Auparfum

Les parfums de la honte

par Jeanne Doré, le 12 juillet 2012

Vous, oui vous, le perfumista en puissance, qui vous pâmez devant le dernier Lutens, ou le prochain Frédéric Malle, et tournez de l’oeil à la première effluve d’un Paco Rabanne ou d’un Diesel, vous qui êtes la référence même du bon goût olfactif et un véritable rat de parfumeries de niche... je sais que vous avez au fond de votre mémoire un parfum inavouable que vous chérissez, que ce soit une vieillerie ringardisée à jamais associée à une love story romantique (Drakkar Noir ?), ou simplement parce que contrairement à l’avis général, vous trouvez très réussi le dernier lancement que tout le monde déteste (Belle d’Opium ?)

Allez-y, lâchez-vous, c’est maintenant ou jamais, vous avez le droit de prendre un nouveau pseudo si vraiment la honte est insurmontable, mais dites nous tout sur ces parfums que jamais vous n’oserez porter, mais que vous respirez avec émoi dans les rayons des Sephoras, en cachette, lorsque vous êtes seul, et que personne ne vous regarde...

Quels sont vos parfums de la honte ?

 

image : jean-barak.fr

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Elianora, le 17 mars 2017 à 20:42

mon parfum de la honte ? sans hésiter Sweet de Lolita Lempicka (j’en vois dans le fond qui tournent de l’oeil rien qu’à l’idée ^^)
mais en fait, j’assume totalement, c’est mon côté paradoxal : je ne me parfume presque depuis plusieurs mois (passé au naturel, résultat, le parfum me file mal à la tête, trop d’alcool :( ) et quand j’ai envie de me parfumer, je sors cette horreur archi-sucrée, qui doit délicieusement embaumer tout le bureau :D
faut pas chercher ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par MayAdl3r, le 15 mars 2017 à 14:00

Je ne sais pas si c’est le bon endroit pour parler de ces parfums, à vous de me dire ! Minuscule budget oblige et après des semaines (des mois) de sniffage intensif dans les parfumeries grand public et luxe, je suis allée dans un magasin Adopt’ qui propose toute une gamme de parfums à moins de 7 euros les 30ml. Certains ressemblent aux parfums de grandes marques (la qualité des composants ou finesse de composition en moins...). J’y suis allée dans l’optique de découvrir peut-être des compo intéressantes pour le prix, et de me faire plaisir en changeant un peu plus souvent. Avec le nez un peu plus éclairé sur mes goûts et les critiques d’auparfum, j’ai succombé à quelques uns d’entre eux qui sont en phase de test :

- Violette Vanille : simple, peu évolutif et porte bien son nom, je le trouve assez addictif, un petit cocon poudré, peu de sillage mais une tenue correcte.
- Baumes et bois : très sympathique, doux et enveloppant, baumé, miellé, un parfum de crépuscule d’été indien, chaud, réconfortant. La tenue est correcte, il présente également peu d’évolution.
- Nectar de rose : une rose assez velours, acidulée par moment, il laisse un voile vraiment très agréable sur la peau encore le lendemain (après la douche !) et il a un petit sillage.
- Thé blanc : frais, légèrement aquatique et salin, parfait pour l’été, il est assez doux, pas trop aqueux (j’ai parfois du mal avec ça), la tenue est très légère, il doit être vraiment agréable par temps chaud.

J’ai senti sur papier une foule d’autres de la gamme, certains m’ont paru trop sucrés (évidemment !) et d’autres n’étaient simplement pas dans mes goûts. J’ai effectué les tests sans vouloir les rapprocher d’autres parfums connus, et en tenant compte de leur prix. En sachant que je porte régulièrement Jean-Louis Scherrer, La Panthère, Pi, London, Champs-Elysées et que les prochains achats coûteux prévus sont Dolce Vita, l’Heure Bleue...

J’ai encore deux tests à faire, mais pour résumer, ils sont peu évolutifs, mais la tenue est meilleure que ce à quoi je m’attendais. Si ces parfums n’ont pas l’élégance, et le souci du détail des parfums de marque, ou une folle originalité, je trouve ceux-là plutôt réussis, en tout cas intéressants au niveau qualité prix, ce qui permet au moins un changement au gré des humeurs sans dépenser des sommes folles.

