sud, j’avais hésité entre ce dernier et l’île au thé qui ne tenait pas assez à mon goût.
Il y a aussi le dernier de TDC Majaisa Jin que j’ai pu tester sur ma peau, au début envoutant ensuite un peu trop sucré mais plus tard il me lâchait plus !C’est peut-être aussi parce que c’est le seul qui je trouve change un peu de cette marque.
Bref pour revenir un peu au sujet, par exemple le goutal tenue de soirée je le trouve en rien de spécial à part du trop sucré. Je vais chez mado y’a pareil.
Je pense pour ceux qui sont toujours adeptes des notes et mélanges particuliers, ils se tourneront vers les anciennes créations ou d’autres marques qui osent.
Si les nouveautés pour un peu plus tout public pour que ça puisse leur permettre de faire face à une rude concurrence tant mieux mais il faut aussi que le prix suive...
Je reste accro à certains favoris (barkhane, fou d’absinthe, patchouli intense, yu son que j’ai en échantillon quand j’aurais assez d’argent je pense le prendre), mais aussi très ouvert aux nouveautés. Si ça me plait pas j’hésite pas à voir un autre, et avec le temps certains que je trouvais bof deviennent fabuleux :D
Je peux comprendre la crainte de certains quand aux disparitions de leurs favoris, au final il ne faut pas s’y attacher (facile à dire surtout que les parfums nous ramènent toujours à des sentiments/souvenirs). Je me rend compte que aujourd’hui par exemple mon top c’est barkhane, si il vient à être disparaître, ça me pincera le cœur un instant mais j’attendrai de voir ceux qu’on me propose.
Je sais pas si je suis clair lol Mais c’est sûr les parfums sans audace et risque j’ai tendance à les zapper, grande maison/artisan ou pas.

Tout ça pour dire qu’il faut faire avec et être ouvert d’esprit ou plutôt du nez ^^ car il y aura certainement de belles surprises à venir.
Je suppose que de votre côté il doit pas en manquer comparer à ici mais je me plains pas c’est déjà un véritable cadeau d’avoir une telle boutique sur l’île, c’est plus sa passion et l’envie de faire découvrir qui font que cette personne continue et pas le chiffre d’affaires car elle ne vit pas de ses ventes. Pourtant même prix que métropole mais les gens ici sont frileux quand ça dépasse 100€ et pourtant sephora et cie c’est à quelques euros près voir pareil. Dommage pour eux et tant mieux pour les passionnés ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par kevline, le 1er novembre 2017 à 13:02

Et je vous parle pas du calvaire avec la chaleur ici, ça limite déjà pas mal de choix à part pour des soirées (quoi que), c’est pas tous les jours par exemple que je peux utiliser un barkhane et dieu sait que j’aimerais. Du coup j’essaie de me tourner aussi vers des eaux ou EDT histoire de pouvoir me parfumer plus souvent en journée. Ceux qui habitent dans ’les hauts’ de l’île ont pas trop ce problème ou ceux qui bossent dans les bureaux avec de la clim :)
Moi c’est dehors en plein soleil comme photographe !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Delph, le 4 novembre 2017 à 08:53

Hello, j’habite également à la Réunion et je suis une cliente de chez Fragrances & Co, je suis totalement d’accord avec vous pour Barkhane, il m’a vraiment marquée ainsi que la Traversée du Bosphore et l’Eau d’Ambre Extrême de chez l’Artisan ! Les créations de Goutal ne m’ont pas laissé de souvenir impérissable, cependant j’ai trouvé de très belles choses du côté de chez Fragonard à un prix tout doux, je pense notamment à Rêve Indien et à Encens-Fève Tonka. J’apprécie énormément cette enseigne car, contrairement aux parfumeries des centres commerciaux où parfois les vendeuses vont jusqu’à vous suivre pour essayer de vous forcer la main et vous faire acheter un parfum alors que vous n’étiez venu qu’en mission repérage/découverte, ici on prend le temps de discuter, de donner son avis, de découvrir un univers bien spécifique à chaque maison, et il y en a pour tous les budgets.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

