Auparfum

Chanel N°5

Chanel

Flacon de Chanel N°5 - Chanel
Les Classiques
Note des visiteurs : (73 votes)
Connectez-vous pour noter ce parfum
Connectez-vous pour indiquer si vous portez ce parfum

Mythe & légende

par Jeanne Doré, le 19 mai 2007

Une vieille légende circule souvent pour expliquer que la surdose d’aldéhydes dans N°5 serait due à une erreur de pesée de la laborantine d’Ernest Beaux.
Cette rumeur est démentie par la plupart des spécialistes, qui justifient plutôt cette innovation par la volonté de Coco Chanel de créer un parfum nouveau, inimitable et inégalable.

Ayant à l’origine sélectionné un accord original de rose, d’ylang-ylang et de jasmin, elle demanda à Ernest Beaux comment rendre le parfum impossible à copier.
Il décida donc de le rendre le plus cher possible en augmentant tous les ingrédients les plus coûteux, ce qui l’amena à devoir ré-équilibrer toute sa formule, les notes florales ayant complètement pris le dessus.
C’est à ce moment qu’il essaya d’augmenter le mélange des aldéhydes, déjà présents dans la formule, qu’il porta à 1%, dosage encore jamais utilisé dans un parfum à cette époque, ce qui constitua une révolution, et alimenta la légende qui voulait qu’il soit le résultat d’une erreur….

Ceci étant dit, il est réducteur d’attribuer le succès du N°5 aux uniques aldéhydes, et il serait toujours le N°5 sans les aldéhydes, qui servent surtout à mettre en valeur l’extrême qualité des ingrédients floraux, qui sont cultivés et traités de manière exclusive pour Chanel.
L’ylang-ylang et le jasmin sont dominants, accompagnés de rose de mai, d’iris, de néroli, et s’étendent lentement sur une note de fond qui ne finit jamais, constituée essentiellement de vetiver, de musc, de santal et de vanille.

L’accord du N°5 a été maintes fois copié, repris, transformé, et galvaudé dans toutes sortes de produits de grande consommation (la laque Elnett en est l’exemple le plus parlant), ce qui l’a quelque peu banalisé, mais je reconnais toujours son sillage dans la rue, même s’il a toujours une facette différente suivant la femme qui le porte.

Coco Chanel voulait un parfum unique, il est devenu un mythe.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

par Loulou, le 8 février 2018 à 13:08

Bonjour à toutes et à tous,
Je vous lis depuis un petit moment maintenant avec beaucoup d’attention et j’ai décidé de participer.
Je m’intéresse à l’extrait de parfum numéro 5 de Chanel pour le porter à nouveau mais je pense me tourner à priori plutôt vers des versions vintage et donc je m’adresse aux fans, fidèles, collectionneurs qui pourraient me dire de quand datent les dernières reformulations de ce mythique jus et qu’a t-il été fait, mystère...
Je n’ai pas senti récemment l’extrait de parfum en vente chez Chanel et en grande distribution et je ne sais donc pas quel sort il a subi et s’il est bon.
Je m’intéresse aux versions des années 80 et 90.
Je ne sais pas s’il a été reformulé durant la décennie 80 et en début des années 90...
J’ai lu un avis d’un collectionneur disant que le numéro 5 était à son avis une des rares exceptions dans le vintage et que le dernier cru était de loin meilleur que ses ancêtres. Que le parfum vintage avait mal vieilli et souffrait d’un air "vieillot", lourd et déséquilibré entre les notes de coeur et de fond en comparaison au dernier jus juste réussi à merveille dans son équilibre jasmin rose ylang-ylang... Mais en quoi ? Je ne sais pas et c’est tellement subjectif.
Quel millésime est le plus beau depuis sa création en 1921 ?
Le vintage ne souffrirait-il pas d’une lourdeur par rapport au dernier jus ?
Je m’interroge sur ces points et je ne trouve nul part de réponses qui puissent m’aider dans ma décision.
Je vous remercie de vos lumières et connaissances et de nos futurs échanges.
Bonne journée à vous !
C’est un temps glacial idéal pour se parer d’un manteau embaumé de Chanel 5...
A défaut, j’ai choisi mon extrait de parfum Dioressence 1978, divin...
Loulou

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Coco45, le 14 janvier 2018 à 09:42

Mes dernières lectures ("Le roman des Guerlain" et actuellement "Chanel une allure éternelle ") m ont redonné l envie de découvrir des parfums mythiques étouffés par la pub ou cachés par les nouveautés. Me voilà fascinée par Mademoiselle Chanel, sentir son parfum le N5 c est une manière de se rapprocher d elle. Quelle sensation étrange, c est comme si je retrouvais une connaissance. Monsieur Beaux était il un nez de génie ou est ce tout simplement ce parfum qui me convient ? Je serais très curieuse de sentir la version originale de 1921.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Chanel_5

par Chanel_5, le 29 octobre 2017 à 14:30

Ah, qui ne connait pas l’incontournable number five ! Je l’ai en 100ml depuis presque six ans. Numéro 5, c’est le parfum de ma grand mère paternelle, celui dont l’élégance m’évoque un grand manoir parisien et dont la froideur causée par la présence inouïe d’aldéhydes et la forte note - fraîche - de citron me font imaginer un thé glacé.
Je n’ai pas connu la version "20ème siècle", mais je confirme que pour moi le sillage n’est malheureusement pas exceptionnel.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par rose&jasmin, le 29 octobre 2017 à 14:33

Le parfum reste unique en son genre, mais sur ma peau la durée du sillage est très faible dans le temps, il disparait vite sur mon poignet.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Diamantine, le 25 octobre 2017 à 07:22

J’ai une histoire amour-haine avec ce parfum. Ado je trouvais qu’il sentait la mamie mais une horreur, c’est l’âge bête me direz vous. J’aimais Anaïs Anaïs de Cacharel , Angel de Mugler, Lolita Lempicka et les gloss à la fraise du Monoprix.

20 ans après, la maturité m’a poussée à céder à cette institution de l’élégance et de la parfumerie, à me l’approprier après domptage.