Pour les connaisseurs et ceux qui ont pu tester ces parfums, mon nez est-il encore bien trop jeune et s’est-il fait avoir ou ai-je fait des choix judicieux dans cette gamme ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Fille d'Avril

par Fille d’Avril, le 25 novembre 2016 à 10:10

Ce qu’il est jouissif cet article...je me régale à lire tous ces commentaires rouges de honte !
Mon parfum a demi-inavouable, avec lequel je prend un énorme plaisir à chaque fois, c’est KENZO AMOUR...Je crois que je ne m’en lasserai jamais...et pour toujours associé à ma fille, car je l’ai adopté alors que j’étais enceinte. Forcément, il me laissera toujours une trace celui ci !

Encore plus inavouable, plus jeune, j’ai adoré porté HONEYMOON de Vanderbilt...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 29 novembre 2016 à 14:33

Fille d’Avril, Kenzo Amour n’est pas du tout (pour moi) un parfum de la honte ! Il y a d’ailleurs une belle critique de ce parfum sur ce site...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par mishmish, le 23 novembre 2016 à 22:14

(d’ailleurs, sur le site, j’ai bien trouvé queluques commentaires sur les parfums "Eau Jeune" mais aucun article spécifique,...) Est-ce donc LA marque de la Honte ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Doblis, le 23 novembre 2016 à 23:48

Bonsoir Mishmish et bienvenue sur auparfum.bynez.com !
Eau Jeune La MArque de la Honte ???
Ah non alors ! Pas pour moi en tout cas qui ai 10 ans de plus que vous.
Pour moi, Eau Jeune représente mes 1ères découvertes en matières de parfums quand j’étais enfant/ado.
On allait moins facilement dans une parfumerie, je pense, c’était plus intimiste que maintenant.
Donc notre découverte des "sent bons" passait par les grandes surfaces et par Eau Jeune.
Mon coup de cœur absolu de l’époque : L’Orientale (je crois qu’il a "un peu" bougé depuis).
J’adorais ce parfum. Un peu dans la lignée de feu-Ispahan d’Yves Rocher que j’aimais beaucoup aussi.
Mais Eau Jeune vendait aussi des parfums plus fleuris comme Fleur à Fleur (dans la lignée d’Anaïs-Anaïs de Cacharel) et même verts comme Senteurs Fraîches.
Démon n’était pas si mal de mémoire. Un peu dans la lignée de Trésor de Lancôme non ? (Je peux me tromper).
En "bien lourd", il y avait Via Passion ou L’Insoumise. Là, on était dans l’opulent mais c’étaient les années 80-90 alors à la mode.

Alors, personnellement, je ne qualifierait pas Eau Jeune de Marque de la Honte mais de marque pour revenus plus modestes qui a su s’inspirer des modes pour forger le nez des futurs passionnés :-)

Et si le parfum vous plait toujours, n’hésitez surtout pas à vous l’acheter pour le porter ou ne serait-ce que pour l’avoir en stock chez vous, pour pouvoir le sentir à nouveau et vous remémorer de bons moments alors qu’il ne sera plus commercialisé.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par mishmish, le 24 novembre 2016 à 07:37

Merci Doblis pour votre réponse ! Je file acheter mon "Démon" sans complexe ;-) J’aimais aussi beaucoup le flacon vert, aux senteurs fraîches, et je l’ai réésayé ...mais il ne tient pas sur ma peau.. Au plaisir !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Fille d’Avril, le 25 novembre 2016 à 10:11

Idem que vous mishmish, les parfums EAU JEUNE je les ai découvert à l’adolescence (en coffret, avec une dizaine de petits flacons, un de mes plus beaux cadeaux d’anniversaire ! oupsss, rien que d’avouer ça c’est la honte suprême, non ?), ils restent à jamais gravé dans ma mémoire olfactive...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par missmuffin, le 25 novembre 2016 à 11:53