5:55

par 5:55, le 26 octobre 2017 à 18:13

Personnellement je trouve les critiques très dures envers cette marque, dont la clientèle était mourante...les boutiques désertes ont fermé les unes après les autres parce que les Petites Chéries ont grandi et toutes les marques proposent des roses fruitées. Une vendeuse m’a dit que les bestselles sont Rose pompon et Tenue de soirée, loin devant les classiques Hadrien et Petite Chérie, sans parler des autres ventes plutôt anecdotiques... donc si pour garder un Sables ou un Ninfeo Mio il faut qu’ils vendent des oiseaux de nuit, pourquoi pas ?
Et niveau sensations, Nuit et confidences m’a beaucoup fait penser au Cuir Béluga de Guerlain

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par euskalpyth, le 27 octobre 2017 à 08:02

Personnellement, c’est un détail, mais je regrette que le prénom de la créatrice de la marque soit passé à la trappe :-(
Je ne suis pas allé voir en boutique, mais sur les stands des grands magasins, maintenant, c’est inscrit "Goutal - Paris"...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tevic, le 6 octobre 2017 à 12:40

Bonjour, c’est effectivement triste et assez fascinant cette évolution. Mon interprétation est que la "niche" et certaines de ses grandes marques (Tom Ford, Goutal, AdP), deviennent tellement connues qu’elles attirent une nouvelle clientèle. Càd des gens qui ont entendu dire "les parfums de niche c’est le truc du moment", et donc se tournent vers le réseau alternatif. Mais ces personnes ne sont pas des perfumistas éclairés, juste du "grand public", attirés par la renommée. Pour eux, l’idée qu’ils se font de la niche c’est sans doute : "un peu comme Bleu de chanel ou J’adore, mais en mieux".

Donc les firmes de niches essaient de répondre à cette demande en faisant justement ces parfums-là. Et la boucle est bouclée : si certains biais cognitifs permettent de vendre plus, les firmes finiront fatalement par y revenir, encore et toujours, même via la niche. Ces biais, décelés via tests consommateurs, sont selon moi :
- pour les hommes
. ça ne doit pas sentir trop bon
. ça doit contenir si possible un ou plus des 3 éléments suivants : 1. notes ozoniques ; 2. dihydromyrcénol ; 3. notes ambrées très fortes.
Ex : Sauvage comporte 2+3 ; Terre d’Hermes 2+3 ; Boucheron quatre (et une ribambelle de parfums médiocres) 1+2+3 ; l’homme idéal 2+3 ; La plupart des Acqua di parma masculins récents : 1 (ex tous les flankers de la colonia contiennent des notes ozoniques) et parfois 3 (Ginepro di Sardigna est très ambré).
- pour les femmes
. notes sucrées
. parfum facile à identifier (fruits, fleurs etc).

Et pour les Hommes et femmes : surtout pas trop de subtilité, car ça fait peur à l’acheteur lambda.

Mais c’est pour ces firmes une stratégie dangereuse, car en se transformant en "mainstream", elles vont justement perdre l’attrait qu’elles avaient pour leurs "fans" au départ. Donc affaire à suivre.

Pour moi le scénario catastrophe serait une généralisation du phénomène des lignes "privées" : càd que les parfums de base seraient dédiées au grand public, alors que les lignes "privées", encore plus chères, correspondraient à ce qui était jusqu’ici la niche.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par StellaDiverFlynn, le 6 octobre 2017 à 13:55

A mon avis, la généralisation du phénomène des ligne "privées" a déjà commencé à avancer à grand pas. Chez les "mainstream", Boucheron, Carven, Viktor & Rolf, etc. ont tous sorti leurs collections "privées" ; les grands niches comme Goutal, Lutens, L’Artisan, etc. développent chacun leurs lignes "haut de gamme".

