Auparfum

Choisir son parfum...

par Jeanne Doré, le 5 juillet 2013

On parle beaucoup de parfums sur notre site, bien sûr, mais toujours on en revient à soi, et à ses propres expériences. De digressions en réminiscences diverses, les internautes d’auparfum en arrivent bien souvent à nous narrer leur dernière rencontre avec leur parfum du moment.
Nous vous proposons donc de nous raconter ici, en postant vos commentaires sous ce texte, comment vous avez découvert votre dernier parfum qui bien sûr ne saurait être l’ultime, d’une liste qui s’allongera encore beaucoup dans les années à venir !

 

Voir aussi Parfums de niche

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

hangten

par hangten, le 12 juin 2011 à 12:50

Bonjour !
Ce post parce que je viens de sentir Antidote de Viktor § Rolf... Rhaaaaaaaaaaaaaaa ! et surtout Beeeeeeeeeerk ! La preuve que le trop plein de matières tue la matière... Une horreur : impossible de discerner ce que l’on sent ; au départ, un machin fleuri, puis un truc euuuuuuuuuuuh... un truc, un bidule, bref, du plein qui aboutit à du rien. Mais du rien qui dure !
Comment peut-on créer une telle eau ? Je reconnais que je m’étais un peu méfié du coté romantico-kitch verdâtre du packaging. J’avais raison !
Viktor § Rolf, ou comment les mots viennent à manquer pour décrire le néant en matière de projet olfactif : truc, bidule, machin...J’en reste aphasique.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 12 juin 2011 à 13:45

Bizarrement, j’ai plutôt un bon souvenir de cet Antidote !
Va falloir y retourner donc ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par hangten, le 12 juin 2011 à 13:57

Oui, j’aimerais bien avoir ton avis ! Franchement, une énorme déception pour moi, une eau très prétentieuse qui n’a rien à dire qu’un discours confus,sans objet.Qui n’a rien à dire, quoi...! ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jeanne Doré

par Jeanne Doré, le 6 juin 2011 à 22:49

Bonsoir à tous et bienvenue à tous les petits nouveaux !

 

English Rose, je crois qu’on vous a tout dit, rien à rajouter !

 

Macha, je ne connais pas les Delrae et j’ai senti trop furtivement certains Lubin... mais je compte bien les découvrir à la prochaine occasion !

 

Elixir, je vous conseillerais Une Rose, Portrait of a Lady, Perles si vous voulez rester dans le même univers. Dans les classiques, si possible en extrait, ou au moins EDP : Mitsouko, Vol de Nuit, Miss Dior, N°19, N°22, Bois des Iles... et sinon, dans le genre parfum "unique et memorable" : Onda, Dans tes Bras, Ombre dans l’Eau, Eau des Merveilles...

 

Thibault, pas la peine d’être trop "technique", il suffit d’être passionné !
Je vous conseille M7, L’Eau Noire de Dior, Encre Noire, Bulgari Black, Midnight in Paris, Dans tes Bras, Comme des Garcons 2 Man ou Monocle Hinoki, La XIIIe heure de Cartier, L’ether de Iunx, Tam Dao. Aucun n’est un best seller, tous ont du caractère !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Thibaut-Shalimar

par Thibaut-Shalimar, le 6 juin 2011 à 18:52

Bonjour a tous et bravo pour ces lignes que je lis depuis quelques temps avec un intérêt certain ! Passionné par la parfumerie depuis le plus jeune âge et gros consommateur, je ne suis cependant pas aussi avisé et "technique" que bon nombre d’entres vous.

Mon premiers parfum "de marque" fut Jaïpur de Boucheron que j’arrive encore a trouver malgré sa disparition progressive des linéaires.

J’aime tous ces parfums rares et de caractères que l’on ne sent pas sur tout le monde. Aussi je me permets de vous solliciter pour avoir vos suggestions sur des produits que je ne connais pas et qui pourraient répondre a mes attentes.

Pour vous aider mes favoris actuels sont : Chergui de Lutens, Opium pour homme YSL, Noir de Reminescence, Terre d’Hermes, Ambre Narguilé d’Hermes...