Non Fille d’Avril, ça n’est pas du tout la honte suprême, bien au contraire !
Cela montre que votre nez était déjà curieux.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Fille d’Avril, le 29 novembre 2016 à 13:29

Oh comme c’est gentil ça ! Merci !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Elianora, le 17 mars 2017 à 19:31

ah Eau jeune ! je portais "double Je", qui était une assez bonne réplique du premier parfum de Lolita Lempicka en ce temps-là ^^
j’en ai sûrement possédé / porté d’autres, mais ils ne m’ont pas marqué

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par neovand, le 27 novembre 2016 à 14:59

Bonjour,

J’ai également porté Démon d’Eau Jeune le temps d’un flacon pendant mon adolescence. Je ne vois pas spécialement de similarité avec Trésor de Lancôme, hormis la pêche et la vanille plutôt prononcée (assez dans Trésor, beaucoup dans Démon). Ceci dit, j’avais bel et bien choisi Trésor pour succéder à Démon, donc Doblis doit avoir raison.

Pour revenir à Démon, une de mes copines se "douchait" avec, malgré ça il me plaît toujours. Car je l’ai retrouvé l’année dernière et m’en suis offert un flacon sans le sentir. Je le trouve assez fidèle à ce qu’il était dans les années 90, peut-être un peu plus "léger", mais peut-être est-ce moi qui suis devenue moins timide oflactivement ? J’ai à peu près le même âge que vous et je le porte de temps en temps, pas de commentaires désobligeants :)

Et pour finir, je vais dire que je regrette Ispahan, mon préféré de la gamme Yves Rocher de l’époque (je trouvais Venise trop "fort")

Merci mishmish d’avoir évoqué ce parfum !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par mishmish, le 23 novembre 2016 à 22:12

Bonsoir,
Je suis nouvelle ici. J’aime beaucoup vos articles et la qualité des commentaires laissés.
J’ose écrire ce soir, dans la rubrique des parfums de la honte ;-) parcequ’aujourd’hui, au détour des rayons du supermarché, je suis tombée sur "démon" de Eau Jeune que je portais ado (et qui me ramène à cette période et à l’assurance et la confiance que j’avais en moi...). J’ai adoooré le sentir à nouveau et j’ai presque l’impression d’être en manque de cette odeur ce soir. Elle est pourtant "grossière"il me semble. Mais je n’ai aucun talent ppur sentir et décrire les senteurs...
Pensez-vous que ce soit le parfum de la honte sur une femme de 35 ans ?
Puis-je oser me l’acheter et le porter ?
Dans l’espoir de lire des avis éclairants ! Au plaisir !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

sigisbée

par sigisbée, le 8 avril 2016 à 22:21

JUNGLE forever ! Je sais, Jeanne, vous ne le chérissez pas et je vous comprends, c’est plus fort que moi.
Malgré les disconvenues épicées !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jochris, le 8 avril 2016 à 17:19

Je porte Gloria Vanderbilt et son flanker, Miss Vanderbilt. Et aussi Cléa d’Yves Rocher. Et Sunflowers d’Elizabeth Arden ( j’avoue que je le trouve coriace, celui-ci).
Et franchement, j’ai le "hontomètre" à zéro.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lieul, le 8 avril 2016 à 18:33

Je plussoie pour sunflowers que j’aime beaucoup, il est facile et c’est que j’aime chez lui

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

BleuIrisé

par BleuIrisé, le 29 mai 2015 à 08:38

Bonjour à tous !

Alors on ne peut pas forcément parler de parfums de la honte car je ne les apprécie plus et ne pourrai plus les porter..Mais je les ai tellement aimé et pendant longtemps.. Donc çà reste un peu honteux :)

Le premier est MAGNETISM d’ESCADA, que j’ai porté de mes 18 ans à mes 25 ans...Aouch.. J’étais folle de ce parfum..et pourtant maintenant je ne peux plus le sentir, je le trouve écoeurant, sucré, bizarre.. Quand je regarde la pyramide çà ne m’étonne pas :

Tête : Ananas, cassis, melon, lychee
Coeur : Rose, magnolia, jasmin, héliotrope, iris
Fond : Bois de santal, vétiver, patchouli, immortelle

Pourtant il reste associé à de bons souvenirs et c’est le parfum que j’ai porté les premières années passées avec mon mari (en le respirant à nouveau il le trouve assez vulgaire aussi :)

Quelqu’un d’autre a-t-il commmis ce crime ? Suis-je trop dure avec ce parfum ?

