Auparfum

Chanel N°5

Chanel

Flacon de Chanel N°5 - Chanel
Les Classiques
Note des visiteurs : (76 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Mythe & légende

par Jeanne Doré, le 19 mai 2007

Une vieille légende circule souvent pour expliquer que la surdose d’aldéhydes dans N°5 serait due à une erreur de pesée de la laborantine d’Ernest Beaux.
Cette rumeur est démentie par la plupart des spécialistes, qui justifient plutôt cette innovation par la volonté de Coco Chanel de créer un parfum nouveau, inimitable et inégalable.

Ayant à l’origine sélectionné un accord original de rose, d’ylang-ylang et de jasmin, elle demanda à Ernest Beaux comment rendre le parfum impossible à copier.
Il décida donc de le rendre le plus cher possible en augmentant tous les ingrédients les plus coûteux, ce qui l’amena à devoir ré-équilibrer toute sa formule, les notes florales ayant complètement pris le dessus.
C’est à ce moment qu’il essaya d’augmenter le mélange des aldéhydes, déjà présents dans la formule, qu’il porta à 1%, dosage encore jamais utilisé dans un parfum à cette époque, ce qui constitua une révolution, et alimenta la légende qui voulait qu’il soit le résultat d’une erreur….

Ceci étant dit, il est réducteur d’attribuer le succès du N°5 aux uniques aldéhydes, et il serait toujours le N°5 sans les aldéhydes, qui servent surtout à mettre en valeur l’extrême qualité des ingrédients floraux, qui sont cultivés et traités de manière exclusive pour Chanel.
L’ylang-ylang et le jasmin sont dominants, accompagnés de rose de mai, d’iris, de néroli, et s’étendent lentement sur une note de fond qui ne finit jamais, constituée essentiellement de vetiver, de musc, de santal et de vanille.

L’accord du N°5 a été maintes fois copié, repris, transformé, et galvaudé dans toutes sortes de produits de grande consommation (la laque Elnett en est l’exemple le plus parlant), ce qui l’a quelque peu banalisé, mais je reconnais toujours son sillage dans la rue, même s’il a toujours une facette différente suivant la femme qui le porte.

Coco Chanel voulait un parfum unique, il est devenu un mythe.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

DOMfromBE

par DOMfromBE, le 29 juin 2021 à 13:33

Hello,
Qui a eu la curiosité de découvrir la Factory de Chanel, ou l’un des pop up stores qui viennent d’ouvrir afin d écouler la ligne de produits célébrant l’anniversaire du mythe ?
Des formules recyclées dans des emballages qui ne plairont pas à tout le monde...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 30 juin 2021 à 07:48

Bonjour DomfromBe, bonjour à tous,
Pas encore. Je ne sais pas si ces factories qui cassent en effet complètement les codes de Chanel plaisent ou plairont. Compte tenu du chantier permanent qu’est devenu Paris, peut-être est ce une façon pour Chanel d’épouser l’air du temps ou d’adopter une tenue de camouflage ? Honnêtement, je n’aurais aucune envie d’avoir un ersatz de pot de peinture parmi mes produits de beauté. Il est très probable que Chanel vise une jeune clientèle avec cette gamme disons : ludique ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 30 juin 2021 à 11:47

Vous m’apprenez l’existence de ce magasin éphémère.

Je trouve ça rigolo, à cause du côté "pop-art" warholien de ce magasin éphémère. J’aime aussi la part d’humour dont fait preuve la marque (auto-dérision).
"The factory" c’était aussi le nom de l’atelier colloc’ de Warhol. Il avait aussi sérigraphié le flacon, et ce polychrome avait servi pour des éditions limitées du no5 autour de 1995. "Pop" up stores. Souvenir du défilé Chanel couture qui imitait un centre-commercial, et où les invités avait essayé de chiper des produits !!! Et puis la calligraphie minimaliste art déco 1900 se prête à ce jeu.

Je trouve que ça fait une démonstration conceptuelle élégante, mais je n’achèterais probablement pas de produits.
A l’occasion d’une exposition sur Adrian Frutiger, Arte avait expliqué comment la typographie avait un effet subliminal. Ce qui en fait une sorte d’art. Ce qui a l’air neutre se grave en fait sur la rétine. C’est comme l’ancien générique de l’émission "Culture pub".
https://www.youtube.com/watch?v=6nzj8txkFXE
Donc même l’emballage le plus sobre possible pour la gamme du n°5 vient renforcer une part du côté iconique, quoique fonctionnel et impersonnel, du produit.

Les gens qui achèteront vraiment seront probablement la part de client un peu gogo de la marque, comme pour Hermès.
Sur les sites d’occasion, je croise régulièrement des gens pour lister des pouilles à logo au dessus de leur prix initial, déjà bien enflé. Ma stupéfaction est souvent suivi d’une bonne marrade. (ex : whoa ! 1 mètre de papier cadeau vieillot hermès à 50€, une aubaine ! Certes il existe des perles dans les produits vintage, pour le reste, les revendeurs ne se mouche pas du pied)

Mais qui sait..., peut-être que dans 5 ans, je prendrais amèrement conscience que j’ai raté une occasion de spéculer. Le flacon neutre de lotion vaudra peut-être dix fois son prix, et sera exposé dans les musées à côté de la merde d’artiste !
En attendant, les éditions limitées de 1995 se vendent moins cher car les gens les trouvent louches. C’est donc une astuce pour acheter du n°5 semi-vintage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 30 juin 2021 à 12:27

Hello
En 1995, on n’a modifié que les emballages pour, de mémoire, 4 références.
J’ai encore les cartes postales, sacs et cartons à parfumer........

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 6 mai 2021 à 08:57

Avis aux esprits curieux : Jicky a publié sur Tweeter un fabuleux article consacré aux 100 ans du N°5. Le saucissonnage imposé par Tweeter est vraiment criminel ...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

héspéridés

par héspéridés, le 24 décembre 2020 à 23:06

Bonjour à tous,

Je m’intéresse depuis quelques temps à ce numéro 5, j’ai vu des publicités concernant le nouveau "n°5 Parfum". Est-il un banal flanker sans intérêt ou a-t-il bel et bien l’esprit et la tenue de l’ancien vrai N°5 classique ?

Je ne l’ai pas encore découvert en boutique, il est introuvable pour l’instant dans ma province.