Merci beaucoup d’avance pour vos conseils :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 6 juin 2011 à 20:07

Bienvenue à toi !
En mentionnant Noire de Réminiscence, tu me pousses à te proposer M/Mink de Byredo. Certains diront que ca n’a rien à voir, mais le départ est un peu dans le même style ! Et puis il est tellement addictif ! ^^
Sinon il a ce côté boisé doux poudré que l’on peut également trouver dans d’autres parfums.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Elixir, le 6 juin 2011 à 15:46

Bonjour,
Bien que n’étant jamais intervenue sur ce forum, il n’en demeure pas moins vrai que je vous suis depuis quelques temps déjà avec intérêt.
Aujourd’hui, je viens solliciter votre aide. Je porte aromatics elixir quotidiennement, été comme hiver, depuis plusieurs années. Sans l’abandonner totalement je souhaite "m’ouvrir" à d’autres parfums, au moins cet été. Je veux un parfum qui ne se trouve pas sur toutes les femmes ; Un parfum qui, comme pour Elixir, provoque des réactions spontanées, du style un(e) inconnu(e) s’adresse à vous dans la rue pour vous dire que vous sentez extrêmement bon.
Merci pour vos conseils.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par dominique, le 6 juin 2011 à 16:11

Je pense à Chanel N°19 et 1OOO de Patou.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 6 juin 2011 à 16:16

Bonjour Elixir et bienvenue sur le site !
Le champ des possibles est très vaste mais le dernier parfum pour lequel j’ai eu des compliments est Red Aoud de Montale. C’est un oud épicé original et suave (poivre rouge, safran, cumin, iris et bois de santal) qui peut facilement se porter en été. Sa tenue est excellente et c’est un parfum à sillage.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par amalia, le 6 juin 2011 à 18:59

Spontanément je pense au Parfum de Thérèse de Frédéric Malle, c’est un chypré floral.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Macha, le 6 juin 2011 à 14:11

Bonjour,

d’abord un grand bravo à tous pour vos avis toujours passionnants et variés, c’est toujours un plaisir de suivre tous vos débats !!
Je vous écris car j’aurais besoin de vos lumières sur des parfums dont je ne trouve pas de critique sur ce site ni nul par ailleurs... Je suis une grande fan de boisés épicés (je suis tombée amoureuse d’Ambre Narguilé, mais je ne veux pas le porter tout le temps car il a une connotation beaucoup trop "Noël, hiver au chaud" si vous voyez ce que je veux dire...) et j’ai découvert avec surprise et émerveillement Idole de Lubin et Bois de Paradis des Parfums Delrae. Tous deux ont un style très différent, et je ne peux malheureusement me permettre d’acheter les deux, et j’aurais également aimer en savoir plus sur les parfums en eux mêmes mais aussi sur les maisons (je n’avais jamais entendu parlé de Delrae, bien que je sois une fervente lectrice du site !)

Merci beaucoup de votre aide :)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

English Rose

par English Rose, le 4 juin 2011 à 23:01

Bonjour à tous !
Je suis une jeune passionnée de parfums (j’ai seize ans) et j’ai besoin d’un avis de la part de connaisseurs comme il y en a tant sur ce forum.
Contrairement à pas mal d’aficionados, je n’ai pas le coup de coeur pour les parfums dits « sales », lourds, orientaux, qui sentent le patchouli et le musc. Je les trouve fascinants mais ils ne me correspondent pas DU TOUT. J’aime l’équilibre fragile entre le propre et le vécu, sans aller ni vers le capiteux ni vers l’aseptisé. J’ai aussi une passion pour les fleurs en général, les roses en particulier. J’aime avoir l’impression qu’un jardin fleuri n’est pas loin quand je porte un parfum, mais j’ai du mal avec le trop sucré. Bref, je suis difficile.
En plus de ça, j’attache une importance sûrement trop grande, mais indéniable, au nom, à la marque, mais aussi parfois à la publicité, à l’égérie, au flacon - bref à tout ce qui fait l’ambiance, le monde d’un parfum (plus peut-être qu’à la « femme » à qui on le destine.) Inutile de dire que le dernier film de Sofia Coppola avec Natalie Portman pour Miss Dior Chérie m’a fait chavirer (avec Gainsbourg et Birkin, hmmm ...) - ma soeur porte d’ailleurs Miss Dior.
Je cherche donc mon prochain parfum. J’ai eu une expérience, en termes de parfum, plutôt aléatoire, au rythme des cadeaux surprise et des parfums offerts.
J’ai porté Anaïs-Anaïs, que j’ai aimé pour sa note acidulée-poudrée insolite et ingénue, mais qui ne m’a pas transporté non plus. Ensuite, Ezra d’Abercrombie (un cadeau), inconnu en France je crois, que j’ai trouvé étonnamment attachant et plus original qu’on pourrait le penser, avec l’impression immédiate d’un lac en fin d’été et des premiers vents frais sur un pull en maille. Puis Very Irresistible, que j’ai trouvé ... irrésistible, plus girly et sophitiqué, même s’il manquait un peu de profondeur, comme si tout était dans l’instant. Enfin, Coco Mademoiselle, classique, mais envoûtant, car il se marie avec ma peau (plus que les autres) - il tient d’ailleurs mieux et plus longtemps.
Bref, je cherche LE parfum. J’ai des favoris, évidemment, mais il faut que je sois sûre. Je suis une inconditionnelle de Jean-Claude Ellena. J’aime, en vrac, les roses, l’été, les senteurs particulières mais pas étranges ou bizarres. J’ai senti et aimé Dolce Vita de Dior, Flora Nymphea de Guerlain, Sa Majesté la Rose de Lutens, Love de Chloé, Light Blue de Dolce & Gabbana, Burberry London, Ô d’Azur de Lancôme.
J’ai évidemment un budget à respecter, et des goûts peut-être moins snobs que les vrais perfumistas (bien que beaucoup plus pointus que les filles de mon âge).
Avez-vous des suggestions ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 4 juin 2011 à 23:13