Sinon ado j’ai porté le Double Je d’Eau Jeune, ce parfum mauve bi-phasé :) Et j’ai également voué un culte à Deep Red d’Hugo Boss.. toujours en vente, je suis étonnée ! Il faudrait que j’aille le sentir à nouveau.

Moins honteux je trouve j’ai porté Un amour d’amandier, des Belles de Ricci, le bleu :) Celui-ci en revanche a disparu, mais j’aimerai beaucoup le sentir et me refaire une opinion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 29 mai 2015 à 10:43

ExquisiteSeraphine, je plaide coupable, j’ai aussi porté Magnetism d’Escada, au moins deux flacons en alternance avec Aimez-moi de Caron. Quelle idée !!
Magnetism me plaisait bien avec sa note lactée (bois de santal) et les fruits qui pétillaient. Je ne dis pas que je le porterais à nouveau mais pas si honteux que cela à mon avis. J’ai aussi aimé un temps Un amour d’amandier ! Par contre jamais d’Hugo Boss, je ne connais pas du tout (mais vraiment pas)leurs parfums, rien ne me vient en "nez", impossible d’en citer un seul.
Eau Jeune, gamine je collectionnais les "sorbets" dont celui à la poire qui me fait penser à Petite Chérie de Goutal ! Rhoo....Je me dis que cela remonte à très loin mon intérêt pour les parfums ! Alors oui, forcément j’ai commis des fautes de goût mais ce n’est pas bien grave. Je suis surtout moins sectaire, moins sensible au matraquage publicitaire.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ExquisiteSeraphine, le 29 mai 2015 à 11:48

Ha merci billieH !
Ne soyons pas si mauvais avec ce Magnetism d’Escada..Si je l’ai porté 7 ans c’est bien qu’il n’était pas si horrible que çà.. Mais c’est vrai qu’il avait quelque chose de lacté et pétillant à la fois. Je le sentirai sans doute avec une petite émotion un jour :)
Hugo Boss que dire..Disons que le Deep Red n’était pas non plus affreux.. Fruité mais avec un fond assez chaud, mais avec le recul c’était assez cheap :)
Ha oui les sobets Eau Jeune je me souviens. Pour la parenté avec Goutal c’est assez drôle quand même.
Sinon j’ai bien sure porté Lolita Lempicka, la petite pomme à la réglisse.. Je trouve qu’il sent toujours très bon mais impossible à porter car trop associé à ma jeunesse.

Sinon je me souviens avoir éprouvé une fascination pour Organza de Givenchy qu’une amie à ma mère portait ! Je trouvais l’odeur magique et la pub magnifique.. J’avais 10 ans je pense.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 29 mai 2015 à 12:21

Ah oui, 7 ans quand même ^^ c’est vrai que nous associons des parfums à des périodes de notre vie. Je l’ai vu hier Magnetism, cela m’a étonné qu’il soit toujours en vente. Mais je n’ai pas pschitté j’avoue. J’ai porté de nombreux parfums et toujours avec une grande infidélité. J’ai un agréable souvenir d’Organza. Une pub qui m’a marqué est celle d’Egoïste de Chanel...
J’ai porté Lolita Lempicka vers 14 ans, un de mes premiers parfums. J’ai encore 100 ml mais le niveau du flacon ne descend pas très vite. Je porte de temps en temps Si lolita, j’aime vraiment bien le pois de senteur...Pour la pomme au réglisse, je le sens encore beaucoup (deux collègues l’ont comme signature). Il était révolutionnaire à l’époque ! Je l’ai quitté à l’époque pour Cerutti 1881 dont j’ai toujours un flacon...Il est si joli. Bonne journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 29 mai 2015 à 12:26

Gros problème psy en vue, je parle de mes parfums comme je pourrais parler de mes amants si j’en avais...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ExquisiteSeraphine, le 29 mai 2015 à 13:05