Je trouve que l’idée de séparer les gammes au sein d’une marque est intéressante à la base, comme les flacons vaporisateurs et cloches de Lutens. Dans un monde idéal, la ligne "privée" peut se permettre de faire des choses plus expérimentales, plus audacieuses, sans trop souci de la réception de marché, grâce à la ligne de base dédiée à un public plus large, tout en gardant une bonne qualité et une identité de la marque.

Mais ce n’est malheureusement pas le cas dans beaucoup de maisons, où la ligne "privée" n’est pas très différente des parfums "de grand public" et l’idée devient purement une ruse de marketing.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 6 octobre 2017 à 14:10

Je suis bien de votre avis.
C’est comme la Haute Couture, qui est (en principe) le laboratoire du prêt-à-porter, et n’est pas (ou rarement) rentable. Mais c’est un art(isanat) d’exception...
En parfumerie mainstream, les formules se sont écroulées alors que ces marques prétendument haut de gamme s’étaient différenciées des produits "cheap" par une recherche et une tenue bien supérieures, sans parler de la créativité et des conditionnements. Maintenant tout est banal et les "gloires", le patrimoine, ce qui a créé et maintenu le socle des fidèles est lamentablement en train de s’écrouler vers le banal, le ma l exécuté et le chiche...
Tout évolue, certes.
Mais vivement qu’on les enterre définitivement pour partir sur de nouvelles bases.
Et pas que des lignes privées à 500€ le flacon pour les émiratis...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Farnesiano, le 6 octobre 2017 à 14:31

Je n’ai pas de chiffres sous la main mais il me semble que par rapport à il y a 30 ans, l’offre " parfums " actuelle a été multipliée par 20, par 50, par 100 ? Bien sûr des grandes marques dites mainstream telles que Guerlain, Dior, Chanel, YSL, Givenchy, Nina Ricci, Gucci, Givenchy... ne nous offrent plus ces merveilles que sont ? qu’étaient, respectivement Samsara, Dolce Vita, Cristalle, Opium, Mémoire d’Homme, Envy, Pi, etc. Mais d’autres proposent toujours des choses plus qu’intéressantes (Twilly d’Hermès, Déclaration d’un Soir de Cartier, Amber de Prada, Soir de Lune et L’Eau d’Ikar chez Sisley...) et d’autres encore ont pris le relai, au hasard Narciso Rodriguez, Bottega Veneta, Viktor & Rolf, Mugler... Et surtout la vraie niche a décollé avec son lot de plus ou moins bonnes surprises mais souvent de magnifiques parfums à des prix variés. Faire une croix sur un parfum qu’on a aimé porter n’est pas le perdre tout à fait : la valeur du souvenir, bien sûr, et puis ne suffirait-il pas d’en garder un petit flacon à déboucher de temps en temps, juste pour se rappeler les bons et beaux moments qu’il nous a été permis de vivre, les belles personnes que l’on a pu rencontrer ? Que dire alors des splendides vins millésimés dont on a bu toutes les bouteilles ! Depuis les trois ou quatre que je fréquente Auparfum, mes découvertes ont décuplé autant qu’ont grandi mon amour et ma connaissance du parfum. Et " vive l’odorat ", comme ne cessait de nous répéter Jicky.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tevic, le 7 octobre 2017 à 06:40

Oui, merci Farnesiano, un peu de positivité. Ce que vous dites est vrai. La médiocrité grandissante du mainstream a eu pour contrepoint ces derniers 10 ans un foisonnement créatif vraiment incroyable. Mais c’est vrai aussi que c’est douloureux de perdre quelque chose qu’on aimait (comme une marque), même si in fine on peut trouver mieux ailleurs.