Je précise qu’avant cet élan, je n’étais toujours pas convaincue par le jus, ayant eu une collègue qui s’aspergeait de ce N°5, l’odeur était acide, vieillotte, j’étais même mal de devoir rester dans son bureau.

J’ai une amie qui en portait aussi, et ça devait tourner sur elle. Pourtant il m’est arrivé de croiser des femmes sublimes laissant un sillage de N° 5 l’eau première, très proprettes, le parfum se mêlant à l’odeur de lessive des vêtements, des cheveux très frais et de la peau savonnée.

A mon sens c’est un parfum exigeant, j’ai testé l’edp et l’eau première, ils ne tiennent pas sur ma peau. L’odeur, fadasse, ne laisse entrevoir que la lucarne d’un boudoir jadis chaleureux. J’aurais aimé que ce jus soit plus solaire, avec de l’orange, et que le côté talc poudré évoque moins l’odeur des fesses de bébé mais davantage celle d’une poudre de riz fine.

Finalement je me suis tournée vers N°5 L’eau, oui il est plus accessible, léger et agréable.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Adina76, le 25 octobre 2017 à 07:49

Bonjour Diamantine !
En vous lisant, j’ai vu peu à peu se dessiner dans mon esprit le parfum qui pourrait combler vos attentes : 24 Faubourg d’Hermès. Solaire, poudré, ce riche bouquet de fleurs blanches majestueux se love dans un fond d’ambre gris vraiment sublime. Il est radieux et irradiant de lumière. S’il évoque plutôt les beaux jours, en version eau de parfum, il vous réchauffera sans nul doute à la froide saison. Parfum à sillage mais aussi parfum de peau vraiment Charnel. Je le trouve ainsi joliment coquin sans avoir l’air d’y toucher. Car s’il est un des emblèmes du temple BCBG qu’est la maison Hermès, il a tout pour séduire - vivacité, esprit mais aussi sensualité et profondeur - de jeunes rebelles en voie d’élargissement de leurs horizons.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 25 octobre 2017 à 10:10

Bonjour Diamantine, Adina76.

Certains parfums sont plus influencés par le support, notre peau, que des autres qui sont absolument les mêmes sur tout le monde. N°5 est notoire pour être fermement dans la première catégorie. Malheureusement il est porté par beaucoup de personnes qui le portent mal au parce-que le rendu sur eux est disgracieux ; ou l’alchimie de la peau ne opère pas...Je ne l’ai jamais aimé sur ma mère (acide), par contre First de Van Cleef & Arpels est spectaculaire. 24, Faubourg, sur la bonne personne est définitivement inoubliable.
C’est aussi compliqué et émotionnellement éprouvent d’essayer de porter un classique pareil, nous connaissons tous quelqu’un qui l’a porté avec plus au moins de succès.
En peu plus bas nous avons discutés autour des alternatives, à vous de faire vos essayages et nous tenir au courant, nous aimons tous avoir un retour, si ça ne vous embête pas trop...
J’ajouterais l’Instant edp (!) et l’Instant Magic de Guerlain. Ils ont cette lumière dont vous en parlez et un rendu poudré très tactile, sensuel. Flower et tous ses flankers de Kenzo sont une autre piste.
Ne négligez pas les plus vieux petits cousins de N°5 comme Arpège de Lanvin, Madame Rochas, Rive Gauche d’YSL, Calandre de Paco Rabanne etc. Ce que vous cherchez est la quelque part en train d’attendre patiemment votre peau et votre personne pour la sublimer.

Et si vous voulez plus un parfum reminiscent de rouge à lèvres, on vous fera une autre liste.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance, le 25 octobre 2017 à 13:22

Diamantine : L’élégance du n°5, le côté acide en moins ? Le n°22, assurément ! Cet exclusif a les qualités du n°5, sans en avoir à mon sens les défauts ou les aspects plus "difficiles" : le n°22 a un fond moelleux et plus confortable que le n°5, il est beaucoup moins "raide", et il a une tenue et un sillage parfaits. Du moins, c’est le souvenir que m’avait laissé l’eau de toilette, à voir à présent dans la version "eau de parfum" reformulée...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Diamantine, le 28 octobre 2017 à 23:34

J’ai eu l’occasion de tester cet après midi 24, Faubourg.
Alors j’ai une manie, celle de m’asperger, et comme j’ai voulu en prendre plein les narines et bien sentir sa présence pour me faire une "vraie idée", j’ai dans un mouvement aguerri arrosé mon cou et mes poignets du fameux. Je vous avoue qu’une fois sortie de la boutique j’en étais moins fière, cela sentait extrêmement fort, ai rasé les murs pour ne pas trop incommoder les passants, mais ai quand même croisé une ancienne connaissance que je n’ai pu esquiver...donc il a bien fallu lui faire la bise ! Ma chère mère exaspérée et amusée lève les yeux au ciel, imaginez ses commentaires, je rentre à la maison 1 heure plus tard et prends une douche.
Je suis posée dans mes vêtements doudou de maison et tout mon corps exhale le fameux, c’est le retour en force, je sens le col de mon gilet en laine, et là je reconnais l’odeur de fleurs blanches dont vous parliez Adina76, le côté fort et vioc a laissé place à un parfum rond et lumineux, je sens mes poignets, idem.

Mais alors je commence à aimer ce parfum, à comprendre sa subtilité. Loin de moi l’idée de reprendre une douche après chaque parfumage...2 pschitt tous les 2 jours me semblent appropriés.

J’hésite à en faire mon allié, j’avoue qu’après ce que nous venons de vivre, un certain attachement est né, c’est sans compter Jour absolu et Jardin en méditerranée de la même maison qui me font de l’œil !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Garance, le 29 octobre 2017 à 08:17

Diamantine, je me répète, mais le n°22 vaut vraiment la peine d’être senti... Si vous habitez Paris, ou les environs, ce serait dommage de passer à côté.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

FloraGardenia

par FloraGardenia, le 13 septembre 2017 à 14:11

Bonjour à toutes et tous,
Depuis les quelques années que je vous lis, il était temps que je m’inscrive et que je participe^^ Cependant, je n’aurais pas cru que mon premier post sur ce magnifique site, qui a été à l’origine de nombreuses belles découvertes, porterai sur le N°5.