Je vous remercie

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 25 décembre 2020 à 06:09

Bonjour.
On ne peut pas parler de flanker concernant le numéro 5. Ce n’est pas comme Coco, Mademoiselle et Noir.
Toutefois, chez Chanel, chaque concentration a sa propre personnalité. Et si vous pouvez passer par un Printemps ou des Galeries Lafayette, vous auriez la possibilité de l’essayer dans cette concentration.
Certains croient haut et fort que l EDT et l extrait sont les plus proches de l esprit originel. Tandis que l EDP est ancrée dans sa décennie de naissance, les années 80.
Ce sera une affaire de goût.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par héspéridés, le 25 décembre 2020 à 09:26

Bonjour DomFromBe,

merci pour vos remarques.
Je m’intéressait à l’eau de parfum qui, d’après les commentaires lus ici, avait une bien meilleure tenue que les autres. Après c’est toujours difficile pour moi de juger la qualité au regard de l’original puisque j’ai assez peu de recul, 27 ans, pour avoir un avis étalé sur la durée.
Ça sera effectivement une affaire de goût

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par héspéridés, le 25 décembre 2020 à 09:29

Je m’intéressais* raaah

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 25 décembre 2020 à 09:54

Et je me rends compte qu’on a omis les flankers que sont l’eau première et le numéro 5 l’eau.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 25 décembre 2020 à 09:53

C’est pour ça qu’il vaut mieux scinder.
Le parfum et l EDT sont les versions originelles. Mais qui a senti une formulation des années 1920 ?... On ne peut que confronter nos appréciations sur l’évolution de ce parfum sur les dernières décennies.
Quant à l EDP, qui a aussi m’a préférence, on oublie les histoires de Marylin. C’est un produit des années 80, très Santal et vanille. Elle a aussi Pal mal trinqué, tout en reprenant du poil de la bête ces deux dernières années. Et avec Chanel il y a rarement du vieux stock qui traîne dans les rayons. Mais je pense pouvoir dire que c’est l EDP qui sera la plus "forte" en termes de diffusion.
Traquer les versions vintage pose deux problèmes : l’état de conservation et la grande possibilité d’avoir affaire à une copie.
Bons essais.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Calygo.W, le 25 décembre 2020 à 18:05

Bonsoir Héspéridés,

pour avoir les trois concentrations de ce parfum (y compris une "vieille" eau de toilette que j’ai offert), elles ont vraiment toutes un rendu différent.

L’eau de toilette est aérienne, lumineuse, très aldéhydée avec un beau bouquet floral assez solaire et un fond crémeux de santal. C’est pour moi la version la plus jolie et contrastée.

L’eau de parfum est plus lourde, plus riche en fleurs (ylang/rose), beaucoup plus crémeuse et plus dans les notes de fond, elle n’est pas montante comme l’eau de toilette (moins aldéhydée et surtout des aldéhydes moins pétillants/métalliques), elle est très belle mais très 80’s comme dit plus haut, presque outrancière, épaisse, sans pour autant être vulgaire ou écœurante (ça reste du Chanel :p)

L’extrait de parfum c’est presque un juste milieu entre edt et edp, ou le bouquet floral est vraiment beaucoup plus beau et le tout plus ciselé, il y a un effet presque gras entre les fleurs et les notes de fond, que j’adore.

Le vrai ancien N°5 n’existe plus quoi qu’il arrive, mais l’actuel est un très beau parfum, mon ancienne eau de toilette (années 90) est assez animale, beaucoup plus costaud mais c’est aussi dû à la macération du parfum.

Ressemblant ou non à l’original, on s’en fiche un peu, ça reste un parfum culte à connaître :p

Je peux vous envoyer des mouillettes des trois si vous voulez :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par héspéridés, le 3 janvier 2021 à 17:54

Bonjour Calygo,

Je vous remercie pour votre avis instructif. Je pourrai aller comparer la semaine prochaine les différentes versions afin de faire un choix. C’est très aimable de votre part de me proposer un essai. Pour l’instant, je n’ai encore jamais acheté d’extraits chez chanel, mais votre description de cette version me plaît beaucoup.
Quand à la comparaison entre l’eau de toilette et l’eau de parfum, il me semble que je me reconnais plus dans l’EDP. A suivre ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 10 janvier 2021 à 13:51

Merci DOMfromBE et Calygo, vous avez été super concis ! (et m’avez évité d’écrire la même chose).

Comme les testeurs d’extrait du no5 sont souvent des flacons spray de 35ml, c’est assez facile de savoir si on l’aimera ou pas. Car le spray est comme un lance-flamme : la quantité de parfum qui va sur la touche de papier (ou la peau) est assez monstrueuse, comparée à l’application avec le bouchon du flacon. Si après 2 heures vous sniffez encore compulsivement la touche de papier, on pourra dire sans trop d’erreur que vous l’aimez (!)

Les versions anciennes ont plus de civette, mais je les situais avant les années 90. C’est comme si on sentait l’eau croupi du vase où sont les fleurs. Ca donne un parfum plus abstrait : civette, aldéhyde, puis les fleurs en plus abstrait. D’ailleurs, l’intension originale, c’était cette abstraction. Comme pour Joy de Jean Patou, le marketing est revenu derrière, pour dire l’inverse. La pub parle de vraies fleurs, donc les gens s’attendent à un parfum figuratif.

Et c’est un peu plus vrai maintenant, c’est plus figuratif. Plus d’iris, de rose, de jasmin... plus de crémeux, sur un fond reformulé d’année en année vers du ambré poudré. J’aime y voir l’effet des concrètes de fleur de Grasse, cette cire grasse, salubre, et odorante qu’on dilue à l’alcool pour en obtenir l’absolu. En comparaison, les vraies vieux no5 sentent la petite culotte sale et le laboratoire. :D :D :D

Apparemment Chanel tient promesse quand il s’interdit un ingrédient pour des raisons éthiques -le capitalisme ne nous avait pas habitué à ça-. (Donc il évite la civette, le musc tonkin -note animale à la douceur du daim-, et certains extraits de plante, quand le marché des ingrédients pour parfumeur est en tension.) (Maintenant, si Chanel pouvait éviter de faire trop dans la peau d’agrumes, le shampoing, et les fruitchoulys pour ses sorties... (Noir, Gabrielle, et une flopée d’exclusifs assez tiédasses. Je salue l’effort éthique supposé des gens chez Chanel, mais c’est comme s’il réduisait trop leur palette. Ce qui est alors proposé n’est plus à mon goût.))