English Rose, au début j’ai eu un peu peur, j’avoue ^^

Mais déjà, bienvenue ! J’ai 17 ans (je ne suis donc plus le plus jeune des Auparfumistes !).

 

Je disais, j’ai eu peur avec toutes les Miss Dior Chérie et compagnie... Mais bon, tu connais les Ellena, les Lutens, donc t’en veut vraiment ! C’est pourquoi je te conseille Cuir Mauresque, un floral musqué assez léger et sympathique (je plaisante ^^).

 

C’est évident, tu sembles plus du côté Floral Fruité de la force ! Mais, il n’y a pas que du mauvais dans cette famille ! Allez, on y va, je propose :

- Perles, de Lalique : une rose un peu épicée, avec du patchouli à fond les ballons.

- Stella, de Stella McCartney, une pivoine-rose vraiment bien faite.

- Idylle, de Guerlain. Quand on n’aime la rose, autant y aller !

- Elizabethan Rose, de Penhaligon’s. Perso, je le supporte pas, mais ton pseudo c’est quand même English Rose, donc là, fallait pas passer à côté !

- L’Ombre Dans L’eau, de Dyptique. J’ai aussi du mal avec celui là (en fait, j’ai vraiment du mal avec la rose), mais il est pas cher, très beau et plus confidentiel !

- Allez, pour le fun, même si tu peux pas vraiment l’acheter comme ça, d’un coup : Une Rose, d’Edouard Fléchier, des Editions de Parfums Frédéric Malle. THE Rose !

- Là encore, un accès difficile pécuniairement, mais bon, pourquoi : L’Heure Folle de Cartier et L’Heure Diaphane, de Cartier toujours. Si tu es parisienne, va au stand Cartier des Galeries Lafayette, et dis que tu viens de ma part ;). (lol). Bref, le premier, c’est le plus beau fruité que je connaisse et le deuxième, c’est une pivoine aussi. Bien faie et en réalité plus surprenante qu’il n’y parait (aldéhydes power)

 

T’en as déjà pas mal. Je te tiens au courant si j’ai d’autres idées, mais là déjà, c’est pas mal ^^

 

Bonne chance !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par nez-lik, le 5 juin 2011 à 08:20

Bonjour English Rose, et bienvenue sur le forum !

 

Tout comme toi j’ai un vrai coup de coeur pour les parfums à base de rose.
Quand on aime cette fleur, il y a deux marques incontournables : Annick Goutal et les parfums de Rosine (qui ne fait que des parfums à base de rose, il y en a une vingtaine, tous dans des styles différents !)

 

Chez Annick Goutal , je te conseillerais bien : Quel amour ! Une rose-pivoine assez fraîche et pimpante ; Ce Soir ou Jamais, rose aérienne assez légère. Après il y a l’Heure Exquise, une rose poudrée-boisée très très réussie (je le porte avec bonheur !), Grand Amour, bouquet plus opulent dans le même esprit que l’Heure Exquise ; et Roses Absolues, qui est très très opulent, pour les "hardcore fans" !! Et chez Goutal, en sortant du thème de la rose, pourquoi ne pas essayer quelques parfums dans le style fleuri/fruité qui semble beaucoup te plaire au vu de ta description : Petite Chérie (fleuri-fruité poire très délicat)ou Folavril (fleuri - herbe coupée - touche de mangue) ?