Mais voilà qu’à l’aube de mes 33ans, lassée et dégoûtée comme vous par les multiples soupes sucrées qui empestent les rayons des grandes chaînes, j’ai plus que jamais envie de sentir à contre-courant. C’est donc naturellement que je me suis tournée vers la niche depuis quelques années, et notamment vers M. Lutens, l’un des rares à proposer de vraies belles créations françaises, hors cadre (pour le moment). Bien sûr, il y en a d’autres (Pierre Guillaume par exemple, qu’il faudra que je découvre plus amplement, même si difficile de se détacher de Lutens^^)

A ce stade de mes explorations olfactives, je me suis finalement rendue compte que je n’avais jamais porté le N°5, pourtant un monument de la parfumerie française et un classique connu mondialement. Honte à moi !
C’est en le resentant que je me suis rendue compte combien son côté floral aldéhydé rétro constituait une belle réponse à cette overdose de sucre globale. Il appartient aussi à ma mémoire olfactive, puisque ma maman l’a porté un temps en EDT, donc le sentir m’amène vers des souvenirs agréables et apaisants.

Ce n’est peut-être pas le plus beau parfum que j’ai pu sentir, mais sa personnalité savonneuse rétro de luxe, chic et classe, constitue un pied de nez de poids qui ne me laisse pas indifférente :) Après, je vous rejoins au sujet de sa tenue et du sillage actuel qui me semble moindres que dans mon souvenir (ah les années 80 et tous ces parfums au sillage explosif !) Je ne remercie pas l’IFFRA d’être ainsi responsable de la défiguration ou de massacres de classiques de la parfumerie (Mon dieu, qu’avez-vous donc fait à "Femme" de Rochas, autrefois si élégant ?!)

Ayant cela en tête, je suis allée sentir le N°5 pour la 1ère fois de ma vie en extrait (mieux vaut tard que jamais^^) il y a quelques jours. Et là : WOW !!!! J’ai soudain mieux compris l’attrait du N°5 qui pendant de longues années m’avait échappé. Une explosion fusante l’ylang-ylang en départ, magnifique, puis la douceur de la rose et du jasmin au creux du poignet. C’est peut-être bizarre, mais il m’a semblé que les alhéhydes étaient bien moins présents que dans la version EDP et EDT. Ce qui m’a fait l’effet d’un très beau parfum de peau, d’une élégance d’un autre temps, en parfait accord avec mon look rétro quotidien :)
Enfin, surprise en fin de journée : après plusieurs évolutions florales, à mon poignet il se termine par des notes de fruits rouges un peu secs. (sans sucre, ouf !) Vraiment étonnant et agréable ! Je n’aurais pas soupçonné ça du N°5 à la réputation plutôt savonneuse^^

Alors voilà que la question s’impose : achat ou pas du N°5 en EDP ? Même si dans cette version, j’ai l’impression d’arriver un peu tard pour en apprécier la beauté maintenant devenue plus "lisse" et sage.
Ou bien privilégier l’extrait (et pourquoi pas un vintage) ?
Ou encore : une combinaison des deux afin d’obtenir un effet plus enveloppant ?

Profitons tant qu’ils existent de ces monuments de la parfumerie, tout en priant pour qu’ils ne soient pas trop vite sacrifiés sur l’autel du profit et de l’odieux rentable !

Et si vous connaissez également des descendants modernes ou néo-rétros du N°5, poudrés et/ou aldéhydés, la curieuse que je suis est toujours preneuse ;)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jeanne Doré, le 13 septembre 2017 à 16:38

Bienvenue FloraGardenia ! Je recommanderais l’extrait, même actuel, et si vous recherchez des "descendants" du N°5, je vous invite à lire le 4e numéro de la revue Nez qui sortira le 19 octobre, dans lequel vous trouverez l’arbre généalogique de ce parfum :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par FloraGardenia, le 13 septembre 2017 à 17:11

Merci beaucoup Jeanne pour votre accueil et vos recommandations :)
Oui, il va falloir que je mette le nez dans la revue Nez en effet :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 13 septembre 2017 à 17:36

Bonjour FloraGardenia et bienvenue.
La meilleure version de N°5 est définitivement l’extrait, ensuite edt puis edp (qui existe que depuis des années ’80), mais ce que vous cherchez (à mon avis) est N°5 Eau Première. Plus lumineuse, plus transparente et contemporaine, mais qui reste toujours fidèle à l’esprit de l’origine. Sa tenue est aussi meilleure que celle de l’edp actuel. Tant que vous y etes, essayez N°5 l’Eau aussi. Très jolie, mais beaucoup plus musqué et moins boisé, plus cologne et avec la tenue qui va avec.
Dans le même thème, dans l’esprit vintage, chez Sisley essayez Soir de Lune. L’impression d’un savon de GRAND luxe. Tenue et sillage monstre.
Superstitious chez Frederic Malle à la propreté moins savonneuse et cosmétique, étrange et captivent, avec patchouli et encens en plus, vraiment contemporain. Superbe tenue et sillage.
Laine de Verre de Serge Lutens, aldéhydé extrême, particulièrement froid, dérangent pour certains, il ne laisse personne indifférent.
Habanita La Cologne, pas vraiment aldéhydé, mais un délice de propreté crémeux et poudreux, super confortable. Tenue exemplaire.

Dans les plus vieux certains ont très bien vieillis et sont restes toujours actuels ; Estée et White Linen d’Estee Lauder, N°22 chez des exclusives de Chanel, Calèche edt chez Hermes...
Ils ont presque tous leur critique sur auparfum.
Ça sont mes préférés, alors je suis incapable d’être objective, mais c’est déjà un bon début. Mon entourage sait que certains de mes parfums sont "vieux" parce ce que je leur avais dit l’année de leur création, et non parce que ils font "vieux".
Portez ce que vous plait et vous fait du bien !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpege*, le 14 septembre 2017 à 06:49

Bonjour FloraGardenia et bienvenue !