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 10 janvier 2021 à 14:18

Cher Petrichor,
Au vu de l’évolution actuelle des consommateurs, si on évite les arômes de shampoing pour revenir à un petit fumet de culotte... Je serais curieux de voir les réactions des clients anglo-saxons ou de pays dits émergents...
Je suis certain que vous aurez un avis là-dessus.
Bon dimanche.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 11 janvier 2021 à 10:19

Cher Dom :),
Avec le fumet de culotte, tant que l’effet est séducteur parce que subliminal, je pense que les gens achèteront. (Notre situation est une exception, car nous parlons d’extraits concentrés et vieillis, ou des parfums de niche volontairement provocants.)

Tout est une question de dosage en parfumerie, ici dans le contraste propre / sale.

Je repense à la note de lait caillé qu’on trouvait dans pas mal de parfums "floral aldéhydé", les floraux blancs lactoniques. (Je ne sais pas si c’est le bon terme). Il y a L’interdit, Miss dior, et une douzaine de noms qui m’échappent. (Tout le monde se copiait dessus pour proposer une variation sur ce parfum-type de fille bourgeoise proprette.)
Miss Dior est particulièrement joli, en extrait ancien. Il évoque olfactivement toute une gamme de blanc cassé, de blancs salis : lait caillé, eau du Nil, blanc d’œuf et sa coquille, sous-vêtements plus très net. C’est ce qui y rend le jasmin plus blanc, le muguet plus radieux, l’iris plus propret, et l’odeur de dragée plus immaculée et savoureuse. Et puis, il y a quelque chose de subjectif dans ce qui est sale : les meilleurs thé vert sentent positivement la bouse de vâche, et les magnolias utilisent l’odeur des fromages bleus, ceux-là même que beaucoup de partie du globe refusent de manger.

Et pour revenir au n°5, peut-être qu’on peut voir dans son changement un exemple de démocratisation du luxe. De parfum "culotte sale & labo" pour séduire certains soirs de sortie, on est passé à un parfum de "luxe ordinaire", grisant et cosy, pour une utilisation quotidienne. (iris violette rose santal sur fond tonka vaporeux). ((comme dans la chanson de juliette, qui parle d’un "chanel ordinaire" <3))
https://www.youtube.com/watch?v=fNZUTI5DK2s

https://www.youtube.com/watch?v=fNZUTI5DK2s

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par yes u suck , le 28 août 2019 à 21:43

Désolée de remonter le fil de la discussion mais je m’y perds un peu (je suis sur mon téléphone). Les réponses après commentaires apparaissent de plus en plus petit, je n’y vois plus rien.
Pour en revenir à l’actuel N°5 le problème réside avant tout dans le manque de longévité. Les EDT et EDP n’ont absolument plus aucun sillage ni aucune tenue. Les aldéhydes nettement atténuées également.
Pour moi au risque de me répéter le N°5 c’est fini.
Un mal pour un bien, j’ai découvert le merveilleux Scherrer 2. Hier, j’ai pu également tester l’actuel LIU de Guerlain que je n’avais pas senti depuis des années et qui ne m’avait jamais intéressée tant que le N°5 était encore bien. LIU a été refait en 2017 je crois en flacon abeille. Je l’ai trouvé magnifique, très semblable au N°5 dans l’esprit. Apparemment l’actuel LIU est plus aldéhydé que la formule précédente. Il est un peu plus rose que jasmin mais c’est discutable. Sillage et tenue je dirais très bons, en tout cas supérieurs à l’actuel N°5, la différence est nette. Seul bémol le prix. 230 euros les 125ml. À 150 euros je l’aurais acheté mais là je trouve que c’est un peu cher surtout quand Scherrer 2 était en promo à 85 euros le flacon de 100ml !
Que pensez-vous de LIU ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpege*, le 5 novembre 2019 à 09:14

Avec 3 mois de retard, je réponds concernant la tenue du Numero 5.

Je parle de l’eau de parfum. Autant la version 2018 m’avait semblé "coupée avec de l’eau", autant la version 2019 m’a redonné le sourire car le Numero 5 m’a semblé avoir récupéré du "corps". Et on a noté la même chose pour COCO.

Mon flacon est fini et je vais racheter l’eau de parfum Numero 5 en essayant d’avoir le même batch code (sous le flacon, petit numero gravé qui identifie le mois et l’année de production).

Je l’ai connu avant reformulation IFRA et evidemment il a perdu mais vraiment en 2019 j’ai été satisfaite avec la sensation d’en avoir pour mon argent.

LIU est un merveilleux parfum dans le même esprit. Je l’avais beaucoup apprécié moi aussi, Lucienne62.

J’adore ARPEGE de LANVIN également .

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lucienne62 , le 5 novembre 2019 à 15:56

Bonjour Arpège, bonne nouvelle alors ! J’irai tester l’eau de parfum cette semaine, mais comment être sûre qu’il s’agisse de la cuvée 2019 ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 5 novembre 2019 à 16:51

Il vous suffit de rentrer le batch code et la marque sur Cosmetic Wizard.
Mais je confirme le commentaire précédent, le n°5 EDP a repris du poil de la bête depuis la fin de l’année dernière, comparé à la version 2015/2016.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Kouros, le 25 décembre 2020 à 07:46

J’ai l’impression de relire les commentaires d’Egoiste. "Egoiste ne sent plus rien c’est fini" "Ah enfin, cette année Egoiste a retrouvé sillage et tenue !" "On dirait que la dernière version d’Egoiste se rapproche de l’originale"
C’est d’un ridicule de la part de Chanel. Je connais pas le N5 mais j’ai connu l’Allure du debut, aujourd’hui c’est de l’eau (je parle même pas de l’arnaque édition blanche EDP). Je connais l’Egoiste actuel, à part les premieres secondes d’ouverture c’est très leger.
Il y a pour moi deux marques chez qui c’est flagrant cette façon de faire de l’argent sur un nom de parfum en faisant des economies sur sa composition, Dior et Chanel. J’ai tellement envie d’acheter Le Lion sur leur site, vendu avec l’échantillon pour le renvoyer si on aime pas, mais je vais m’abstenir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 25 décembre 2020 à 08:48

Bonjour,
Je ne vais pas contester votre ressenti avec ces deux marques, mais on peut rallonger la liste... Des Opium, Angel ou de nombreux Guerlain ont pris l’eau...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpege*, le 9 décembre 2019 à 16:35

Bonjour Lucienne !

Je n’avais pas vu votre reponse. Désolée je vous reponds avec 1 mois de retard.