Heureusement que nous sommes plus fidèl(e)s en amour qu’en parfum sur AuParfum (enfin je parle pour moi :)
Cerruti 1881 honte à moi je ne l’ai toujours pas senti, par contre j’ai acheté l’edition Blanche pour ma maman et j’avoue que j’ai beaucoup aimé !
Organza çà fait très longtemps que je ne l’ai pas humé.. Avez-vous déjà testé la version Organza Indecence ? Un parfum sans fleur mais plein de bois, d’épices et de fruits.. Très interessant je trouve.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 30 mai 2015 à 16:33

Idem billie... Une vraie érotomane devant ses Lutens, la Solance...

Mes amants préférés se nomment Serge N.Ier et Sultan II ;) Mais là je viens d’entamer une liaison avec une bad girl dont le pseudo marie la botanique et la criminalité hihihi... ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 30 mai 2015 à 18:25

Solance, je viens de commencer une liaison délicieuse avec une jeune femme androgyne venus de la fin du XIXe siècle...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 30 mai 2015 à 18:27

Oups, venue du XIXe siècle...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Solance, le 30 mai 2015 à 19:10

Ahhh, et comment s’appelle cette belle androgyne, billie ?

Bon, sinon moi, je confirme que Tubéreuse Criminelle est une allumeuse de première qui affole la libido de mon couple ^^...

Mais y’a pas de honte ;) ;)...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 30 mai 2015 à 19:56

Solance, elle s’appelle Jicky ! Bon ben passez une agréable soirée...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 30 mai 2015 à 23:56

(je me retrouve dans des histoires de lits sans rien avoir demandé à personne ^^)

bonsouuuuuuaaaaaaar

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 31 mai 2015 à 05:12

Vous êtes un peu jeune cher Jicky...ne vous en déplaise. Billie

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par mariep3, le 16 octobre 2015 à 16:03

Bonjour !

En lisant ce dernier commentaire, je me souviens que, moi aussi, j’ai porté les Belles de Ricci, mais le vert (Liberté acidulée). Magnifique souvenir de jeunesse !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Elianora, le 17 mars 2017 à 19:56

le Belle bleu était mon préféré de la série (le Belle de minuit, sorti plus tard, m’avait plu aussi), hélas, en ce temps je n’avais pas de quoi me l’offrir et il reste un de mes grands regrets parfumesques :(
je ne sais plus ce qu’il sentait (enfin, je ne saurais le décrire), mais j’aimerais assez trouver qqch qui y ressemble, pour "voir" ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Raphaëlle

par Raphaëlle , le 28 mai 2015 à 18:46

Ayant traversé récemment une phase "je veux un parfum d’Italienne à la beauté dévastatrice" (ne posez pas de questions :p), j’ai lu, je suis allée renifler des trucs à droite à gauche puis un jour je suis tombée sur la description de Dolce & Gabbana Pour Femme. Ça m’avait l’air beau. Je suis allée le sentir, et là, je n’ai pas compris. Ce que j’avais dans les narines ne correspondait en rien avec le floral aldéhydé dont j’avais lu la description. Normal... il a été reformulé complètement et j’avais lu la description (et des critiques) de l’ancien.

Toujours est-il qu’étrangement, ce truc doucereux, douceâtre, tout rond, poudré (bon, j’adore les poudrés), lacté et crémeux, qui devrait ne rien avoir de séduisant tant il sent un machin entre la guimauve à la vanille et la crème à la barbe à papa, bah... je l’aime bien. Je ne sais pas si je lui trouve quand même quelque chose de sexy à cause de l’image que je m’en étais fait et qui persisterait malgré tout, ou si simplement je le trouve complètement régressif, mais voilà, Dolce & Gabbana Pour Femme est mon parfum de la honte.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Raphaëlle , le 28 mai 2015 à 18:58

(et si par hasard, quelqu’un a une proposition de parfum d’Italienne à la beauté dévastatrice, je suis preneuse :p)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Calygo, le 28 mai 2015 à 19:04

C’est quoi un parfum d’italienne ? (faut pas poser la question mais je la pose quand même :P).