Anna a déjà pratiquement tout dit ^^ super ordonnance !!!

Bien sûr il y a Arpège de Lanvin, Liu de Guerlain, Calèche d’Hermes dans les grands floraux aldéhydes et First de Van Cleef et Arpels.

Coco de CHANEL (l’Ancien) possède cet effet savonneux que vous aimez. C’est la saison parfaite pour le porter. Et je pense à Jicky de GUERLAIN qui a des notes scintillantes, chaudes et froides à la fois garrigue et banquise. Voilà un parfum vintage !

L’heure bleue de Guerlain, numéro 19 Chanel (Chypre vert), L’eau de Narcisse bleu d’Hermes et Kenzo FLOWER.

enfin, pour moi, Baiser Volé eau de parfum me fait penser à un parfum échappé d’un autre siècle.

Et effectivement comme le conseille Anna, SOIR DE LUNE de Sisley a cet effet magistralement ancien, poudré épicé, et une tenue incroyable.

Très belle photo de Jean HARLOW !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 14 septembre 2017 à 08:36

Je viens mettre le nez dans votre conversation...
Soir de Lune, c’est pour moi dans l’assortiment "généraliste", ce qui se fait de mieux en matière de chypre. C’est une splendeur. La tenue, surtout sur tissus, est remarquable. Je suis trop "gourmand" pour me satisfaire pleinement de son sillage, alors je n’hésite pas à en remettre régulièrement en cours de journée... Et il devient spectaculaire au fur et à mesure que les notes de fond s’accumulent sur la peau.
Excellente journée à tou(te)s.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Habanita, le 14 septembre 2017 à 18:19

Nous avons beaucoup de parfums en commun :) J’aime énormément Soir de Lune, j’ai essayé en plusieurs fois de lui être infidèle avec l’Eau du soir, impossible ; une note que je ne peux définir me gêne ou alors l’impression de porter un vêtement qui n’est pas fait pour moi.
Alors que Soir de Lune est un enchantement. De plus le sillage et la tenue sont parfaits (ceci dit mon flacon date de 10ans, je ne sais pas si à ce jour cette EDP a autant de coffre)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 14 septembre 2017 à 18:28

Comme tout le reste, SDL a été retouché, et votre flacon a gagné en maturité, comme souvent les chypres. Et comme il ne démarre pas avec ds agrumes, il doit avoir vieilli très en beauté.
Moi aussi, un "truc" me dérange dans Eau du Soir, que j’ai toujours préféré en été, bizarrement. Mais c’est tout moi !
SDL est plus un parfum de transition, automne/printemps.
Sinon, en ce moment, outre tout ce que nous avons cité, j’ai racheté un "petit parfum" auquel je trouve beaucoup de charme (ambré/opoponax), c’est Voile d’Ambre de chez Yves Rocher. Et là aussi, tenue et sillage... Alors si la vente par correspondance y arrive... Je ne vais pas vous remettre le vieux disque rayé... Mais nous nous comprenons.
Passez une excellente soirée.
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Habanita, le 14 septembre 2017 à 18:31

Hoooo merci du conseil, je vais aller sentir ce parfum.
Belle soirée à vous.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Habanita, le 8 octobre 2017 à 06:30

Bonjour DOMfromBE,
Je suis allée tester Voile d’Ambre de chez Yves Rocher. Effectivement, un beau parfum avec tenue et sillage. Toutefois il m’a fait penser à Shalimar, une note me dérange. Et oui j’ai un problème avec Shalimar, il est beau ( mon EDP date d’il y a 15 ans) mais une note me donne mal au coeur. Idem avec ce Voile d’Ambre, dommage.
En tout cas merci pour votre suggestion.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 8 octobre 2017 à 16:22

Quant à moi, Habanita, je vais réexaminer de près ce Paloma Picasso car vous plaidez bien sa cause.
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Habanita, le 14 octobre 2017 à 06:36

J’ai hâte de connaître votre ressenti.
Amicalement,
Habanita

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Arpege*

par Arpege*, le 12 septembre 2017 à 07:21

Je rejoins Mara et DOMfromBE : je viens d’acheter Numéro 5 en Eau de parfum et il est dilué ! Méconnaissable.

Je ne voulais pas le croire...

Exactement l’impression d’avoir un flacon dilué.

Avant, j’avais la sensation d’un cocon et d’une tenue. Là...il manque de sillage. Le jus n’a plus la couleur d’avant. Très déçue. J’ai l’impression d’avoir une version eau de toilette dérivée de l’eau de parfum.
Misère. ..

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Habanita, le 12 septembre 2017 à 16:41

Bonsoir Arpège,
Comme je comprends votre désarroi. Après l’achat d’une autre EDP Chanel n°5 il y a un an et après avoir constaté la faiblesse du "jus", je me suis promis que la maison Chanel ne verrait plus jamais la couleur de mon argent pour avoir dénaturé ce sublime parfum et aussi pour se moquer ainsi de ses clients.
Ainsi Chanel a perdu une fidèle cliente. Ce n’est pas la seule "maison" qui ait perdu mes faveurs d’ailleurs...
Courage à vous.
Habanita

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 12 septembre 2017 à 16:53

Bonsoir,
Désolé de constater vos mésaventures, mais je vous remercie d’avoir posté des commentaires, qui me confortent dans ma décision, comme vous, de ne plus acheter de produits Chanel.
Le Numéro 5 est dilué, les Exclusifs sont revus à un tarif exorbitant pour une formulation discutable et ce Gabrielle... Avec une "égérie" inexpressive...
Je ne croyais pas en arriver là, et pourtant, après avoir été accro à Chanel depuis les années 80... Après LVMH et L’Oréal... Bye bye Chanel. Vous ne me faites plus rêver !
Il y a encore un tas de marques et de produits à découvrir, et quand un L’Erbolario fait des parfums qui tiennent et diffusent pour moins de 30€ les 100 ml (j(ai acheté leur superbe Ambraliquida sur le net), le discours des "grandes" sociétés m’agace au dernier degré.
Marre de n’être que des cochons payeurs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpege*, le 12 septembre 2017 à 18:02

Merci de votre réponse. J’ai écris à la Maison CHANEL (ce qui ne sert strictement à rien). La faute à l’IFRA ^^

J’ai l’impression d’avoir une version Eau de toilette tirée de l’eau de parfum ^^

Au rythme où je vide mes flacons, à Noël je rebondirai sur GUERLAIN.