Pour connaître la cuvée, il y a le batch code. En fait c’est un petit code gravé en transparence soit sur le fond du flacon d’eau de parfum ou eau de toilette ou extrait, soit dans le cas de CHANEL, sur la face arriere tout en bas. C’est minuscule cherchez bien !

En allant sur un site spécial (qui donne la date de fabrication pour que nous sachions la date de peremption, à partir de ce code) vous saurez tout.

Mes deux derniers flacons portaient le code 3301 et 5703. En allant sur le site par exemple de cosmetics wizard on a l’annee de creation.

Vous saurez.donc si C’est 2019. Mais fiez-vous à votre nez. Testez sur Vous, votre peau pendant une journée et vous sentirez s’il y a une difference.

Moi ca m’a sauté au nez.

Il y a amelioration. Comme Coco de 1984.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 5 novembre 2019 à 19:31

Pépé au rapport !

Pour l’EDP, tentez ebay : il y a un flacon de forme vintage dispo. Genre 40ml restant pour 60€.
https://www.ebay.fr/itm/223730774082
Je ne garantie rien. Toutefois j’ai vérifié que le vendeur prend paypal (fais), colissimo (donc suivi, donc garanti paypal, donc retour possible), et que la forme ovoïde du flacon n’est pas une copie (y’en a plusieurs sur ebay usa comme chanel vintage)

J’ai testé des EDT du n°5. (Je n’ai pas l’expérience des EDP)
Les actuels, avec le code 44.., sont très mauvais. C’est vrai qu’on ne sent presque rien.
Ceux qui ont le code gravé 24.. (ou 22.. je ne me rappelle plus) sont encore très bien. Générosité, ampleur, qualité.

Le code avance tous les mois, chez Chanel (01.. 02..).
Par déduction, il y a deux ans c’était très bien, cette année le n°5 est insipide.

Donc essayer les testeurs en magasins. Et si il vous plaît, cherchez s’ils ont une boîte du flacon avec le même code.

(Au fait, vous avez senti Gabrielle l’essence ? vive le shampoing. Chanel s’abaisse au niveau du J’adore actuel. Même si je suis habitué à ce que Chanel alterne entre beau parfum et parfum démago, je ne peux l’empêché d’être déçu.)

(le n°2 de Sherrer, je l’ai perçu comme une rose épicé (clou de girofle), avec un peu de patchouli pour le contraste. On est un peu hors sujet. Je me demande ce que vous penserez de Givenchy Gentleman Original : (à l’étiquette argenté, contrairement au niveau qui a une étiquette noire) )

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpege*, le 9 décembre 2019 à 16:39

« Bonjour »

LIU est un parfum superbe dans le même esprit que le Numero 5.

Il m’avait beaucoup "parlé" il y a quelques années en le découvrant.

Je regrette le flacon aux abeilles par contre. Je veux dire que j aimerais mieux un flacon personnalisé. Ou une recharge mais tout cela est fini. Helas

Belle soirée à Vous

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lady of Shalott, le 19 mars 2020 à 18:47

Yes you suck, avez-vous déjà testé le parfum ? Car dire que le N5 est fini en parlant de l’EDT et de l’EDP, c’est parler bien vite. Je ne supporte pas l’EDP, qui me donne des maux de tête (j’ai le dégoût très sûr). En revanche, le parfum m’apporte beaucoup de plaisir. C’est sur cette base-là que je vous recommande de vous faire une opinion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par yes u suck , le 18 août 2019 à 13:34

Je confirme l’actuel N°5 ne vaut absolument plus rien du tout. L’Eau de parfum donne davantage l’impression d’une Eau de toilette comme parfum de jour très "office friendly", suffisamment discrète pour éviter d’importuner vos collègues de bureau et idéale pour vos rendez-vous médicaux. Le sillage et la projection ont été fortement diminués. Sans surprise, aldéhydes atténuées bien en sourdine et quant aux notes de fond boisées (santal, mousse de chêne) elles ont entièrement disparu, à ce niveau là, ils n’ont pas fait de détail !
Le ressenti général, un N°5 ultra light, squelettique qui n’est plus que l’ombre de lui-même et qui tourne aigrelet sur ma peau. Je n’avais jamais décelé auparavant un quelconque côté aigre-doux que je trouve franchement désagréable.
Il ne me reste plus qu’à tester le Parfum (bien que je ne me fasse aucune illusion) ou trouver une alternative, je pensais Amouage Gold et Detchema, qu’en pensez-vous ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 18 août 2019 à 16:51

Étant hyperosmique à certains aldéhydes, il faut croire, je n’ai jamais pu supporter N°5. (Arpège, L’Air du temps, même Nahéma, à mon grand désespoir, me font un effet similaire, mais le Chanel ? A-tro-ce.) Je devrais aller le re-sniffer, peut-être que je serai en mesure de savoir ce qu’il sent vraiment, après toutes ces années ? Ahem.

Je ne connais Detchema que de nom mais je dirai que Gold est une bonne idée de remplacement. Il a cette petite pointe d’aigreur due à l’encens qui peut rappeler... euh, peut-être ce que vous venez de découvrir dans N°5, mais en fait exprès. Et le fond de bois précieux sera bien présent.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lucienne, le 18 août 2019 à 20:30

En effet, ma mère a le même problème mais de manière générale elle est très sensible et allergique aux odeurs et aux parfums et ne supportent pratiquement rien sur elle.
Pour ma part, tout le contraire, j’aime être enveloppée et bercée par l’épaisseur des aldéhydes du N°5 et déteste toutes les nouvelles versions allégées comme L’Eau (principalement destinées au marché asiatique et américain). Quant au côté aigre de cette nouvelle Eau de parfum, je me demande si c’est pas dû à la (moins bonne) qualité de l’iris ou du jasmin qui ressort d’autant plus qu’il n’y a plus rien en fond pour équilibrer la composition. L’iris me paraît un peu rêche et synthétique et c’est certainement pas le jasmin de Grasse qui l’accompagne ici !
J’irai tester le Parfum dès que possible cette semaine, nous en reparlerons.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 18 août 2019 à 21:38

J’ai subi un échantillon de L’Eau voilà quelques mois et je dois dire que si le jus est effectivement un N°5 noyé, c’est dans du Paic Citron. Avec le gras des plats pas encore lavés, parce que j’ai toujours cette drôle d’impression huileuse dans les narines après une bouffée d’aldéhydes. Je soupçonne que je ne sens pas le tiers des notes.