 

Chez Rosine , il y a l’embarras du choix, si tu es à Paris, n’hésite pas à passer à leur mini-boutique au Palais-Royal.
Mes préférés : la Rose de Rosine (rose, violette très rétro / cosmétique !), Une Folie de Rose (rose dans les sous-bois), Rose d’Amour (rose légèrement épicée - gingembre) ; Secret de Rose (rose ambrée un peu plus orientale).

 

Chez les autres marques, on peut citer :
- L’Ombre dans l’Eau chez Diptyque (je plussoie Jicky !)
- Perles de Lalique (itou !)
- Nahéma chez Guerlain (celui-là il faut le demander aux vendeuses dans les grands magasins ou les boutiques Guerlain) : une rose-pêche assez fruitée
- Drôle de Rose chez l’Artisan Parfumeur (rose cosmétique en plus léger que la Rose de Rosine), dans cette famille in y a aussi Lipstick Rose chez Frédéric Malle.
- Iroaz, de Lostmarc’h : des roses anciennes dans le vent marin ! (à petit prix en plus : 58 euros les 100 ml)
- Les soliflores et compositions plus dans un esprit "jardin" de l’Occitane : L’Eau des 4 Reines ou Pivoine Flora, qui sont vraiment ravissantes, et très abordables !

 

Ca fait déjà une bonne sélection, n’hésite pas à venir nous raconter tes impressions et essais ;-)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par nez-lik, le 5 juin 2011 à 08:26

Et puis être difficile, c’est vraiment une qualité ;-) Si les gens se contentaient de la première médiocrité venue, on n’aurait pas les chefs d’oeuvre qui existent actuellement.

 

Donc : vive les gens difficiles, les "qui-trouvent-toujours-un-détail-qui-cloche", ceux qui explorent tous les parfums de la même famille pour trouver celui qui colle pile-poil à ses envies, les critiques tous-azimuts, les perfectionnistes du choix, les obsédés d’une note en particulier, et les pinailleurs en tous genres !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par nez-lik, le 5 juin 2011 à 09:27

(Désolée je suis intarissable sur le sujet)

 

J’ai oublié la rose des roses (impardonnable) : Une Rose chez Frédéric Malle. Elle est chère (+ de 100 euros...) mais c’est pour moi l’ultime rose sombre, vineuse, terreuse à souhait. Là on s’éloigne des jardins ensoleillés...

 

Et puis une rose sorcière, un peu acide-poivrée, très particulière, à mille lieues de tout mièvrerie : l’Eau de Protection chez Etat Libre d’Orange, qu’on peut trouver à vraiment pas cher chez Sephora pendant les soldes (j’espère qu’il en reste), sinon il faut compter 70 euros.

 

(J’arrête, promis !)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 5 juin 2011 à 11:25

Bienvenue à toi ! Moi aussi je suis un petit jeune (enfin, plus tellement pour longtemps donc je le dis encore tant que c’est possible !). Selon Jicky j’ai 14/15ans... bon, en fait en vrai j’en ai bientôt 19, mais faut pas lui en vouloir ! ^^
.
Je pensais à quelque chose. Si tu es une inconditionnelle de JC Ellena, tu devrais aimer Un Jardin sur le Toit avec son bouquet de roses limpides et fraîches (à la Ellena !). Ensuite, je ne me rappelle pas très bien, mais dans Cartier de Lune, il y a aussi une rose légère et froide qui me rappelait celle de JC Ellena. Mais on s’éloigne peut être un peu de ton style, mais sait-on jamais ! En plus Mathilde Laurent’s power quoi (Jicky je sens que tu vas me soutenir sur ce point !).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 5 juin 2011 à 14:20

Je te soutiens, même si bon, Cartier de Lune c’est pas la grosse éclate quoi. (Par contre, Rosa Magnifica de Guerlain, créé aussi par Mathilde Laurent est juste énormissime. Il a disparu. VDM)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par miroulette, le 6 juin 2011 à 14:29

Encore trois roses à ajouter aux tests : Chloé intense (rose très propre), Lady Vengeance (une rose patchouli très réussie) chez Juliette has a gun et Clemency chez Humieki and Graef (rose ozonique et métallique).