Bonne soirée !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 12 septembre 2017 à 18:24

Arpège,
Je suis curieux que vous nous teniez informés de la réponse que l’on vous fournira... peut-être...
Et j’espère que vous serez satisfaite de vos choix chez Guerlain... Là aussi les choses ont tellement changé. Mon cher Mitsouko s’en tire encore honorablement en EDP, mais la gamme de bain disparue est un souvenir amer des jours plus glorieux où Guerlain symbolisait le style français sans se soucier de plaire aux gamines américaines fan de sucreries et autres mièvreries...
Le standardisation d’une grande majorité de contenants me fait aussi craindre une nouvelle vague de lissage des formules. Jicky a trinqué, je devrais tester le Samsara actuel...
Oui, je suis en mode râleur ce soir. Et je me réchauffe le moral avec Habanita EDP, qui a remplacé tant d’anciens favoris.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpege*, le 13 septembre 2017 à 11:00

Oh là là : Jicky de Guerlain a trinqué ? Moi qui le voulait en Eau de parfum... j’irai le sentir si tenté qu’il y ait un testeur actuel (pas gagné car le parfum n’est pas très demandé).

J’aimais tellement les recharges et flaconnages d’origine, quelle déception de voir le flacon abeilles accueillir désormais les eaux de toilette et eaux de parfum.

Je ne suis pas pour l’uniformisation. Je pense que c’est réducteur pour la personnalité du parfum.

Et la ligne de bain Vert Celadon de Mitsouko des années 80... l’huile de bain en particulier ^^ la poudre, le gel bain douche.
Je les vois encore dans les produits de ma grand mère.

Et les testeurs en SUCRIER, l’orgue à parfums, les vaporisateurs d’extraits testeurs (j’habite en Province).

#machinearemonterletempsplease

Je vous dirai ce que Chanel aura répondu bien sûr !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 13 septembre 2017 à 13:29

Avec le changement de flacon opéré en 2016, les testers sont récents, mais il faut parfois faire plusieurs magasins pour avoir la concentration voulue. Et sur plusieurs forums, des habitués se sont plaints de ce que devenait Jicky, comme tout le reste d’ailleurs.
Il devient vraiment impératif de réessayer tout parfum qu’on serait tenté d’acheter juste sur un souvenir ou une ancienne impression. Le cap de l’année 2015 a été fatal à beaucoup de formules. L’Europe et l’IFRA nous prennent pour des assistés respiratoires... C’est infernal.
J’aimerais qu’on applique sur les emballages "Se parfumer tue" et qu’à l’instar de la cigarette on puisse encore porter nos vieilles formules intactes, saturées d’épices et de mousse de chêne, des senteurs profondes, qui font chavirer ou délirer... Mais ce n’est que moi qui délire, de nostalgie...
La parfumerie n’a plus rien d’un art, c’est une industrie qui doit générer le plus vite les plus gros bénéfices pour des actionnaires qui se fichent bien de nous. On débite à l’échelle mondiale de produits qui ne suscitent plus d’émotion, qui ne doivent pas choquer ni déranger le voisin de bureau... On lisse, on reformule et on aseptise...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Habanita, le 14 septembre 2017 à 16:37

DOMfromBe,
Tout à fait d’accord concernant la gamme de bain chez Guerlain ! Que les laits corporels disparaissent, ça non ! Je me suis un peu énervée à ce propos il y a peu sous le post d’Insolence mais j’aurais pu le faire sous celui de l’Heure Bleue.
De plus concernant ce dernier même si la reformulation 2016 est jolie, elle est loin de me satisfaire à 100%. Le côté baumé est beaucoup moins prononcé et je le regrette vivement.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 14 septembre 2017 à 16:54

Bonsoir Habanita,
Je suis d’accord avec vous en ce qui concerne les reformulations Guerlain de 2016 car j’ai, pour ma part, le même ressenti que vous à l’égard de Mitsouko, qui tient toujours très bien sur papier, mais est moins enveloppant.
Je n’ai rien contre les lancements et les nouveautés, si on me laisse mes vieilleries.
Ce qui me hérisse au dernier degré, c’est la couleuvre qu’on veut nous faire avaler depuis 2012-2015, des parfums toujours plus chers et moins qualitatifs. C’est une tromperie, un vol.
Parce que je comprends que les marques veuillent de nouvelles générations de clients afin de pérenniser leurs activités, mais nous, qui les avons fait vivre et sommes, à 40-50 ans, bien placés en pouvoir d’achat, nous sommes traités comme une quantité négligeable par toutes ces marques.
Tant pis si je radote et ils ne me sponsorisent pas, mais je me permets encore d’insister sur notre cher Molinard et son renouveau. Ils se réinventent se se trahir et proposent des parfums qui tiennent, diffusent et ne nous guillotinent pas lors du passage en caisse. Habanita, Cuir et Patchouli Intense sont des favoris dans mon vestiaires parfumé actuel, d’où j’ai balayé les L’Oréal, LVMH et désormais Chanel... Auquel je vouhais un presque culte depuis l’enfance et les premiers émois olfactifs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Habanita, le 14 septembre 2017 à 17:50

Oui c’est du vol, je le vis ainsi et de plus en plus mal ; raison pour laquelle je me refuse à acheter quoi que ce soit chez certaines "maisons" qui, comme vous l’avez fort bien exprimé, ont vécu grâce à nous aussi !
Je trouve en effet que la maison Molinard est non seulement intègre dans ses jus mais aussi au niveau de ses prix.
Parce que se faire arnaquer en payant des jus dilués, moins beaux, et plus chers...
Ces maisons devraient se remémorer que les consommateurs peuvent les faire et les défaire... La force du nombre fait toujours loi.
Ainsi je boycott à présent Chanel, Dior, Lancôme...
J’espère que l’Heure bleue ne perdra pas son âme car ce serait un crève coeur de ne plus le mettre mais tout comme vous, je refuse d’être prise pour une vache à lait.Et si l’Heure Bleue venait à perdre son âme, je refuserai d’acheter qui que ce soit chez Guerlain.
Pardonnez ma fougue mais j’estime que ces "maisons" devraient respecter leurs clients.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 14 septembre 2017 à 17:58