Je serais très curieuse d’avoir vos impressions sur la version parfum, oui. Dilués ou pas, on peut espérer y trouver un vrai jasmin et un iris véritable ! Malgré tout, il est à noter que certaines molécules ont disparu du N°5 sous tous ses aspects car interdites pour cause de potentiel allergène. Par exemple, en 2017, l’atranol et le chloroatranol, dérivés naturels de la mousse de chêne, ont été bannis de l’usage cosmétique par décret européen. Les parfumeurs ont beau connaître leur métier, je présume que l’on ne peut pas supprimer des ingrédients tous azimuts sans que l’odeur ne s’en ressente à la longue.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Lucienne, le 25 août 2019 à 19:02

J’ai finalement trouvé un tester de l’extrait. Malheureusement je n’ai absolument pas été convaincue par le sillage et surtout la rémanence. Et puis je l’ai trouvé citronné et piquant, moins grand bouquet floral en coeur et moins boisé en fond. Apparemment l’extrait du N°5 lui aussi vient de subir une dernière reformulation qui lui semble être fatal, c’est le coup de grâce cette fois-ci !
Il est comme dilué, tronqué de ses anciens plus beaux atours (rose de Mai, jasmin de Grasse, santal de Mysore).
Le N°5 est mort, c’est un constat !

Une vendeuse de Nocibé m’a conseillée de prendre Scherrer 2 comme remplacement et bien quelle surprise, ce fut le coup de coeur instantané !
En tête on retrouve l’esprit de l’eau de parfum du N°5 d’avant sa triste reformulation. En coeur et en fond Scherrer 2 vire plus vers Coco mais en plus raffiné et luxueux, sans le côté clinquant et baroque. Un parfum magnifique, sophistiqué, très femme, avec un excellent sillage et une tenue exceptionnelle. On ne peut certainement pas lui reprocher de manquer d’aplomb ou de personnalité, rien à voir avec la nouvelle eau de parfum du N°5 bien mièvre en comparaison.
Scherrer 2 est en promotion chez Nocibé, profitez en ! J’ai pris un flacon de 100ml :-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Iridescente, le 26 août 2019 à 16:48

Merci pour votre précieux retour, Lucienne. Je pense que nombre d’adeptes du N°5 pourront se retrouver, hélas, dans vos impressions négatives, tant je lis de commentaires dépités depuis quelques temps... Je vois mal Chanel abandonner un tel monument commercial et je présume que les ventes, ici et à l’étranger, seront toujours bien assez satisfaisantes pour assurer la popularité du nom, malgré la frustration des amoureux du jus historique.

Je suis donc doublement heureuse pour vous de votre coup de cœur quasi-impromptu ! Je commence tout juste à mettre le nez dans les Scherrer. Nuits ne m’a pas laissé une impression impérissable mais on m’a vanté les mérites de Scherrer 2 en particulier, et l’ancien Nuits Indiennes.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 26 août 2019 à 21:19

En ce moment, le n°5 se cherche. Il y a 3-4 ans, l’extrait glissait vers un fond ambre un peu passe partout. Certaines années, la reformulation est meilleure.

Attention, avec le spray des flacons testeurs du n°5, on met trop d’extrait sur soi. Moi aussi j’étais déçu par un de ces flacons, jusqu’à ce qu’un membre de ma famille trouve que le couloir sentait très bon. En fait 1 pshitt avait suffit à me causer de la cécité olfactive, je trouvais cet extrait faiblard. Parfois un extrait reformulé est toujours beau à la périphérie du sillage, correct sur la peau, mais avec un gros trou au milieu. (Je songe à L’heure bleue qui a un sillage fleur d’oranger, un parfum de peau vanille miellé tonka, mais rien au milieu.)

Il n’y a peut-être pas "un" n°5, mais des n°5, ce qui autorise une marge de jeu à Chanel. On présente actuellement le n°5 comme un bouquet floral naturel, à l’opposé de l’original qui visait l’abstraction. ("Une femme ne devrait pas sentir la fleur, blablabla"). L’original était peut-être plus cracra bizarre qu’on ne le pense. J’ai un vieux flacon où la civette et les aldéhydes l’emporte sur les fleurs. Graindemusc en a un comme ça aussi, que Olivier Polge a attesté comme étant bien conservé.

Le doute doit aussi bénéficier à la rose et au jasmin, car ceux de Grasse se démarquent par leur équilibre et non leur intensité. De mémoire, le jasmin de grasse a des facettes en plus de fraise et de muguet, à l’opposé d’un jasmin égyptien plus solaire et animal (indole). La rose, j’ai oublié. Il y a déjà une énorme différence entre l’essence et l’absolu. Et nous, on connais surtout l’huile essentielle de rose de Bulgarie.

Je suis sceptique vis-à-vis du Scherrer, mais j’irais le sentir à nouveau en pensant à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 27 août 2019 à 20:39

Merci du tuyau (Scherrer 2).

Je vais me faire traiter de béotien mais, ne connaissant pas le N° 5 d’époque vrai de vrai, je trouve l’eau de toilette actuelle de bonne facture avec son ouverture revêche et charmeuse à la fois. C’est le seul parfum de la maison, avec peut-être Cuir de Russie, dont on ne dirait pas immédiatement après l’avoir vaporisé, "Mmm, ça sent bon !" De tels parfums méritant un peu plus de patience valent souvent le détour, par ex. Chalimard, Bana banana, l’Eau des merveilles, Coriandre.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 23 août 2019 à 06:13

Choisir une alternative au n°5 va dépendre de ce que vous aimiez dedans, parce que vous ne le retrouverez pas à l’identique. (Il faudrait alors chasser des flacons anciens sur ebay. Heureusement comme le n°5 s’est beaucoup vendu il y a encore beaucoup d’offres.) Vous portiez quelle concentration ? Je pars sur l’EDT.

Vous n’allez pas le retrouver à l’identique, parce que la pénurie de santal indien, et le coût de qualité d’iris et d’essence de rose, en font un parfum rare dans la parfumerie actuelle. Le plus dur c’est le manque de santal indien, qui prive le n°5 de sont accord final très douillet, "pull mohair".
Tout compte dans le n°5. Il y a d’une part le côté tradi et très cliché des ingrédients naturels (rose, iris, jasmin, santal). Ils ont été parmi les plus employés dans la parfumerie, mais dans le n°5 ils sont sourcés avec maniaquerie et chacun dépasse juste ce qu’il faut pour être détecté. Il y a d’autre part l’abstraction et les aldéhydes. Enfin il y a l’orchestration pour obtenir une évolution : brume violette-iris-aldéhyde, coeur rose-iris, fond santal et musc.

