Auparfum

Chlorophyll Gardenia

Comme des garçons

Flacon de Chlorophyll Gardenia - Comme des garçons
Coup de cœur
Note des visiteurs : (1 vote)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Fleur sous acide

par Denyse Beaulieu, le 12 octobre 2020

Un gardénia mutant qui révèle la vigueur de la tige sous la fleur. Si le vert fluo avait une odeur, ce serait celle-là.

Comment faire crier un gardénia ? En lui flanquant un formidable coup de coing – non, ceci n’est pas une coquille, mais l’une des facettes d’une molécule captive d’IFF, le Cosmofruit, avec un flash de métal hurlant et de vert de noisette.
Vingt ans après « Series 1 : Leaves », Christian Astuguevieille, directeur artistique des parfums Comme des garçons, se remet donc au vert avec cette festive et détonante « Series 10 : Clash » dont le principe est un choc olfactif entre les deux accords éponymes de chaque composition. En l’occurrence, Radish Vetiver, Celluloid Galbanum et Chlorophyll Gardenia. Avec ce dernier, c’est en quelque sorte à une thérapie du cri primal que le premier soumet le second, faisant affleurer l’hystérie latente qui se dissimule sous sa langueur lactée. Sous cette coulée de suc acide, la fleur blues de Billie Holiday se mue en colorature psychédélique façon Nina Hagen (diva punk berlinoise, toujours aussi jetée à 65 piges).

Que ceux qui portent encore le deuil du Velvet Gardenia de Tom Ford et de son odeur blette passent leur chemin. Comme la Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir, ce gardénia mutant révèle la vigueur de la tige sous la fleur. Suret comme un bâton de rhubarbe, crissant comme une bouchée de pomme granny, croquant comme un petit pois cru : si le vert fluo avait une odeur, ce serait celle-là. On craque.

Cette critique est initialement parue dans Nez, la revue olfactive, numéro 9 - Autour du monde - juin 2020

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Frédéric

par Frédéric, le 12 octobre 2020 à 12:32

un achat coup de coeur , ce qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps ! C’est très vivifiant et évite le coté écœurant de la note gazon coupé malgré une longue tenue. Je l’ai aussi mélangé avec Matin d’Orage de Goutal et c’est sublime.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Entrons maintenant dans la facette cuirée du parfum.

en ce moment

Aberystwyth a commenté Ubar

il y a 11 heures

<3 Je dois avouer que je suis pareil, je ne rate pas un article, pas un commentaire(…)

martoo62 a commenté Ubar

il y a 11 heures

Merci beaucoup Farnesiano pour votre réponse hyper rapide ! Je prends note pour le site(…)

Farnesiano a commenté Ubar

il y a 12 heures

Oups ! Correction : Anna.

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Lyon

Divine Lyon

Lyon (69)

Passage 31 - Nantes

Passage 31 - Nantes

Nantes (44)

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Paris (75)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019