Votre fougue, ce sont vos émotions. Et jadis, ces parfums tant aimés nous ont régalés d’émotions.
Aujourd’hui... Ce sont des travestis, qui ont fait les belles de nuit jusqu’aux aurores et se sont faits surprendre par une grosse averse... Le maquillage a coulé, le charme est rompu.
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Habanita, le 8 octobre 2017 à 06:27

Bonjour Arpège,

Je suis curieuse de savoir si la maison Chanel vous a répondu et avec honnêteté.
Bon dimanche.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par rose de nuit , le 14 septembre 2017 à 05:39

A ce sujet comment trouver sur internet les produits L’erbolario ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 14 septembre 2017 à 06:31

Bonjour,
Je commande sur Amazon. Les frais sont conséquents, mais c’est ultra rapide et avec des échantillons offerts.
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Arpege*, le 12 septembre 2017 à 18:04

Merci !

Je croise les doigts pour que le Numéro 19 ne subisse pas le même lifting en eau de parfum ! Je l’aime tellement aussi.

C’est vraiment triste et décourageant. C’est le patrimoine olfactif français qui s’evente lentement.

Bonne soirée Habanita

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

mara

par mara, le 10 juin 2017 à 23:19

Mon adorable adoré Chanel 5 est devenu comme un grand cru classé qu’on aurait allongé en y ajoutant de l’eau. Pitoyable !!! La magie s’est évanouie et le plaisir de le porter aussi. Je suis quand même rassurée en lisant les avis qui vont dans mon sens. Je ne suis donc pas la seule à être déçue.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par DOMfromBE, le 11 juin 2017 à 14:00

Bonjour mara,
Malheureusement, vous avez parfaitement raison, le N°5 est complètement dilué. J’ai encore testé l’EDP jeudi dernier et en moins de trois heures il est difficile à discerner... Alors que je l’aimais pour sa tenue et son sillage... Mais, ça, c’était avant !
Alors, maintenant, j’explore un peu plus que par le passé. Je sors de près de 30 ans de fidélité à des marques dont les produits ne me satisfont plus.
Dernière trouvaille "enveloppante" : Ambraliquida de la marque italienne L’Erbolario... Moins de 30€ le 100 ml EDP...
 ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Messapia, le 14 septembre 2017 à 08:32

Bonjour,
Je ne peux que confirmer que AMBRALIQUIDA est une très jolie ambre bien enveloppante parfaitement idéale pour cette saison. Je vous conseille également la version Body Oil qui est absolument délicieuse. Toute la ligne corps est très réussie http://www.erbolario.com/it/linee-prodotti/ambraliquida/

Et pour les amoureux de Musc Ravageur, mais à petits moyens, je vous invite à découvrir Méharées, toujours chez l’Erbolario.

J’explore également d’autres pistes, ras-le-bol des marques qui ne répondent qu’à un seul Dieu : celui de la rentabilité.

On peut trouver les produits sur Amazon.

Bonne journée

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Anna, le 14 septembre 2017 à 12:23

Je recommande chaudement aussi d’essayer les produits chez l’Erbolario. Je regrette la disparition de certains de leurs huiles de massage ; bergamote-santal était une tuerie. Autre chose, j’adore le fait que leur emballage n’a pas changé depuis plus de 20 ans, des parfums très peu et ceux que j’ai porté sont toujours la souvent avec les produits dérivés. Une chouette maison à (re-)découvrir.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Theothecreator, le 26 février 2017 à 18:53

Bonjour. J’ai l’intention prochainement d’acheter Chanel n°5 ou n°19 mais je ne connais pas la différence entre l’eau de parfum et l’eau de toilette en ce qui concerne ces deux parfums. Quelqu’un pourrait il m’éclairer ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

zab63

par zab63, le 22 janvier 2017 à 11:36

J’ai toujours préféré l’eau de toilette à l’eau de parfum : plus facettée, plus moelleuse, même en tenant compte des reformulations. L’eau de parfum "claque" davantage ; elle est aussi plus vanillée.
La crème pour le corps, divine, se rapproche de l’eau de toilette, alors que la nouvelle huile sèche rappelle davantage l’eau de parfum.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Adina76

par Adina76, le 8 décembre 2016 à 19:21

Bonsoir,
J’ai lu dans la presse (très grand public, en ligne) qu’un différent opposait Chanel et les pouvoirs publics sur le tracé d’une ligne ferroviaire en plein milieu des plantations de roses consacrées au n°5 à Grasse. Curieusement, je n’ai retrouvé nulle part ailleurs cette information. Quelqu’un en saurait-il davantage à ce sujet ? L’information est elle avérée ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Volute, le 8 décembre 2016 à 20:06

Bonsoir,
Je confirme cette information. A Grasse (Alpes-Maritimes), la maison Chanel fait fleurir jasmin et roses de mai, composant notamment son célèbre parfum Numéro 5. Elle menace de cesser cette activité si le projet retenu pour la nouvelle ligne de train Provence Côte-d’Azur enjambe ses champs de fleurs.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Volute, le 8 décembre 2016 à 20:08

Cette information est parue dans plusieurs journaux quotidiens et évoquée au sein d’un journal télévisé régional.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Lady of Shalott

Lady of Shalott

a porté Chanel N°5 le 19 mars 2020

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 15 février 2020

Sa note :

MadameSosso

a porté Chanel N°5 le 24 janvier 2020

Une critique pour Fico d’India de la maison Ortigia ?
Arpege*

Arpege*

a porté Chanel N°5 le 5 novembre 2019

Anciennement Arpège (sans asterisque).
Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 28 décembre 2018