Je vais citer d’emblée "Misia" et "Bois des îles" que vous trouverez en exclusifs chez Chanel. L’un est un violette-iris, l’autre est un santal aldéhydé, avec l’élégance pour air de famille.

Alternative "violette iris" : "Après l’ondée" de Gerlain, "Hiris" d’Hermès, (...) "Insolence" EDP de Guerlain, "Iris silver mist" de Lutens

Alternative "rose iris" : euh...
Opus V d’Amouage mais il y a un ingrédient boisé-ambré * dans le fond qui le rend pénible pour certains. (* ?norlimbanol ?) Essayez plutôt Lyric woman en fait, plus beau, plus portable... plus tout. (Parce que vous étiez partie pour essayer "Gold" -l’extrait existe- qui est plus proche de Calèche d’Hermès)
Je n’ai pas en tête de parfum qui ne fasse que "rose-iris". Si, il y a la réédition de L’iris de Fath, mais il est coûteux. Il y a "le cri de la lumière" qui est en rupture de stock.

Alternative "rose santal" & effet "pull mohair" : "Safran troublant" de l’Artisan parfumeur. Par contre comme vous vous plaignez de l’intensité du n°5 actuel, je ne suis pas sûr que vous soyez contente de l’intensité de Safran troublant.
Et foutu pour foutu essayez "une rose" chez Malle, qui est une belle rose à sillage, obtenue à partir d’une distillation moléculaire (un nouveau type d’extraction avec du CO2).

Si vous avez porté le n°19 de Chanel, "L’heure exquise" chez Goutal est un hybride entre le n°19 et le n°5, dont je trouve les ingrédients meilleurs que chez Chanel actuellement. Il y a la dose d’iris et de santal. Par contre il est plus vert, donc bye-bye la violette en note de tête, et la rose est masquée.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

FaridAkl

par FaridAkl, le 22 juillet 2019 à 17:44

J’aime tellement l’odeur du Chanel 5, que je me le suis offert, au bout de 2h plus rien, j’ai un échantillon qui doit dater d’une dizaine d’année, on retrouve le vrai numéro 5 ! C’est aberrant, je me suis rendu chez Jovoy et je leurs ai demandé qu’est ce qui pourrais se rapprocher et on m’a fait sentir Detchema qui effectivement s’en rapproche mais ne l’egale pas c’est triste.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 22 juillet 2019 à 18:16

Bonsoir,
Ce serait bien de préciser quelle version vous avez : EDT, EDP ou extrait.
Le N°5 est un parfum que j’ai beaucoup porté et fini par délaisser car après 2015 il est devenu un peu ridicule, trop dilué.
J’y suis revenu, en EDP, lors de la sortie du flacon rouge et j’ai acheté un flacon standard du même batch.
Certes, il est moins enveloppant qu’il y a vingt ans, mais il a été amélioré et il tient très bien sur tissus. Désormais, c’est une réalité, la peau n’est plus le meilleur support.
Et attention à la météo, car chaleur et humidité altèrent les parfums et notre jugement.
Avant une décision radicale, remettez votre flacon dans l’armoire et attendez le froid et la pluie, ou mieux encore, l’hiver.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 22 juillet 2019 à 18:17

Oups, en guise d’alternative, vous citez Jovoy, ça trahit le parisien, allez essayer Liu chez Guerlain.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 22 juillet 2019 à 19:07

Bonsoir à tous,
DomfromBe cite Liu. J’en profite pour préciser que Liu est aussi une excellente alternative au regretté Interdit de Givenchy, l’original.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Petrichor, le 24 juillet 2019 à 03:59

Si vous aimez l’EDT du n°5, ça vaut le coût de le tester régulièrement en magasin. Et si la version vous plaît, achetez la boîte avec le même code à 4 chiffres que le testeur. (les deux premiers chiffres changent chaque mois, donc c’est un repère suffisamment précis)

Il y deux ans, j’ai trouvé qu’il y avait une nette amélioration sur l’EDT. J’y est retrouvé la rose, la brume d’iris avec la violette, et le santal lacté dans le fond. Bref, j’aime les aspect doux, enjôleur, et pull mohair du n°5. (Par opposition, quand les aldéhydes sont âcres et dominent (avec le jasmin et l’iris), et que le fond est un musc pénible avec un accord vanille-ambre pâlot, je laisse tomber.)
L’EDP du n°5 est une création à part, tardive, différente de l’esprit de l’extrait et de l’EDT (ex EDC).

Vous pouvez prendre le risque d’acheter des flacons vintage entamé de vielle edt sur ebay. L’offre est encore pléthorique, et les probabilités sont bonnes. (Préférez les flacons opaques vendus avec leur boîte, qui augmentent la probabilité que le flacon a été conservé dans de bonnes conditions)

Je n’ai pas d’alternative à proposer. (rien ne me vient en tête) Je n’aime pas Liu. Liu est issue de l’obsession de Jacques Guerlain pour Joy, donc on est un peu hors sujet. Et quitte à être hors sujet, je me tournerai davantage vers Insolence EDP pour son accord violette iris au sillage thermonucléaire. Mais je suppose que Farid est un homme est que c’est la facture classique et poudré du n°5 qui le lui rend portable.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Nez inexpert

par Nez inexpert, le 17 avril 2019 à 23:42

Dernières nouvelles. Après avoir arpenté les douteux trottoirs de Paname pendant deux jours*, j’ai découvert que N° 5, particulièrement l’eau de toilette, a - sans malice ni irrévérence - une note d’urine distincte. Pas forcément un détail à révéler au client potentiel à la boutique Chanel des Galeries Lafayette, qui n’est pas là pour s’ouvrir aux mystères et paradoxes enchanteurs de la parfumerie.