Parce que j’ai du mal à visualiser (à moins que ce soit un parfum de marque italienne ?).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Tamango, le 28 mai 2015 à 19:15

Si par "parfum d’italienne" vous entendez parfum de marque italienne, je vous conseillerais bien les créations Acqua Di Parma : Profumo (superbe chypre), iris Nobile (pour vous qui aimez les poudrés) entre autres.

Bonne soirée à vous, Raphaëlle.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Raphaëlle , le 28 mai 2015 à 19:35

pas forcément un parfum de marque italienne, même si ça ferait un peu partie du truc. Bon -attention, on ne se moque pas, ce qui suit va être bourré de clichés :p- un parfum porté par une Italienne magnifique, très féminine, brune, en noir et blanc (oui, dans ma tête c’est comme dans un vieux film en noir et blanc), dans une robe un peu rétro (avec des pois/de la dentelle...?), qui marche dans une petite rue pavée, une coiffure un peu 50s-60s, des traits de liner qui lui font des yeux de biche incroyables... une femme qui assume vouloir séduire mais qui décide de tout. Ahem. *fuit et se cache* :p

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Calygo, le 28 mai 2015 à 19:59

Misia chez CHANEL ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Raphaëlle , le 28 mai 2015 à 20:14

Merci Calygo et Tamango pour vos propositions :)

je crois que lors de mon prochain passage à Lille, un détour par le Printemps s’imposera afin que je puisse tester les Acqua di Parma et l’exclusif de Chanel !! :) J’ai hâte !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par ambre, le 28 mai 2015 à 21:37

Raphaëlle, vous ne trouverez malheureusement aucun des Exclusifs de Chanel au Printemps à Lille. Pour l’heure ils n’y sont pas encore distribués. Par contre vous pourrez tester les Acqua di Parma.
Un parfum italien ? Pourquoi pas Blonde de Versace, une tubéreuse opulente qui ne passe pas inaperçue... mais là on est loin, très loin des Acqua di Parma.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 28 mai 2015 à 21:39

Raphaëlle, vous cherchez le parfum de Sophia Loren...un parfum d’une féminité folle. Je pense à Carnal Flower...il faut de la tubéreuse au moins !
Et quel parfum porte la divine italienne Monica Belluci ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 28 mai 2015 à 21:41

Blonde est une excellente idée...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance 3, le 28 mai 2015 à 22:47

Ah, il y avait autrefois un parfum qui convenait tout à fait à votre description : un aldéhydé très sensuel et très "dame" à la fois, et à mon souvenir l’égérie n’était autre que Monica Belluci : c’est Sicily de Dolce et Gabbana, mais il me semble qu’il est discontinué.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Raphaëlle , le 28 mai 2015 à 23:27

aaaaah le parfum que je regretterai toute ma vie de n’avoir jamais senti... :’( car oui, il est discontinué, et oui, Monica Bellucci en était l’égérie !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par BlueJasmine, le 28 mai 2015 à 22:50

Mais on ne trouve plus Blonde en France, si ?!! Si oui, dîtes-moi où svp ça m’intéresse !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par billieH, le 28 mai 2015 à 23:11

Ebay ma chère...je l’ai vu il y a peu.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par BlueJasmine, le 1er juin 2015 à 11:40

Ah ok merci ! Je vais passer l’info à une fan ... !!!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 30 mai 2015 à 23:10

Chère Raphaëlle, vous devez vous trouver 1881 pour femme de Cerruti. Un bijou peu porté au monde francophone (c’est normal que le parfumerie française a la priorité). C’est un floral poudré délicieusement boisé avec une touche aromatique verte. Il est élégant, délicatement sensuel (mais pas mièvre), facile à porter et trouver (sur le net il se vende pour pas grand chose), de belle tenue et sillage respectable. J’ai suivie votre recherche et je pense que celui vous ressemble.
Le autres suggestions tiennent parfaitement la route, mais je ne trouve pas Blonde aussi réussie que les tubéreuses peuvent l’être. Elle a un coté cheap au trash, si vous préférez.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 31 mai 2015 à 00:48