Sa note :
Chanel_5

Chanel_5

a porté Chanel N°5 le 16 novembre 2018

Je suis une néophyte de 22 ans qui voudrait découvrir davantage le monde des parfums. J’essaye de m’initier doucement - et comme je le peux étant provinciale et n’ayant pas un budget très conséquent - (...)
Sa note :
Chanel_5

Chanel_5

a porté Chanel N°5 le 12 novembre 2018

Je suis une néophyte de 22 ans qui voudrait découvrir davantage le monde des parfums. J’essaye de m’initier doucement - et comme je le peux étant provinciale et n’ayant pas un budget très conséquent - (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 6 août 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 5 août 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 3 août 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :

GaelT

a porté Chanel N°5 le 3 août 2018

Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 2 août 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 30 juillet 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 29 juillet 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 28 juillet 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 26 juillet 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 30 juin 2018

Sa note :
Val68

Val68

a porté Chanel N°5 le 25 mai 2018

Sa note :
Val68

Val68

a porté Chanel N°5 le 29 mars 2018

Sa note :
Nez inexpert

Nez inexpert

a porté Chanel N°5 le 18 mars 2018

Adjoint au politicien Jean-Paul Martoni dans les années 90. Quelques années à l’ombre suite à un malentendu. Président du Comité pour rebaptiser toutes les rues. Membre fondateur de la Société de (...)
Sa note :

carodomene

a porté Chanel N°5 le 12 mars 2018

ana

ana

a porté Chanel N°5 le 11 février 2018

Sa note :

Coco45

a porté Chanel N°5 le 12 janvier 2018

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 26 novembre 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 14 novembre 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 3 novembre 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 21 octobre 2017

Sa note :
Arpege*

Arpege*

a porté Chanel N°5 le 12 septembre 2017

Anciennement Arpège (sans asterisque).
Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 28 juillet 2017

Sa note :
ana

ana

a porté Chanel N°5 le 10 juin 2017

Sa note :
Laure10

Laure10

a porté Chanel N°5 le 24 décembre 2016

Sa note :

lorelei

a porté Chanel N°5 le 7 décembre 2016

Sa note :

lorelei

a porté Chanel N°5 le 17 novembre 2016

Sa note :

lorelei

a porté Chanel N°5 le 12 octobre 2016

Sa note :
marlene55

marlene55

a porté Chanel N°5 le 5 octobre 2016

Je ne suis pas très attirée par la parfumerie moderne sauf curieuse de connaître des senteurs qui évoquent mes parfums préférés qui sont des classiques indémodables , malheureusement nombre de ces (...)
Sa note :

lorelei

a porté Chanel N°5 le 1er octobre 2016

Sa note :
marlene55

marlene55

a porté Chanel N°5 le 30 septembre 2016

Je ne suis pas très attirée par la parfumerie moderne sauf curieuse de connaître des senteurs qui évoquent mes parfums préférés qui sont des classiques indémodables , malheureusement nombre de ces (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 17 juillet 2016

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Cynthiana

Cynthiana

a porté Chanel N°5 le 27 juin 2016

Sa note :
Cynthiana

Cynthiana

a porté Chanel N°5 le 9 mai 2016

Sa note :
_pascale

_pascale

a porté Chanel N°5 le 21 avril 2016

Sa note :
sigisbée

sigisbée

a porté Chanel N°5 le 20 avril 2016

Si le Tigre rejoignait l’Euphrate
Sa note :
_pascale

_pascale

a porté Chanel N°5 le 14 avril 2016

Sa note :
Fine Bessot

Fine Bessot

a porté Chanel N°5 le 7 avril 2016

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 2 avril 2016

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Habanita

Habanita

a porté Chanel N°5 le 18 mars 2016

Sa note :
Demian

Demian

a porté Chanel N°5 le 15 mars 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
Demian

Demian

a porté Chanel N°5 le 14 mars 2016

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :

Lekabelle

a porté Chanel N°5 le 16 janvier 2016

Sa note :

Lekabelle

a porté Chanel N°5 le 15 janvier 2016

Sa note :
Demian

Demian

a porté Chanel N°5 le 26 décembre 2015

Mon préféré, Vol de nuit de Guerlain et la magnifique bouteille à hélices de l’extrait et viennent ensuite Après l’Ondée, Mitsouko, Habit rouge, chez Annick Goutal, Un matin d’orage, Nuit étoilée, chez (...)
Sa note :
dream

dream

a porté Chanel N°5 le 15 décembre 2015

Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Chanel N°5 le 21 novembre 2015

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 19 novembre 2015

Sa note :

Iphigénie

a porté Chanel N°5 le 12 novembre 2015

Sa note :
Poison1997

Poison1997

a porté Chanel N°5 le 10 novembre 2015

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 17 octobre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
_pascale

_pascale

a porté Chanel N°5 le 20 septembre 2015

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 15 septembre 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
yo du soir

yo du soir

a porté Chanel N°5 le 7 septembre 2015

Lanou

Lanou

a porté Chanel N°5 le 24 août 2015

PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 21 août 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Une voix noire

Une voix noire

a porté Chanel N°5 le 20 août 2015

Lanou

Lanou

a porté Chanel N°5 le 1er août 2015

DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Chanel N°5 le 26 juillet 2015

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
Hadrien de Nocieve

Hadrien de Nocieve

a porté Chanel N°5 le 21 juillet 2015

si il y a une chose que je n’ai jamais fait, c’est de ne pas m’etre parfumé. Pas un seul jour depuis enfant je dois posseder 80 parfums differents
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 5 juillet 2015

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 5 juillet 2015

Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Chanel N°5 le 29 juin 2015

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 31 mai 2015

Sa note :

invité

a porté Chanel N°5 le 28 mai 2015

Sa note :
cambonr

cambonr

a porté Chanel N°5 le 25 mai 2015

Yohan Cervi (Newyorker)

Yohan Cervi (Newyorker)

a porté Chanel N°5 le 24 mai 2015

Yohan Cervi est expert en histoire de la parfumerie moderne. Rédacteur pour Auparfum et pour Nez, la revue olfactive, il est le co-fondateur de Maelstrom Paris, laboratoire indépendant de création (...)
Sa note :

patty80

a porté Chanel N°5 le 20 mai 2015

Sa note :

invité

a porté Chanel N°5 le 3 mai 2015

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 9 avril 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 15 mars 2015