(*) surtout au petit matin entre les gares de l’Est et du Nord... Ouh là là !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 18 avril 2019 à 13:32

Bonjour Nez inexpert,
Si cette forme de tourisme un peu pointu consistant à expérimenter des chefs-d’œuvre de la Parfumerie dans les lieux les plus improbables, poussez donc la visite jusqu’à la rue de Budapest pour y découvrir les très élégantes créations de Marc-Antoine Barrois, dont le sublime B683 et Ganymède nouveauté que je ne connais pas (encore).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Duolog, le 18 avril 2019 à 23:03

Ah, parfois je passe devant et je me dis "si j’osais !?" ... et puis rien. La prochaine fois je tenterai l’aventure.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Nez inexpert, le 19 avril 2019 à 13:51

Ah, à deux pas des Galeries. Je note, pour ma prochaine visite à la Cité des touristes agaçants.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

magie_nocturne

par magie_nocturne, le 19 février 2019 à 11:36

Merci Karl Lagerfeld et que votre âme trouve la paix.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

JimmyFD

par JimmyFD, le 5 août 2018 à 20:18

Pour ma part, je lui préfère largement le 19 que je trouve plus mystérieux et un peu masculin.... et encore plus Coco !
Je suis un amoureux des orientaux !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par GaelT, le 3 août 2018 à 09:38

On s’attend toujours à voir ce parfum porté par des femmes mûres, étant un homme jeune j’ai donc pris le contre-pied de cette image et personne dans mon entourage ne s’est spontanément étonné de ce choix. J’ai été conquis par son élégance, ses notes fleuries et à la fois très gourmandes. Tenue comme sillage sont parfaits !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 3 août 2018 à 11:25

Bonjour GaelT,
Et, dites-moi, sur quelle version du N°5 votre choix s’est-il porté ?
J’ai pour ma part longtemps porté l’EDP.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par FaridAkl, le 8 juillet 2019 à 21:31

Nous sommes deux alors, je deteste cette étiquette féminin/masculin dans les parfums je trouve ca juste ridicule, en quoi une odeur permet de definir le genre ? Sachant que les parfums les plus chers sont dit "mixte" .
J’ai découvert le Chanel numéro 5 moi aussi, c’est juste génial !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par gregorio, le 7 septembre 2020 à 09:47

Nous sommes 3, car je porte l’extrait du Chanel n° 5 et je suis un homme de 46 ans.
il est à la fois reconnaissable sur une peau masculine mais à la fois différent...il devient super doux sur ma peau.
Le n°19 est plus subtil ..mais le N°5 était anti conformiste en 1921...tout était différent et inédit pour l’époque ..c’est pour cette raison que je le porte aussi....pour sortir des sentiers connus et conditionnés...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

ana

ana

a porté Chanel N°5 le 8 octobre 2021

Sa note :

ecubrune

a porté Chanel N°5 le 4 mars 2021

Sa note :
Prune

Prune

a porté Chanel N°5 le 2 mars 2021

Sa note :
Lady of Shalott

Lady of Shalott

a porté Chanel N°5 le 19 mars 2020

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 15 février 2020

Sa note :

MadameSosso

a porté Chanel N°5 le 24 janvier 2020

Une critique pour Fico d’India de la maison Ortigia ?
Arpege*

Arpege*

a porté Chanel N°5 le 5 novembre 2019

Anciennement Arpège (sans asterisque).
Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 28 décembre 2018

Sa note :
Chanel_5

Chanel_5

a porté Chanel N°5 le 16 novembre 2018

Je suis une néophyte de 22 ans qui voudrait découvrir davantage le monde des parfums. J’essaye de m’initier doucement - et comme je le peux étant provinciale et n’ayant pas un budget très conséquent - (...)
Sa note :
Chanel_5

Chanel_5

a porté Chanel N°5 le 12 novembre 2018

Je suis une néophyte de 22 ans qui voudrait découvrir davantage le monde des parfums. J’essaye de m’initier doucement - et comme je le peux étant provinciale et n’ayant pas un budget très conséquent - (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 6 août 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 5 août 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 3 août 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :

GaelT

a porté Chanel N°5 le 3 août 2018

Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 2 août 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 30 juillet 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 29 juillet 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 28 juillet 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 26 juillet 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 30 juin 2018

Sa note :
Val68

Val68

a porté Chanel N°5 le 25 mai 2018

Sa note :
Val68

Val68

a porté Chanel N°5 le 29 mars 2018

Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 18 mars 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :

carodomene

a porté Chanel N°5 le 12 mars 2018

ana

ana

a porté Chanel N°5 le 11 février 2018

Sa note :

Coco45

a porté Chanel N°5 le 12 janvier 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 26 novembre 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 14 novembre 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 3 novembre 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 21 octobre 2017

Sa note :
Arpege*

Arpege*

a porté Chanel N°5 le 12 septembre 2017

Anciennement Arpège (sans asterisque).
Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 28 juillet 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 10 juin 2017

Sa note :
Laure10

Laure10

a porté Chanel N°5 le 24 décembre 2016

Sa note :

lorelei

a porté Chanel N°5 le 7 décembre 2016

Sa note :

lorelei

a porté Chanel N°5 le 17 novembre 2016

Sa note :

lorelei

a porté Chanel N°5 le 12 octobre 2016

Sa note :
marlene55

marlene55

a porté Chanel N°5 le 5 octobre 2016

Je ne suis pas très attirée par la parfumerie moderne sauf curieuse de connaître des senteurs qui évoquent mes parfums préférés qui sont des classiques indémodables , malheureusement nombre de ces (...)
Sa note :

lorelei

a porté Chanel N°5 le 1er octobre 2016

Sa note :
marlene55

marlene55

a porté Chanel N°5 le 30 septembre 2016

Je ne suis pas très attirée par la parfumerie moderne sauf curieuse de connaître des senteurs qui évoquent mes parfums préférés qui sont des classiques indémodables , malheureusement nombre de ces (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 17 juillet 2016

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Cynthiana

Cynthiana

a porté Chanel N°5 le 27 juin 2016

Sa note :
Cynthiana

Cynthiana

a porté Chanel N°5 le 9 mai 2016

Sa note :
_pascale

_pascale

a porté Chanel N°5 le 21 avril 2016

Sa note :
sigisbée

sigisbée

a porté Chanel N°5 le 20 avril 2016

Si le Tigre rejoignait l’Euphrate
Sa note :
_pascale

_pascale

a porté Chanel N°5 le 14 avril 2016

Sa note :
Fine Bessot

Fine Bessot

a porté Chanel N°5 le 7 avril 2016

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 2 avril 2016

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Habanita

Habanita

a porté Chanel N°5 le 18 mars 2016

Sa note :
Demian

Demian

a porté Chanel N°5 le 15 mars 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Chanel N°5 le 14 mars 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :

Lekabelle

a porté Chanel N°5 le 16 janvier 2016

Sa note :

Lekabelle

a porté Chanel N°5 le 15 janvier 2016

Sa note :
Demian

Demian

a porté Chanel N°5 le 26 décembre 2015

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
dream

dream

a porté Chanel N°5 le 15 décembre 2015

Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Chanel N°5 le 21 novembre 2015

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 19 novembre 2015

Sa note :