Je dirais, en libéral que je suis, c’est la magie du marché, de la main invisible. S’il y a une demande des amateurs éclairés pour la qualité à prix raisonnable, il y aura nécessairement des firmes qui vont aparaitre pour répondre à cette demande-là aussi. Mais d’un autre côté si les firmes connues, même de niche, se "mainstreament" naturellement, il faudra être en perpétuelle recherche du nouveau petit créateur inspiré mais pas trop connu. Ce qui est passionnant en soi aussi me direz-vous :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Farnesiano

par Farnesiano, le 4 octobre 2017 à 15:02

Je viens de consulter le site de vente en ligne de la marque. Me met hors de moi la première image qui nous dit que Tenue de soirée fait partie des 4 parfums iconiques aux côtés de l’Eau d’Hadrien, de Petite Chérie et de Songes... Allons donc !
Semblablement à Spicerobby, c’est par les parfums Goutal, L’Artisan et puis Lutens que je suis venu à la niche. D’autres ont pris le relai (parfois seulement en échantilons) et pas des moindres : Parfum d’Empire en tête, Naomi Goodsir, Different Company, Frapin, Mona di Orio, Frédéric Malle, Amouage, La Parfumerie Moderne, Rosine, Etro... ainsi que les rééditions Caron, Lubin, Patou... Tant de points de suspension ?! Soit autant de merveilles disponibles en dehors des marques citées !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thelittlebox

par Thelittlebox, le 4 octobre 2017 à 14:35

Ça me rend triste, c’est la marque qui m’a accompagné lors de ma découverte de la parfumerie. Depuis 2012, rien d’intéressant n’est sortie de chez Goutal.

La marque s’est perdue. Aucun risque n’a été pris, ils capitalisent sur ce qui se vend. Pourtant il y avait de la place encore dans la gamme Goutal, pour un beau chypre, un beau boisé.. plein de choses à faire.

C’est tout le paradoxe de la parfumerie de niche aujourd’hui, faire du pognon mais resté "confidentielle" et sélectif. C’est raté. Ça sera toujours incompatible et en défaveur de la création, de originalité et de la sincérité.

Quand la marque de niche veux vendre autant que les marques mainstream, on en arrive a ça.

Quelle tristesse.
J’en parle même au passé ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Spicerobby

par Spicerobby, le 4 octobre 2017 à 14:19

Je ne commente que très rarement sur le site auparfum mais là je suis obligé de m’indigner.

Après le changement d’identité visuelle de l’Artisan Parfumeur qui m’a fait me détourner de cette marque, c’est au tour d’Annick Goutal de tout faire voler en éclat.

Quel dommage quand je vois que c’est grâce à ces deux marques que je me suis progressivement intéressé à la parfumerie de niche.

J’avais eu à l’époque de leur découverte, de véritables coups de foudre pour Nuit Etoilée, Ambre Fétiche et pour Traversée Du Bosphore.

Je me résigne donc à faire une croix sur la marque Annick Goutal. C’est triste j’en conviens mais il y a finalement tellement de choses à découvrir.

Les belles nouveautés sont rares mais il faut continuer à y croire et à découvrir.

Pour finir et si nous lancions sur les réseaux sociaux le hashtag #jesuisgoutal ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Carmen

a porté Nuit et confidences le 8 novembre 2018

Sa note :

zililou3

a porté Nuit et confidences le 28 mars 2018

Sa note :

Brigitte BRUYERES

a porté Nuit et confidences le 11 janvier 2018

Sa note :

à la une

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Entrons maintenant dans la facette cuirée du parfum.

en ce moment

passiflore a commenté Addict

il y a 4 heures

Le parfum vulgaire par excellence. Un vrai cauchemar olfactif !

DOMfromBE a commenté Ubar

il y a 10 heures

Pour Soir de Lune, je le trouve souvent chez Superwinkel aux alentours des 130€ pour le format(…)

DOMfromBE a commenté Ubar

il y a 10 heures

Je vous en prie. Et en bon étourdi, j’ai oublié de mentionner un autre site néerlandais, bol.com,(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

Parfum d'ambre

Parfum d’ambre

Bruxelles (01)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019