Sa note :
L'incendiaire

L’incendiaire

a porté Chanel N°5 le 18 février 2015

Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 14 février 2015

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :

lisornella

a porté Chanel N°5 le 13 février 2015

L'incendiaire

L’incendiaire

a porté Chanel N°5 le 10 février 2015

Sa note :
L'incendiaire

L’incendiaire

a porté Chanel N°5 le 6 février 2015

Sa note :
flo070385

flo070385

a porté Chanel N°5 le 2 février 2015

Aime Tous, Les Grands Parfums
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 1er février 2015

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Vesper

Vesper

a porté Chanel N°5 le 1er février 2015

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Lanou

Lanou

a porté Chanel N°5 le 23 janvier 2015

Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 20 janvier 2015

Sa note :
mara

mara

a porté Chanel N°5 le 7 janvier 2015

Depuis mes 18 ans j’aime le monde des odeurs. C’est à cet âge que j’ai reçu mon premier parfum : Princesse d’Albret. Le second fut L’Air du Temps de Nina Ricci. Et après je n’ai cessé de partir à la (...)
Sa note :

patty80

a porté Chanel N°5 le 15 décembre 2014

Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 5 décembre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 30 novembre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !

SaranoVa

a porté Chanel N°5 le 25 novembre 2014

Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 19 novembre 2014

Sa note :
POUPY

POUPY

a porté Chanel N°5 le 9 novembre 2014

Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 5 novembre 2014

Sa note :
_pascale

_pascale

a porté Chanel N°5 le 28 octobre 2014

Sa note :
Manouche

Manouche

a porté Chanel N°5 le 25 octobre 2014

Sa note :
POUPY

POUPY

a porté Chanel N°5 le 19 octobre 2014

Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 18 octobre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Vesper

Vesper

a porté Chanel N°5 le 17 octobre 2014

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Arpège

Arpège

a porté Chanel N°5 le 16 octobre 2014

Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :
Hermeline

Hermeline

a porté Chanel N°5 le 15 octobre 2014

Néophyte mais curieuse, un peu boulimique olfactivement parlant mais cela passera (mon compte en banque l’espère !), j’aime le monde de la parfumerie. Vivant cependant à Montréal, beaucoup de trésors (...)
Vesper

Vesper

a porté Chanel N°5 le 12 octobre 2014

Je dois admettre que j’apprécie peu de choses. Mais ce que j’aime, je l’aime passionnément. Cette biographie tiendra donc en quelques noms... Michael Nyman, Stephen Fry, Andrée Putman, Neil Tennant (...)
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 10 octobre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Patrice

Patrice

a porté Chanel N°5 le 2 octobre 2014

Le nez aux aguets, toujours ! Passionné d’odeurs et de botanique. En grandissant à la campagne, j’ai développé depuis tout jeune une certaine sensibilité aux odeurs évoquant la nature et les fleurs. (...)
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 1er octobre 2014

Sa note :
Chernabog

Chernabog

a porté Chanel N°5 le 26 septembre 2014

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 23 septembre 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
Noenrys

Noenrys

a porté Chanel N°5 le 22 septembre 2014

Absinthe

Absinthe

a porté Chanel N°5 le 21 septembre 2014

Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 8 septembre 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 29 août 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 22 août 2014

Sa note :
PoisonFlower

PoisonFlower

a porté Chanel N°5 le 9 août 2014

Pas comme tout le monde... pour le meilleur ou pour le pire, ça dépend des jours !
doudou

doudou

a porté Chanel N°5 le 9 août 2014

Cécile est passionnée d’odeurs depuis l’enfance. Des précieux flacons de sa maman et de sa grand-mère humés avec délice aux rayons des parfumeries sillonnés avec assiduité, elle s’est formée (...)
Sa note :
Arpège

Arpège

a porté Chanel N°5 le 4 août 2014

Dans un grain de sable voir un monde Et dans chaque fleur des champs le Paradis, Faire tenir l’infini dans la plume de la main Et l’Éternité dans une heure. (Auguries of Innocence) William (...)
Sa note :
ROBERTO

ROBERTO

a porté Chanel N°5 le 3 août 2014

Sa note :
macis

macis

a porté Chanel N°5 le 1er août 2014

Jicky

Jicky

a porté Chanel N°5 le 31 juillet 2014

Avait-elle des raisons de penser que vous viviez mal votre dualité ? Voyez-vous... si je vous dis oui alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement. A Mr Hyde et au Dr Jekyll. Du coup je (...)
Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 25 juillet 2014

Sa note :
Nymphomaniac

Nymphomaniac

a porté Chanel N°5 le 21 juillet 2014

Sa note :
DOMfromBE

DOMfromBE

a porté Chanel N°5 le 9 juillet 2014

Amateur de parfums depuis l’adolescence, belge né en 1971, j’ai longtemps passé mes jours et mes nuits avec des senteurs profondes, enveloppantes. Mitsouko, Shalimar, Egoïste, N°5, COCO, Angel, Opium, (...)
Sa note :

à la une

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Chapitre 7 - Le nez dans la formule : un cuir verdoyant

Auparfum vous propose un dossier qui présente la genèse, le développement et les rouages d’une création olfactive hors normes, Nuit de bakélite d’Isabelle Doyen pour Naomi Goodsir. Entrons maintenant dans la facette cuirée du parfum.

en ce moment

Aberystwyth a commenté Ubar

il y a 9 heures

<3 Je dois avouer que je suis pareil, je ne rate pas un article, pas un commentaire(…)

martoo62 a commenté Ubar

il y a 9 heures

Merci beaucoup Farnesiano pour votre réponse hyper rapide ! Je prends note pour le site(…)

Farnesiano a commenté Ubar

il y a 10 heures

Oups ! Correction : Anna.

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Trouver Nez

Divine Toulouse

Divine Toulouse

Toulouse (31)

Parfum d'ambre

Parfum d’ambre

Bruxelles (01)

lectures

Odeurs

Odeurs

le 29 juillet 2019