Iphigénie

a porté Chanel N°5 le 12 novembre 2015

Sa note :
Poison1997

Poison1997

a porté Chanel N°5 le 10 novembre 2015

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 17 octobre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
_pascale

_pascale

a porté Chanel N°5 le 20 septembre 2015

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 15 septembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
yo du soir

yo du soir

a porté Chanel N°5 le 7 septembre 2015

Lanou

Lanou

a porté Chanel N°5 le 24 août 2015

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 21 août 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Une voix noire

Une voix noire

a porté Chanel N°5 le 20 août 2015

Lanou

Lanou

a porté Chanel N°5 le 1er août 2015

DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Chanel N°5 le 26 juillet 2015

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
Hadrien de Nocieve

Hadrien de Nocieve

a porté Chanel N°5 le 21 juillet 2015

si il y a une chose que je n’ai jamais fait, c’est de ne pas m’etre parfumé. Pas un seul jour depuis enfant je dois posseder 80 parfums differents
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 5 juillet 2015

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 5 juillet 2015

Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Chanel N°5 le 29 juin 2015

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 31 mai 2015

Sa note :

invité

a porté Chanel N°5 le 28 mai 2015

Sa note :
cambonr

cambonr

a porté Chanel N°5 le 25 mai 2015

Yohan Cervi (Newyorker)

Yohan Cervi (Newyorker)

a porté Chanel N°5 le 24 mai 2015

Yohan Cervi est expert en histoire de la parfumerie moderne. Rédacteur pour Auparfum et pour Nez, la revue olfactive, il est le co-fondateur de Maelstrom Paris, laboratoire indépendant de création (...)
Sa note :

patty80

a porté Chanel N°5 le 20 mai 2015

Sa note :

invité

a porté Chanel N°5 le 3 mai 2015

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 9 avril 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 15 mars 2015

Sa note :
L'incendiaire

L’incendiaire

a porté Chanel N°5 le 18 février 2015

Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 14 février 2015

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :

lisornella

a porté Chanel N°5 le 13 février 2015

L'incendiaire

L’incendiaire

a porté Chanel N°5 le 10 février 2015

Sa note :
L'incendiaire

L’incendiaire

a porté Chanel N°5 le 6 février 2015

Sa note :
flo070385

flo070385

a porté Chanel N°5 le 2 février 2015

Aime Tous, Les Grands Parfums
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 1er février 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Vesper

Vesper

a porté Chanel N°5 le 1er février 2015

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Lanou

Lanou

a porté Chanel N°5 le 23 janvier 2015

Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 20 janvier 2015

Sa note :
mara

mara

a porté Chanel N°5 le 7 janvier 2015

Depuis mes 18 ans j’aime le monde des odeurs. C’est à cet âge que j’ai reçu mon premier parfum : Princesse d’Albret. Le second fut L’Air du Temps de Nina Ricci. Et après je n’ai cessé de partir à la (...)
Sa note :

patty80

a porté Chanel N°5 le 15 décembre 2014

Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 5 décembre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 30 novembre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !

SaranoVa

a porté Chanel N°5 le 25 novembre 2014

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 19 novembre 2014

Sa note :
POUPY

POUPY

a porté Chanel N°5 le 9 novembre 2014

Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 5 novembre 2014

Sa note :
_pascale

_pascale

a porté Chanel N°5 le 28 octobre 2014

Sa note :
Manouche

Manouche

a porté Chanel N°5 le 25 octobre 2014

Sa note :
POUPY

POUPY

a porté Chanel N°5 le 19 octobre 2014

Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 18 octobre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Vesper

Vesper

a porté Chanel N°5 le 17 octobre 2014

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Arpège

Arpège

a porté Chanel N°5 le 16 octobre 2014

Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :
Hermeline

Hermeline

a porté Chanel N°5 le 15 octobre 2014

Néophyte mais curieuse, un peu boulimique olfactivement parlant mais cela passera (mon compte en banque l’espère !), j’aime le monde de la parfumerie. Vivant cependant à Montréal, beaucoup de trésors (...)
Vesper

Vesper

a porté Chanel N°5 le 12 octobre 2014

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 10 octobre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Patrice

Patrice

a porté Chanel N°5 le 2 octobre 2014

Le nez aux aguets, toujours ! Passionné d’odeurs et de botanique. En grandissant à la campagne, j’ai développé depuis tout jeune une certaine sensibilité aux odeurs évoquant la nature et les fleurs. (...)
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 1er octobre 2014

Sa note :
Chernabog

Chernabog

a porté Chanel N°5 le 26 septembre 2014

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 23 septembre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Noenrys

Noenrys

a porté Chanel N°5 le 22 septembre 2014

Absinthe

Absinthe

a porté Chanel N°5 le 21 septembre 2014

Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 8 septembre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 29 août 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 22 août 2014

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 9 août 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
doudou

doudou

a porté Chanel N°5 le 9 août 2014

Cécile est passionnée d’odeurs depuis l’enfance. Des précieux flacons de sa maman et de sa grand-mère humés avec délice aux rayons des parfumeries sillonnés avec assiduité, elle s’est formée (...)
Sa note :
Arpège

Arpège

a porté Chanel N°5 le 4 août 2014

Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 3 août 2014

Sa note :
macis

macis

a porté Chanel N°5 le 1er août 2014

Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 31 juillet 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 25 juillet 2014

Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 21 juillet 2014

Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Chanel N°5 le 9 juillet 2014

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :

à la une

Mumbai Nose, le périple d'un nez dans la capitale indienne, par Byredo

Mumbai Nose, le périple d’un nez dans la capitale indienne, par Byredo

La marque suédoise nous invite à poser un regard moderne sur Bombay, à travers une création olfactive tout en contrastes et une série photographique capturant sa jeune génération.

en ce moment

il y a 3 heures

Eh bien, je l adore, encore plus par temps frais qui arrive. Il se révèle assez chaleureux.. Le(…)

Garance a commenté Shalimar

il y a 2 jours

Verdict par rapport à la tenue comparée des deux versions : Shalimar vanilla planifolia tient(…)

En recherche a commenté Shalimar

il y a 2 jours

Merci beaucoup, j irai a la parfumerie les tester et reviendrai vers vous avec mes(…)

Dernières critiques

Compliment - Maison Violet

Cinquante nuances de blanc

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Philippe K.

Philippe K.

Lausanne (01)

Le Bon Marché

Le Bon Marché

Paris (75)

Sens Unique - Paris

Sens Unique - Paris

Paris (75)

Avec le soutien de nos grands partenaires