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Jicky

par Jicky, le 3 juin 2011 à 14:24

La Treizième Heure a une note vivante, comme la Fougueuse, et elle est due selon les sources à une bonne dose de narcisse... Bon après, à vous de voir ^^

 

Quant au chèvrefeuille, je suis tellement frustré de n’en trouver aucun qui m’aille, que c’est un de mes projets :p

Ou alors faudrait demander à Olivia, elle est tellement douée pour ces représentations !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Brit, le 3 juin 2011 à 15:58

Ahhh, Jicky ton message m’a poussé à faire des recherches et il s’avère que j’ai la mémoire qui flanche. Le parfum d’Orsay n’est pas Chèvrefeuille, mais Tilleul. Ceci dit je maintient le fait qu’il sente le Chèvrefeuille. Et il a été composé par... Olivia Giacobetti ! Bref, Jicky je te somme de l’essayer !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 3 juin 2011 à 16:32

Alors là Brit, tu m’as poussé à y aller au plus vite !!! Mille mercis !!!!!

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 3 juin 2011 à 17:13

Oui, se serait le fameux "Narcisse d’Auvergne" ou je sais pas trop quoi !
Je ne sais pas trop à quoi ca ressemble exactement, mais je discerne dans la XIII une note comme "verte passée" genre un végétal plus très frais, une sorte de souffle frais...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Jicky, le 3 juin 2011 à 17:43

Tu as probablement raison. Ce vert passé doit correspondre à mon "vivant" ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 3 juin 2011 à 17:49

Oui c’est ça car je t’avais dit qu’il avait quelque chose de vibrant et qu’il formait comme une aura et tu m’avais répondu qu’il était "vivant". Donc ca doit être ça !
(hop encore un commentaire inutile ! purée faut vite que j’aille me coucher moi !) ^^

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

Phoebus

par Phoebus, le 3 juin 2011 à 11:05

Une fois n’est pas coutume (...) j’ai besoin de l’aide des auparfumistes !

 

Voilà, ça fait plusieurs jour que je suis (re)tombé sous le charme du Chèvrefeuille de Goutal... Qui s’avère ne pas vraiment être un chèvrefeuille d’après la composition, mais plutôt un narcisse ! (et effectivement, une fois qu’on le sait...ça parait évident). C’est vrai que ce parfum me rappelle vaguement des promenades en forêt, en avril, pour cueillir des jonquilles, quand j’étais petit, mais je suis frustré par le "vaguement" : j’aimerais bien trouver un parfum aux notes de narcisse un peu plus prononcées (j’ai entendu parler de celui de l’artisan, hors de prix, mais plus distribué de toutes façons...). Donc si quelqu’un entend ma prière et connait un tel parfum...! :)

 

(PS : je ne dirai pas non à un autre bon chèvrefeuille non plus...)

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Brit, le 3 juin 2011 à 11:31

Pour le chèvrefeuille il y en a un très joli chez Parfums d’Orsay (qui s’appelle... Chèvrefeuille). Puis sinon chez Yves Rocher s’ils le font toujours.

En revanche je ne peux t’aider avec la narcisse.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 3 juin 2011 à 12:31

Mais on ne le dira jamais assez (hein Jicky !) le Chèvrefeuille d’Yves Rocher n’est pas non plus vraiment un chèvrefeuille !

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Brit, le 3 juin 2011 à 12:48

Pour avoir pu comparer avec le chèvrefeuille que j’ai dans mon jardin, je le trouve plutot réaliste.

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par Patrice, le 3 juin 2011 à 13:14

Justement, moi le parfum de chèvrefeuille le plus réaliste comparé à celui de mon jardin est le parfum d’un gel douche, alors bon... je vais me taire ! :D

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par cellist, le 3 juin 2011 à 11:45

Le temps d’une fête de Nicolaï ?

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

grand'ourse

par grand’ourse, le 2 juin 2011 à 18:07

Amalia, j’emprunte tous les jours un passage privé, bordé de maisons de charme avec de beaux jardins. L’entrée en est finalement peu visible, depuis deux grands axes de circulation. C’est juste mon hâvre de paix.
Dans un de ces jardins, un mimosa splendide, plus haut que la maison toute proche, déploie une ramure de compétition. Sa floraison est magnifique et embaume tout le passage en mars-avril.
Dans un autre, un laurier énorme, qui dépasse d’un mur totalement clos, lui faisait le mois dernier un véritable manteau. Un laurier d’Amérique, m’a précisé son heureuse propriétaire quand elle m’a surprise le nez dans ses grappes parfumées. Devant mon enthousiasme, elle m’a même proposé d’en emporter une branche... L’odeur est plus fidèle au petit côté âcre d’Une Fleur de Cassie, que ne l’est celle des fleurs de mon laurier tin, plus agressive, à laquelle j’ai pensé au début.
Les deux parfums renvoient au mimosa, enfin traduisent complètement mon idée du mimosa.
Pour moi, Une Fleur de cassie est plus sophistiquée : je me vois très bien le porter au boulot, en société, totues les fois où l’on peut être à peu près soi-même, mais en portant malgré tout le masque de circonstance.
Champs Elysées, c’est WE et vacances, glaces et plancha. Je veux le sentir sur ma robe de plage froissée et trempée de l’eau du maillot de bain, sur le paréo que me pique ma fille pour se protéger du soleil ou du vent (mmmmh ! ça sent bon maman...) et dans le linge sale sortant du sac, quand nous ferons grande lessive au retour des vacances. Quand même, va falloir penser à l’étiqueter : "Nuit gravement à la concentration-Ne pas porter au taf-Respecter les périodes d’utilisation autorisées"...
Mince, c’est la première foi que je fantasme autant mes vacances...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

grand'ourse

par grand’ourse, le 2 juin 2011 à 08:44

Hier, mauvaise journée mais finalement non :
Un, reformulation de mon liquide vaisselle chouchou, out le petit voile sec délicieux qui déglaçait mon graillon. Le nouveau est rose et pue. Super.
Deux, journée en Shalimar parfum intitial, qui ne m’aime pas, mais alors pas du tout. J’ai assez rapidement un patchouli, mais pas terreux humide comme j’aime, plutot un patchouchochotte. J’ai passé ma journée au boulot à rêver d’une douche salvatrice. Ca m’apprendra à porter les échantillons en conditions réelles et non en test préalable... (en fait, non, je recommencerai au prochain échantillon, je le sais ;D)
Du coup, vengeance oblige, détour par Nocisépho !
J’ai approfondi avec Noir, qui se fond admirablement à ma peau, mais dont le fond rappelle un peu celui de Vétiver Oriental, donc fond plus sirupeux que le reste, ce qui m’a un peu déçue, et finalement arrêtée sur ma lancée...
Mais, j’ai persisté, car d’expérience, "plus c’est pire, mieux ça augure".
Et là, miracle, rencontre avec ENFIN un Guerlain pour moi, c’est à dire beau certes, mais que je peux porter au premier dégré sans l’intellectualiser.
Testé par hasard, dépit, etc., Champs Elysées pas rancunier m’a donné l’effet "boule jaune plein nez" que je cherchais dans le Mimosa de Goutal, en moins impliquant que Une Fleur de Cassie (pas d’effet "laurier d’Amérique qui pique" dedans). Donc, prochaine étape test sur peau et navigation entre les concentrations, car je ne sais plus trop ce que j’ai essayé.
Je deviens florale !
Je fais donc partie de la famille "grand écart", si bien représentée ici...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

par amalia, le 2 juin 2011 à 10:01

Grand’Ourse, je suis complètement passée à côté du "laurier d’amérique qui pique".
Un peu enrhumée aujourd’hui j’essaierai de voir si je le trouve d’ici quelques jours.
Oups pas répondu où il fallait...

Répondre à ce commentaire | Signaler un abus

à la une

Confetti

Confetti - Lush

Avec une certaine irrévérence, Confetti semble poser un regard amusé sur les grands classiques, ici revisités à coup d’aplats généreux.

en ce moment

il y a 16 heures

Malheureusement sel d’argent se vautre dans l’écueil du parfum marin et n’échappe pas aux poncifs(…)

il y a 21 heures

Merci d’avoir cité L’Aimant, sublime aldhéydé créé par Vincent Roubert pour François Coty en 1927(…)

hier

Découverte avant-hier du tout récent Santal Insolent de Molinard. On est ici sur un santal anobli(…)

Dernières critiques

Relique d’amour - Oriza L. Legrand

Le lys dans la forêt

Mon petit - Lolita Lempicka

Le premier parfum

en quête de parfum

Vous recherchez un parfum pour vous ou pour un proche... Les Auparfumistas vous conseillent pour que vous trouviez la perle rare.

Je cherche un parfum

Avec le soutien de nos grands partenaires