Raphaëlle, je sais !
LE parfum d’Italienne à la beauté dévastatrice c’est Diva d’Ungaro. Elle n’est pas pour tout le monde, mais si vous arrivez de l’apprivoiser, c’est une bombe ! Sexuelle, sensuelle, complexe, en peu capricieuse, mais toujours élégante. Boisé, poudré, fleurie, délicatement épicé, animale, oui, oh oui...
Pas chère, au bas des étagères dans les parfumeries et elle a une critique ici aussi. Et sur la peau, s’il vous plait, la mouillette ne lui rende pas justice.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par idepont, le 5 juillet 2015 à 20:17

Diva, quelle merveille... Ca fait plusieurs mois que je me tiens à quatre pour ne pas en racheter un flacon. Je l’ai pas mal porté au début de mon mariage, il m’allait bien, aux dires de mon entourage. Parfum de soir, parfum de gala, parfum ultra-féminin, rose théâtrale, rideau de velours cramoisi se levant sur une... diva... Moi qui étais si timide, pourtant... Mais c’est un parfum qui me donnait de la force quand j’étais encore bien jeune. Il me vieillissait ce qu’il fallait. Je pense que maintenant, il me rajeunirait ce qu’il faut ! ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 5 juillet 2015 à 20:35

C’est LE parfum de ma cousine, petite rousse aux cheveux bouclés, depuis des années 80. Et elle a toujours l’air d’une gamine. Je sais qu’elle devait faire des efforts pour qu’on la prenne au sérieux.
S’il empêche le vieillissement, j’achète un flacon sur le champs, cousine au pas...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par idepont, le 6 juillet 2015 à 11:45

 :-D Il me rajeunirait en me ramenant au temps de ma jeunesse incertaine, je ne sais pas si ce sentiment serait universel ! Il n’en reste pas moins qu’à tout âge, c’est un parfum de très grande classe.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par idepont, le 8 mai 2015 à 12:19

J’ai un souvenir ému de la Mandarine d’Yves Rocher, seule maison accessible à mon budget d’ado fauchée... Pétillante au possible, une explosion de bonne humeur pepsy, et une tenue étonnante, à tout petit prix ! Un petit flacon momoche tout simple, pour un petit parfum génial tout simple.
Et à la réflexion, droite dans mes bottes, je n’en ai pas honte du tout. Et j’aurais même aimé que pas mal de jeunes filles d’aujourd’hui renoncent à leurs parfums sucraillés écoeurants pour porter ce délice juvénile hélas disparu...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par zapakh, le 9 mai 2015 à 08:25

Ah, Mandarine d’Yves Rocher... Somptueuse Eau de Toilette Fraîche ! Une belle composition dont je peux me délecter encore aujourd’hui car il me reste toujours un flacon entamé depuis...1989 et la formule n’a pas bougé !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par missmuffin, le 9 mai 2015 à 13:49

quelle chance vous avez là ! j’ai moi même retrouvé une miniature de Venise indemne(7.5 ml tout de même)que j’utilise avec parcimonie

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par zapakh, le 9 mai 2015 à 20:54

Si j’avais su, en 1989, que quelques décennies plus tard, j’allais pouvoir crâner avec du Yves Rocher vintage...
Vous êtes également très chanceuse, chère missmuffin, avec ce petit joyau qu’est Venise :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Astres, enfer et voyages lointains : la revue de sorties parfums #9

Astres, enfer et voyages lointains : la revue de sorties parfums #9

Parce qu’il y a de plus en plus de lancements, voici la revue de sorties, tour d’horizon des flacons qui sont arrivés sur nos bureaux ces dernières semaines.

en ce moment

il y a 10 minutes

Chic, chic ! J’ai hâte de sentir le "Passage d’enfer extrême" de la main de Giacobetti, et le(…)

il y a 12 heures

Bonsoir Farnesiano, Vous faites écho à un message de S9 (avec qui je partage un amour sans(…)

il y a 12 heures

Can I get an Amen for the Galbanum ? Jicky, M. Corticchiato, est-ce qu’il pourrait devenir une(…)

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires